Aujourd'hui : Vendredi, 28 avril 2017
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Site officiel du Centenaire du génocide arménien de 1915
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 21 avril
Publié le : 21-04-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique "Ephéméride" du Collectif VAN a été lancée le 6 décembre 2010. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende photo : "21 avril 1915 -- Empire ottoman/Diyarbekir. Les principaux responsables des partis politiques arméniens sont arrêtés, emprisonnés et torturés : Mihran Basmadjian, Vahan Kassabian, le prêtre Achod, de l'Eglise d'Ali-Pounar, Dicran Dellian, Aslan Manoukian, Agop Aloudjian, les deux frères Pinedjian, Garabed Tchradjian, Missak Chirikdjian, Nadjar Aslanian, Pendjili Ohan, l'instituteur Srab etc. Ces personnes sont trainées dans le café des Drochakistes (fédéralistes révolutionnaires) où on leur fait subir les pires tortures. Leurs tortionnaires s'appelaient Ressoul Haïri, commissaire en chef, lieutenant Osman, commandant de la garnison, Agazadé Chevki, major de la milice, capitaine Yahya Mehmed de Mossoul et Pirindji Zadé Sidki. Après les avoir roués de coups, ils se mettent à leur arracher les ongles des mains et des pieds afin de leur faire avouer des secrets que les pauvres malheureux ne connaissent pas".

Diyarbekir avant 1915. Carte postale tirée de la collection d’Orlando Carlo Calumeno qui témoigne de la vie des Arméniens au début du siècle dernier sous l’Empire ottoman.



Ça s’est passé un 21 avril (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

21 avril 1909 -- Empire ottoman/Cilicie : le Victor-Hugo arrive en rade de Mersine le 21 avril, à 6h55, après avoir ralenti, et y trouve d’autres bâtiments étrangers au mouillage. L’aviso allemand Loreley, mouillant habituellement à Constantinople, d’où il est arrivé la veille au soir, et le cuirassé anglais Swiftsure, en provenance de Malte, arrivé une demi-heure plus tôt.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : L’intervention de la Marine française durant les massacres de Cilicie d’avril 1909

21 avril 1915 -- Empire ottoman : le patriarche Zaven rencontre le ministre de l’Intérieur Talât qui lui certifie que le CUP n’a pas de politique particulière à l’égard des Arméniens ; que le désarmement des soldats arméniens a été le fait d’une décision hâtive, prise dans la précipitation ; qu’il ne dispose pas d’informations sur les meurtres de soldats commis dans la région d’Erzerum.
*** (Zaven Der Yéghiyan, 1947 :94-95).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

21 avril 1915 -- Empire ottoman : le chef de la Teskilât-ı Mahsusa, Bahaeddin Sakir, est de retour à Erzerum. Il met en place un « comité spécial de déportation », dont la présidence est confiée au secrétaire général du vilayet, Cemal bey.
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

21 avril 1915 -- Empire ottoman/Dyarbekir : les principaux responsables des partis politiques arméniens sont arrêtés, emprisonnés et torturés.
Le gouvernement turc fait arrêter ceux qui étaient considérés comme affiliés aux organisations révolutionnaires arméniennes : Mihran Basmadjian, Vahan Kassabian, le prêtre Achod, de l'Eglise d'Ali-Pounar, Dicran Dellian, Aslan Manoukian, Agop Aloudjian, les deux frères Pinedjian, Garabed Tchradjian, Missak Chirikdjian, Nadjar Aslanian, Pendjili Ohan, l'instituteur Srab etc. Ces personnes sont trainées dans le café des Drochakistes (fédéralistes révolutionnaires) où on leur fait subir les pires tortures en répétant: "Vous serez punis dans la salle de vos délibérations". Leurs tortionnaires s'appelaient Ressoul Haïri, commissaire en chef, lieutenant Osman, commandant de la garnison, Agazadé Chevki, major de la milice, capitaine Yahya Mehmed de Mossoul et Pirindji Zadé Sidki. Après les avoir roués de coups, ils se mettent à leur arracher les ongles des mains et des pieds afin de leur faire avouer des secrets que les pauvres malheureux ne connaissent pas.
*** (Kieser, 206 :265, n° 104; Kévorkian, 2006 :441).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)
Ermeni hayem

21 avril 1915 -- Empire ottoman : dès le 21 avril, on fit arrêter et déporter à Ismid 100, à Bardezak (Baghtchédjik) 80, à Brousse 40, à Banderma 40, à Balikesri (Karasi) 30, à Adabazar 80 notables arméniens. Suivent, à la fin d'avril et au commencement de mai, Mersivan avec 20, Diarbékir avec également 20 notables. Dans les premières semaines de mai, les notables saisis et déportés furent 600 à Erzeroum, 500 à Sivas, 50 à Kéri, 50 à Chabin-Kara-Hissar et 25 à Knous.
Imprescriptible : Les Vilayets de l'Anatolie orientale

21 avril 1915 -- Empire ottoman : c’est sans doute le 21 avril 1915 que la décision d’exterminer les Arméniens fut prise par le gouvernement turc et l’ordre correspondant communiqué aux autorités militaires et civiles. Enver et Talaat l’avaient emporté sur le grand-vizir, le prince égyptien Said Halim Pacha, quelque peu timoré.
Imprescriptible : L’esprit meurtrier

21 avril 1915 -- Empire ottoman : Télégramme adressé par Behaeddine Chakir au vali de Kharpout, Sabit bey, le 21 avril 1915 [v.s.].
Ministre de l'Intérieur.
Surintendant des biens impériaux, n° 33.
Directeur du bureau, date d'envoi : 21 avril 1915 et le numéro des destinataires.
A son Excellence Sabit bey, gouverneur général d'El Aziz [Kharpout] n° 5. A remettre à Nazim bey.
Est-ce que les Arméniens déportés de là-bas ont été liquidés ? Donne-moi des informations au sujet des massacres et des exterminations. Est-ce que les personnes dangereuses sont massacrées ou seulement chassées des villes et déportées ? Fais-le moi savoir clairement, mon frère.
Ce télégramme était destiné à être remis à Nazim bey de Resné, inspecteur de l'lttihad à Kharpout.
Ternon, Yves. Enquête sur la négation d'un génocide, Marseille, Parenthèses, 1989
Imprescriptible : Télégrammes extraits des dossiers de la commission Mazhar

21 avril 1917 -- Empire ottoman : les événements de Kerassunde ne font d'ailleurs que compléter cette image. Il est officiellement rapporté de cette ville, à la date du 21 avril 1917, que, pour 300 insoumis, 88 villages grecs furent incendiés et évacués à partir de décembre 1916 jusqu'en février 1917. Les habitants, au nombre d'environ 30.000, pour la plupart des femmes, des vieillards et des enfants furent menés de force, en plein hiver, en temps d'épidémie, au département d'Angora, sans qu'il leur fût permis d'emporter un seul vêtement de rechange. Le quart de cette misérable foule succomba en route au froid, à la faim et aux privations.
Les persécutions anti helléniques en Turquie depuis le début de la guerre européenne. D'après les rapports officiels des agents diplomatiques et consulaires.
Imprescriptible : Enrôlement des Chrétiens

21 avril 1920 -- Plusieurs juifs sont chassés de leur appartement par un détachement de soldats polonais à Vilna. L'un d'eux est immédiatement fusillé, un autre lié derrière un cheval qui l'entraîne dans les rues jusqu'à ce qu'il meure.
21 avril, ce jour-là, n’oubliez pas

21 avril 1941 -- Ouverture du camp de concentration de Natzweiler-Struthof, en France.
Aidh : HISTOIRE DE l’HOLOCAUSTE

21 avril 1941 -- Création du camp de concentration de Semlin près de Belgrade. Jusqu'à la fin de 1942, 15 000 juifs environ seront gazés dans des camions marqués aux insignes de la Croix-Rouge.
21 avril, ce jour-là, n’oubliez pas

21 avril 1942 -- 300 juifs d'Osymiony (Biélorussie) sont déportés au ghetto de Vilna (Lituanie).
21 avril, ce jour-là, n’oubliez pas

21 avril 1944 -- Pendant trois jours, les juifs d'Ungvar (Ukraine) sont rassemblés dans la cour d'une usine. On y entasse également les juifs des environs, soit 25 000 personnes au total, qui doivent attendre leur déportation dans des conditions inhumaines.
21 avril, ce jour-là, n’oubliez pas

21 avril 1945 -- Gazage de 684 malades à Mauthausen - Gusen.
21 avril, ce jour-là, n’oubliez pas

21 avril 1994 -- Rwanda : le Conseil de sécurité des Nations unies prend la décision de retirer la majeure partie de la Minuar après que 10 Casques bleus belges aient perdu la vie. Cette force de maintien de la paix perd 90% de sa puissance alors qu'elle passe de 2500 à 250 hommes.
Wikipédia : Génocide au Rwanda

21 avril 2004 -- Canada : la Chambre [des communes] reconnait le génocide arménien de 1915 et condamne cet acte comme un crime contre l'humanité.
Imprescriptible : Citations : institutions étatiques et supra-étatiques

21 avril 2009 -- La déclaration finale de la conférence de l'ONU contre le racisme est adoptée par consensus à Genève. Le texte appelle le monde à combattre l'intolérance.
Yahoo ! L'éphéméride du jeudi 21 avril 2011

21 avril 2010 -- La Tate Gallery à Londres distribue des tracts aux visiteurs de la rétrospective du peintre américain d'origine arménienne Arshile Gorky, avec un texte qui remet en cause le génocide arménien. Prétextant la non-reconnaissance du génocide par le gouvernement britannique, la Tate Gallery a réécrit les légendes de l'exposition initialement présentée à Philadelphie [USA] et avertit le public que « les événements […] de 1915 ne constituent pas un génocide selon la définition juridique ».
Collectif VAN : Rétrospective Gorky : négationnisme à la Tate Gallery


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique


   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org