Aujourd'hui : Dimanche, 28 mai 2017
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Site officiel du Centenaire du génocide arménien de 1915
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 19 mai
Publié le : 19-05-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende : Empire ottoman/Van. Les troupes russes occupent Van. Les volontaires [arméniens], accompagnés de soldats de l'armée russe, entrèrent en ville. « Les Arméniens ont partout fait preuve, à l'égard des prisonniers turcs, d'un empire sur eux-mêmes digne d'admiration, quand on songe comment se conduisaient les Turcs envers eux. » Le bataillon de Dro précédant les troupes russes découvre plus de 55 000 morts à Van.
Photo : les réfugiés arméniens à Van (http://www.aga-online.org/de/bilddokumente/detail.php?galleryId=159&ref=28)



Ça s’est passé un 19 mai (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

19 mai 1881 -- Naissance de Mustafa Kemal Atatürk, surnommé Gazi (« le Victorieux »), à Salonique le 19 mai 1881 et mort à Istanbul le 10 novembre 1938. Il est le fondateur et le premier président de la République turque, construite sur l’extermination des minorités chrétiennes de l’Empire ottoman (grecque, arménienne, assyro-chaldéenne-syriaque). Mustafa Kema, qui affirmait une volonté farouche de rupture avec le passé impérial ottoman de la Turquie, a pourtant recyclé une grande partie des criminels Jeunes-Turcs du Comité Union et Progrès.
Wikipédia : Mustafa Kemal Atatürk
Imprescriptible: Le recyclage des criminels Jeunes-Turcs

19 mai 1909 -- Empire ottoman/Cilicie : le Victor-Hugo quitte Mersine le soir pour Beyrouth, pour remplir ses soutes en charbon, en touchant au passage Souéïdié, Kessab, et Bazit. Il est remplacé par le Jules-Michelet qui apporte de Beyrouth du matériel destiné à l’ambulance française, deux médecins arméniens de Beyrouth, et le père Sabattier qui a été blessé le 26 avril. La Vérité demeure à Alexandrette où la situation reste calme.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : L’intervention de la Marine française durant les massacres de Cilicie d’avril 1909

19 mai 1915 -- Empire ottoman : promulgation de la loi sur la déportation le 19 mai 1915. Des déclarations d'intention, contradictoires démontrent le double-jeu mais ne permettent pas d'impliquer directement Talaat. En revanche, des télégrammes chiffrés de Talaat ont été produits au cours des procès devant les Cours Martiales turques et des déclarations de fonctionnaires turcs ont corroboré les faits évoqués dans ces télégrammes. Le Ministre de l'Intérieur tenait en effet deux langages. L'un officiel où il présentait les édits impériaux, les lois et les mesures gouvernementales comme autant de preuves des bonnes intentions du pouvoir à l'égard des Arméniens. L'autre, secret, à son domicile personnel qui contrastait avec le somptueux palais d'Enver. Là, dans son bureau modestement meublé, était installé un appareil télégraphique qu'il pianotait. Le personnage officiel présentait aux requêtes des diplomates la loi sur la déportation promulguée le 19 mai 1915 (dont seuls quatre articles sur huit furent publiés), ou des télégrammes qu'il adressait aux autorités provinciales et qui prouvaient que le gouvernement central était soucieux de prévenir les excès dont les Arméniens étaient victimes et de veiller au ravitaillement des déportés ) pendant leur voyage, tandis que le militant de l'Ittihad organisait dans l'ombre l'extermination d'un peuple.
Ternon, Yves. Enquête sur la négation d'un génocide, Marseille, Parenthèses, 1989
Imprescriptible : Le grand ordonnateur : Talaat Pacha

19 mai 1915 -- Empire ottoman/Van. Les troupes russes occupent Van. Les volontaires [arméniens], accompagnés de soldats de l'armée russe, entrèrent en ville. Ils avaient nettoyé tout le pays, à l'est du lac de Van, des troupes turques. « Les Arméniens ont partout fait preuve, à l'égard des prisonniers turcs, d'un empire sur eux-mêmes digne d'admiration, quand on songe comment se conduisaient les Turcs envers eux. Un soldat turc, blessé, qui fut porté à l'hôpital turc chez nous, se vantait d'avoir tué vingt Arméniens. Ils nous l'abandonnèrent, mais ne lui firent rien de plus. L'entretien des réfugiés dans ces temps de misère et la question de savoir ce qu'ils deviendront sont des problèmes graves pour notre Mission, et ils deviennent de jour en jour plus graves. Ce serait la mort pour eux, si on les renvoyait à présent; on doit absolument les entretenir et personne ne peut le faire hormis nous.»
Johannes Lepsius Rapport secret sur les massacres d’Arménie
-Le bataillon de Dro précédant les troupes russes découvre plus de 55 000 morts à Van dont la résistance avait déjà constitué le prétexte à la déportation des Arméniens et à la rafle de la nuit 24 au 25 avril 1915 à Constantinople.
Imprescriptible : Vilayet de Van
Petite encyclopédie du génocide arménien : Les relations entre le CUP et la FRA

19 mai 1915 -- Les déportations dans le vilayet d'Erzeroum commencèrent à la fin de mai et aux premiers jours de juin. Des rapports de source particulièrement digne de foi, établissent que le 19 mai, plus de 15.000 Arméniens avaient été déportés d'Erzeroum et des villages environnants et qu'au 25 mai, les districts d'Erzindjan, Keghi et de Baïbourt avaient été également dévastés par des « émigrations forcées ». Nos informations concernant Erzeroum même étaient d'abord quelque peu rares, mais la ville a été visitée, depuis sa prise par les Russes, par des représentants de diverses organisations du Caucase qui purent recueillir des rapports très circonstanciés sur ce qui s'était passé dans la ville et les villages environnants. Ils relatent que, sur une population de 400 000 âmes des vilayets d'Erzeroum et de Bitlis, 8.000 à 10.000 à peine ont survécu ; en d'autres termes que 98% des Arméniens de ces vilayets ont été déportés ou massacrés.
Imprescriptible : VILAYET D'ERZEROUM

19 mai 1915 -- Empire ottoman : on lança, dans toutes les provinces, l'ordre catégorique de veiller à ce que toutes les villes et les villages de l'Empire soient évacués par les Arméniens et qu'il n'en reste plus un seul, sauf ceux qui passeraient à l'Islam. Le chef de la police, Bédri bey, disait au même moment à l'arménien Zakarian : « S'il y a un massacre, ce ne sera pas comme au temps d'Abdul Hamid. Il ne restera plus un seul Arménien. » Le cheikh Ul-Islam doit avoir encore maintenu jusqu'à ce moment son opposition contre ces mesures et présenté sa démission.
Johannes Lepsius Rapport secret sur les massacres d’Arménie
Imprescriptible : L'exécution

19 mai 1915 -- Empire ottoman : il y eut un massacre dans les environs de Khinis. Devant l’avance des Russes venus de l'est, un grand nombre de Kurdes fuyaient, et pour se venger ils firent une incursion chez les paysans qui n'avait aucun rapport avec les massacres organisés plus tard. Quelques-uns des professeurs de Stapleton, quelques élèves, filles et garçons se trouvaient à Khinis, en vacances, et périrent dans le massacre.
Imprescriptible : Le livre bleu du gouvernement britannique concernant le traitement des Arméniens dans l’Empire ottoman

19 mai 1916 -- Empire ottoman : il ne reste plus aucun doute sur les desseins que les Turcs poursuivaient par l'enrôlement des chrétiens. Un rapport de Samsoun, en date du 19 mai 1916, nous les indique clairement. Il décrit maintes atrocités et réfute d'une façon complète toutes les allégations des Turcs qui prétendaient avoir recours à de pareilles mesures à seule fin de contraindre les insoumis à se présenter, les amnisties consécutives n'ayant donné aucun résultat.
Les persécutions anti helléniques en Turquie depuis le début de la guerre européenne. D'après les rapports officiels des agents diplomatiques et consulaires.
Imprescriptible : Enrôlement des Chrétiens

19 mai 1919 -- Empire ottoman. Editorial par Ali Kemal, Ministre de l’Education (4 mars - 19 mai 1919) et du Ministre de l’Intérieur (19 mai - 29 juin 1919) : « Il y a 4 ou 5 ans, un crime historique singulier a été perpétré, un crime devant lequel le monde frissonne. Etant donné ses dimensions et son niveau, ses auteurs ne se comptent pas par cinq, ni dix, mais par centaines de milliers… En fait, il a déjà été démontré que cette tragédie avait été planifiée et fondée sur une décision prise par le Comité Central de l’Ittihad ».
Vahakn Dadrian, Documentation du génocide arménien dans les sources turques
Imprescriptible : Aveux des ex-Officiels civils et militaires

19 mai 1919 -- Empire ottoman : accompagné de quelques amis et de quelques officiers soigneusement choisis, Mustafa Kemal débarque à Samsun le 19 mai 1919, résolu à tout mettre en œuvre pour assurer l'indépendance de la Turquie. Tous les 19 mai, la Turquie commémore l’arrivée des troupes indépendantistes à Samsun et l’appel d’Atatürk à la défense de l’unité nationale en 1919. Ce jour est célébré en Turquie comme la fête de la Jeunesse et du sport.
Universalis : ATATÜRK MUSTAFA KEMAL
Fêtes et jours fériés en Turquie

19 mai 1941 -- Allemagne : loi contre les juifs. Le Commissariat général aux Questions juives peut provoquer à l'égard des Juifs toutes mesures de police commandées par l'intérêt national.
19 mai, ce jour-là, n’oubliez pas

19 mai 1942 -- 600 juifs du ghetto de Grodek Jagiel¬lonski (Ukraine) sont déportés au camp de concentration de Janovska à Lvov.
19 mai, ce jour-là, n’oubliez pas

19 mai 1943 -- Liquidation du ghetto de Busk (U.R.S.S.). 1500 juifs environ sont tués.
- Ecrasement de la résistance du ghetto de Varsovie par les troupes du général SS Jünger Stroop. Environ 20.000 juifs ont péri pendant les opérations.
- Berlin est déclarée "judenfrei" ("purifiée de ses Juifs").
19 mai, ce jour-là, n’oubliez pas

19 mai 1944 -- 238 juifs du camp de regroupement de Westerbork sont déportés au camp de concentration de Bergen-Belsen (Allemagne).
- 453 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.
- Un vingt-cinquième transport quitte le camp de regroupement de Malines (Mechelen, Belgique) avec 507 juifs, dont 58 enfants, déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. 132 juifs de ce convoi survivront jusqu'à la libération du camp, en 1945.
19 mai, ce jour-là, n’oubliez pas

19 mars 1944 -- La Gestapo commence ses activités en Hongrie, arrêtant des médecins juifs et rançonnant de riches familles juives.
Ajpn : Repères chronologiques 1905 à 1945

19 mai 1985 -- USA : le New York Times et le Washington Post publiaient une « déclaration des universitaires américains à la Chambre des Représentants du Congrès des Etats-Unis » : par cette déclaration, soixante-neuf universitaires américains contestaient la réalité d’une extermination planifiée des Arméniens par le Comité Union et Progrès. Ces universitaires protestaient contre les Représentants US qui envisageaient de faire du 24 avril, date marquant symboliquement le déclenchement du génocide commis par l’Ittihad, le « jour national du souvenir de l’inhumanité de l’homme envers l’homme ». Soulignons que plus de la moitié des signataires de cette déclaration recevaient directement, ou appartenaient à des départements qui recevaient des fonds de l’Institute of Turkish Studies, une officine de relais de l’État turc aux États Unis.
PHDN : La Négation du Génocide Arménien sur Internet

19 mai 1994 -- La Grèce ainsi que la République de Chypre ont officiellement reconnu le Génocide grec pontique et ont déclaré le 19 mai comme date commémorative (en 1994). Les États américains de la Caroline du Sud, du New Jersey, de Floride, du Massachusetts, de Pennsylvanie et de l’Illinois ont aussi voté des résolutions reconnaissant le génocide. Cependant, les États des États-Unis n’ayant pas de prérogatives en matière de politique extérieure, cette résolution n’a pas été prise au niveau fédéral. L’Arménie elle aussi a fait un pas vers la reconnaissance du génocide pontique.
Wikipédia : Génocide grec pontique

19 mai 1994 -- Rwanda : la Radio Nationale Rwandaise a diffusé des messages contradictoires, quelquefois appelant au calme, mais souvent encourageant la poursuite des massacres. Tout récemment le 19 mai, elle ordonnait aux auditeurs de tuer tous les rebelles jusqu'au dernier homme et d'éliminer toute personne soupçonnée d'opposer le régime. Elle pourrait avoir adopté un ton plus dur ces dernières semaines parce qu'elle remplaçait la radio des Mille Collines, dont la portée de diffusion avait été limitée à la ville de Kigali suite aux attaques répétées dont son émetteur avait été l'objet. Le déploiement des miliciens supplémentaires vers le sud montre qu'il y a une administration centrale des massacres. En plus, Matthieu Ngirumpatse, Président du MRND, s'attend apparemment à ce que les miliciens suivent ses ordres quand il s'adresse à eux à la radio. C'est ce qu'il fit le 19 mai, quand il leur demanda de permettre aux otages confinés à l'Hôtel des Mille Collines et ailleurs à Kigali de se rendre à des havres de sécurité.
Aidh : Génocide au Rwanda

19 mai 2006 -- L'Arménie signe le Protocole européen pour l'abolition de la peine de mort en toutes circonstances. L'Arménie signe le Protocole numéro 13 à la Convention de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales, relatif à l'abolition de la peine de mort en toutes circonstances. En 2003, l'Arménie avait aboli la peine de mort et ratifié le Protocole numéro 6 à la Convention européenne des droits de l'homme, qui abolit la peine capitale en temps de paix.
La peine de mort dans le monde


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org





Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org