Aujourd'hui : Lundi, 24 septembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 28 juin
Publié le : 28-06-2018

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende : 28 juin 1915 -- Empire ottoman: le premier transport des Arméniens de Kharpout. Dans ce groupe se trouvaient quelques professeurs du collège américain et d'autres Arméniens de condition, comme aussi le prélat de l'Eglise arménienne grégorienne. Le bruit courut que tous avaient été tués, et l'on peut malheureusement à peine douter qu'il n'en soit ainsi. Tous les soldats arméniens furent aussi déportés de la même façon. Une fois arrêtés, ils étaient enfermés dans un bâtiment à l'extrémité de la ville. On ne fit aucune distinction entre ceux qui avaient payé la taxe légale d'exonération et ceux qui ne l'avaient pas payée. On prenait l'argent et on les arrêtait ensuite comme les autres pour les exiler avec eux. On disait qu'ils devaient être amenés quelque part pour travailler aux routes, mais personne n'a plus eu aucune nouvelle d'eux, et sans doute le travail n'a été qu'un prétexte.

Ça s’est passé un 28 juin (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

28 juin 1286 -- 40 juifs sont tués dans les villes voisines de Boppard et d’Oberwesel (Allemagne) à la suite d’une accusation de meurtre rituel. L’accusation provoque des émeutes antijuives dans toute la région, au cours desquelles de nombreux juifs sont tués. 

Skynet : 28 juin, ce jour-là, n’oubliez pas


28 juin 1909 -- Empire ottoman/Cilicie : le croiseur anglais Medea relâche à Alexandrette venant en dernier lieu de Beyrouth. Il est avec le petit croiseur Bacham, le seul représentant de la marine anglaise dans le Levant.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : L’intervention de la Marine française durant les massacres de Cilicie d’avril 1909

28 juin 1915 -- Empire ottoman: on annonça publiquement que, cinq jours plus tard, tous les Arméniens et tous les Syriens devaient partir. Les villes de Mamouret-ul-Aziz et de Kharpout furent divisées en districts et on indiqua à chaque maison quel jour ses occupants devaient se mettre en route. On donna deux dates pour Mamouret-ul-Aziz : le 1 er et le 3 juillet ; trois dates pour Kharpout : les 4, 5 et 6 juillet. Dans ces deux localités, qui doivent abriter une population d'environ 40 000 âmes, il y a probablement au moins de 15 000 à 18 000 Arméniens, soit 3 000 familles au minimum. Il y en a beaucoup plus dans les villages voisins, et ceux-là doivent partir quelques jours plus tard.
Extraits de: Leslie Davis. La province de la mort : archives américaines concernant le génocide des Arméniens, 1915. Complexe, 1996.
Imprescriptible : Dépêches consulaires de 1915

28 juin 1915 -- Empire ottoman: le premier transport des Arméniens de Kharpout. Dans ce groupe se trouvaient quelques professeurs du collège américain et d'autres Arméniens de condition, comme aussi le prélat de l'Eglise arménienne grégorienne. Le bruit courut que tous avaient été tués, et l'on peut malheureusement à peine douter qu'il n'en soit ainsi. Tous les soldats arméniens furent aussi déportés de la même façon. Une fois arrêtés, ils étaient enfermés dans un bâtiment à l'extrémité de la ville. On ne fit aucune distinction entre ceux qui avaient payé la taxe légale d'exonération et ceux qui ne l'avaient pas payée. On prenait l'argent et on les arrêtait ensuite comme les autres pour les exiler avec eux. On disait qu'ils devaient être amenés quelque part pour travailler aux routes, mais personne n'a plus eu aucune nouvelle d'eux, et sans doute le travail n'a été qu'un prétexte.
Imprescriptible : Vilayet de Kharpout

28 juin 1915 -- Empire ottoman : lettre de source autorisée, datée de Constantinople du 15/28 juin, publiée dans le journal de New-York « Gotchnag », le 28 août 1915.
En Amérique vous n'avez probablement pas encore appris la terrible crise que traversent les Arméniens de Turquie en ce moment. La censure sévère à laquelle toutes les communications entre Constantinople et les Provinces sont soumises et le complet embargo sur les voyages des Arméniens nous ont privés même à Constantinople des informations, de toutes les provinces, à de très rares exceptions près. Et cependant ce que nous savons déjà est suffisant pour vous en donner une idée.
Dans toutes les parties de la Turquie, la population arménienne se trouve dans une situation plus ou moins grave suspendue entre la vie et la mort. En dehors de la détresse produite par les réquisitions illégales, la paralysie de l'industrie, les ravages du typhus et la mobilisation des hommes, — d'abord de ceux de 20 à 45 ans et ensuite de ceux de 18 à 50 ans, — des milliers d'Arméniens ont souffert pendant les deux derniers mois en prison ou en exil.
Imprescriptible : Le livre bleu du gouvernement britannique concernant le traitement desArméniens dans l’Empire ottoman

28 juin 1919 -- France : signature du traité de Versailles. L'article 227 prévoyait la mise en accusation de l’empereur allemand Guillaume II pour "offense suprême contre la morale internationale et l’autorité sacrée des traités".
La documentation française : Chronologie

28 juin 1919 -- 11 juifs sont massacrés et de nombreuses femmes juives violées quand des révoltés commandés par des alliés de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura, se livrent à un pogrom dans la ville d’Itchnia (district de Tchernigov).
Skynet : 28 juin, ce jour-là, n’oubliez pas



28 juin 1941 -- Les 65 juifs d’Unter-Stanestié (Roumanie) sont répartis en groupes par les habitants ukrainiens et conduits dans divers centres de torture où ils sont mis à mort. Parmi les victimes figurent le rabbin Friedländer et ses deux fils.


- Le lendemain de la seconde occupation de Bialystok, la première ayant eu lieu en septembre 1939 après l’invasion de la Pologne, les soldats allemands mettent le feu à la synagogue locale, tuant plus de 1 000 juifs qu’ils y ont enfermés. Ce jour reste connu comme le « Vendredi rouge ».


- Un camp de concentration pour 1 500 juifs est établi à Kaunas (Lituanie) dans le « fort n° 7 », surveillé par des fascistes lituaniens qui se livrent aux exécutions. Le camp est divisé en deux parties, l’une pour les femmes et les enfants, l’autre destinée aux hommes.


- Les troupes allemandes occupent Zolkiev (Ukraine), où résident 5 000 juifs. La synagogue est incendiée et de nombreux juifs sont assassinés. La communauté doit verser une amende de 250 000 roubles, 5 kilos d’or et 100 kilos d’argent dans les trois jours.
Skynet : 28 juin, ce jour-là, n’oubliez pas


28 juin 1941 -- Pologne : lorsque les Allemands réoccupent toute la ville de Przemysl le 28 juin 1941, environ 16.500 juifs (25% de la population) tombent sous leur coupe. Sur leur propre initiative, les Juifs créent un comité représentatif, dirigé par le Dr Ignatz Duldig. En quelques jours la Gestapo impose toute la batterie de mesures anti-juives et les étendent à la Galicie Orientale. Le Judenrat est placé sous l’autorité de Duldig et les Juifs forcés de s’enregistrer. Les nazis enrôlent immédiatement des Juifs pour le travail obligatoire. Des jeunes juives du lycée sont forcées de nettoyer les rues, d’enlever les ordures avec des chariots à main… Partout sur les murs fleurissent des affiches comparant les Juifs à des microbes et à des poux…
BS Encyclopédie : Le ghetto de Przemysl

28 juin 1941 -- Pologne : La ville de Krynki est prise par les Allemands le 28 juin 1941 et le même jour environ 30 Juifs sont emmenés hors de la ville et exécutés.
BS Encyclopédie : Les petits ghettos polonais

28 juin 1942 -- 983 juifs sont déportés de Vienne (Autriche) au camp de concentration de Theresienstadt.


- 1 038 juifs sont déportés du camp de regroupement de Beaune-la-Rolande (France) au camp d’extermination d’Auschwitz., 35 personnes seulement seront encore vivante à la libération. 


- 30 juifs sont fusillés par les SS quand ils entrent dans Krynki (province de Bialystok). Trois jours plus tard, la synagogue est incendiée. 


- 5 000 juifs sont déportés en trois transports de Czernovitz (Bukovine) au ghetto de Moghilev (Ukraine). La majorité d’entre eux meurt en cours de route.
- Les Juifs de Belgique sont contraints à porter l'Etoile jaune. Des milliers d'entre eux sont forcés de travailler pour l'organisation Todt.
- 
Début de l'extermination massive des Juifs à Birkenau par Zyklon B.
Skynet : 28 juin, ce jour-là, n’oubliez pas


28 juin 1944 -- Les SS fusillent 540 juifs près de l'ancienne usine de papeterie Profintern, dans le camp de concentration de Borissov (Biélorussie).
- 7 500 juifs de Debrecen (Hongrie) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz .
- 38 juifs sont déportés de Vienne (Autriche) au camp d'extermination d'Auschwitz.
Skynet : 28 juin, ce jour-là, n’oubliez pas


28 juin 1944 -- Biélorussie : le chef de la SiPo et du SD de Minsk, Heinz Seetzen, ordonne l’exécution des 6.500 prisonniers des prisons de la rue Wolodarski et de la rue Schirokaja à Minsk. Entre le 28 et le 30 juin 1944 ils sont enfermés dans une ferme près de Maly Trostinec, fusillés et incinérés. Les premières victimes doivent se placer sur un tas de bois pour y être fusillés. Leurs corps sont ensuite recouverts d’une couche de bois sur laquelle grimpe le groupe suivant, exécuté à son tour et recouvert à nouveau de bois. Cela continue ainsi jusqu’à ce que le tas atteigne presque le toit de la grange… D’autres bûchers macabres sont ainsi érigés à côté de la grange. A la fin des exécutions, l’ensemble de ces bûchers d’apocalypse est incendié.
BS Encyclopédie : Maly Trostinec

28 juin 1993 -- Artsakh : les forces de l'Artsakh ont libéré Martakert après que les Turcs azéris l'avaient occupé pendant un an.
American University of Armenia : This day in Armenian history

28 juin 1994 -- Rwanda : le génocide des Tutsis au Rwanda, commis par les milices hutues extrémistes créées par le régime Habyarimana, a été reconnu par l'ONU, dans le rapport de sa Commission des droits de l'homme le 28 juin 1994.
Wikipédia : Génocide

28 juin 2001 -- Serbie : Slobodan Milosevic est transféré au Tribunal pénal pour l'ex-Yougoslavie, à La Haye.
La documentation française : Chronologie


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org