Aujourd'hui : Mercredi, 24 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 27 juin
Publié le : 27-06-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende photo : 27 juin 1941 -- Le matin de ce vendredi surnommé « vendredi rouge » par les Juifs, le 309è Bataillon de la Police d’ordre se répand dans le quartier juif alentour de la Grande Synagogue. Les Allemands commencent à massacrer les juifs dans les rues et les maisons avec leurs mitraillettes et de grenades. Au moins 700 juifs sont enfermés à clef dans la synagogue qui est incendiée. Les nazis forcent d'autres victimes à se pousser les uns les autres dans le bâtiment en feu. Ceux qui résistent sont abattus sur place. Ce premier jour, 2.000 à 2.200 juifs sont exterminés.

Photo : La Grande Synagogue de Bialystok


Ça s’est passé un 27 juin (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

27 juin 1096 -- Les juifs de Cologne réfugiés à Geldern (Allemagne) sont massacrés par les croisés ou se suicident avant leur arrivée. 


Skynet: 27 juin, ce jour-là, n'oubliez pas

27 juin 1911 -- Empire ottoman : Concernant les méthodes internes du Comité central jeune-turc, nous ne disposons que de peu de matériaux. Le seul dossier conséquent, relatif aux événements survenus en juin 1911, est constitué par les minutes d’un procès retentissant, qui révéla l’ampleur des crimes et des délits commis par les Jeunes Turcs. Les révélations de témoins divers, le courage d’un magistrat, l’étendue du scandale, rendirent impossible l’étouffement de l’affaire. Il s’agit du procès des assassins — deux fédaï, Moustapha Nazim et Tcherkesse Ahmed — de Zéki bey, contrôleur à la Dette ottomane et rédacteur en chef de la revue Chérah, qui eut lieu le 27 juin 1911.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : L’implication du Comité Union et Progès dans les massacres de Cilicie

27 juin 1915 -- Empire ottoman : Gürün (vilayet de Sıvas). 40 notables de la sous-préfecture sont exécutés près de Çalikoglu par des çete de l’O.S.
** (Kévorkian, 2006 :554).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

27 juin 1915 -- Empire ottoman : plaine de Harpout. Le ministère de l’Intérieur ordonne à Sabit bey, vali de Mamuret ul-Aziz, de prendre les dispositions nécessaires pour que des muhacir musulmans soient installés dans les villages arméniens « évacués ».
** (Kévorkian, 2006 :479).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

27 juin 1915 -- Empire ottoman : Konak-Rouge de Mezreh. 500 détenus, arrêtés au cours des jours précédents, partent pour « Urfa » et sont assassinés à Göljük par des çete de l’O.S.
** (Piranian, 1937 :185; Kévorkian, 2006 :478).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

27 juin 1915 -- Empire ottoman : télégramme du Consulat impérial d'Erzeroum à l'Ambassade d'Allemagne, Constantinople.
Le commandant en chef, vient de décréter l'expulsion de tous les Arméniens d'Erzeroum. Cet ordre, qui n'a aucune justification militaire et qui, à mon avis, ne s'explique que par le racisme, pourrait bien, s'il devait être réellement mis à exécution, poser certains cas de conscience dans l'armée elle-même, car tous les ouvriers, chauffeurs, etc., qu'elle emploie sont arméniens.
Scheubner
Source : J. Lepsius, Archives du génocide des Arméniens, Fayard, 1986.
Imprescriptible : Le génocide arménien dans les Archives allemandes

27 juin 1915 -- Empire ottoman : Il n'est pas moins intéressant de constater comment un agent consulaire qui, dans un premier temps, n'a pas une vision globale des événements en cours, modifie progressivement son vocabulaire relatif à l'extermination des Arméniens: d'abord convaincu de la véracité des déclarations des autorités locales grâce à la mise en scène du départ des déportés arméniens de la ville sur des chars à boeuf, il écrit, dans son rapport du 27 juin 1915, que «Sur ordre de Constantinople, le Mutessarif a décrété le jeudi soir 24 c[ouran]t que, dans l'espace de cinq jours, la population, sans distinction de position sociale, secte religieux [sic] et protection étrangère, devait quitter la ville et se préparer à un exil. Cet ordre spontané et rédigé d'une extrême sévérité a non seulement consterné et plongé dan l'angoisse tous les Arméniens, mais aussi fortement touché les sentiments humanitaires de tous les autres chrétiens et une forte partie des musulmans qui possèdent un jugement droit — malheureusement pas chez tous», et trouve particulièrement cruel «une expulsion au moyen de voitures de charge, [des] femmes, enfants, vieillards, avec prescription de ne rien pouvoir vendre pour former moyens pécuniers pour subsistance durant le trajet et dont durée et destination sont inconnu[e]s»
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : Documents consulaires américains sur la déportation des Arméniens de Samsoun durant la Première Guerre mondiale

27 juin 1915 -- Empire ottoman : l'agent consulaire italien d'Erzeroum informe aussi ses supérieurs que le général Ibrahim pacha, envoyé pour vérifier le bon déroulement des opérations, a constaté que les bey n'étaient même pas en mesure de fournir le cinquième des contingents promis. C'est ce qui fait écrire au même que «codesta armata irregolare, che doveva essere organizzata alla foggia di quella dei Cosacchi, non lo sarà punto», ou encore qu'«il Governo non riuscirà a organizzare nemmeno 3 invece dei 27 Reggimenti di Curdi»
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : La formation des régiments de cavalerie kurde hamidié

27 juin 1915 -- Empire ottoman : A Khaskugh, un des plus gros bourgs arméniens de la plaine, Kaspar Bdéyan, qui a été confié, avec deux autres gamins de la famille, à la protection très intéressée du brigadier de gendarmerie Sléman Onbachi, assiste, à partir du 25 juin 1915, au pillage des Arméniens par les Kurdes de Moussa beg, en présence d'une douzaine de gendarmes impassibles. Au pillage, se succèdent viols et crimes. Le 27 juin, arrive un convoi de 350 Arméniens – hommes raflés à Mouch –attachés les uns aux autres par les bras, ils sont entassés dans des granges à proximité du relais de « Kordon ».
«Les gendarmes les dévêtirent et leur prirent tout leur argent, nous autres, nous tenant avec quelques hommes et enfants du village, observions (...). Vers deux heures, le pillage s'étant arrêté, cinquante fagots de bois, quinze bottes de paille et quatre bidons de pétrole furent amenés et répartis dans les trois granges sur l'ordre de Sléman Onbachi. Postés sur les toits, nous observions la scène de loin. Soudain, ils allumèrent le feu et les flammes s'élancèrent vers le ciel. Sans doute, certains Arméniens essayaient-ils de s'échapper en forçant les portes ou en perçant les murs, mais les gendarmes, ayant pris position autour des granges, commencèrent à faire feu sans interruption».
CDCA, Actualité du génocide des Arméniens,
préface de Jack Lang, Paris, Edipol, 1999.

Imprescriptible : colloque CDCA (1998) / L'actualité du génocide des Arméniens

27 juin 1916 -- Lettre du Professeur Gilbert Murray
Regius professor de grec à l'université d'Oxford
Au vocomte Bryce
82, Woodstock Road , Oxford.
Cher Lord BRYCE,
J'ai consacré quelque temps à l'étude des documents que vous allez publier, relatifs aux déportations et massacres des Arméniens dans l'Empire Turc, pendant le printemps et l'été 1915. Je sais naturellement avec quel soin un historien doit scruter les témoignages se référant à des événements d'une nature si étonnante, qui se sont passés dans des régions si loin des regards de l'Europe civilisée. Je conçois qu'en des temps de persécution les passions soient exacerbées, que les races orientales ont une tendance à se servir d'un langage hyperbolique et qu'on ne peut pas s'attendre à ce que les victimes des oppressions parlent de leurs oppresseurs avec une stricte impartialité. Mais les preuves de ces lettres et de ces rapports peuvent affronter toute investigation et vaincre tout scepticisme. Leur véracité éclate et ne peut être mise en question, bien que vous ayez évidemment raison de ne pas publier quelques-uns des noms de personnes et de lieux. Les déclarations des réfugiés arméniens eux-mêmes sont entièrement confirmées par des résidents de nationalité américaine, scandinave et même allemande ; et l'accord non combiné entre un si grand nombre de témoins dignes de foi, venant de régions aussi éloignées les unes des autres, place les points capitaux de cette histoire au-dessus de tout doute possible.
Je suis, Sincèrement vôtre
Gilbert MURRAY.
Imprescriptible : Le livre bleu du gouvernement britannique concernant le traitement desArméniens dans l’Empire ottoman

27 juin 1915 -- Empire ottoman : lorsque les Arméniens furent déportés, le gouvernement confisqua leurs biens mobiliers et immobiliers. Les biens étaient vendus à des prix dérisoires sur les marchés. Le 27 juin 1915, un télégramme chiffré fut envoyé par le ministère de l’Intérieur aux provinces de Sivas, Trébizonde et Mamuretulaziz, ainsi qu’au gouverneur du sandjak de Canik, au sujet des dispositions concernant la sauvegarde des biens des Arméniens, dont le « transfert » avait été décidé.
Armenian Trends - Mes Arménies : Economie arménienne

27 juin 1941 -- Les troupes allemandes occupent Pruzana (Biélorussie) où vivent 4 000 juifs. Les nazis imposent à la communauté une amende de 500 000 roubles, 2 kilos d’or et 10 kilos d’argent, prenant des otages qu’ils menacent de mort si leurs demandes ne sont pas satisfaites.


- Les troupes allemandes occupent pour la seconde fois Luboml (Biélorussie) où vivent 3 500 juifs. La première occupation a eu lieu le 17 septembre 1939 mais trois jours plus tard elles abandonnent la ville aux autorités soviétiques. Les Allemands chassent les juifs de la ville et brûlent leurs maisons.

- Les troupes allemandes occupent Kovel (Ukraine), où vivent 17 000 juifs. 8 sont fusillés et 200 autres doivent quitter la ville pour une destination inconnue.


- Les troupes allemandes et italiennes attaquent la ville de Falesti (Bessarabie), brûlant des maisons et tuant de nombreux juifs.


- Les nazis occupent Mir (Biélorussie) où vivent 3 000 juifs. Ils exécutent les juifs accusés de collaboration avec les autorités soviétiques.
- Le martyre des juifs de Jassy commença cette date. Des soldats roumains, la police et des civils firent irruption dans les maisons juives et arrêtèrent des milliers de personnes. Ceux qui ne furent pas arrêtés furent convoyés de force à travers les rues de la ville. Les plus faibles étaient exécutés sur le chemin, tous furent enfermés dans des wagons à bestiaux. Sans eau ni nourriture pendant un voyage de huit jours, beaucoup trépassèrent en cours de route. Les bouchers de Jassy se vantèrent du massacre d’au moins 15.000 juifs. Livre de yad vashem page 136
- Le matin de ce vendredi surnommé « vendredi rouge » par les Juifs, le 309è Bataillon de la Police d’ordre se répand dans le quartier juif alentour de la Grande Synagogue. Les Allemands commencent à massacrer les juifs dans les rues et les maisons avec leurs mitraillettes et de grenades. Au moins 700 juifs sont enfermés à clef dans la synagogue qui est incendiée. Les nazis forcent d'autres victimes à se pousser les uns les autres dans le bâtiment en feu. Ceux qui résistent sont abattus sur place. Ce premier jour, 2.000 à 2.200 juifs sont exterminés.
Skynet: 27 juin, ce jour-là, n'oubliez pas

27 juin 1943 -- Allemagne: arrivée du premier grand convoi de déportés français à Buchenwald.
Skynet: 27 juin, ce jour-là, n'oubliez pas

27 juin 1944 -- 17 juifs sont déportés de Vienne (Autriche) au camp d’extermination d’Auschwitz.
Skynet: 27 juin, ce jour-là, n'oubliez pas

27 Juin 2007 -- Turquie : appel à l’aide diffusé par le chercheur turc Taner Akçam. Il enseigne l’Histoire à l’Université du Minnesota aux USA et fait partie des rares historiens turcs à oser affirmer l’existence du génocide arménien de 1915 au péril de sa vie. Taner Akçam reçoit des menaces de mort très explicites : « Prie pour que le diable te tue le plus vite possible, sinon tu vas commencer à vivre l’enfer sur cette terre ». L’universitaire est en effet dans la ligne de mire des nébuleuses ultra-nationalistes turques, téléguidées par Ankara.
Collectif VAN : Qui protégera l'historien turc Taner Akçam ?

27 juin 2007 -- Turquie : l'aéroport de Bodrum (station touristique turque) est parsemé de nombreux posters dénonçant le "prétendu génocide arménien". Visiblement le Sous-Prefet de la région est un habitué du genre, puisqu'il a organisé en avril 2007, la deuxième Conférence négationniste avec la présence de l'inévitable "caution historique" du gouvernement turc, le très négationniste Professeur Yusuf Halacoglu.
Collectif VAN : Tourisme en Turquie : Conférence négationniste à Bodrum


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org