Aujourd'hui : Samedi, 20 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 30 mai
Publié le : 30-05-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:




Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende photo: 30 mai 1944 -- France : 1 000 hommes et femmes sont déportés du camp de regroupement de Drancy au camp d’extermination d’Auschwitz, où 627 juifs sont immédiatement gazés. 85 hommes et 51 femmes seulement survivent jusqu’à la libération du camp, en 1945. Photo : le Camp de Drancy, dans la banlieue parisienne.
http://www.ushmm.org/wlc/fr/media_ph.php?ModuleId=72&MediaId=1383



Ça s’est passé un 30 mai (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

30 mai 1096 -- Les juifs de Cologne (Allemagne) se réfugient dans le château de l’évêque Hermann III et dans les maisons de leurs voisins chrétiens. C’est pourquoi les troupes de la première croisade dirigées par le compte de Leiningen tuent seulement 2 juifs qui n’avaient pas fui. Le quartier juif est pillé puis incendié et tous les rouleaux de la Torah sont détruits.
Skynet : 30 mai, ce jour-là, n’oubliez pas

30 mai 1541 -- Italie : un autodafé spectaculaire a lieu en Sicile, marquant le point culminant de la persécution des juifs. 19 juifs convertis de force en 1492 ou leurs enfants, sont vraisemblablement brûlés sur le bûcher.
Skynet : 30 mai, ce jour-là, n’oubliez pas

30 mai 1897 -- France : publication du N°727 du périodique « Les Annales politiques et littéraires ».
« Il y a en, Europe, un tel courant d’idées pacifiques que l’on voudrait déjà que la paix qui se négocie, en ce moment, à Constantinople, fut signée.
Archives Imprescriptible

30 mai 1915 -- Empire ottoman : le gouvernement turc approuve le "droit temporaire d'expulsion" qui a été déjà mise en œuvre.
Par un décret du 30 mai 1915 adopté en Conseil des Ministres, le gouvernement justifie des mesures qui garantiraient la protection des personnes et des biens ainsi que le relogement des déportés, dispositions qui ne seront évidemment jamais appliquées.
En réalité, bien que les arrestations arbitraires et les exécutions des hommes arméniens au sein de l’armée ottomane avaient déjà commencé le 30 mai 1915, le gouvernement officialisait à cette date les arrestations, les camps de travail, ainsi que le déplacement et la déportation de la population arménienne en adoptant un décret qui légalisait ce processus.
Master 2 Recherche Droit des Relations Economiques Internationales et Communautaires Université Paris X Nanterre
American University of Armenia : This day in Armenian history
Imprescriptible : La responsabilité des Etats pour crime de génocide : le cas de la Turquie et du génocide des Arméniens.

30 mai 1915 -- Empire ottoman : entre le 10 et le 30 mai, 1200 autres personnes des plus en vue, parmi les Arméniens et les Syriens du vilayet, furent arrêtées. Le 30 mai, 674 d'entre elles furent chargées sur 13 kéléks (radeaux supportés par des outres gonflées) sous le prétexte qu'on voulait les conduire à Mossoul. Le transport était conduit par l'adjudant du vali avec environ 50 gendarmes. La moitié de ceux-ci se placèrent sur les diverses embarcations, tandis que l'autre moitié chevauchait le long du fleuve. Bientôt après le départ, on leur prit tout leur argent, environ 6000 l.t. (110.000 marks) et leurs vêtements. Puis on les jeta tous dans le fleuve. Les gendarmes, sur les deux rives, avaient l'ordre de tuer ceux qui essayaient de se sauver à la nage. Leurs vêtements furent ensuite vendus sur le marché à Diarbékir. Le brigand Omar bey, cité plus haut, prit part, lui aussi, à cette tuerie.
Imprescriptible : Vilayet de Diarbékir

30 et 31 mai 1915 -- Empire ottoman : kaza de Tercan/Mamahatun (vilayet d’Erzerum). Les habitants de quarante et un villages arméniens du kaza, abritant 11 690 personnes, ont été déportés sous la direction du député de Kemah, Halet bey. Les hommes ont été massacrés sur place ou à environ 25 km plus au sud, à Gotır Köprü, par l’escadron de l’O.S. commandé par Gülo aga, qui les a dépouillés, égorgés et jetés dans l’Euphrate. Les autres membres des convois ont été éliminés dans les gorges de Kemah.
*** (Kévorkian, 2006 :371).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

30 mai 1915 -- Empire ottoman : lettres d'un habitant arménien décrivant la déportation des Arméniens de Cilicie ; communiquées par le Comité Américain de Secours aux Arméniens et aux Syriens. Lettre datée du 30 mai 1915 : « Depuis le 1er avril, des convois arrivent de Zeïtoun et des environs et se dirigent vers le Sud, vers les steppes de Mésopotamie. En ne comptant que ceux qui ont traversé notre ville, le nombre des déportés s'élèvent à 6.700. Fournouz, Guében, Alabach et toute la région de Zeïtoun ont été évacués. Des Mouhadjirs Bosniaques remplacent les Arméniens ainsi exilés ».
Imprescriptible : Le livre bleu du gouvernement britannique concernant le traitement des Arméniens dans l’Empire ottoman

30 mai 1915 -- Empire ottoman/Diarbékir. Rechid est sans doute l’un des plus grands criminels de l’histoire du génocide arménien. Ce médecin d’origine circassienne porte à lui seul la responsabilité de la planification des massacres dans cette province et même au-delà : le dimanche 30 mai, à l’aube, un détachement de tchété, commandé par Chevki bey Yassi Zadé, fait sortir les prisonniers et les entasse sur des chariots. Lorsque ceux-ci sont bondés, le reste des détenus est traîné, liés deux à deux, derrière les voitures, dans la grand-rue de Diarbékir.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : Planification du génocide

30 mai 1916 -- Archives du Ministère des Affaires Etrangères d’Allemagne A.A. Botschaft Konstantinopl 172 n° 384- Le Consul allemand de Damas Loytved Herdegg, Rapport du 30 mai 1916. Ce rapport concerne une conversation confidentielle avec Hüseyin Kâzım Kadri, Ministre du Commerce, de l’Agriculture et des Travaux Publics pendant la période de l’Armistice (1920-21) au cours de laquelle ce dernier est décrit comme s’étant « rendu compte que le gouvernement turc n’est pas sérieux au sujet des déportations, mais il a réellement pour objectif une extermination systématique » (systematisch ausrotten) des déportés arméniens. L’échange avait débuté par Kadri au cours d’un banquet donné par Cemal Paşa sous les ordres duquel Kadri servait alors d’officier de relocalisation, donc impliqué dans l’installation des déportés arméniens.
Genocide: A Critical Bibliographic Review, Vol. 2 (Israel W. Charny, ed.)
London: Mansell Publishing; New York: Facts On File,

Imprescriptible : Aveux des ex-Officiels civils et militaires

30 mai 1916 -- Empire ottoman : on signale 60.000 déportés arméniens dispersés entre le district de Hedjaz en Arabie centrale et d'Alep en Syrie du Nord.
Chronology of the Armenian Genocide -- 1916 (January-June)

30 mai 1921 -- Les pourparlers de Robert de Quai à Ankara, terminés par la signature du cessez-le-feu du 30 mai au 19 juin qui a été beaucoup plus favorable au gouvernement d'Ankara qu'à la France. "... Le fait même, a écrit Kémal, que les Français, négligeant le gouvernement de Stamboul, entrent en pourparlers et concluent avec nous des accords au sujet de n'importe quelle question, cela a été pour nous en ces temps-là une grande conquête politique... Ces pourparlers m'ont fait l'impression que les Français sont prêts à évacuer le vilayet d'Adana".
ADIC : Les relations franco-turques et la Cilicie en 1919-1921

30 mai 1926 -- Le Traité d’amitié et de bon voisinage signé à Angora entre la Syrie sous mandat français et la Turquie, le 30 mai 1926, allait apporter une solution radicale à la polémique liée à la présence des Grecs-orthodoxes d’origine syrienne en Cilicie. Le gouvernement d’Angora, après entente avec les autorités mandataires françaises, avait laissé aux Grecs-orthodoxes d’origine syrienne de Cilicie la faculté d’opter soit pour la nationalité turque, soit pour la nationalité syro-libanaise de leur pays d’origine.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : Le sort des minorités de Cilicie et de ses environs sous le régime kémaliste dans les années 1920

30 mai 1938 -- 500 juifs de Vienne (Autriche) sont déportés au camp de concentration de Dachau.
Skynet : 30 mai, ce jour-là, n’oubliez pas

30 mai 1941 -- Serbie : série de mesures. Une définition du Juif fut établie, on ordonna le retrait des Juifs de la fonction publique et des professions libérales, on soumit les Juifs au port de l'étoile jaune et au travail forcé et l'on commença à recenser les bien juifs. Cette dernière mesure conduisit à l'aryanisation des entreprises juives. Sur le total des fonds ainsi obtenus, l'Allemagne nazie en retint 60% à titre de dommages de guerre, le reste allant au gouvernement Nedić.
Wikipédia : Histoire des Juifs en Serbie

30 mai 1942 -- Pologne : la première déportation vers le ghetto de Cracovie a lieu entre le 30 mai et le 8 juin 1942, sous la responsabilité du SS-Hauptsturmführer Wilhelm Kunde et de l’Obersturmfürer Otto von Mallotke. Les critères de sélection sont laissés à l’entière appréciation des SS.
BS Encyclopédie : Le ghetto de Cracovie

30 mai 1943 -- 1 100 juifs sont tués par les SS et la police ukrainienne sous commandement allemand à Borislav (Ukraine).
Skynet : 30 mai, ce jour-là, n’oubliez pas

30 mai 1944 -- France : 1 000 hommes et femmes sont déportés du camp de regroupement de Drancy au camp d’extermination d’Auschwitz, où 627 juifs sont immédiatement gazés. 85 hommes et 51 femmes seulement survivent jusqu’à la libération du camp, en 1945.
Skynet : 30 mai, ce jour-là, n’oubliez pas

30 mai 1953 -- Sans consulter les Arméniens, l'URSS renonce aux revendications sur les territoires (Ouest) arméniens occupés par la Turquie.
American University of Armenia : This day in Armenian history

Du 7 au 30 mai 1994 -- Rwanda. Entre les 7 et 30 mai 1994, alors qu’il se trouvait à une réunion à la résidence de l’évêque Samuel Musabyimana, Tharcisse Renzaho a accepté de fournir des fusils à Musabyimana. Renzaho a ensuite fourni plusieurs fusils kalachnikov qui ont été livrés par le Major Nyirahakizimana. Lesdits fusils ont été distribués à des miliciens qui les ont utilisés pour tuer des Tutsis.
TRIBUNAL PÉNAL INTERNATIONAL POUR LE RWANDA - Hague Justice

30 mai 1994 -- Rwanda : le doyen des détenus du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) est l'ex-petit commerçant Yussuf Munyakazi, accusé notamment d'avoir tué des Tutsis qui s'étaient réfugiés dans des églises pendant le génocide de 1994. L'accusé était tellement zélé dans les massacres qu'il est parti en renforts le 30 mai 1994 sur les hauteurs de Bisesero, dans la préfecture de Kibuye, où les Tutsis opposaient une résistance aux assaillants.
Agence Hirondelle


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org





Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org