Aujourd'hui : Jeudi, 27 février 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Erdogan qualifie un de ses ministres de « suspect » dans le meurtre de Hrant Dink
Publié le :

NAM

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a mentionné son ancien ministre de la Justice, Cemil Çiçek, qui est actuellement vice-Premier ministre, de « suspect » dans le meurtre du journaliste turc d’origine arménienne Hrant Dink en 2007 a affirmé le fils du journaliste tué.

Arat Dink, fils de Hrant Dink, qui a été assassiné à l’extérieur du bureau de son journal Agos au grand jour le 17 janvier 2007, a écrit un éditorial dans le quotidien Taraf dans lequel il a partagé la susdite anecdote du Premier ministre sur Çiçek, qui était ministre de la Justice à l’époque.

Arat Dink a écrit que dans une conversation qu’il a eu avec le Premier ministre quelques jours après l’assassinat, il a critiqué le rôle du gouvernement qui a fait de Hrant Dink une cible pour des groupes nationalistes, l’accusant précisemment le Ministre de la Justice Çiçek, dont la position envers les arméniens aurait encouragé les meurtriers de Hrant Dink et qui à beaucoup d’occasions a essayé d’associer la communauté arménienne de Turquie avec le parti des Ouvriers du Kurdistan (PKK) et a une fois appelé les participants à une conférence sur le génocide arménien « de traîtres frappant dans le dos ».

Pendant cette conversation, Arat Dink aurait dit « devons nous appeller [Çiçek] notre « ennemi d’inimitié de sang » ?. Ce à quoi Erdogan aurait répondu « Peut-être pas mais votre « suspect ».

Cependant, le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a nié cette information affirmant qu’il n’a jamais mentionné Çiçek comme suspect, ajoutant qu’il avait fortement condamné Arat Dink et le quotidien Taraf.

« Je critique le journal qui a publié l’article, un instrument dans les mains de cet enfant [le fils de Dink] » a-t-il dit. Le Premier ministre a noté « Cependant et malheureusement il y a toujours de l’idéologie pro-arménienne en Turquie. Ils ont pris le rôle de défenseurs des arméniens ».

mercredi 1er juin 2011,
Stéphane@armenews.com




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org