Aujourd'hui : Dimanche, 21 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 22 avril
Publié le : 22-04-2016

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)




Légende : 22 avril 1915 -- Empire ottoman : le siège de Van et l’héroïque résistance de la population arménienne : chaque nuit des brigades de maçons suivent un réseau de tranchées pour colmater les brèches ouvertes par les obus. Le 22 avril à 16 heures, ils parviennent à faire sauter la caserne de Hamudağa en empruntant les tunnels de distribution d’eau. Une brigade de résistants durant le siège de Van http://denisdonikian.blog.lemonde.fr/2007/07/29/242-le-siege-de-van/


Ça s’est passé un 22 avril (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

22 avril 1909 -- Marine française en Cilicie : une dépêche télégraphique du 22 avril destinée au Jules-Ferry attendu à Beyrouth, à la Vérité attendue à Alexandrette, au Victor-Hugo à Mersine et au Jules-Michelet au Pirée, élargit les limites de cette intervention en les autorisant à donner refuge aussi aux étrangers et indigènes chrétiens ou non en péril, et à débarquer des marins pour protéger les consulats ou coopérer avec les autorités locales au rétablissement de l’ordre que dans le cas où d’autres puissances en feraient autant.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : L’intervention de la Marine française durant les massacres de Cilicie d’avril 1909

22 avril 1909 -- Empire ottoman : une foule composée de 15 000 Circassiens, Kurdes et Turcs attaqua la région de Kessab, pillant et incendiant méthodiquement toutes les maisons isolées, tuant quelques fuyards arméniens. Le cœur même de Kessab fut cependant défendu par trois cents jeunes Arméniens, tandis que six mille personnes coupaient nuitamment la montagne pour rejoindre la baie de Bazit où, comme nous l’explique avec force détails les archives [télégraphiques] de la Marine : « Dimanche - paquebot français - Messageries Niger - embarqua sur réquisition - agent consulaire France - 2 200 chrétiens réfugiés à baie Bazit - après destruction ville chrétienne Kessab et mission Kaladuran. Hier - même baie Jules-Ferry - embarqua 1 450 réfugiés.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : Les massacres de Cilicie d’avril 1909

22 avril 1915 -- Empire ottoman : les Kurdes se précipitèrent sur les Alivans arméniens de Sassoun et, brisant tout, près de mille homme armés de Sametz, de Mouser, de Bakran, sous le commandement d'Avtul Aziz, entreprirent leur expédition sur les 20 villages de Psank.
Imprescriptible : Eliazar Garabédian raconte...

22 avril 1915 -- Empire ottoman : le siège de Van et l’héroïque résistance de la population arménienne. Pour évoquer l’affrontement des troupes turques et des résistants arméniens, Raymond Kévorkian (Le génocide des Arméniens, Paris, Odile Jacob, 2006) s’appuiera largement sur le témoin oculaire autant que sur l’acteur des événements de Van, Rafaël de Nogales, officier vénézuélien mis à la disposition du vali, arrivé sur place dans la nuit du 21 au 22 avril 1915. La veille, le quartier des jardins ou Aykestan, situé à l’est de la ville au pied de la forteresse, avait subi les premiers assauts, tandis que les Arméniens du quartier de la vieille ville commençaient à se barricader. Un autre témoin, le médecin missionnaire Clarence Ussher, dira du vali Cevdet, qu’il était un « maître dans l’art de la dissimulation ».
2 – Le lendemain, Nogales assiste à l’arrivée de centaines de Kurdes et à leur chasse aux derniers Arméniens, tandis que les autorités font brûler des cadavres pour dissimuler toutes traces de leurs crimes. S’il remarque que « la seule offense politique […] de ces centaines de femmes et d’enfants innocents consiste dans le fait qu’ils sont chrétiens », il n’en accomplit pas moins sa mission auprès de Cevdet en pointant ses canons sur la citadelle, à la tête d’environ 11 000 hommes. Côté arménien, chaque nuit des brigades de maçons suivent un réseau de tranchées pour colmater les brèches ouvertes par les obus. Le 22 avril à 16 heures, ils parviennent à faire sauter la caserne de Hamudağa en empruntant les tunnels de distribution d’eau.
3 – Démoralisés par cette « héroïque résistance de Van » (Nogales), les volontaires turcs et kurdes s’évaporent par centaines après cinq jours de combats.
Denis Donikian - Le siège de Van

22 avril 1915 -- 22 avril, un notable syrien catholique, Habib Terzi di Jarwé, met en garde les chrétiens : des perquisitions vont avoir lieu ; il faut faire disparaître les documents qui pourraient avoir une connotation politique ou qui sont écrits en français ou en arménien.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : Troisième partie Mardin dans la Guerre mondiale

22 avril 1915 -- Empire ottoman : un décret gouvernemental ordonne la réquisition des armes, exigeant que la population dépose auprès des commandants militaires les armes détenues par les particuliers dans un délai de cinq jours. ** (Kévorkian, 2006 :324).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

22 avril 1915 -- Empire ottoman : Egin/Agn (vilayet de Mamuret ul-Aziz). Des perquisitions systématiques sont menées à Agn et 248 personnes arrêtées.
** (Agouni, 1921 :174).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

22 avril 1915 -- La première utilisation de gaz asphyxiants. Lors de la guerre des tranchées, les Allemands utilisent une nouvelle arme à Ypres (Belgique) : des gaz asphyxiants. Contre ces gaz, les alliés se muniront au début de lunettes et de tampons. Puis ils se protégeront avec des masques respiratoires. Cette arme toxique, interdite par la déclaration de la Haye de 1899, tua près de 100 000 soldats entre 1915 et 1916. Des dispositions plus récentes concernant l'emploi des gaz, figurent dans le Protocole de Genève de 1925 et la résolution 2603 des Nations Unies de 1969.
L’internaute : Jour Par Jour ... Le 22 avril

22 avril 1916 -- Une lettre du Dr Karl Axenfeld, Berlin (22 avril 1916) au Révérend D T John R. Mott (124 East, 28th Street, New York) où toute participation aux massacres d'Arméniens est déniée avec véhémence et où l'on compare le rôle de l'Allemagne en cette affaire à la conduite tenue par l'Angleterre, auprès de la Russie, lorsqu'ont été maltraités et déportés les Juifs de Pologne et de Galicie.
Archives du ministère des Affaires étrangères, Guerre 1914-1918, Turquie, tome 888, folios 55-88.
Imprescriptible : Archives française

22 avril 1918 -- Proclamation d’indépendance de la Transcaucasie, ce qui implique la non-reconnaissance par les États qui la composent des clauses de Brest-Litovsk.
Clio : La renaissance de la nation arménienne, de la poussée russe à la première guerre mondiale

22 avril 1919 -- France : le 24 février 1919, se réunit à Paris une Conférence pan arménienne qui siégea jusqu'au 22 avril. Cette Conférence comprenait les représentants non seulement des Arméniens de Russie et de Turquie, mais de ceux du monde entier. Elle arrêta définitivement le programme des revendications arméniennes et élut une nouvelle Délégation nationale, sous la présidence de Boghos Nubar, composée de six membres. D'après les directives de la Conférence, la Délégation nationale et la Délégation de la République arménienne devaient former ensemble la Délégation de l'Arménie intégrale qui aurait à s'occuper de toutes les questions ayant un caractère général.
Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible : La proclamation de l'Etat arménien intégral

22 avril 1919 -- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura traversent la ville de Krasnostav (province de Volhynie). Elles déclenchent un pogrom qui dure deux jours. 3 juifs sont tués et presque tous les hommes sont fouettés publiquement.
Skynet : 22 avril, ce jour-là, n’oubliez pas

22 avril 1933 -- Allemagne : la loi sur la restauration de la fonction publique est suivie de nombreux autres textes visant à exclure les Juifs de la société. A partir de la fin du mois d'avril, les avocats non-aryens peuvent être radiés du barreau ; les médecins juifs sont exclus du système d'assurance maladie par un décret du 22 avril 1933.
Wikipédia : Lois de Nuremberg

22 avril 1938 -- Allemagne : Les nazis prohibent la possession en commun des biens aryens et juifs.
Seconde guerre : Chronologie de 1938

22 avril 1941 -- Les nazis édictent des ordonnances contre les juifs de Skopje (Yougoslavie). A cette époque, la ville compte 4 000 juifs. Des juifs y ont vécu sans doute depuis l'époque romaine.
Skynet : 22 avril, ce jour-là, n’oubliez pas

22 avril 1942 -- 1 000 jeunes gens sont déportés du ghetto de Javorov (Ukraine) au camp de travail forcé de Janovska.
- 750 juifs d'Osencin (Pologne) sont déportés au camp d'extermination de Chelmno.
- Environ 3 000 juifs du ghetto de Wloclawek (Pologne) sont déportés par les nazis au camp d'extermination de Chelmno, où ils périssent tous.
Skynet : 22 avril, ce jour-là, n’oubliez pas

22 avril 1942 -- Pologne : environ 2.500 à 3.000 personnes, principalement des femmes avec des enfants, n'ayant aucun « J-Ausweis » (carte d'identité juive), sont déportées au KL Majdanek ; de là 2.000 à 2.500 sont emmenées et tuées par balle dans la forêt de Krepiec ; 200 à 300 hommes « aptes au travail » restent au KL Majdanek. A Majdan Tatarski, restent 4.000 Juifs. Après cette sélection du 22 avril, le ghetto de Majdan Tatarski est clos par une ceinture de barbelés.
BS Encyclopédie : Le ghetto de Lublin

22 avril 1943 -- Pays-Bas : la grande majorité de la population juive d'Amersfoot est déportée vers Vught. De là, les juifs sont plus tard transférés vers la Pologne pour extermination. Il semble qu'à partir de ce moment, Amersfoort soit réputé comme étant un camp de concentration « à régime sévère ». Il est connu que les tortures et les exécutions sommaires y sont monnaie courante. De nombreux juifs hollandais tentent de s'échapper du camp et certains réussissent à rejoindre la résistance. Les autres sont repris, torturés et exécutés.
BS Encyclopédie : Le camp de concentration d'Amersfoort (Hollande)

22 avril 1945 -- Révolte des 600 détenus du camp de concentration de Jasenovac (Yougoslavie). 520 d'entre eux sont tués, 80 seulement parviennent à fuir, parmi lesquels 20 juifs.
- Sachsenhausen. A la libération, les soldats russes trouvèrent dans le camp de Sachsenhausen 3.000 prisonniers, dont 1400 femmes. Ils étaient presque tous mourants, malades ou complètement affaiblis.
Skynet : 22 avril, ce jour-là, n’oubliez pas

22 avril 2005 -- Emission diffusé le vendredi 22 avril 2005 sur France 5. Le politologue franco-turc, Ali Kazancigil est secrétaire général du Conseil international des sciences sociales, une organisation non gouvernementale scientifique chargée de promouvoir la coopération internationale dans la recherche en sciences sociales. « Il y a eu un long cheminement jusqu'à ce que j'accepte en moi même l'idée que la Turquie et l'opinion publique turque, la société turque, doivent reconnaître le génocide. C'est à dire tendre la main aux Arméniens, reconnaître leur douleur, leur mémoire blessée, et leur rendre Justice. C'est là la seule condition pour qu'il y ait une réconciliation entre ces deux nations ».
Imprescriptible : Arménie, le génocide inavoué

22 avril 2005 -- La Douma d'État de la Fédération de Russie a adopté le 22 avril une résolution demandant la reconnaissance du génocide par toute la communauté internationale.
Wikipédia : Reconnaissance politique du génocide arménien

22 avril 2010 -- Arménie : le président arménien, Serge Sarkissian, a décidé de geler temporairement le processus de ratification d’accords historiques avec la Turquie. Erevan accuse la Turquie de vouloir imposer des conditions préalables à leur réconciliation après un siècle d’hostilité. Un fait confirmé par le Premier ministre turc lui-même. Recep Tayyip Erdogan, a en effet répété ce jeudi, que malgré sa volonté de rapprochement avec l’Arménie, le succès de ce processus dépendait des progrès sur la question du Nagorny-Karabakh, un conflit qui oppose l’Arménie à l’Azerbaïdjan, mais qui ne concerne pas directement Ankara.
Radio Vatican : Dossier : Premières commémorations turques pour le génocide arménien

22 avril 2015 -- Autriche : le Parlement autrichien reconnaît le génocide arménien en observant une minute de silence et en déclarant notamment que : « Le 24 avril 1915 a marqué le début de persécutions qui se sont achevées en génocide [...]. Au nom de la responsabilité historique, la monarchie austro-hongroise ayant été l'alliée de l'Empire ottoman durant la Première guerre mondiale, il est de notre devoir de qualifier ces terribles événements de génocide, et de les condamner comme tel [...]. Il est également du devoir de la Turquie d'affronter de façon honnête les chapitres douloureux de son histoire et de reconnaître comme génocide les crimes commis contre les Arméniens sous l'Empire ottoman. »
Wikipedia


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org