Aujourd'hui : Lundi, 16 juillet 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 9 juin
Publié le : 09-06-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


9 juin 1916 -- Empire ottoman/Allemagne : lettre (en allemand) du professeur Richter, datée du 9 juin 1916 au sujet des massacres des Arméniens par les Turcs. Cette communication tire son intérêt du fait qu'elle donne des indications sur le double jeu de l'Allemagne, qui veut être à la fois protectrice des chrétiens d'Orient, et alliée des Turcs qui les massacrent. Un autre Allemand du même nom, Max Erwin von Scheubner-Richter, (1884-1923), était Vice-consul d'Erzeroum. Il a écrit de nombreux rapport sur l'extermination des Arméniens, et a pris également des photographies. Il a rejoint le parti Nazi en 1920 et a été l'un des plus proches conseillers de Hitler. Ce dernier le considérait comme "irremplaçable" selon Joachim Fest. Photo : carte des déportations et camps d’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman.

Ça s’est passé un 9 juin (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :


9 juin 1861 -- Emancipation des populations du Liban vis-à-vis de l'autorité ottomane. Le 9 juin 1861, un gouvernement uni et autonome était instauré sur le Mont Liban. Son autorité s'étendait sur une large bande de terre entre Damas et Beyrouth, unissant le tracé de l'ancien caïmacanat chrétien à une partie du caïmacanat druze. Le gouverneur devait être un chrétien non-libanais nommé par un firman du Sultan et secondé par un conseil dans lequel toutes les communautés religieuses seraient représentées. Le premier gouverneur, Daoud Pacha, un Arménien catholique d'Istanbul, est nommé le 9 juin par le Sultan avec l'accord des puissances européennes.
Wikipedia

9 juin 1905 -- Des juifs sont attaqués et tués, leurs magasins pillés et saccagés lors d'un pogrome auquel se livrent des soldats russes et des cosaques à Siedlce et à Lodz (Pologne).
Israelvivra.com

9 juin 1909 -- La Vérité (commandant Bouxin) quitte Alexandrette ou il fait une forte chaleur et redescend le long de la côte. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : L’intervention de la Marine française durant les massacres de Cilicie d’avril 1909

9 juin 1910 -- Empire ottoman : « Çerkez Ahmed avait assassiné l’éditeur de l’opposition Ahmed Samim le 9 juin 1910 ». Oral, Fuat Süreyya (1967), Türk basin Tarihi 1728-1922, 1831-1922 (Histoire de la presse turque 1728-1922 ; 1831-1922), Vol.1 Istanbul : Yeni Aydın. 272 pages. p. 254. Il avait tué aussi les députés arméniens Zohrab et Vartkes. La bande de brigands de Çerkez Ahmed avait commis des pillages et des meurtres envers les déportés arméniens.
Imprescriptible.fr : Aveux des ex-Officiels civils et militaires

9 juin 1915 -- Empire ottoman : le troisième convoi des déportés arméniens part d'Erzincan.
ANI:Chronology of the Armenian Genocide -- 1915 (April-June)

9 juin 1915 -- Empire ottoman: trois médecins-officiers arméniens, le Dr Hairanian, le Dr Baghdasar Vartanian, et le Dr Maksud, servant dans l'armée turque, sont assassinés dans la ville de Sivas.
ANI:Chronology of the Armenian Genocide -- 1915 (April-June)

9 juin 1915 -- Empire ottoman/sancak de Siirt : sur l’initiative de Serfiçeli Hilmi bey, mutesarif de Siirt, et Erzrumli Nâzım Hamdi bey, commandant de la gendarmerie, le primat arménien du diocèse, Yéghiché, l’évêque des Chaldéens, Addaï Cher, l’abuna des Syriaques, Ibrahim, ainsi que dix notables ont été arrêtés et fusillés le lendemain, à une demi-heure de Siirt.
** (Kévorkian, 2006 :415).
Mass Violence - par Raymond Kévorkian

9 juin 1915 -- Empire ottoman : le prêtre chaldéen Djibraïl Gorguis, ancien séminariste des dominicains de Mossoul, est un membre de la famille Abboche. Né en 1885, ordonné prêtre en 1909, il est le secrétaire de Monseigneur Scher. Traîné au konak le 6 juin, il est déshabillé et frappé. On lui demande d’apostasier. Il refuse et est torturé pendant trois jours. L’un de ses bourreaux lui applique un fer à cheval sur le corps. Il meurt le 9 juin. Son cadavre est jeté dans un fossé plein d’immondices.
Imprescriptible.fr : RÉCITS DE SÉERT, La mort de Monseigneur Addaï Scher et de l’abbé Djibraïl

9 juin 1915 -- Empire ottoman/Mardin : pour éviter des manifestations le « comité d’exécution » organise le départ des déportés de nuit. Dans la soirée du mercredi 9 juin, des soldats montent à la citadelle de Mardin et en redescendent avec des chaînes, des menottes et de grosses cordes. Les prisonniers sont attachés par groupe de quatre – des témoins diront en avoir vus aussi liés deux à deux ou trois à trois. Les personnes accusées d’être affiliées à « l’organisation arménienne » ont les poignets attachés par des chaînes et portent des anneaux au cou. Les soldats passent la nuit à préparer les prisonniers pour leur transfert. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
***** Le 9 juin, par groupes de sept, les détenus sont conduits par une centaine de tchété à une heure de Séert, dans la vallée Zeryébe. Un religieux syrien catholique du couvent Saint-Ephrem de Mardin prononce un court prêche : il exhorte ces hommes à mourir dans la foi du Christ. Ils sont ensuite égorgés. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : Chapitre III. Juin 1915. Le massacre des hommes de Mardin
Imprescriptible.fr : Des informations sur les massacres de Séert parviennent à Mardin

9 juin 1915 -- Empire ottoman : vers cette époque, il arriva des ordres précis enjoignant à Tahsin bey de tuer tous les Arméniens. Tahsin refusa d'exécuter ces ordres et réellement, pendant tout ce temps, il montra de la répugnance à maltraiter les Arméniens ; mais il y fut contraint par « force majeure ». Le 9 juin 1915, il donna l'ordre à toute la population civile de quitter Erzeroum. Le consul d'Allemagne était maintenant au courant de ce qui se passait et télégraphia à son ambassadeur pour protester ; mais il lui fut répondu de rester tranquille, parce que les Allemands ne pouvaient pas se mêler des affaires intérieures de la Turquie.
Imprescriptible.fr : Erzeroum. - compte rendu d'une entrevue que le révérend H. J. Buxton eut avec le révérend Robert Stapleton, missionnaire américain qui était à Erzeroum avant la déclaration de la guerre et y resta jusqu'après la prise de la ville par les Russes

9 juin 1915 -- Empire ottoman : aujourd’hui, nous avons appelé le médecin arménien de la ville pour qu’il nous rapporte tout ce qui s’est passé, notamment concernant le cas de Khosrov effendi. Celui-ci avait en effet tenté de se suicider, avait pris une dose énorme de morphine, et tenté en outre de s’ouvrir les veines avec une pièce de tôle. Pour être sûr [de son fait, il avait aussi sur lui de la strychnine et de l’arsenic]. Le médecin qui fut immédiatement appelé arriva à point nommé pour lui sauver la vie. Les motifs: «Mon peuple me considère coupable; les autorités ne me comprennent pas et refusent de me croire. C’est pourquoi je suis las de vivre».
Imprescriptible.fr : Désarmement, fouilles à domicile, arrestations, tortures et massacre des hommes

9 juin 1915 -- Empire ottoman/Lettre de Hans Bauernfeind au kaimakam d’Arha (écrite en francais) : Malatia. Monsieur, Excusez que je prends la liberté de m’adresser à vous par écrit. Du fait de ne pas pouvoir vous causer seul, il ne me reste pas d’autre moyen. Comme la question arménienne est une affaire extrêmement importante et ne laisse de tranquillité à personne, nous aussi ne pouvons rester indifférents. Cette affaire exige bien de la sévérité et de la rigueur, mais tout autant de la sagesse et de recherches d’informations scrupuleuses. Nous savons fort bien que nous n’avons aucun droit officiel de nous mêler de cette affaire, mais d’autre part, quelques raisons m’engagent néanmoins à vous adresser, en cette affaire, quelques lignes. Nous connaissons par propre expérience l’état de la population de Malatia, de différentes nations; nous savons suffisamment les circonstances actuelles; nous sommes, dans l’affaire présente, pour ainsi dire neutres, étant en même temps les confédérés du gouvernement et du peuple ottoman et d’autre part, par notre travail naturellement en contact avec la nation arménienne. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : LE JOURNAL DE HANS BAUERNFEIND

9 juin 1916 -- Empire ottoman/Allemagne : lettre (en allemand) du professeur Richter, datée du 9 juin 1916 au sujet des massacres des Arméniens par les Turcs. Cette communication tire son intérêt du fait qu'elle donne des indications sur le double jeu de l'Allemagne, qui veut être à la fois protectrice des chrétiens d'Orient, et alliée des Turcs qui les massacrent. Un autre Allemand du même nom, Max Erwin von Scheubner-Richter, (1884-1923), était Vice-consul d'Erzeroum. Il a écrit de nombreux rapport sur l'extermination des Arméniens, et a pris également des photographies. Il a rejoint le parti Nazi en 1920 et a été l'un des plus proches conseillers de Hitler. Ce dernier le considérait comme "irremplaçable" selon Joachim Fest. Archives du ministère des Affaires étrangères, Guerre 1914-1918, Turquie, tome 888, folios 55-88.
Imprescriptible.fr : Archives française
Imprescriptible.fr

9 juin 1918 -- Le 4 juin 1918, les Turcs signent à Batoum un traité avec l’Arménie, devenue à son tour indépendante le 25 mai. Les Arméniens ne conservent qu’un territoire minuscule. Un gouvernement formé le 9 juin à Tiflis se replie sur Erevan, devenue la capitale du nouvel État.
Clio.fr

9 juin 1918 -- Empire ottoman: Hindenberg écrit un télégramme à Enver demandant aux forces turques d’évacuer tous les territoires du Caucase à l'exception de Kars, Ardahan, Batoum. Les Turcs ignorent la demande. Des massacres locaux sont signalés dans les zones occupées.
ANI: Chronology of the Armenian Genocide -- 1918

9 juin 1919 -- 12 juifs sont massacrés, plusieurs autres grièvement blessés et de nombreuses femmes juives violées lors d'un pogrome auquel se livrent des bandes commandées par Chepel et Lavorski, alliés de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura, à Staraya Sinyava (province de Podolie).
Israelvivra.com

9 juin 1920 -- 19 juifs sont égorgés, de nombreux autres blessés et beaucoup de femmes juives violées à Berditchev (province de Volhynie) quand l'Armée nationale ukrainienne, renforcée de contingents polonais, assiège la ville durant quatre jours.
Israelvivra.com

9 juin 1935 -- Emeutes antijuives à Gradno en Pologne.
Chronique-shoah.com

9 juin 1942 -- 1 200 juifs d'Ivienic (district de Novogrudok, R.S.S. de Biélorussie) sont assassinés par les SS.
Walter Rauff, responsable des camions à gaz à l'état-major de la Sécurité du Reich (Reichssicherheithauptamt, Berlin), ordonne les premiers gazages, à Riga (Lettonie), de juifs allemands et autrichiens dans des camions à gaz spécialement construits.
1 006 juifs sont déportés de Vienne (Autriche) à Minsk (R.S.S. de Biélorussie).
Israelvivra.com

9 juin 1942 -- Les juifs doivent remettre aux autorités tous les vêtements qui ne leur sont pas indispensables.
Compagnienomades.free.fr

9 juin 1942 -- La première « aktion » contre les Juifs de Tarnow a lieu en juin 1942. Le HSSP Obergruppenführer pour le Gouvernement Général F.W. Krüger visite Tarnow et donne ses instructions aux autorités locales de la Sipo sur les prochaines opérations. Le 9 juin les Juifs sont avertis par proclamation de se rassembler le lendemain sur la place Kaplanowka pour l'enregistrement. Les Juifs présentant des papiers prouvant qu’ils travaillent pour l’industrie de guerre sont listés et leurs papiers estampillés du signe « SD ». Les papiers des autres sont tamponnés de la lettre « K ». Lorsque les Allemands arrivent au Judenrat pour récupérer les listes des Juifs destinés à la déportation, Paul Reiss, président du Judenrat, déclare qu’il sera le premier à partir. Il est abattu sur place. D’autres membres du Judenrat sont également abattus.
Encyclopédie

9 juin 1943 -- 800 juifs sont assassinés par les SS à Skala Podlaska (province de Galicie, R.S.S. d'Ukraine).
Israelvivra.com

9 juin 1994 -- Rwanda/Génocide des Tutsi : le plus extrémiste et le plus tristement célèbre des médias hutus est la radio privée RTLM (Radio Télévision Libre des Mille collines), créée en 1993. Un exemple des émissions de RTLM donnera au lecteur une idée de ce que ces médias sont devenus après l’assassinat du président Habyarimana le 6 avril 1994, au moment où commencent le génocide des Tutsis et le massacre des Hutus du Sud et des Hutus d’opposition. Le texte reproduit sur le lien ci-dessous est une traduction libre d’une émission diffusée sur RTLM le 9 juin 1994 en kinyarwanda. Le journaliste qui s’exprime, Habimana Kantano, est, avec Valérie Bémériki et Gaspard Gahigi, l’un des animateurs vedettes de la radio. Cette émission, qui nous paraît particulièrement cynique, explicite et choquante, s’inscrit parfaitement dans la ligne éditoriale de RTLM. Elle illustre la banalisation de la propagande la plus extrémiste dans certains médias proches des cercles radicaux, sous couvert de la liberté d’expression.
Cahiers du journalisme.net

9 juin 2000 -- Plusieurs historiens et spécialistes de l'Holocauste, dont Elie Wiesel et Yehuda Bauer, ont fait connaître publiquement leur position le 9 juin 2000 dans le New York Times, pour déclarer « incontestable la réalité du génocide arménien et inciter les démocraties occidentales à le reconnaître officiellement ».
Wikipedia


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org







Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org