Aujourd'hui : Mercredi, 3 juin 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Obama insulte les morts
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Alors qu’il avait promis durant sa campagne électorale, que l’Amérique méritait un président qui oserait dire le mot génocide, Barack Obama a de nouveau, le 24 avril 2011, fait sa déclaration de commémoration du génocide arménien, en utilisant le terme arménien de "Medz Yeghern" (« Grande Catastrophe »). Pour la troisième année consécutive, le président des Etats-Unis, prétendant honorer la mémoire des 1 500 000 victimes arméniennes de 1915, s’est donc adressé au public américain dans une langue étrangère connue uniquement de quelques personnes. Le journaliste arméno-américain, Harut Sassounian, écrit dans son dernier éditorial : «Le président continue honteusement avec les jeux de mot idiots et insultants de ses prédécesseurs - qu'il avait sévèrement critiqués – réduisant le génocide à "des événements horribles", "des atrocités", "des massacres" et "des événements dévastateurs.(…) Toute personne qui brise ses promesses de manière aussi flagrante, sur des questions tant arméniennes que non-arméniennes, y compris la reconnaissance du génocide, ne mérite pas d'être réélue ». Le Collectif VAN vous propose la traduction de cet article paru dans The California Courier le jeudi 28 avril 2011.

Légende photo : Des Arméno-américains et d'autres personnes se sont rassemblés devant les Studios Sony pour protester durant la visite du président Obama. Ils ont appelé Obama à reconnaître le génocide arménien commis par la Turquie en 1915. (photographie John McCoy)

Monsieur le Président, les Arméno-américains refusent vos jeux de mots insultants sur le génocide

De Harut Sassounian
Édité par The California Courier
Editorial de Sassounian du 28 avril 2011

En dépit de l'avertissement persistant des Arméno-américains au président Obama, pour qu’il s'abstienne de remplacer - dans son allocution annuelle du 24 avril - le terme génocide arménien par "Medz Yeghern" (la Grande Catastrophe), il a continué à le faire trois ans de suite.

Apparemment, les sbires du régime négationniste turc et leurs partisans américains ont réussi à contraindre le président des États-Unis à éviter toute référence "au génocide" ou "tseghasbanoutyoun" - son équivalent arménien. Car sinon, pourquoi le président des États-Unis s’adresserait-il au public américain dans une langue étrangère connue uniquement de quelques personnes ? Des mots de substitution en arménien tels "Medz Yeghern" ne peuvent leurrer que quelques Arméno-américains crédules. C'est un tour de passe-passe de basse qualité qui n’est pas digne de la Présidence !

Au cours de ces trois dernières années, plutôt que de réparer ses erreurs et de cesser d’utiliser le terme "Medz Yeghern", le président Obama a fait exactement le contraire. Incroyable mais vrai, il utilise ce terme dans sa déclaration du 24 avril cette année, non pas une fois, non pas deux fois, mais trois fois ! Le président continue honteusement avec les jeux de mot idiots et insultants de ses prédécesseurs - qu'il avait sévèrement critiqués – réduisant le génocide à "des événements horribles", "des atrocités", "des massacres" et "des événements dévastateurs."

Au début du mois, le président Obama a annoncé officiellement sa candidature à la réélection et il a demandé aux Américains de le réélire pour un autre mandat de quatre ans. À mon avis, toute personne qui brise ses promesses de manière aussi flagrante, sur des questions tant arméniennes que non-arméniennes, y compris la reconnaissance du génocide, ne mérite pas d'être réélue. Il est difficile d'imaginer que tout Arménien qui se respecte votera de nouveau pour lui.

Afin de montrer combien les promesses brisées du président Obama les offensaient, plus de mille Arméno-américains sont venus protester la veille du 24 avril devant les Studios Sony à Culver City, sur le site du principal collecteur de fonds du président. Leurs messages de mécontentement ont été largement relayés par les médias locaux, nationaux et internationaux réunis là. Quasiment chaque bulletin d’information a mis en évidence la méfiance des protestataires vis-à-vis du président Obama, jetant une ombre sur l'atmosphère de célébration de sa campagne de réélection.

Pour aider à amplifier le message des protestataires, le chanteur du groupe System of a Down, Serj Tankian s’est joint aux manifestants et sa présence ainsi que ses remarques enflammées ont électrisé la foule, attirant une attention médiatique considérable.



http://youtu.be/C76uNQWDGJw

Un autre soutien majeur à la manifestation est venue de la star de la télévision, Kim Kardashian, qui a envoyé un message sur twitter à ses 7,2 millions de fans dans le monde entier, avec un lien vers son blog : "Aujourd'hui, des milliers d'Arméniens se réuniront à Los Angeles pour protester contre la négation du génocide et exhorter vivement le gouvernement des États-Unis à reconnaître le génocide arménien. J'espère pouvoir attirer un peu l’attention sur ce fait aujourd’hui."

Lors de mes récents entretiens sur les chaînes de télévision ABC et FOX, j'ai expliqué que l’objectif de la manifestation n'était pas de supplier le président Obama d’utiliser le mot génocide. C’était davantage dans le but de lui faire savoir, ainsi qu’à d'autres politiciens, que les Arméno-américains ne resteraient plus silencieux lorsqu’un élu fait des promesses électorales prodigues en vue d'obtenir leurs votes et leur argent, pour mieux les ignorer après l'élection. Ces officiels doivent payer un prix politique pour leur hypocrisie. Pour que la démocratie fonctionne, les citoyens doivent s’assurer que les politiciens malhonnêtes ne sont pas réélus. Il est déjà assez dur d'être dupé une fois : mais nous permettre de l’être une deuxième fois est vraiment impardonnable !

En utilisant le rassemblement de Culver City comme un précédent, les Arméno-américains devraient manifester à chaque passage du président Obama pour sa campagne au cours des 18 mois qui viennent, dans tous les États-Unis.

De plus, les Arméniens n'ont vraiment pas besoin que le président Obama répète ce que le président Reagan a exposé il y a 30 ans en se référant au génocide arménien dans sa Proclamation Présidentielle du 22 avril 1981. En brisant sa promesse de campagne, le président Obama compromet sa position morale et politique en tant que leader du monde libre !

N’oublions pas deux autres coupables majeurs dans cette déplorable affaire ! Où se cache donc le Vice-président Joe Biden ces jours-ci ? Se souvient-il qu'il a fait des dizaines de discours très forts sur le génocide arménien pendant ses longues années au Sénat et lorsqu’il était candidat au poste présidentiel ? En qu’en est-il d’Hillary Clinton ? Voyez la rapidité de sa transformation : de chantre de la reconnaissance du génocide arménien lorsqu’elle était sénatrice et candidate au poste présidentiel, elle est devenue une Secrétaire d'État qui se cache des médias lorsqu’elle dépose une gerbe "personnelle" au Monument du Génocide à Erevan, et qui fait pression sur les membres du Congrès pour qu’ils votent contre une résolution sur le génocide.

Les élections de 2012 représentent l’occasion idéale de régler les comptes avec ceux qui ont trahi la confiance de la communauté arméno-américaine.

©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 2 mai 2011 – 07:15 - www.collectifvan.org


Lire aussi la déclaration de Barack Obama :

The White House
Office of the Press Secretary
For Immediate Release
April 23, 2011

Statement by the President on Armenian Remembrance Day

We solemnly remember the horrific events that took place ninety-six years ago, resulting in one of the worst atrocities of the 20th century. In 1915, 1.5 million Armenians were massacred or marched to their death in the final days of the Ottoman Empire.

I have consistently stated my own view of what occurred in 1915, and my view of that history has not changed. A full, frank, and just acknowledgement of the facts is in all our interests. Contested history destabilizes the present and stains the memory of those whose lives were taken, while reckoning with the past lays a sturdy foundation for a peaceful and prosperous shared future. History teaches us that our nations are stronger and our cause is more just when we appropriately recognize painful pasts and work to rebuild bridges of understanding toward a better tomorrow. The United States knows this lesson well from the dark chapters in our own history. I support the courageous steps taken by individuals in Armenia and Turkey to foster a dialogue that acknowledges their common history. As we commemorate the Meds Yeghern and pay tribute to the memories of those who perished, we also recommit ourselves to ensuring that devastating events like these are never repeated. This is a contemporary cause that thousands of Armenian-Americans have made their own.

The legacy of the Armenian people is one of resiliency, determination, and triumph over those who sought to destroy them. The United States has deeply benefited from the significant contributions to our nation by Armenian Americans, many of whom are descended from the survivors of the Meds Yeghern. Americans of Armenian descent have strengthened our society and our communities with their rich culture and traditions. The spirit of the Armenian people in the face of this tragic history serves as an inspiration for all those who seek a more peaceful and just world.

Our hearts and prayers are with Armenians everywhere as we recall the horrors of the Meds Yeghern, honor the memories of those who suffered, and pledge our friendship and deep respect for the people of Armenia.

Statement by the President on Armenian Remembrance Day




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org