Aujourd'hui : Lundi, 22 avril 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 11 mai
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)




Légende : 11 mai 1918 -- Etats-Unis d’Amérique : lettre de Theodore Roosevelt : « Le massacre des Arméniens a été le plus grand crime de la guerre. Ne pas s'attaquer à l'horreur turque en prenant le mal à sa racine signifie que parler d'une garantie de paix mondiale pour le futur est une ineptie grave. »


Ça s’est passé un 11 mai (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

11 mai 330 -- Empire romain : Constantinople devient officiellement la capitale de l'Empire romain. Constantinople (latin : Constantinopolis, grec : Κωνσταντινούπολις / Konstantinoupolis, arménien : Կոստանդնուպոլիս) est l'appellation ancienne et historique de l'actuelle ville d'Istanbul en Turquie (du 11 mai 330 à 1930). Son nom original, Byzance (en grec : Byzantion, venant soit du terme grec buzō signifiant « resserré » en référence au Bosphore, soit du mot thrace désignant le « rivage »), reste largement utilisé en histoire.
Wikipedia
Wikipedia

11 mai 1895 -- Conférence de Londres : S. S. le Catholicos actuel, Georges V, en sa qualité de Chef Suprême de tous les Arméniens, envoya pour le représenter en Europe une Délégation présidée par un Arménien, Boghos Nubar pacha, fils du grand Ministre, qui gouverna longtemps l'Egypte, fut l'auteur de la Réforme Judiciaire, transforma ainsi l'existence politique et économique du pays, et mérita le surnom de « Père de la Justice ». Cette Délégation se donna pour programme de ne réclamer ni indépendance, ni autonomie politique et, s'appuyant seulement sur l'article 61 du Traité de Berlin, de s'en tenir aux réformes promises, en conformité avec le mémorandum des Ambassadeurs des Puissances à Constantinople, du 11 mai 1895. Les Arméniens demandaient donc à rester ottomans, avec de simples réformes administratives, garanties par un contrôle international, qui leur assurerait la sécurité de leurs existences et de leurs biens et une justice égale pour tous. Extrait du livre d'Emile Doumergue, L'Arménie, Les massacres et la Question d'Orient, 1916, ch.IV
Imprescriptible.fr : 1. Traité de San Stéfano - 2. Traité de Berlin - 3. Les Réformes
**** Sultan Abdul Hamid II proclame les réformes pour l'Arménie occidentale. Il les a signées le 18 octobre 1895, sous la pression. Elles ne seront jamais appliquées.
American University of Armenia: This day in armenian history

11 mai 1909 -- Empire ottoman/Cilicie : stimulé par un vif esprit de concurrence « humanitaire », et la crainte que le crédit de la France ne soit entamé ou dévié au profit des Anglais ou des Américains, très actifs dans la protection des Arméniens, leur ravitaillement et les soins apportés, un télégramme du 11 mai avertit enfin le vice-Amiral Pivet de la mise à disposition de la Marine et des consuls de moyens financiers. Cette aide permit d’acquérir les subsistances et le matériel nécessaire à la création de l’ambulance française organisée par les jésuites et les sœurs de Saint-Joseph de Lyon installés à Adana, par les capucins à Antioche, du dispensaire de Hassan-Beyli organisé par M. Roqueferrier, etc. La Marine participa en effet activement aux activités de l’énergique et courageux consul Fernand Roqueferrier, qui avait déjà pris sur lui l’organisation d’une caravane de secours à partir d’Alep et avait ainsi sillonné une vaste zone isolée, gravement sinistrée et abandonnée à son sort, loin de la présence des marines et des consuls, entre Alep et la côte d’Adana. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : L’intervention de la Marine française
durant les massacres de Cilicie dÂ’avril 1909


11 mai 1909 -- Empire ottoman/Cilicie : service Historique de la Marine (Vincennes), SS ED 100, 12 pp. Escadre de la Méditerranée occidentale et du Levant, dépêche n° 14, reçue le 21 mai, n° 726, Alexandrette, le 11 mai 1909, le Contre-Amiral Pivet, Commandant l’Escadre légère de la Méditerranée, au ministre de la Marine. Monsieur le Ministre, [...] On continue à se demander pourquoi l’on accumule dans ce pays tant de soldats turcs dont on ne voit pas l’utilité. La raison officiellement donnée est que ces soldats, appartenant pour la plupart aux troupes régulières des corps d’armée du Nord, viennent remplacer les rédifs ou réservistes que les soins de la moisson rappellent dans les campagnes. On pense aussi que ces Albanais ou Macédoniens seraient, en cas de troubles, plus impartiaux et plus faciles à commander que les rédifs. Peut-être pourrait-on ajouter encore que ces troupes sont envoyées sur les côtes pour rassurer la population turque que la présence d’aussi nombreux bâtiments de guerre ne laisse pas d’inquiéter un peu.
**** Service Historique de la Marine (Vincennes), SS ED 100, 10 pp. Escadre de la Méditerranée, à Mersina, dépêche n° 15, reçue le 27 mai, n° 753, du 14 mai 1909, le Contre-Amiral Pivet, Commandant l’Escadre légère de la Méditerranée au vice amiral commandant en chef de l’Escadre de la Méditerranée, copie à Monsieur le Ministre de la Marine. Télégramme du 14 Mai. « Les locaux, étant insuffisants pour permettre d’hospitaliser des malades, ne sont utilisés que comme dispensaire ; nous faisons construire dans le voisinage des baraquements destinés à contenir une trentaine de malades et je vais me préoccuper de la location d’un nouvel immeuble pour agrandir, s’il se peut, notre sphère d’action humanitaire. La situation à Adana — ci-joint, à titre de renseignement, le rapport de l’officier en second du Victor-Hugo sur sa mission à Adana du 9 au 11 mai — paraît assez calme, malgré quelques bruits tendancieux qui se répandent de temps à autre et causent des paniques dans la population arménienne. Les familles ne veulent pas encore rentrer en ville et retourner dans les logements qui n’ont pas été brûlés ; d’autre part, les hommes ne se croient pas encore suffisamment protégés pour reprendre leurs travaux des champs… »
**** Service Historique de la Marine (Vincennes), SS ED 100, 9 pp. Escadre de la Méditerranée, Escadre légère, croiseur cuirassé Victor-Hugo, reçu le 27 mai 1909, n° 754, du Capitaine de Frégate Prère, Officier en Second, à Monsieur le Capitaine (amiral) de Vaisseau Com(mandan)t le Victor-Hugo, mai 1909 « Commandant, Je vous rends compte de ma mission à Adana les 9, 10, 11 mai. Je devais pendant mon séjour hâter l’organisation de la distribution des dons en nature aux victimes des troubles, favoriser l’établissement d’une ambulance française pour les soins à donner aux malades et blessés, enfin obtenir des autorités l’évacuation des locaux de l’ école que l’incendie n’avait pas détruits et qui étaient occupés par 60 soldats et 4 officiers. »
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions | © Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : Documents militaires français sur les massacres de Cilicie, en avril 1909, et le sauvetage des Arméniens de Kessab par la Marine française dans la baie de Bazit

11 mai 1915 -- Empire ottoman: le président de la cour martiale d’Istanbul avait annoncé le 28 avril 1915 l’inculpation des chefs
hentchakistes, internés depuis juillet 1914, pour « nuisance à l’ordre public et rébellion ». Le procès des vingt-huit inculpés commence le 11 mai, en fin de matinée.
Mass Violence - par Raymond Kévorkian

11 mai 1915 -- Dyarbekir : fonctionnaires d’Etat, avocats, intellectuels, négociants, banquiers, architectes, ingénieurs, propriétaires terriens et chefs religieux, soit un millier d’hommes [Arméniens], sont arrêtés et torturés sur ordre du vali Resid.
*** (Agouni, 1921 :63; Kieser, 2002 :265, n° 105; Kévorkian, 2006 :442).
Mass Violence - par Raymond Kévorkian

11 mai 1918 -- Empire ottoman : à la reprise des négociations de paix, à Batoum, le 11 mai 1918, la Turquie ne se contentait plus de l'acceptation du traité de Brest. La Délégation ottomane demandait la cession de nouveaux territoires et la disposition pour la durée de la guerre de la ligne de chemin de fer Alexandropol-Djoulfa, dont les Turcs avaient besoin pour leurs opérations contre les Anglais en Perse. Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible.fr : L'Arménie russe pendant la Grande Guerre et après l'armistice de Lemnos

11 mai 1918 -- Etats-Unis d’Amérique : lettre de Theodore Roosevelt (1858-1919 - Homme d'État américain, président des États-Unis de 1901 à 1909). « Le massacre des Arméniens a été le plus grand crime de la guerre (...) ne pas s'attaquer à l'horreur turque en prenant le mal à sa racine signifie que (...) parler d'une garantie de paix mondiale pour le futur est une ineptie grave. »
Imprescriptible.fr : Citations d'hommes politiques personnalités historiques

11 mai 1919 -- Empire ottoman : la seizième session du procès sur les massacres de Trébizonde a eu lieu.
ANI: Chronology of the Armenian Genocide -- 1919

11 mai 1920 -- Empire ottoman : les délégués turcs convoqués par la Conférence pour recevoir les « Conditions de paix » virent les représentants de l’Arménie siéger parmi ceux des États alliés. Et, dans le préambule de ces « Conditions », devenu ensuite le préambule du traité de Sèvres, l’Arménie fut mentionnée parmi les Puissances alliées. Voici effectivement le début de ce préambule :
« L’Empire britannique, la France, l’Italie et le Japon « Puissances désignées dans le présent traité comme les principales Puissances alliées ; « L’Arménie, la Belgique, la Grèce, le Hedjaz, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, l’État Serbe-Croate-Slovène et la Tchécoslovaquie. « Constituant avec les Principales Puissances ci-dessus les Puissances alliées, « D’une part ; « Et la Turquie, « D’autre part… ».
Ces deux faits constituaient bien en eux-mêmes une reconnaissance tacite de l’indépendance de l’Arménie, indépendance de jure et non pas seulement de facto, car les Puissances n’auraient pu conclure un traité d’alliance avec un organisme ne possédant pas un statut juridique international et existant seulement de fait. Et, on le sait, c’est un principe établi du droit international que la reconnaissance d’un nouvel État ne doit pas revêtir des formes solennelles spéciales, mais peut être simplement tacite. Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible.fr : L'indépendance de l'État arménien

11 mai 1942 -- 2 juifs sont pendus par la Gestapo à Bedzin (Silésie).
1 000 juifs déportés de Vienne (Autriche) arrivent à Minsk (R.S.S. de Biélorussie), où ils sont conduits devant des fosses, qui viennent d'être creusées près de la gare, pour y être fusillés.
Israelvivra.com

11 mai 1942 -- Déclaration de Darquier de Pellepoix : " Les Français doivent se rendre compte que le principal responsable de leurs misères est le Juif ".
ajpn

11 mai 1943 -- 1 446 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork sont déportés au camp d'extermination de Sobibor.
Israelvivra.com

11 mai 1943 -- Samuel Zygelbojm, représentant du Bund auprès du gouvernement polonais en exil à Londres, se donne la mort le 11 mai 1943 : « Par ma mort, je voudrais, pour la dernière fois, protester contre la passivité d’un monde qui assiste à l’extermination du peuple juif et l’admet »
Wikipedia

11 mai 1944 -- Au cours d'une Aktion qui dure plusieurs jours, 15 000 juifs de Kassa (Hongrie septentrionale) et de ses environs sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.
A la suite d'une Aktion qui s'étend sur plusieurs jours, 15 000 juifs parqués dans le ghetto de Satoraljaujhely (Hongrie) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.
Israelvivra.com

11 mai 1960 -- Argentine : Adolf Eichmann, criminel nazi en fuite, est enlevé à Buenos Aires par une équipe du Mossad. Il est capturé par les services secrets israéliens en Argentine. Eichmann était responsable de la solution finale appliquée aux Juifs, pendant la deuxième guerre mondiale.
Wikipedia
Seconde-guerre.com

11 mai 2000 -- Liban/Chambre des députés : à l’occasion du 85ème anniversaire des massacres perpétrés par les autorités ottomanes en 1915, qui causèrent la mort de 1,5 million de victimes arméniennes, la Chambre libanaise des députés reconnaît et condamne le génocide perpétré contre le peuple arménien et exprime sa complète solidarité avec les attentes de ses citoyens arméniens. En outre, il croit que la reconnaissance internationale de ce génocide est une condition nécessaire pour la prévention de crimes similaires qui pourraient avoir lieu à l’avenir.
Imprescriptible.fr : Citations : institutions étatiques et supra-étatiques

11 mai 2003 -- Turquie : « Radikal », le 11 mai 2003. Article de Taner Akcam professeur à l'Université de Minnesota. Extrait. Le télégramme de Talaat Pacha. « Quant à cette affabulation selon laquelle les Catholiques et les Protestants n'auraient pas été déportés, il est vrai qu'à ce sujet un certain nombre de télégrammes envoyés aux responsables locaux déconseillent ces déportations. Mais le premier message envoyé est daté du 4 août 1915, soit trois mois après les déportations. Le premier document au sujet des Arméniens catholiques a été envoyé par Talaat Pacha. Il est dit dans le télégramme que la déportation des Arméniens catholiques ne doit pas avoir lieu. Un télégramme similaire a été envoyé le 15 octobre au sujet des Arméniens protestants. Là aussi, il est écrit ce qui suit : « les Protestants arméniens qui n'ont pas encore été déportés, ne doivent plus être déportés ». Comme on peut le remarquer dans ces deux télégrammes, les Arméniens catholiques et protestants avaient déjà été déportés à cette date. Quant aux télégrammes envoyés le 18 septembre 1915 de Kayséri, Eskishéhir, Diayarbékir et Nigde, les gouverneurs répondirent que tous les Arméniens de leurs régions respectives avaient été déportés et qu'il ne restait plus aucun Arménien. »
Imprescriptible.fr : Taner Akcam, 1915 et les fables turques


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org