Aujourd'hui : Samedi, 20 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 16 juin
Publié le : 16-06-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


16 juin 1919 -- L'Azerbaïdjan tatare se lia encore plus étroitement avec la Turquie, dont il devint bientôt le vassal de fait. Les deux pays se garantirent leur intégrité territoriale et la Turquie assuma l'organisation de l'armée tatare. L'Azerbaïdjan avait conclu, quelques mois auparavant, le 16 juin 1919, une alliance militaire avec la Géorgie. L'expansion turque dans le Caucase ne trouve donc plus devant elle qu'un seul obstacle: l'Arménie. Carte : Le peuplement arménien à la veille du génocide (1915). Source : “Atlas historique de l’Arménie”, Claude Mutafian et Eric Van Lauwe, Collection Atlas, Editions Autrement, Paris 2001.


Ça s’est passé un 16 juin (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

16 juin 1221 -- Les juifs d’Erfurt (Allemagne) sont accusés de meurtre rituel. Une foule composée sans doute de marchands originaires de Frise prend d’assaut la synagogue, menaçant de mort ses occupants s’ils refusent le baptême. La synagogue et tout le quartier juif sont incendiés, de nombreux juifs torturés et mis à mort.
Skynet : 16 juin, ce jour-là, n'oubliez pas

16 juin 1492 -- Le roi d’Espagne Ferdinand d’Aragon, qui règne également sur la Sicile, décrète que tous les juifs doivent quitter l’île dans les trois mois sous peine de mort. Le délai fixé par l’édit est prorogé après que les juifs eurent versé une somme colossale au roi d’Espagne.
Skynet : 16 juin, ce jour-là, n'oubliez pas

16 juin 1895 -- Empire ottoman : début du premier défense de Van (jusqu'en Juin 20).
American University of Armenia : This day in Armenian history

16 juin 1915 -- Empire ottoman : kaza de Kıghi. Le dernier convoi, comprenant les villageois de trente-cinq localités, dont Temran, Oror et Arek, est mis en route. Il est attaqué et pillé une première fois au lieu-dit Sarpiçay, dans le kaza de Akpunar, par des çete kurdes de l’O.S. Ces déportés sont d’abord parqués près de Palou, à Dabalu, puis massacrés à la hache et jetés dans l’Euphrate au niveau du pont de Palou. Sur un total de 19 859 déportés du kaza, 3 000 arrivent à Ras ul-Ayn.
** (Kévorkian, 2006 :374).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

16 juin 1915 -- Empire ottoman : le premier convoi de déportés, composé des familles arméniennes les plus influentes, quitte Erzerum, sous les ordres du capitaine de gendarmerie Nusret, vers le sud-ouest, en direction de Kıgi et Palou.
*** (Kévorkian, 2006 :359-360; Kaiser, 2002 :139).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

16 juin 1915 -- Empire ottoman : 600 jacobites et syriens catholiques de Mansuriyeh (sancak de Mardin) sont exécutés sur place.
** (Ternon, 2002 :161-166).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

16 juin 1915 -- Empire ottoman : sur le premier convoi qui partit le 16 juin sur la route menant directement à Harput et qui se composait principalement de notables arméniens, ayant beaucoup de bagages avec eux, tous les hommes, à de très rares exceptions près, ont été assassinés, bien que le vali ne reconnaisse que 13 victimes arméniennes. Les femmes parvinrent apparemment à Harput avec les enfants les plus petits, mais l’on ne sait rien de certain quant aux adolescentes. Les autres groupes furent emmenés via Baiburt vers Erzindjan, puis en direction de Kamakh (vallée de l’Euphrate). Ils sont généralement « censés » parvenir à traverser sains et saufs la vallée de l’Euphrate, mais doivent encore traverser une section périlleuse lors de leur parcours vers Harput et les alentours d’Ourfa.
Petite encyclopédie du génocide arménien: Rapport sur la déportation des Arméniens

16 juin 1915 -- Empire ottoman : l’Ambassadeur Morgenthau décrit explicitement au Département d'Etat américain la politique du gouvernement Jeune-Turc comme une campagne d’« extermination de race », et il est informé par le Secrétaire d'Etat des Etats-Unis, Lansing Robert, que le ministère « approuve votre procédure ... pour arrêter la persécution arménienne ".
American University of Armenia : This day in Armenian history

16 juin 1919 -- L'union entre bolcheviks russes et nationalistes turcs était désormais scellée. Et, aussitôt, une intense propagande commença d'agir dans tous les pays musulmans, surtout dans ceux de race turque. Sous l'influence de cette propagande, l'Azerbaïdjan tatare se lia encore plus étroitement avec la Turquie, dont il devint bientôt le vassal de fait. Dans une convention militaire secrète, en octobre 1919, les deux pays se garantirent leur intégrité territoriale, et la Turquie assuma l'organisation de l'armée tatare qui se trouva bientôt sous le commandement presque exclusif des officiers turcs. D'un autre côté, l'Azerbaïdjan avait conclu, quelques mois auparavant, le 16 juin 1919, une alliance militaire avec la Géorgie. L'expansion turque dans le Caucase ne trouve donc plus devant elle qu'un seul obstacle: l'Arménie. Comme le déclara, à une séance du sous-Comité de Berlin de la «Ligue pour la libération de l'Orient», un délégué musulman de Russie, «la République arménienne était l'unique empêchement à l'unification du mouvement panislamiste du Caucase avec celui de la Turquie et de la Perse»,
Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible: L'Arménie russe pendant la Grande Guerre et après l'armistice de Lemnos

16 juin 1938 -- 100 juifs quittent Vienne (Autriche) pour le camp de concentration de Dachau (Allemagne).
Skynet : 16 juin, ce jour-là, n'oubliez pas

16 juin 1940 -- En France, c’est la débâcle. À Bordeaux se trouvent des dizaines de milliers de réfugiés, parmi lesquels de nombreux Juifs. Le consul du Portugal à Bordeaux, Aristides de Sousa Mendes, décide ce jour-là d’accorder des visas à tous ceux qui en feront la demande : « Désormais, je donnerai des visas à tout le monde, il n'y a plus de nationalité, de race, de religion ».
Ajpn : Repères chronologiques 1905 à 1945

16 juin 1941 -- Les fascistes hongrois déportent 3 500 juifs du ghetto de Subotica (Yougoslavie) au camp de Bacalmas.
Skynet : 16 juin, ce jour-là, n'oubliez pas

16 juin 1942 -- A Ozmiana (Biélorussie), 300 juifs sont assassinés par les SS.

- 1 200 juifs de Bohorodczany (Pologne) sont conduits à Stanislavov et assassinés par la police ukrainienne dans le « moulin de Rudolf ».
Skynet : 16 juin, ce jour-là, n'oubliez pas

16 juin 1943 -- Des juifs en nombre inconnu sont déportés de Vienne (Autriche) au camp de concentration de Theresienstadt.
Skynet : 16 juin, ce jour-là, n'oubliez pas

16 juin 1944 -- 1 500 juifs de Hodmezovasarhely (Hongrie) sont déportés au ghetto de Szeged.
- Au ghetto de Lodz, les allemands lancent un appel à des volontaires pour un travail en dehors du ghetto. Les volontaires sont en réalité destinés au camp d’extermination de Chelmno.
Skynet : 16 juin, ce jour-là, n'oubliez pas

16 juin 1994 -- Rwanda : une opération d'évacuation de Tutsis, à la Paroisse Saint-Paul, effectuée par le FPR le 16 juin 1994, a entraîné la mort de plusieurs personnes. Selon le "gouvernement intérimaire", elles auraient été exécutées en raison de leur appartenance à l'ethnie hutue. A cela, les représentants du FPR ont répondu que certaines personnes ont pu être tuées au cours du combat, mais ont affirmé que, dans le feu de l'action, il n'y avait pas le temps de faire le tri entre Hutus et Tutsis, et que ces actes n'étaient pas intentionnels.
Aidh : Les rapports des rapporteurs et représentants spéciaux des Nations unies

16 juin 2006 -- Turquie : dans un article paru dans Agos le 16 juin 2006, le journaliste arménien et citoyen turc Hrant Dink définissait la voie du vivre ensemble comme "seule exigence possible et démocratique née de l'intelligence et de la conscience". Rappelant les événements de 1908 - la proclamation du gouvernement constitutionnel, qui enivra les Turcs et l'ensemble des minorités (l'intelligentsia participa elle aussi aux festivités populaires dans les rues) "de chants inspirés par les principes de liberté, d'égalité et de justice" -, conjointement à ceux de 1909 - expérimentation de "l'un des carnages les plus sanguinaires de l'empire ottoman et où, dans le cas d'Adana, les Arméniens furent assassinés par leurs propres voisins", l'écrivain concluait que "vivre ensemble, cependant, n'est pas une grâce que quelqu'un nous concèderait de haut, c'est une culture que des peuples qui vivent ensemble doivent créer ensemble." Hrant Dink fut assassiné par un jeune Turc fanatique le 19 janvier 2007.
Armenian Trends – Mes arménies : Zabel Yessayan - Dans les ruines

16 juin 2008 -- Le Southern Poverty Law Center fondé en 1971 aux USA, est une petite association de protection des droits civiques. Le SPLC est connu internationalement pour ses programmes éducatifs sur la tolérance, et ses victoires juridiques contre les groupes haineux et les activités extrémistes partout aux Etats-Unis. Le Centre, qui agit en fait comme un Observatoire dédié au racisme, à l’incitation à la haine et au négationnisme, suit à la trace plus de 800 groupes racistes à travers les USA et publie un rapport trimestriel « Intelligence Report » destiné aux pouvoirs publics, aux médias et au grand public. Son numéro de l’été 2008 présente une longue étude de David Holthouse sur le négationnisme d’Etat de la Turquie qui « dépense des millions pour dissimuler le génocide arménien » .
Collectif VAN - USA/Turquie : l’état du négationnisme (I)

16 juin 2010 -- Turquie : les médias turcs annoncent la découverte, non loin d’Erzurum, de ce qui serait une fosse commune de musulmans turcs massacrés par les Arméniens. Les travaux étaient dirigés par l’archéologue Djevdeth Bacharan, professeur de l’Université Atatürk. Parmi les participants, on note la présence du président du Centre de recherches de l’Université Atatürk, spécialiste des relations arméno-turques, Erol Kurkcuoglu. Selon lui, un monument va être érigé d’ici le 29 octobre 2010 à Erzurum en l’honneur de 50 000 Turcs massacrés par les Arméniens. L’Etat turc se targue donc de reconnaître pour « génocide », un massacre de 50 000 victimes (supposées turques), par des Arméniens, mais se garde bien de qualifier de génocide celui perpétré par le gouvernement turc en 1915 contre 1 500 000 Arméniens de l’Empire ottoman. Un article en arménien à ce sujet est publié sur le site Tert.am le 16 juin 2010.
Collectif VAN - La Turquie : Mémorial pour un soi-disant «génocide turc »

16 juin 2010 -- Turquie : le Haut Conseil de l’audiovisuel turc (RTÜK), sanctionne la chaîne de télévision privée Habertürk.
Au moment où le Comité des Affaires Extérieures de la Chambre des Représentants des Etats-Unis adoptait une résolution reconnaissant le terme de « génocide » pour qualifier les massacres d’Arméniens de 1915, la chaîne menait un débat autour de la question. L’émission « Tête à tête » du 9 mars dernier a opposé Yusuf Halaçoglu, l’ancien président de l’Institut turc d’Histoire (TTK), et Sevan Nisanyan, journaliste d’origine arménienne. Ce sont les propos tenus par ce dernier qui ont déplu au Haut Conseil de l’audiovisuel. Afin de sanctionner la chaîne de télévision, le RTÜK a décidé que celle-ci ne pourrait diffuser l’émission incriminée qu’après le 13 juillet. Cette décision, prise le 16 juin, n’a été rendue publique que le 24. En lieu et place de l’émission interdite, la chaîne devra, en attendant, diffuser une émission choisie par le RTÜK.
Collectif VAN - Turquie: Débat dérangeant sur le génocide arménien

16 juin 2010 -- Serbie : la famille de l'ancien général bosno-serbe Ratko Mladic demande à un tribunal serbe de le déclarer officiellement mort après quinze ans de cavale.
Yahoo : L'éphéméride du jeudi 16 juin 2011

Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org





Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org