Aujourd'hui : Mercredi, 17 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 4 mai
Publié le : 04-05-2018

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende photo : Behaeddine Chakir Bey (photo), l’un des principaux artisans du génocide des Arméniens de l’Empire ottoman, envoie un télégramme chiffré le 4 mai 1915 à Resneli Nazim Bey, secrétaire responsable de la section de Kharpout du Comité Union et Progrès : « Est-ce qu'on peut éliminer les Arméniens qui ont été déportés de là-bas? Vous m'avez fait savoir qu'on les torturait, mais est-ce que les gens nuisibles sont détruits ou sont-ils seulement déportés au loin? »

Ça s’est passé un 4 mai (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

4 mai 1909 -- Empire ottoman/Cilicie : Service Historique de la Marine (Vincennes), SS ED 100, 6 pp. Escadre de la Méditerranée occidentale et du Levant, reçu le 4 mai n° 633, suite au rapport de mer du 23 avril, bord, Mersina, le 23 avril 1909, le capitaine de vaisseau Dufaure de Lajarte, commandant le croiseur cuirassé le Victor-Hugo.
Visite à Adana. Avec l’autorisation de l’Ambassadeur à Constantinople demandée hier par télégramme, une visite simultanée des commandants des navires de guerre présents sur rade, accompagnés de leurs consuls respectifs ou faisant fonctions, a été faite aujourd’hui aux autorités turques d’Adana et aux missions étrangères en ce point.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : Documents militaires français sur les massacres de Cilicie, en avril 1909, et le sauvetage des Arméniens de Kessab par la Marine française dans la baie de Bazit

4 mai 1915 -- Empire ottoman/sancak de Malatia : les autorités organisent des perquisitions systématiques dans les maisons arméniennes et procèdent à l’arrestation de quelques dizaines d’hommes détenant des
« documents compromettants ».
*** (Kévorkian, 2006 :501).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

4 mai 1915 -- Empire ottoman : dans un télégramme chiffré, expédié d'Erzeroum et daté du 4 mai 1915, que Behaeddine Chakir Bey a envoyé par l'intermédiaire de Sabit Bey, vali de Kharpout, à Resneli Nazim Bey, secrétaire responsable de la section de Kharpout du Comité Union et Progrès, actuellement en fuite, il demandait : « Est-ce qu'on peut éliminer les Arméniens qui ont été déportés de là-bas? Vous m'avez fait savoir qu'on les torturait, mais est-ce que les gens nuisibles sont détruits ou sont-ils seulement déportés au loin? Informez-nous-en clairement. »
Reproduit à partir du livre Un génocide exemplaire, Arménie 1915.
Jean-Marie Carzou. Editions Flammarion.
Imprescriptible : Procès de massacres dans le vilayet de Kharpout

4 mai 1915 -- Berliner Tageblatt du 4 mai a publié une conversation de Talaat avec son correspondant à Constantinople, M. Steldemann : « C'était une nécessité militaire, a dit le ministre, d'éloigner les Arméniens de leur pays. Tandis qu'on les transportait en Mésopotamie, les Arméniens ont été attaqués par les Turcs et tués en partie. En mars 1915, au moment des combats des Dardanelles, il devint nécessaire d'éloigner les Arméniens de Constantinople et des environs. Le gouvernement ordonna de les transporter à Zor. Malheureusement de mauvais fonctionnaires, chargés d'exécuter ces mesures, ont commis de graves excès. »
La suppression des Arméniens, Méthode allemande - Travail turc, René Pinon
Imprescriptible : Les responsabilités

4 mai 1915 -- Empire ottoman : « Il paraît que le gouvernement a perdu toute confiance dans les Arméniens. Au cours d’une visite chez Khosrov effendi (le pharmacien, ami de la maison), sa mère, qui était toute seule à la maison, nous a raconté que le gouvernement avait procédé à des perquisitions dans nombre de maisons arméniennes, [et] également chez eux. Ils sont à la recherche des armes, de livres, de journaux, de lettres et des réfugiés. Plusieurs arrestations ont eu lieu. Il est compréhensible que la population arménienne commence à s’inquiéter [...] ».
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : LE JOURNAL DE HANS BAUERNFEIND

4 mai 1916 -- Empire ottoman : Câblogramme, daté du 4 mai 1916, adressé au Comité Américain de Secours aux Arméniens et aux Syriens par ses représentants de Turquie. Transmis par l'entremise du Département d'Etat de Washington.
Alep. — L'œuvre de secours assiste ici 1 .350 orphelins, qui ne sont qu'une partie des enfants dénués de tout, actuellement en cette ville. Cette œuvre a également fourni des vivres à des familles dans neuf centres dénués, y compris Hama, Rakka, Kiliss et Damas. Mille cinq livres turques sont mensuellement dépensées à Alep pour assister les orphelins ; six cents livres sont dépensées pour les pauvres d'Alep. Deux mille deux cents quarante-cinq livres turques vont être dépensées dans d'autres centres qui manquent de tout. Toutes ces sommes sont considérées comme un minimum et une somme dix fois plus forte ne suffirait pas pour faire face à tous les besoins urgents.
Imprescriptible : Le livre bleu du gouvernement britannique concernant le traitement des Arméniens dans l’Empire ottoman

4 mai 1916 -- Empire ottoman : les informations fournies par Holstein, dans un rapport daté du 4 mai 1916, rédigé en réponse à un questionnaire de l'organisation caritative suisse Schweizerisches Hilfswerk 1915 fur Armenien, indiquent un taux de mortalité d'environ deux tiers parmi les déportés. Il évalue en effet à quatre ou cinq mille le nombre de déportés venus des régions d'Erzerum et de Bitlis échoués à Mosul, Kirkuk et Siileymaniye. Il donne aussi de précieuses indications sur le mode de gestion de ces groupes, « principalement [composés] de femmes et d'enfants [dont la] situation est misé¬rable ».
Le 4 mai, une partie de la VIe armée menace directement Salmast et son chef-lieu, Dilmân, ainsi que la ville d'Ourmia. Elle s'affronte à des forces constituées de volon¬taires arméniens (surtout originaires de Van) et assyriens, qui tiennent la ville plus d'un mois.
Le génocide des Arméniens, Raymond Kévorkian
éd. Odile Jacob, 2006

Skynet : Génocide arménien – un génocide chrétien

4 mai 1938 -- Victime de sévices au camp de concentration d'Esterwegen, le journaliste Carl Von Ossietzky, antimilitariste et prix Nobel de la Paix 1935, meurt dans à l'hôpital Nordend de Berlin.
Skynet : 4 mai, ce jour-là, n’oubliez pas

4 mai 1940 -- Pologne : début de la construction du camp d’Auschwitz.
Skynet : 4 mai, ce jour-là, n’oubliez pas

4 mai 1941 -- Les autorités hongroises enferment 3 500 juifs environ dans le ghetto de Subotica (Yougoslavie).
Skynet : 4 mai, ce jour-là, n’oubliez pas

4 mai 1942 -- Début de la déportation des juifs de Bilgoraj (Pologne) au camp d'extermination de Belzec.
- Début de l'utilisation des gaz au camp d'extermination d'Auschwitz. Selon les estimations, le nombre de victimes variera entre 2 et 3,5 millions.
- Le camp d'extermination de Sobibor est édifié. Tout est prêt pour l'emploi des gaz. Au cours des premiers dix-huit mois de son existence, 250 000 juifs y seront assassinés.
Skynet : 4 mai, ce jour-là, n’oubliez pas

4 mai 1943 -- 1 187 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork sont déportés au camp d'extermination de Sobibor.
Skynet : 4 mai, ce jour-là, n’oubliez pas

4 mai 1945 -- Libération du camp de concentration de Neuengamme totalement vide par l'armée britannique.
Wikipédia : 4 mai 2011

4 mai 1994 -- Génocide des Tutsi : à Paris, devant l’Assemblée nationale, le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, pose un cessez-le-feu comme condition impérative à une intervention internationale au Rwanda.
RFI : Toute l'histoire du Rwanda

4 mai 2010 -- France : selon le quotidien La Montagne en date du 4 mai dernier, les municipalités de Clermont-Ferrand et de Sivas en Turquie ont signé un protocole d'amitié. La ville de Clermont-Ferrand, dirigée par le Parti Socialiste, affiche ainsi une proximité politique avec l'unique grande ville de Turquie aux mains du « Parti de la Grande Union » (Büyük Berlik Partisi, BBP), un parti d'extrême-droite se réclamant à la fois de l'ultra-nationalisme et de l'islamisme. Directement ou par l'intermédiaire de sa branche jeunesse « Alperen Ocakları », le BBP est accusé d'être impliqué dans la quasi-totalité des graves atteintes à la démocratie ces dernières années en Turquie, notamment dans les assassinats du prêtre Santoro en février 2006 à Trabzon, du juge du Conseil d'Etat Mustafa Yücel Bilgi à Ankara en mai 2006 et du journaliste arménien de Turquie Hrant Dink en janvier 2007. A l’instar des autres formations nationalistes de Turquie, le Büyük Berlik Partisi pratique un négationnisme du génocide arménien très offensif. Il a bien entendu condamné avec force les premières commémorations du génocide arménien qui ont eu lieu sur la voie publique le 24 avril 2010 à Istanbul, à l’initiative de l’IHD et de certains intellectuels turcs.
Collectif VAN : Protocole d'amitié entre l’extrême-droite turque et le PS


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org