Aujourd'hui : Samedi, 28 mars 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : un nouveau suspect dans lÂ’affaire Dink
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - « À l'audience du lundi 30 mai, quatre ans et demi après le début du procès, la 14ème Haute Cour criminelle d’Istanbul a décidé d’enquêter sur une autre personne impliquée dans le meurtre du journaliste arménien de Turquie Hrant Dink. Depuis le début du procès en 2007, il y a des allégations indiquant qu'au moins une autre personne, en plus du meurtrier présumé Ogün Samast, aurait été impliquée. Le procès a été reporté au 29 juillet. » Le Collectif VAN vous propose la traduction d’un article du site progressiste turc Bianet, en date 31 mai 2011.


4 ans plus tard : la Cour pense à un suspect supplémentaire


La Cour a finalement décidé d’enquêter sur une autre personne impliquée dans le meurtre du journaliste turco-arménien Dink. Osman Hayal sera mis en examen. Les données du téléphone portable ont été exigées du TIB et de trois opérateurs GSM. Le procès a été reporté au 29 juillet.

Erol ÖNDEROĞLU

hukuk@bianet.org
Istanbul - BİA News Center

31 mai 2011

À l'audience du lundi 30 mai, quatre ans et demi après le début du procès, la 14ème Haute Cour criminelle d’Istanbul a décidé d’enquêter sur une autre personne impliquée dans le meurtre du journaliste turco-arménien Hrant Dink. Depuis le début du procès en 2007, il y a des allégations indiquant qu'au moins une autre personne, en plus du meurtrier présumé Ogün Samast, aurait été impliquée.

Hrant Dink, un journaliste d'origine arménienne et fondateur du journal arménien Agos, a été abattu par balle près de son bureau dans le centre ville d’Istanbul le 19 janvier 2007.
Conformément à la requête de l'avocate Fethiye Çetin, l’un des avocats de la famille Dink, la Cour a décidé de faire faire des photos en pied, de face et de profil, d'Osman Hayal, ainsi que des photographies biométriques. Hayal est le frère du suspect Yasin Hayal qui aurait été aux alentours de la scène du crime le 19 janvier 2007.

Osman Hayal avait été précédemment arrêté et plus tard relâché. La Cour était d'avis qu'il n'y avait aucun besoin "pour le moment" d’arrêter de nouveau Hayal pour les mêmes allégations. Une fois que les photographies seront prêtes, un expert déterminera si la personne sur les enregistrements vidéo est Osman Hayal ou non. La requête d’arrestation de Hayal sera évaluée en conséquence.

De plus, l'identité d'un suspect qui a parlé via un téléphone portable de deux endroits différents près de la scène du crime, le jour du meurtre, sera déterminée. La Cour a demandé à la Présidence de la Communication et des Télécommunications (TIB) et à trois opérateurs GSM différents, toutes les conversations téléphoniques de cette personne, passées entre 11h10 et 11h25 et entre 2h45 et 3h00 sur la scène de crime.

La Cour a rejeté la demande de libération de l'instigateur présumé Yasin Hayal et de l'informateur de la police Erhan Tucel. Le procès a été reporté au 29 juillet.

Suite à une requête précédente des avocats de la famille de Dink, il a été demandé au Conseil de la recherche scientifique et technologique de Turquie (TÜBITAK) la séquence de la caméra de surveillance installée à la succursale Akbank, puisque le meurtre est survenu juste devant la banque. On avait demandé à TÜBITAK si les enregistrements avaient été supprimés et s'il serait possible de les reconstituer. Le Conseil avait initialement répondu qu'il n'avait aucun enregistrement. On a demandé à TÜBITAK de passer en revue les données, mais la nouvelle analyse numérique est arrivée au même résultat. Selon le rapport, la séquence a été effacée et ne peut pas être reconstituée.

Les Amis de Hrant

En outre, avant la 18ème audience du procès, environ 300 "Amis de Hrant" se sont rassemblés à Besiktas (Istanbul) et ont réitéré leur demande de justice lors d’une une marche en direction du Tribunal de Besiktas.

Le groupe a appelé à poursuivre en justice Muammer Güler, l'ancien chef de la police d'Istanbul et Cemil Çiçek, l'ancien porte-parole gouvernemental et Vice-premier ministre actuel. On pouvait lire sur les bannières portées par les membres de groupe : "Nous n'oublierons pas", "Pour Hrant, pour la Justice" ou "Les fascistes frappent, l'AKP protège." (EÖ/NV/VK)


©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 3 juin 2011 - 07:10 – www.collectifvan.org






Retour à la rubrique


Source/Lien : Bianet



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org