Aujourd'hui : Lundi, 22 avril 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du NĂ©gationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenętre !  Envoyer cette page ŕ votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 24 mai
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende: 24 mai 1918 -- L’Arménie occidentale était anéantie [extermination des Arméniens vivant en Turquie], mais les Turcs ne s’arrêtèrent pas là. Profitant de la retraite de l’armée russe consécutive à la révolution de 1917, la Turquie lança une offensive sur l’Arménie orientale (russe). Elle fut arrêtée au dernier moment par une fantastique mobilisation populaire le 24 mai 1918 à quelques dizaines de kilomètres à l’ouest d’Erevan, à Sardarabad, et au nord, à Karakilisa, à 30 km à l’est d’Alexandropol. Photo : le monument construit en Arménie, pour la victoire de Sardarabad.


Ça s’est passé un 24 mai (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

24 mai 1241 -- A Francfort-sur-le-Main (Allemagne) une querelle éclate entre juifs et chrétiens à la suite de la conversion d'un enfant juif, désapprouvée par ses parents. L'affaire s'envenime au point que 180 juifs sont tués.
Israël Vivra.com

24 mai 1420 -- Arrestations massives de juifs en Autriche, dont 800 sont expulsés. 1 000 juifs sont emprisonnés, car ils sont soupçonnés d'avoir profané une hostie à Enns (Haute-Autriche). Ils sont menacés de mort s'ils n'acceptent pas le baptême.
Israël Vivra.com

24 mai 1853 -- Napoléon III offre au Royaume-Uni de conclure une entente destinée à soutenir l’Empire ottoman contre la Russie.
Wikipedia

24 mai 1909 -- Empire ottoman/Cilicie : c’est à la suite de protestations diplomatiques et d’une vive réaction des milieux arméniens de Constantinople que le grand-vizir Husseïn Hilmi annonça finalement devant le Parlement, le 24 mai 1909, la formation d’une Cour martiale de cinq membres, issus des rangs jeunes-turcs, présidée par Youssouf Kénan pacha sur la crise cilicienne. Sans jamais évoquer les points sensibles, il dresse un catalogue des mesures prises, comme la déclaration de l’état d’urgence dans la province et la mise en place de cours martiales à Adana, mais aussi à Marach et Aïntab. Il annonce aussi que l’acheminement sur place de dix brigades de soldats a permis de ramener le calme et que « les biens volés durant les événements sont progressivement récupérés et remis à leurs propriétaires » — il s’agit plus de vœux pieux que d’une réalité. Il rappelle enfin que pour évaluer le nombre des victimes et prendre la mesure de la responsabilité qui incombe notamment aux autorités locales, il a constitué une commission d’enquête composée de deux députés et deux hauts magistrats, dont les conclusions serviront à la mise en jugement immédiate des coupables. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : La gestion politique des massacres de Cilicie par le pouvoir ottoman

24 mai 1915 -- Empire ottoman : les gouvernements alliés dénoncent « les crimes de la Turquie contre l'humanité » dans une note à l'Agence Havas envoyée le 24 mai 1915. « …. En présence de ces nouveaux crimes de la Turquie contre l'humanité et la civilisation, les gouvernements alliés font savoir publiquement à la Sublime Porte qu'ils tiendront personnellement responsables desdits crimes tous les membres du gouvernement ottoman ainsi que ceux de ses agents qui se trouveraient impliqués dans de pareils massacres. » Archives du ministère des Affaires étrangères, Guerre 1914-1918, Turquie, tome 887, folio 127.
**** Empire ottoman/Constantinople : le Ministère des Affaires Etrangères demande que la note suivante soit remise au Gouvernement turc. Citation, 24 mai. « Depuis environ un mois, la population kurde et turque d'Arménie massacre les Arméniens, de connivence et souvent avec l'aide des autorités ottomanes. De tels massacres ont eu lieu à la mi-avril (?) à Erzeroum, Dertchun, Eguine, Akn, Bitlis, Mouch, Sassoun, Zeitoun, et à travers la Cilicie. Les habitants d'environ une centaine de villages près de Van ont tous été assassinés. Dans cette ville, le quartier arménien est assiégé par des Kurdes. Au même moment à Constantinople, le Gouvernement maltraite la population arménienne inoffensive. » (Signé) [William Jennings] Bryan
**** Le communiqué du 24 mai déclenche néanmoins une nouvelle bataille de l'information où vont se heurter, comme tant de fois déjà, chiffres, témoignages, accusations, documents, justifications, tous contradictoires — mais il s'agit d'emporter la conviction publique et, dans cette grande guerre, les facteurs psychologiques ont une importance considérable. La bataille prend d'ailleurs une ampleur tout autre justement parce qu'il s'agit d'un des enjeux du conflit mondial ; et, venant après les atrocités de Belgique, le massacre des Arméniens met le camp de la Triplice en fâcheuse posture devant l'opinion internationale. Et puis, il apparaît clairement à tous les observateurs qu'il ne s'agit pas cette fois d'un simple massacre, odieux mais limité, mais bien de l'extermination complète d'un peuple : et cela, l'Europe le découvrira avec stupéfaction. Les commentateurs devront d'ailleurs se référer aux souvenirs presque mythiques de Tamerlan ou des Assyriens pour établir l'échelle de l'événement.
Imprescriptible.fr : La solitude des victimes
Imprescriptible.fr : Rapport des alliés conseillant au Gouvernement ottoman d'arrêter les massacres d'Arméniens
Imprescriptible.fr : Note du DĂ©partement Ă  l'Agence Havas

24 mai 1915 -- Empire ottoman : sur Marach, on écrit ; « Le jeudi 24 mai, on notifia aux Arméniens de se tenir prêts à partir le dimanche 25 mai au soir. Les Arméniens n'osèrent plus quitter leurs maisons. Plus de 2.000 Arméniens ont été déportés. Parmi eux se trouvait le directeur du Collège américain. A Aïntab, trente maisons furent fouillées sans succès vers la fin de mai. 28 notables furent emprisonnés, puis de nouveau laissés libres, à l'exception d'un membre de la Daschnaktzoutioun. Mais ceci n'était que le prélude. »
Imprescriptible.fr : D'ALEP. Rapport Lepsius sur les massacres d'Arménie

24 mai 1915 -- Empire ottoman : pour évoquer les événements de 1915 à Van, le Livre Bleu du gouvernement britannique intitulé Le traitement des Arméniens dans l’Empire ottoman (1915-1916) du Vicomte Bryce (traduction française imprimée à Laval par G. Kavanagh & Cie en 1916) utilisera une lettre de Miss Knapp écrite sur place le 24 mai 1915 au Docteur Barton. Van est « une ville avec des jardins et des vignobles », forte de 30 000 Arméniens pour 20 000 Turcs, les premiers pillés sans répit par les seconds. Miss Knapp rappelle que les Arméniens enduraient en silence pour éviter de donner une excuse aux représailles.
Petite encyclopédie du génocide arménien

24 mai 1915 -- Empire ottoman : durant l'occupation turque d'Ourmiah du 2 janvier au 24 mai 1915, la mission lazariste apporta un soutien incomparable matériel et moral à ces malheureux désœuvrés. Un grand nombre d'Assyro-Chaldéens, catholiques comme nestoriens, indistinctement, se réfugièrent dans les centres des missions encerclées par les troupes turques et des irréguliers kurdes.
Imprescriptible.fr - Un Français Alsacien martyr pour les Assyro-Chaldéens : Monseigneur Sontag

24 au 28 mai 1915 -- Empire ottoman : 17 060 Arméniens des zones rurales du kaza de Bayburt (vilayet d’Erzerum), vivant dans trente localités, sont attaqués par les escadrons locaux de l’O.S. commandés par le lieutenant Piri Necati bey, sous la supervision directe du Dr Bahaeddin Sakir, et expédiés en trois convois partis à deux heures d’intervalle. Ils sont exécutés au nord de Bayburt, sur le site de Deyirmendere, à Yanbasdi et dans les gorges de Hus. Les enfants âgés d’un à cinq ans ont été extraits des convois par le sous-préfet Nusret et dispersés dans des familles turques. Des jeunes filles ont été enlevées par des officiers et des notables.
*** (KĂ©vorkian, 2006 :367-369).
Mass Violence - par Raymond KĂ©vorkian

24 mai 1916 -- USA/Empire ottoman : le New York Times a rapporté que 80.000 Arméniens sont morts de faim près de Damas.
ANI: Chronology of the Armenian Genocide -- 1916 (January-June)

24 mai 1918 -- L’Arménie occidentale était anéantie, mais les Turcs ne s’arrêtèrent pas là. Profitant de la retraite de l’armée russe consécutive à la révolution de 1917, la Turquie lança une offensive sur l’Arménie orientale (russe). Elle fut arrêtée au dernier moment par une fantastique mobilisation populaire le 24 mai 1918 à quelques dizaines de kilomètres à l’ouest d’Erevan, à Sardarabad, et au nord, à Karakilisa, à 30 km à l’est d’Alexandropol. Le 28 mai, l’Arménie (ce qu’il en restait) proclamait son indépendance et devenait, après des siècles de dominations diverses, la première République d’Arménie.
*** (Hovannisian, 1967 :191-194).
Imprescriptible.fr : La Question arménienne
Mass Violence - par Raymond KĂ©vorkian

24 mai 1919 -- Empire ottoman : procès des déportations et massacres dans le faubourg de Constantinople de Büyük Dere - Jugement rendu le 24 mai 1919. Les persécutions avaient touché les Arméniens et les Grecs. Condamnés en raison de la déportation de Büyük Dere:
1. Abdul Kerim bey, Chef de la Police de Büyük Dere, condamné à 1 an de prison et privé de fonction pour 1 an
2. Refik Hifzi bey, de Salonique, 2 ans de prison avec sursis
3. Rizali Celal efendi, muhtar (maire) de Büyük Dere, acquitté
4. Hafiz Mahmoud efendi, acquitté
Imprescriptible.fr : Procès des Unionistes1918-1920
Un Nuremberg inachevé : le procès des Jeunes-Turcs

24 mai 1920 -- États-Unis d’Amérique : le Président Wilson introduisit au Sénat un Message dans lequel il demanda à être autorisé à accepter le mandat arménien que le Conseil suprême offrait à l’Amérique. Dans ce Message, il indiquait que l’offre avait été faite en conformité de l’article 22 du Pacte de la Société des Nations et en recommandait l’acceptation en invoquant la sympathie pour l’Arménie qui avait surgi, non pas d’une petite partie du peuple américain, « mais, avec une spontanéité et une sincérité extraordinaires, de la totalité du grand corps d’hommes et de femmes chrétiens du pays, dont les contributions volontaires avaient pratiquement sauvé l’Arménie au tournant le plus critique de son existence ». Dans son cœur, y disait-il, le grand et généreux peuple américain a fait sienne la cause de l’Arménie ; et c’est au peuple américain et à son gouvernement que va l’attente du peuple arménien en lutte, maintenant qu’il sort d’une période de souffrances et de dangers indescriptibles. Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
**** Le sénat américain refuse le mandat sur l’Arménie (24 mai 1920). © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : Mardin dans le génocide arménien
Imprescriptible.fr : Attitude des États-Unis d’Amérique depuis l'armistice et jusqu’au traité de Sèvres

24 mai 1930 -- Syrie : un article publié dans Yaprad, journal arménien d’Alep, le 24 mai 1930, note l’émergence de l’image de « l’hôte arménien grand travailleur et apolitique » dans la mémoire collective syrienne. On y lit : « L’Arménien est accueilli avec hospitalité dans ce pays et ce fait est attesté par la puissance mandataire et le noble peuple arabe. Il est tout à fait évident que ce peuple bienvenu n’a aucunement pour ambition de s’engager en politique. Le soi-disant projet d’installation d’un foyer national arménien en Syrie est donc dénué de tout fondement et purement imaginaire. »
Armenian Trends - Mes Arménies

24 mai 1943 -- Arrivée à Auschwitz du Dr Josef Mengele. Il conduira des expériences dépassant toute l’horreur imaginable, injectant personnellement à ses patients du phénol, du gaz, du chloroforme ou de l’air. Il sélectionnait les personnes aptes au travail, envoyant d’un geste dédaigneux de la main les vieux, les enfants, les femmes enceintes, les blessés, les malades, vers les chambres à gaz.
ajpn

24 mai 1943 -- Le Tribunal des SS et de la Police de Munich rendait son jugement, secret, contre le SS-Untersturmführer Max Täubner. Celui-ci s’était permis d’exécuter des Juifs sans permission. Le verdict stipule bien que le fait d’assassiner des Juifs n’est pas un problème. C’est le manque de discipline qui posait problème. Voici un passage de ce verdict : « L’accusé ne peut être sanctionné à cause d’opérations juives en tant que telles. Les Juifs doivent être exterminés et un Juif tué n’est jamais une perte. Même si l’accusé aurait dû savoir que l’extermination des Juifs relève de la mission de certains commandos affectés à ces tâches, le fait qu’il ait considéré qu’il était de sa compétence de participer à l’extermination de Juifs plaide en sa faveur. » Ernst Klee, Willy Dressen, Volker Riess, Pour eux « C’était le bon temps », La vie ordinaire des bourreaux nazis, Plon, 1990, p. 183.
phdn

24 mai 1944 -- Liquidation du camp de Biala Podlaska (province de Lublin), où 300 artisans vivaient encore. Ces juifs sont déportés au camp de concentration de Maïdanek.
Quand les trains bondés de juifs hongrois déportés s'arrêtent à la gare de Kysak (Slovaquie) en route vers les camps de concentration polonais, les Allemands qui les escortent détroussent et massacrent plusieurs juifs.
Les 2 700 juifs de Papa (Hongrie) sont rassemblés dans un camp de concentration installé dans une usine.
Des juifs vivent à Papa depuis le XVIIIe siècle.
Israël Vivra.com

24 mai 1945 -- Autriche : le 24 mai 1945, le Standartenführer SS Ziereis, commandant du camp de concentration de Mauthausen, fut interrogé par les autorités. Dans certaines parties de sa déposition, Franz Ziereis minimise ou au contraire exagère certains aspects des crimes commis par les nazis. Ainsi, lorsque Ziereis affirme que près de 1.500.000 personnes ont été gazées au château de Hartheim: en fait, on estime le nombre de victimes gazées à Hartheim à environ 30.000. Par contre, Ziereis minimise le nombre de prisonniers tués à Mauthausen il parle de 65.000 morts alors qu'on estime le nombre de victimes au minimum à 120.000 morts, et plus probablement 150.000. Franz Ziereis parle aussi du Reichführer Himmler et d'officier supérieurs SS (en particulier Mueller, Pohl et Kaltenbrunner). Mueller était le chef de la Gestapo, Pohl inspecteur général des camps de concentration et Kaltenbrunner fut le successeur de Heydrich à la tête du RSHA (Service de Sécurité du Reich).
Jewishgen.org

24 mai 1989 -- Arrestation de Paul Touvier, ancien chef de la milice à Lyon, recherché pour crimes contre l'humanité. Paul Claude Marie Touvier, né le 3 avril 1915 à Saint-Vincent-sur-Jabron (Basses-Alpes) et mort le 17 juillet 1996 à la prison de Fresnes (Val-de-Marne), est le premier Français condamné en 1994 pour des actes commis en tant que chef de la milice lyonnaise durant la Seconde Guerre mondiale.
Wikipedia
Yahoo !

24 mai 2009 -- Dans le quotidien turc Radikal, l’intellectuel turc Baskin Oran, l’un des quatre rédacteurs de la « pétition d’excuses individuelles » adressées aux Arméniens en décembre 2008, commente l’analyse de Laurent Leylekian, intitulée « Société civile et intellectuels turcs au service du négationnisme d’Etat ». Baskin Oran réagit avec ironie mais se garde bien d’expliquer ses propres déclarations au journal Milliyet: « Monsieur le Premier ministre devrait nous être reconnaissant pour cette campagne. Dans le monde entier, les parlements adoptaient des résolutions, de manière automatique. Maintenant, tout ceci va s'arrêter. La diaspora s'est adoucie. Les médias internationaux ont commencé à abandonner l’usage du terme de génocide. » L’intellectuel turc ne craint pas de donner raison à Laurent Leylekian : Baskin Oran se vante ici d’avoir fourni à Barack Obama l’expression « Grande Catastrophe » qui a permis au président américain - malgré des promesses électorales catégoriques - d’éviter le mot génocide dans sa déclaration du 24 avril…
NĂ©gationnisme : Baskin Oran contre Laurent Leylekian

24 mai 2010 -- Allemagne : cinq acteurs et actrices et un musicien, originaires d’Arménie, de Turquie, d’Autriche, de France et d’Allemagne, jouent une pièce de théâtre documentaire, en lisant des extraits des archives du procès du jeune Arménien Soghomon Tehlirian. Arrêté à Berlin en 1921, ce dernier était accusé d’avoir abattu l’ex-ministre de l’Intérieur de l’Empire ottoman, Mehmet Talaat Pacha, l’un des acteurs clés du génocide perpétré par l’Empire ottoman pendant la Première Guerre mondiale à l’encontre de ses citoyens arméniens.
Berlin : le procès de Talaat Pacha au théâtre

24 mai 2010 -- Darfour/MINUAD: la situation sécuritaire au Darfour (Soudan) reste « tendue et imprévisible » en raison d'affrontements entre troupes gouvernementales et rebelles. La MINUAD a confirmé des affrontements entre les forces soudanaises et des éléments du Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM), aux abords de la localité d'Um Sauna, dans le Sud Darfour.
ONU

24 mai 2014 -- Tuerie du Musée juif de Belgique: un homme, après être entré dans l'édifice, abat quatre personnes à l'aide d'un revolver puis d'un fusil d'assaut. Le 30 mai, un suspect, Mehdi Nemmouche, est arrêté à Marseille en possession d'armes de guerre. Il s'agit d'un Français d'origine algérienne, condamné pour plusieurs délits et soupçonné de s'être radicalisé en prison puis d'avoir rejoint l'État islamique en Irak et au Levant, le principal groupe étranger participant à la guerre civile syrienne. La justice belge demande son extradition le 2 juin. Le 14 juin, le Musée juif se constitue partie civile.
Wikipedia


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour Ă  la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org