Aujourd'hui : Lundi, 22 avril 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du NĂ©gationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenętre !  Envoyer cette page ŕ votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 21 juin
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende: 21 juin 1915 -- Empire ottoman/l’ordre général de déportation de tous les Arméniens sans exception est transmis à tous les vilayet par le ministre de l’Intérieur Talât. Photo: Mehmet Talât Pacha

Ça s’est passé un 21 juin (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :


21 juin 1649 -- Les cosaques de Bogdan Chmielnicki prennent Basilei (Ukraine) et massacrent plusieurs centaines de familles juives.
Israelvivra.com

21 juin 1909 -- Empire ottoman/Cilicie : dans la matinée le Victor-Hugo et le Jules-Michelet quittent respectivement Latakié et Mersine et après quelques exercices en mer appontent à Ayas. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : L’intervention de la Marine française durant les massacres de Cilicie d’avril 1909

21 juin 1913 -- Empire ottoman : les fédéralistes libéraux sont accusés par la population d'avoir bradé l'empire après la défaite des deux guerres balkaniques. L'assassinat du grand vizir Mahmoud Chevket, le 21 juin 1913, marque la défaite définitive des fédéralistes.
Wikipedia

21 juin 1914 -- Empire ottoman/ Midiat : 21 juin à l’aube, des soldats arrivent aux portes des maisons chrétiennes pour perquisitionner et rechercher des armes. Les propriétaires refusent de les laisser entrer. Le commandant de gendarmerie, Rauf bey, force l’entrée de ces maisons. Les gendarmes arrêtent 100 hommes, dont les Arméniens catholiques et protestants. Ils les enferment une semaine dans la prison. La nuit du 28 juin, les détenus sont enchaînés. En dépit de l’intervention des pères Ephrem et Hanna Safar, le kaïmakam donne l’ordre de conduire ces personnes en dehors de la ville, tandis qu’un crieur public parcourt les rues pour annoncer le couvre-feu. Les prisonniers sont conduits au puits de Saïta, où ils sont torturés, déshabillés, égorgés et jetés dans le puits. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : Massacres dans le Tur Abdin

21 juin 1915 -- Empire ottoman/Erzindjan : 21 juin, nous partîmes d'Erzindjan... Nous rencontrâmes sur la route un grand convoi de déportés qui venaient de quitter leur village et étaient encore en bon état. Nous avons longtemps stationné pour les laisser passer. Nous n'oublierons jamais ce spectacle. Très peu d'hommes, des femmes et une foule d'enfants dont certains avaient des cheveux blonds et de grands yeux bleus et nous fixaient avec le sérieux de la mort et une telle noblesse qu'ils ressemblaient aux anges du Jugement. Ils s'en allaient dans un silence complet, les petits et les grands, jusqu'à ces femmes si vieilles qu'on avait du mal à les faire tenir sur leurs ânes, tous, tous, pour être attachés et précipités ensemble du haut des rochers dans les flots de l'Euphrate, dans cette vallée maudite de Kemagh-Boghasi. Un cocher grec nous raconta comment l'on procédait et notre cœur se glaçait à l'entendre. Le gendarme qui était avec nous nous dit qu'il avait accompagné à Kemagh un convoi de 3 000 femmes et enfants de Mamakhatoun, à deux jours d'Erzeroum : « Hep ! gildi, bildi ! » « Tous loin, tous morts ! » disait-il. Nous lui dîmes : « Si vous voulez les tuer, pourquoi ne pas le faire dans leurs villages ? pourquoi les réduire d'abord à cette misère sans nom? » - « Et que ferions-nous des cadavres ? répondit-il, ils sentiraient mauvais ! » © Jean-Marie Carzou, Arménie 1915, un génocide exemplaire Calmann-Lévy (2006), Flammarion (1975) Marabout (édition de poche, 1978)
**** Empire ottoman : à Erzindjan, on nous considérait comme des gens proscrits, on ne nous laissa plus à l'hôtel et on nous conduisit dans une maison arménienne vide. Tout ce grand quartier était comme mort ; des gens venaient et sortaient pour chercher ce qui était resté ; quelques maisons hébergeaient déjà des fugitifs musulmans. Nous n'avions personne pour nous chercher de quoi manger et ce qu'il nous fallait. Mais nous réussîmes à faire parvenir une note au Dr. {Colley} qui très aimablement nous fit reconduire à l'hôpital. Le lendemain, le « mutessarif » envoya un camion sur lequel nous devions entreprendre le voyage d'une semaine à Sivas. Nous refusâmes de nous embarquer sur un pareil véhicule et, sur la réclamation du Dr. {Colley}, le « mutessarif » nous envoya une voiture de voyage, avec la menace de nous faire arrêter si nous ne partions pas. Cela se passait le lundi 21 juin et nous voulûmes attendre les Autrichiens qui devaient passer par ici le mardi, mais comme le Dr. {Colley} nous déclara qu'il ne pourrait pas nous protéger, nous partîmes.
Imprescriptible.fr : Erzindjan. – récit de deux infirmières {Thora von Wedel-Jarlsberg/Eva Elvers} de la Croix-Rouge de nationalité danoise, précédemment employées à la mission militaire allemande à Erzeroum. Traduit et communiqué par un Suisse de Genève
Imprescriptible.fr : 1915 /la solution finale, Chapitre II - « De regrettables abus »
Imprescriptible.fr : Vilayet d'Erzéroum

21 juin 1915 -- Empire ottoman : [...] hier après-midi, Jesther, une aveugle de Malatia [âgée] de dix-huit ans, que nous avons dû renvoyer chez elle il y a un an, est revenue avec sa grand-mère. Un massacre aurait présentement lieu et elle a demandé la permission de rester chez nous. C’est affreux comme des gens sans scrupules, Turcs et Arméniens, particulièrement des femmes, font peur à tout le monde. Ils mériteraient bien de lourdes peines. Les gens sont d’une part trop bêtes pour comprendre combien ces bruits sont infondés et jouissent d’autre part de la peur avec une délectation malsaine. Il va de soi que nous avons renvoyé Jester après avoir cherché à la rassurer [...]© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : Malatia 1915: carrefour des convois de déportés d’après le Journal du missionnaire allemand Hans Bauernfeind

21 juin 1915 -- Empire ottoman : l’ordre général de déportation de tous les Arméniens sans exception est transmis à tous les vilayet par le ministre de l’Intérieur Talât.
** (DĂĽndar, 2006 :265-266).
***** Empire ottoman : l’histoire commença au Moussa Dagh, Mont-Moïse ou Djébel Moussa, qui domine la pointe nord de la baie d’Antioche, appartenant au vilayet d’Alep. Jusqu’à sa destitution survenue le 21 juin 1915 sur ordre de Talaat bey, ministre de l’Intérieur, qui lui reprochait sa modération, le vali, Djélal bey, parvint à protéger les Arméniens de toute mesure de déportation. Grâce à cette protection, les huit villages de Vakif, Razer, Yoghoun-Olouk, Kabousi, Hadji-Habibli, Bithias, Eukus-Keupreu, Kabakli, répartis sur une surface d’environ quinze kilomètres carrés avaient été jusqu’alors épargnés. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions | © Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
****Empire ottoman/ N° 43 : télégramme chiffré du ministre de l’Intérieur aux gouverneurs des sandjak d’Ourfa et de Zor concernant l’installation des Arméniens au sud du chemin de fer de Bagdad (daté du 21 juin 1915). © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : PAROLES OTTOMANES
Mass Violence - par Raymond KĂ©vorkian
Imprescriptible.fr : La Légion d’Orient et le mandat français en Cilicie(1916-1921)

21 juin 1915 -- Empire ottoman/ Midyat (sancak de Mardin) : les maisons chrétiennes de Midyat sont perquisitionnées. Une centaine d’hommes sont arrêtés et exécutés hors de la ville, dans le lieu-dit Puits de Sayta.
** (KĂ©vorkian, 2006 :459).
Mass Violence - par Raymond KĂ©vorkian

21 juin 1915 -- Empire ottoman/Trébizonde, les souffrances d’une chaldéenne, Madame Habiba Turkoghlou : jeudi 21 juin, de bon matin, nous apprenions que les maisons des chrétiens étaient cernées par des gendarmes afin d’empêcher toute communication entre eux. Nous comprîmes alors que l’heure de subir notre triste sort avait sonné. Prévoyant que nous serions déportés, nous fîmes nos préparatifs. Entre temps l’ordre vint de quitter nos foyers. Nous abandonnâmes notre maison ; mon mari pressentant ce qui allait nous arriver, pleurait comme un enfant. Des amis du Comité Union et Progrès nous consolaient en nous disant que nous allions bientôt rentrer. Un grand convoi est formé et nous nous mettons en route. De pauvres gens portaient sur leurs épaules des couvertures, d’autres des matelas, enfin toutes sortes d’ustensiles et d’objets de ménage. Nous arrivons, première étape, à Déguïrmendéré, situé à une demi-heure de la ville, où nous nous croisons avec des milliers d’hommes et de femmes qui nous avaient précédés. Les gendarmes nous obligeaient à aller à pied, nous empêchant de nous servir de voitures ou d’autres moyens de locomotion. Notre convoi avait été confié à deux officiers de gendarmerie : le capitaine Bétchiktachli Aguah Bey, âgé de 30 à 33 ans, et le lieutenant Trabzounli Hadji-Khalil Zadé Faïk Bey, âgé d’environ 25 ans.
Imprescriptible.fr : Les massacres de Trébizonde.

21 juin 1915-- Empire ottoman /kaza d’Arapkir (vilayet de Mamuret ul-Aziz) : 300 hommes d’Arapkir sont noyés dans l’Euphrate par des çete de l’O.S.
*** (KĂ©vorkian, 2006 :495).
Mass Violence - par Raymond KĂ©vorkian

21 juin 1915-- Empire ottoman /Merzifun (vilayet de Sıvas) : environ 9 000 ArmĂ©niens de Merzifun sont mis en route vers le dĂ©sert syrien, via Hasançelebi, Fırıncilar, Suruc, Arapbunar, puis Bab et Alep oĂą une vingtaine dÂ’hommes et moins dÂ’une centaine de femmes et dÂ’enfants parviennent.
*** (KĂ©vorkian, 2006 :559).
Mass Violence - par Raymond KĂ©vorkian

21 juin 1918 -- Empire ottoman : la VIe armée ottomane, commandée par le général Ali Ihsan pacha [Sabis], arrive à Khoy, en Azerbaïdjan iranien, et le chef kurde Simko et ses hommes procèdent à l’extermination de la population arménienne de la ville et des villages des environs.
*** (Golnazarian-Nichanian, 2002 :169).
Mass Violence - par Raymond KĂ©vorkian

21 juin 1919 -- 30 juifs sont massacrés lors d'un pogrome auquel se livrent des troupes commandées par Ogorodnikov et Mordalevitch, alliés de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura, à Brussilov (province de Kiev).
Israelvivra.com

21 juin 1919 -- Empire ottoman/Le procès des Responsables régionaux du Parti : le procès des Responsables régionaux du Parti débuta le 21 Juin 1919. Le jugement fut rendu le 8 janvier 1920.
Imprescriptible.fr : Procès des Unionistes,1918-1920

21 juin 1919 -- France : publication du N°19 du périodique «Bulletin Hellénique». Au sommaire : « Les plaidoyers turcophiles de Pierre Lotti ».
Archives Imprescriptible

21 juin 1927 -- Empire ottoman/ lettre de Grégoire IV à Henri Ponsot, Haut-Commissaire en Syrie et au Liban, datée du 21 juin 1927 : Dans les archives françaises on trouve trois lettres de protestations signées par Grégoire IV, Patriarche Grec-Orthodoxe d’Antioche et de tout l’Orient et adressées respectivement au Général Weygand, au général Sarrail et à Henri Ponsot, qui ont occupé successivement le poste de Haut-Commissaire de la République Française en Syrie et au Liban, dans les années 1920. Dans sa deuxième lettre, le Patriarche, en faisant la comparaison entre les Grecs-Orthodoxes d’origine grecque et syrienne, écrit : « Ils n’ont rien de commun entre eux sauf le dogme religieux, comme le dogme musulman, commun à toutes les nations du Globe qui ont adopté l’Islamisme, qu’ils soient arabes, turcs, africains, indiens, chinois, etc... chez qui la communauté du dogme n’influe en aucune façon à la Nationalité. Les Chrétiens Orthodoxes de Cilicie, ce sont des émigrés Syriens que le hasard commercial a attirés en Cilicie où ils se sont installés, où ils ont acquis des immeubles comme il y a aussi des émigrés turcs en Syrie et au Liban, et que le hasard commercial a attirés en Cilicie où ils se sont installés, où ils ont acquis des immeubles. Les Chrétiens Syriens Orthodoxes de Cilicie parlent l’Arabe et ignorent le Grec. Du temps de la Turquie, ils étaient sujets Turcs en Cilicie, ils continuent à être sujets turcs. Leurs certificats d’immatriculation en font foi. D’ailleurs, justement parce qu’ils étaient sujets turcs, on les a mobilisés lors de l’insurrection kurde ». MAE, série Levant 1918-1940, sous-série Turquie, vol. 259, ff. 33-34, lettre de Grégoire IV à Henri Ponsot, Haut-Commissaire en Syrie et au Liban, datée du 21 juin 1927.
Imprescriptible.fr : Le sort des minorités de Cilicie et de ses environs sous le régime kémaliste dans les années 1920

21 juin 1941 -- Loi instituant un quota d'étudiants juifs dans l'Enseignement Supérieur.
ajpn

21 juin 1941 -- Création du camp de Royallieu près de Compiègne.
1939-1945 : chronologie de la guerre

21 juin 1943 -- Création d'un ghetto à Lwow (Galicie, R.S.S. d'Ukraine). Il sera liquidé à peine une semaine plus tard : 13 000 juifs sont assassinés par les SS dans les sablières de Piaski au camp de Janovska ou dans le cimetière juif.
300 artisans juifs, employés par les autorités allemandes, sont assassinés par les SS à Lwow (province de Galicie, R.S.S. d'Ukraine).
300 juifs sont brûlés vifs par les nazis dans le ghetto de Grodek (province de Galicie, R.S.S. d'Ukraine).
73 juifs et 30 juives sont sélectionnés par le Dr Berger au camp d'extermination d'Auschwitz et envoyés au camp de Natzweiler (Alsace), où ils sont mis à mort. Leurs squelettes viennent enrichir les collections d'anatomie de l'université de Strasbourg.
Israelvivra.com

21 juin 1944 -- 4 juifs sont déportés de Vienne (Autriche) au camp de concentration de Theresienstadt.
Ce jour, 200 juifs sont embarqués sur de vieux bateaux de pêche dans le port d'Héraklion (Crète, Grèce). Les autorités allemandes conduisent les bateaux en pleine mer, où ils sont coulés.
Israelvivra.com

21 juin 1994 -- Génocide des Tutsi : face à l'ampleur des massacres, la pression diplomatique monte. La France est mise en cause par les ONG. « Le 19 juin, l'Elysée publie même un communiqué exceptionnel, pour dénoncer les ‘‘procès sommaires’’ qui lui sont faits. Les médias n'auraient rien compris : la France serait au contraire à louer pour son engagement. » L'opération « humanitaire » Turquoise est lancée ; et va durer jusqu'au 22 août. « Toute cette mission doit être présentée comme une étape nouvelle de notre politique : le passé est le passé », écrit Bruno Delaye le 21 juin.
Christophebaroni.info
Rwanda94

21 juin 1995 -- France/La condamnation de Bernard LEWIS : La propagande turque a réussi à se créer une cour d'historiens occidentaux, connus et reconnus, qui propagent des thèses négationnistes sans peut-être se rendre compte qu'ils dégradent ainsi leur image scientifique. Le plus célèbre d'entre eux est Bernard Lewis. Le 21 juin 1995 il est condamné, par la 1ère Chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris suite à ses déclarations niant la réalité du génocide arménien dans le journal Le Monde du 13 novembre 1993 et du 1er janvier 1994 Le Tribunal remarque que " c'est en occultant les éléments contraires à sa thèse que le défendeur a pu affirmer qu'il n'y avait pas de "preuves sérieuses" du génocide arménien ". Publication judiciaire parue dans Le Monde du 24 avril 1996 p.15. Son retournement est clair : en 1961 le même auteur, dans la première édition de son livre The Emergence of Modern Turkey, évoquait « le terrible holocauste de 1916, où périrent un million et demi d'Arméniens ». La phrase a été modifiée dans les éditions suivantes. Un autre négationniste américain, Heath Lowry, a été pris en flagrant délit dans le rôle de consultant auprès de l'ambassade de Turquie à Washington, rédigeant pour l'ambassadeur les réponses à donner aux publications américaines parlant du génocide.
Cette décision de justice qui n'accuse M. Lewis ni d'avoir nié le génocide, ni d'avoir rédigé un article de propagande, mais d'avoir occulté des preuves à charge contre le gouvernement ottoman, et ainsi d'avoir « manqué à ses devoirs d'objectivité et de prudence, en s'exprimant sans nuance, sur un sujet aussi sensible » fut critiquée par les historiens militants du collectif "Liberté pour l'histoire", comme Madeleine Rebérioux et Pierre Nora, qui dénoncent une atteinte à la liberté d'expression et craignent une implication de plus en plus soutenue des corps législatif et judiciaire dans les travaux des historiens. A l'inverse, les historiens et personnalités du mouvement « Ne mélangeons pas tout » regroupant 31 personnalités dont Serge Klarsfeld, Claude Lanzmann, Yves Ternon, précisent que « Le législateur ne s’est pas immiscé sur le territoire de l’historien.
Imprescriptible.fr : LÂ’instrumentalisation dÂ’historiens occidentaux
Imprescriptible.fr : Négationnisme et théorie des populations stables : le cas du génocide arménien
Wikipedia

21 juin 1997 -- Le gouvernement cambodgien confirme la capture de l'ancien chef des Khmers rouges Pol Pot.
Yahoo!

21 juin 2006 -- Génocide des Tutsi /Arusha : la chambre d’appel du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a reconnu que le génocide rwandais qui a fait selon l’ONU 800.000 morts en 1994 n’avait pas besoin d’être prouvé devant ses juges.
Ibuka-France

21 et 22 juin 2007 -- Turquie : Erzurum accueille une conférence négationniste. La deuxième conférence négationniste sur les relations Turco-Arméniennes se tient dans la ville Erzurum, les 21 et 22 juin 2007, annoncée en ces termes : « Des massacres ont été commis par les Arméniens contre des Turcs en 1915, beaucoup de charniers ont été trouvés et le processus continue toujours ».
Erzurum va accueillir une conférence négationniste
Collectifvan.org

21 juin 2010 -- Turquie : le journal Bianet publie le 21 juin 2010 un article alarmant sur la situation dramatique de l’enseignement secondaire en Turquie. Selon le "Rapport de Surveillance de l’Éducation" de l'Initiative de Réforme de l’Enseignement, 50% des filles turques âgées de 15 à 19 ans ne vont pas à l'école. Environ 360 000 lycéens ont abandonné l'école en 2008/2009. Les différences régionales et le contexte familial jouent des rôles importants. La question suivante est soulevée dans l'épilogue du rapport : « Pouvons-nous créer un environnement pour nos étudiants dans les collèges d'enseignement secondaire qui ne soit pas homophobe, xénophobe, excluant l’autre, sans violence, sans discrimination sociale ou toute une autre sorte de préjugé et sans utilisation arbitraire de la force ? » Une question essentielle en Turquie.
Collectifvan.org



Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org






Retour Ă  la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org