Aujourd'hui : Mardi, 24 avril 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 24 avril
Publié le : 24-04-2018

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende photo : 24 avril 1915 -- Empire ottoman : le 24 avril 1915, le gouvernement turc procède dans la nuit à l'arrestation de toutes les personnalités arméniennes intellectuelles et politiques de Constantinople. Ces hommes sont d'abord jetés en prison, puis déportés. En un mois, plus de mille intellectuels furent déportés en Anatolie et massacrés en route. La nation s’en trouva décapitée. Le 24 avril 1915 reste la date commémorative du génocide des Arméniens. Ce génocide est toujours nié à ce jour par la Turquie.


Ça s’est passé un 24 avril (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

24 avril 1288 -- Les juifs de la ville de Troyes sont accusés de meurtre rituel. Lors de la Pâque juive, un cadavre a été dissimulé dans la maison d'un notable juif, Isaac Châtelain. L'enquête est menée par les franciscains et les dominicains. 13 juifs, la plupart appartenant à la famille Châtelain, se sacrifient pour sauver le reste de la communauté. Ils sont brûlés sur le bûcher le 24 avril.
Skynet : Souvenez-vous...24 avril

24 avril 1877 -- Déclaration de guerre de la Russie à la Turquie. La Russie en profite pour entrer en Arménie. Le 24 avril 1877, la Russie déclare la guerre à l'Empire ottoman au nom de la justice et pour la libération des peuples chrétiens opprimés d'Orient. L'Europe, Grande-Bretagne en tête, n'ignore pas que l'objectif principal de la Russie est d'obtenir des réparations, matérielles et morales, pour relever son prestige ébranlé depuis la guerre de Crimée (1853-1856). Mais l'arrivée des troupes du tsar aux portes de Constantinople provoque une grande inquiétude dans les chancelleries occidentales.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : Chronologie sommaire du génocide arménien
Imprescriptible : La communauté arménienne de Trébizonde et le mouvement national (1878-1896)

24 avril 1905 -- Un groupe de 14 jeunes gens de Tchudnovo (Ukraine) se rend à Jitomir afin d'aider les juifs qui y sont victimes des attaques de la foule déchaînée. En traversant Trojanovo, 10 d'entre eux sont sauvagement massacrés par des paysans.
Skynet : Souvenez-vous...24 avril

24 avril 1909 -- Empire ottoman : en avril 1909, le sultan, croyant pouvoir s’appuyer sur l’agitation islamiste à Istanbul, mena une contre-révolution qui se traduisit notamment par la dissolution du Parlement. La tentative du sultan échoua, car les Jeunes-Turcs levèrent une armée en provenance de Macédoine avec à sa tête Mahmoud Chevket qui pénétra dans Istanbul le 24 avril 1909.
Imprescriptible : La révolution de 1908 et la Réaction en 1909

24 avril 1909 -- Empire ottoman/Cilicie : La Vérité, le cuirassé anglais Triumph (se disposant à appareiller pour faire une tournée sur la côte) et le croiseur italien Francesco Ferrucio, au mouillage devant Alexandrette, observent une ville où le calme n’est que d’apparence ; la population arménienne affolée étant réfugiée dans le quartier européen. Il est prévu que le Jules-Michelet doit se rendre à Alexandrette pour y remplacer la Vérité, qui doit aller mouiller à Souéïdié à l’embouchure de l’Oronte. Le Jules-Ferry mouille à Beyrouth à 23h45.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : L’intervention de la Marine française durant les massacres de Cilicie d’avril 1909

24 avril 1915 -- Empire ottoman : le 24 avril 1915, le gouvernement turc procède dans la nuit à l'arrestation de toutes les personnalités arméniennes intellectuelles et politiques de Constantinople. 500 ou 600 pour les uns, 200 pour les autres, certainement au moins 235, chiffre retenu et publié plus tard par le gouvernement turc lui-même. Ces hommes sont d'abord jetés en prison, puis déportés ; « bien entendu, dit Talaat devant un diplomate allemand, parmi les déportés beaucoup sont tout à fait innocents ». Bien peu survivront à l'été. Le processus se poursuivit les jours suivants. En un mois, plus de mille intellectuels furent déportés en Anatolie et massacrés en route, dont des députés du parlement comme Krikor Zohrab, ami intime de Talaat. La nation s’en trouva décapitée. Le 24 avril 1915 reste la date commémorative du génocide des Arméniens. Cette rafle ouvre pour les Arméniens une période de déportations systématiques qui tend finalement, à partir des provinces où la guerre se déroule, à l'élimination complète de l'élément arménien du territoire turc. En deux ans, plus d'un million de personnes trouvent la mort dans des conditions horribles de barbarie, histoire inimaginable en un temps d'idéalisme encore triomphant. Ainsi se trouve achevé le processus qui avait fait venir au jour la question arménienne dans les années 1880 : les 100 000 morts des grands massacres de 1895, les supplices quotidiens, tout cela aboutit, à l'ombre de la Grande Guerre, à cette extermination si visible dans les statistiques de la jeune République turque où l'on ne signale en 1927, parmi les minorités vivant en Turquie, que 64 000 Arméniens. Où sont donc passés tous les autres ? Ce génocide est toujours nié à ce jour par la Turquie.
Imprescriptible - Le 24 avril 1915 : une rafle
Imprescriptible : Le génocide parfait

24 avril 1915 -- Aram Andonian était un journaliste arménien. Il avait été arrêté une première fois à Constantinople au début de 1915 sur dénonciation d'un de ses collègues. Il était accusé d'avoir communiqué au Patriarcat arménien de Constantinople les rapports concernant l'assassinat de l'archimandrite Sahak et les massacres de Seert. Le Conseil de guerre de Constantinople n'avait pu confirmer cette accusation. Dans le doute, il avait décidé de le révoquer et de le renvoyer à l'armée comme simple travailleur. Andonian s'était enfui et avait regagné Constantinople. Il fut une des 235 personnalités arrêtées à Constantinople le 24 avril 1915.
Ternon, Yves. Enquête sur la négation d'un génocide, Marseille, Parenthèses, 1989
Imprescriptible : La collecte des documents Andonian

24 et 25 avril 1915 -- Empire ottoman/Erzerum : deux cents personnalités locales sont arrêtées et internées. Le 26 avril, trente d’entre eux sont « transférés » à Erzincan, mais exécutés en chemin.
*** (Agouni, 1921 :139; Kaiser, 2002 :133-134; Kévorkian, 2006 :356).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

24 avril 1920 -- Au cours d'un pogrom à Hodorkov (district de Kiev), des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura, commandées par Sokolski et Ogorodnikov, égorgent près de 700 juifs et en blessent 800 autres en douze heures.
Skynet : Souvenez-vous...24 avril

24 avril 1921 -- Lors d’un discours, Hitler se met à crier : « C’est la raison pour laquelle la résolution de la question juive est une question centrale pour les nationaux-socialistes. Cette question ne peut être résolue avec délicatesse; face aux armes terrifiantes de nos ennemis, nous ne pouvons la résoudre que par la force brute. La seule façon de combattre est de combattre durement. Lord Fischer l’a dit, “si vous frappez, alors frappez dur! Le seul combat sérieux est celui qui fait hurler votre ennemi.” »
PHDN : L’antisémitisme mortifère d’Hitler

24 avril 1941 -- Création d'un ghetto à Lublin : 34 000 juifs y sont entassés. Il leur est interdit d'en sortir. 10 000 juifs seront dispersés dans des ghettos plus petits du district de Lublin.
A Schkede, près de Liepaja (Lettonie), 40 femmes juives employées par la Schupo (Schutz¬polizei, police de sécurité) sont fusillées par les nazis.
Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

24 avril 1942 -- 600 juifs de Kossov (R.S.S. d'Ukraine) qui ne possèdent pas de permis de travail sont déportés au ghetto de Kolomyya. En même temps, plusieurs centaines de juifs de Kuty (district de Stanislavov), considérés comme trop vieux ou trop malades pour travailler, y sont déportés aussi. De nombreux déportés meurent au cours des marches forcées. A l'exception de 20 personnes, tous les juifs se trouvant encore à Zablotov (province de Stanislavov) sont déportés au ghetto de Kolomyya.
La Gestapo pend 10 juifs à Warta (district de Sieradz, Pologne).
Un transport quitte Nuremberg avec 650 juifs déportés au camp d'extermination de Belzec.
Skynet : Souvenez-vous...24 avril

24 avril 1942 -- Les Juifs ne peuvent utiliser les transports en commun.
Ajpn : Repères chronologiques 1905 à 1945

24 avril 1943 -- Au cours d'une Aktion, 4 000 juifs sont assassinés à Izbica (district de Lublin).
Une Aktion est déclenchée contre les 3 500 juifs de Javorov (district de Lvov, R.S.S. d'Ukraine) : une partie est massacrée, une autre déportée au camp de Janovska à Lvov/Lemberg.
Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

24 avril 1943 -- Himmler s’exprimait devant des SS et leur tenait le discours suivant: « Il en va de l’antisémitisme comme de l’épouillage. Éliminer les poux ne relève pas d’une conception du monde (Es ist keine Weltanschauungsfrage, daß man die Laüse entfernt). C’est une question de propreté. De la même manière exactement, l’antisémitisme n’a pas été pour nous une question de conception du monde, mais une question de propreté qui sera bientôt réglée. Nous n’aurons bientôt plus de poux. »
PHDN : L’antisémitisme mortifère d’Hitler

24 avril 1975 -- Discours de Joseph Kessel : « Je me souviens très bien que, même dans l'horreur de la Première Guerre mondiale, la tragédie arménienne de 1915 a soulevé en moi une profonde émotion. Le mot génocide n'avait pas encore cours à cette époque, mais j'ai senti alors tout ce qu'il a signifié plus tard. »
Imprescriptible : Citations d'intellectuels et d'artistes

24 avril 1981 – Publication du Comité de Défense de la Cause Arménienne à l’occasion de la journée nationale d’action du 24 avril 1981.
Archives Imprescriptible

24 avril 1998 -- Les grands spécialistes du génocide juif, tels Yehuda Bauer et d'autres, reconnaissent dans une déclaration du 24 avril 1998, le caractère génocidaire du massacre arménien. Celui-ci n'enlève rien à la spécificité du génocide des Juifs, chaque génocide ayant été perpétré selon des méthodes particulières, liées à l'environnement et à la culture du lieu et du moment.
Libération, rubrique « Rebonds », vendredi 29 avril 2005
Imprescriptible : Génocide arménien les raisons d'un déni

24 avril 1998 -- Le Conseil de l'Europe (déclaration écrite de l'assemblée parlementaire le 24 avril 1998) a reconnu le génocide.
Wikipédia : Reconnaissance politique du génocide arménien

23-24 avril 2005 – Erevan, Arménie : François Bayrou a déposé samedi une gerbe devant le monument du génocide arménien et a participé dimanche 24 aux cérémonies officielles.
24 avril 2005 -- France : la ville de Paris et le Conseil régional d'Ile-de-France ont affiché des kakémonos (banderoles verticales) géants à l'occasion du 90ème anniversaire du génocide arménien qui a débuté le 24 avril 1915. "Génocide arménien : l'Ile de France se souvient", "Génocide arménien : Paris se souvient", disent les bannières accrochées sur les façades du Conseil Régional et de l'Hôtel de Ville. Ces banderoles ont été conçues et réalisées par le Collectif VAN, membre du CCAF. Le Collectif VAN a décliné son concept pour les villes d’Issy-les-Moulineaux, Arnouville, Aix-en-Provence et Marseille.
Info-turk

24 avril 2005 -- France : durant 3 jours et demi, le Collectif VAN a mené sa première opération sur le Parvis de Notre-Dame de Paris dans le cadre des commémorations « 90 heures pour 90 ans » qu’il a organisées pour le CCAF.
Collectif VAN : COMMEMORATION DU 24 AVRIL 2005 (5ème partie)

24 avril 2005 -- Erevan : le président arménien Robert Kotcharian a appelé Ankara à reconnaître le terme de "génocide" arménien, à l'approche du 90e anniversaire des massacres d'Arméniens par la Turquie ottomane. "En tant qu'Etat indépendant, l'Arménie a exprimé sa position: la reconnaissance du génocide est importante pour empêcher de futurs génocides", a déclaré le président Kotcharian.
Info-turk

24 avril2008 -- les sites français http://www.imprescriptible.org, http://www.imprescriptible.com,
http://www.imprescriptible.info, http://www.imprescriptible.net ont fait l'objet de sabotages par des hackers turcs le 24 avril 2008 à 17 h 48. Seuls les sites http://www.imprescriptible.fr/ et http://www.imprescriptible.eu sont restés accessibles. Ce n'est pas la première fois que des négationnistes turcs piratent des sites dédiés à la mémoire des Arméniens. Mais ce vandalisme sur internet prend, en ce 24 avril, un sens particulier : c'est en effet le 24 avril 1915 qu'a débuté le génocide des Arméniens vivant dans l'Empire ottoman et qui fit 1 500 000 victimes sur une population de 2 millions d'habitants.
Collectif VAN : Des hackers turcs piratent la mémoire du génocide arménien

24 avril 2009 -- USA : évoquant les massacres d'Arméniens par les Turcs ottomans en 1915, le président américain Barack Obama n'a pas employé le terme de "génocide", contrairement à ses promesses de campagne.
Collectif VAN : Turquie-Arménie: Obama n'emploie pas le mot "génocide"

24 avril 2005 -- Istanbul : l’IHD [İnsan Hakları Derneği, Association des droits de l’Homme de Turquie, affiliée à la FIDH] organise pour la première fois une Veillée commémorative du génocide arménien dans une salle.

24 avril 2010 -- Istanbul : l’IHD organise sa première commémoration du génocide arménien, en extérieur. Quelques dizaines de militants se sont réunis silencieusement à la gare Haydar Pacha d’Istanbul, lieu chargé d’histoire, puisque point de départ en 1915, des convois des déportés arméniens. Les manifestants tenaient les photos des 250 intellectuels arméniens assassinés lors de la rafle du 24 avril 1915. L’avocate et militante turque Eren Keskin a lu une déclaration soulignant l’importance de la reconnaissance et de la justice. Dans la soirée, une autre commémoration a eu lieu à Taksim, dans un climat très tendu et sous haute protection policière.
Le Collectif VAN rend hommage aux militants turcs

24 avril 2010 -- Les militants ultranationalistes du BBP [Büyük Birlik Partisi] étaient aux premières loges, le 24 avril 2010, pour hurler leur haine des Arméniens et des « traîtres » turcs et kurdes qui les soutiennent. Voici la vidéo de la manifestation du BBP, le 24 avril 2010 dans le quartier de Taksim (Istanbul) : le Parti de la Grande Union protestait contre des militants de l’IHD et des intellectuels turcs et kurdes qui commémoraient – pour la première fois dans l’espace public -, le génocide des Arméniens perpétré par l’Etat turc en 1915. Cette vidéo était, mercredi encore, en ligne sur le site du BBP : elle a mystérieusement disparu ce jeudi 20 mai 2010 alors que le protocole d’amitié signé récemment entre la Ville de Clermont-Ferrand (PS) et celle de Sivas en Turquie, tenue par les islamo-fascistes du BBP, commence (enfin !) à provoquer des remous en France. Mais le BBP, adoubé en France par un maire PS, a encore de beaux jours devant lui : le sénateur-maire socialiste de Clermont-Ferrand, Serge Godard, attendrait des preuves de la nature fascisante de son homologue turc avant d’annuler le traité d’amitié… En clair, s’il ne trouve pas de déclaration gênante émanant de Doğan Ürgüp, tout sera donc pour le mieux dans le meilleur des mondes ?
Collectif VAN : BBP/PS : une alliance fâcheuse

24 avril 2011 -- France : ce 24 avril 2011 est également la Journée de la déportation. Quelques années après la fin de la Seconde Guerre mondiale (1939-45), la République française décide d'honorer la mémoire des victimes de la déportation, en particulier des déportés de France dans les camps de concentration ou d'extermination nazis. Depuis l'adoption de la loi du 14 avril 1954, le dernier dimanche d'avril est consacré "Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation".
Chemins de mémoire : Les déportés de France pendant la Seconde Guerre mondiale
(1939-45)


24 avril 2012 -- France : mardi 24 Avril 2012, place du Canada, attenante au Jardin d’Erevan inauguré le 12 mars 2009 par le maire de Paris Bertrand Delanoë, les deux candidats à l’élection présidentielle, François Hollande et Nicolas Sarkozy, ont tenu à se joindre aux descendants des survivants du génocide perpétré sur ordre du gouvernement ottoman en 1915 pour honorer la mémoire de ceux qui il y a 97 ans ont été éliminé de la surface de la Terre dans une barbarie sans nom, n’épargnant ni les enfants, ni les femmes ni les personnes âgées. Un génocide non reconnu et nié 97 années plus tard par la Turquie.
NAM : Nicolas Sarkozy et François Hollande sur la même ligne contre le négationnisme

24 avril 2014 -- Turquie : À l'occasion du 99e anniversaire du génocide arménien de 1915, le Mouvement antiraciste européen (EGAM) et l'Union générale arménienne de bienfaisance (UGAB) ont fait le déplacement en Turquie pour la deuxième année consécutive. Invitée par les partenaires turcs de l'EGAM, DurDe ! ("Dis stop au racisme !") et l’Association des Droits de l’Homme (IHD), la délégation européenne a participé aux commémorations du génocide du 21 au 25 avril. De nombreuses personnalités ont soutenu l'initiative, à l'instar de Charles Aznavour (auteur compositeur et interprète franco-arménien), l’avocat français Serge Klarsfeld ou encore Bernard Kouchner (médecin et homme politique).
Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2014 - Part I

24 avril 2014 -- Turquie : Le monde a été témoin une fois encore d’une crise de colère turque, lorsque la Commission des Affaires étrangères du Sénat [américain], malgré les pressions intenses exercées par le régime d’Ankara et ses entreprises de lobbying largement rétribuées, a adopté la résolution 410 sur le génocide arménien par 12 voix contre 5. C’est la première fois en un quart de siècle que cet organe adopte une telle résolution. Les responsables à Ankara ont fait de la résolution du Sénat leur toute première priorité. La diatribe turque contre le vote du Sénat incluait également un avertissement de Davutoglu indiquant que « la Turquie ne resterait pas silencieuse » si la résolution sur le génocide arménien passait de la Commission à l’ensemble du Sénat. Le ministère des Affaires étrangères a réagi encore plus durement, accusant la Commission « d’outrepasser son autorité et sa responsabilité. » Davutoglu s’est empressé de téléphoner au Secrétaire d’État, John Kerry, l’exhortant à empêcher l’adoption de la résolution.
Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2014 - Part I

24 avril 2014 -- France : Le président français qui participait aux commémorations du génocide à Paris, a salué « une évolution » dans le discours de l'exécutif turc. Au sujet des condoléances de M. Erdogan, François Hollande a déclaré : « C'est un mot qu'il faut entendre mais qui ne peut pas encore suffire. » Il en a profité pour annoncer qu'il serait présent en 2015 aux commémorations du centenaire du génocide. François Hollande a annoncé aussi sa participation, le 24 avril 2015 à Erevan, aux cérémonies du centenaire du génocide arménien.
Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2014 - Part I

24 avril 2015 -- Cette année est celle du centième anniversaire du génocide arménien. Le centième anniversaire du génocide arménien (en arménien : Հայոց ցեղասպանութեան 100-ամեակ ; hayots tseghaspanutyan haryur amyak) est une commémoration du génocide arménien ayant lieu le 24 avril 2015, cent ans après la rafle des intellectuels arméniens du 24 avril 1915 à Constantinople et constitue donc une édition particulière de la journée annuelle de la commémoration du génocide arménien.
Wikipedia/Reconnaissance politique du génocide arménien
Wikipedia/Centième anniversaire du génocide arménien


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique


   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org