Aujourd'hui : Mardi, 17 juillet 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 30 juin
Publié le : 30-06-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende : 30 juin 1915 -- Empire ottoman : des crieurs publics annoncèrent aux Arméniens qu’ils avaient cinq jours pour se préparer dans le but de rejoindre les maris à Deir es-Zor, où ils auraient de la terre et des maisons. Les Arméniens vendirent leurs biens à vil prix sans avoir la garantie d’être payés. Nadim Bey divisa les quartiers arméniens en trois parties pour constituer trois convois. Les gendarmes vidaient par la force les maisons de leurs habitants, et, sans tenir compte de leurs pleurs ni de leurs cris, les réunissaient pour les pousser hors de la ville.

Ça s’est passé un 30 juin (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

30 juin 1096 -- La population juive de Prague (Bohême) est massacrée par des participants à la première croisade, conduits par Volkmar, qui se dirige vers la Terre sainte en passant par les Balkans.
Dans le village de Mörs (Allemagne), les croisés commandés par le compte de Leiningen massacrent les juifs de Cologne qui s'y sont réfugiés. Quelques-uns survivront en acceptant le baptême.
Israelvivra.com

30 juin 1298 -- 16 juifs sont égorgés à Mergentheim (Allemagne), lors des persécutions de Rindfleisch (du nom du chevalier responsable du massacre des juifs dans 146 localités du centre et du sud de l'Allemagne).
Israelvivra.com

30 juin 1680 -- A Madrid, lors du plus important autodafé de l'histoire de l'Inquisition espagnole, 72 personnes sont accusées de « judaïser ». 18 d'entre elles sont condamnées à être brûlées sur un bûcher, auquel le roi d'Espagne Charles II en personne met le feu. Les 54 « judaïsants » restants sont condamnés aux galères ou à l'emprisonnement à perpétuité.
Israelvivra.com

30 juin 1706 -- Un autodafé a lieu à Lisbonne (Portugal). 60 habitants sont accusés d'être des « judaïsants ». 6 sont brûlés sur le bûcher pour n'avoir manifesté aucun repentir, 54 sont condamnés soit à une pénitence publique, soit à la confiscation de leurs biens, soit à la prison.
Israelvivra.com

30 juin 1905 -- 50 juifs sont tués et de nombreux autres blessés lors d'un pogrome auquel se livrent à Bialystok des soldats vaincus revenant du front de Mandchourie.
Israelvivra.com

30 juin 1909 -- Empire ottoman/Cilicie : le croiseur allemand Cormoran doit quitter Beyrouth pour Port-Saïd. Le croiseur Aretusa arrive à Mersine le 30 juin dans la matinée, où il côtoie la canonnière russe Teretz et le croiseur américain North Carolina (qui vient de passer 15 jours à Smyrne et doit faire route prochainement pour Naples) ; le Montana, circulant dans l’archipel ottoman. Le Jules-Michelet part de Beyrouth aujourd’hui pour Port-Saïd. Le Victor-Hugo arrive à Mersine.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : L’intervention de la Marine française durant les massacres de Cilicie d’avril 1909

30 juin 1915 -- Empire ottoman : dans la soirée, MM. Haroutioun Voskéritchian et Khosrov Chirikdjian, originaires d'Ayntab, professeurs à l'école d'Idadi, ont été soudainement expédiés à Ched dadiyé — ces deux jeunes remarquables déportés avaient la confiance d'Ali Souad. [Zéki] craignait beaucoup que les déportés éventent ses projets. C'est pourquoi il justifiait les premières déportations en affirmant qu'ils avaient enfreint la loi et que MM. Haroutioun et Khosrov correspondaient avec l'armée anglaise. Il voulait faire croire qu'il s'occupait tout particulièrement de l'amélioration des conditions de vie des déportés. Il fit sa première déclaration ainsi: «Les fonctionnaires locaux se sont conduits de manière inique à l'égard des déportés. Qu'ils soient chrétiens ou musulmans, ceux-ci seront sévèrement punis. Le bienveillant gouvernement a décidé d'octroyer aux déportés arméniens une importante assistance. Tous les nécessiteux arméniens vivant en ville ont trois jours pour se rendre à Djéziré (hors de la ville, sur la rive gauche de l'Euphrate). Nous allons leur fournir une aide et un lieu d'habitation. Les retardataires perdront tous leurs droits».
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : Mémoires d'un déporté

30 juin 1915 -- Empire ottoman : consul américain Leslie Davis, extrait du rapport du 30 juin 1915:
«... On ne donna alors aux Arméniens qu'un délai de quelques jours pour vendre leurs affaires...
On a néanmoins trouvé une autre méthode pour détruire la race arménienne. Il s'agit de rien moins que de la déportation de toute la population arménienne, non seulement de ce vilayet (ndlr : province ottomane), mais, d'après mes informations, des six vilayets constituant l'Arménie. [...] Comparé à cette mesure, un massacre, quelle que soit l'horreur que le mot puisse évoquer, serait humain » (30 juin 1915).
Imprescriptible : La déportation des Arméniens
Imprescriptible : Quelques témoignages de diplomates

30 juin 1915 -- Empire ottoman : sur l'argument selon lequel ceux qui refusent vont être déportés dans le désert, la proposition est faite à la main-d'oeuvre bataillons arméniens à Damas et aux déportés civils qu'ils deviennent musulmans. Très peu d'Arméniens acceptent.
Chronology of the Armenian Genocide -- 1916 (January-June)

30 juin 1915 -- Empire ottoman : La ville de Mouch. Le 30 juin, le Quartier Haut est en ruines et les combattants survivants se sont repliés dans le Quartier du Vallon. Vieillards, femmes et enfants, 5 à 600 personnes qui se sont rendus sont, sous le prétexte d'appliquer le décret de déportation, dirigés sur Khaskugh où ils sont brûlés.
CDCA, Actualité du génocide des Arméniens,
préface de Jack Lang, Paris, Edipol, 1999.

Imprescriptible : Mouch 1915

Fin juin 1915 -- Empire ottoman : sancak de Mardin. Tous les hommes de Savur, Arméniens et Jacobites confondus, sont arrêtés et exécutés à la périphérie du bourg. Les femmes et les enfants sont déportés en un convoi audelà de Nisibin, à Karabhond, où ils sont tués et précipités dans un immense puits.
** (Ternon, 2002 :175-176; Armalto, 1970 :413).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

Fin juin 1915 -- Empire ottoman : Gürün (vilayet de Sıvas). Les garçons âgés de dix à quatorze ans sont interpellés à Gürün. Kasap Osman, un des tueurs de l’Organisation spéciale, expédie un groupe de 120 garçons dans la vallée de Saçcigaz, un village turc situé à deux heures, où ceux-ci sont égorgés.
*** (Kévorkian, 2006 :553).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

Fin juin 1915 -- Empire ottoman : Tokat (vilayet de Sıvas). La population restante, soit environ 9 000 personnes, est déportée par tranches d’âge. Le han Azar sert de centre de détention provisoire pour les femmes d’âge mûr, interpellées par la police et mises en route, suivies par les jeunes femmes, puis les derniers Arméniens qui prennent le chemin de Sıvas, par Çiftlik-Yeni Han, vers Sarkısla-Marach ou, le plus souvent, vers Kangal-Malatia. Les opérations sont supervisées par les çete de l’Organisation spéciale, en particulier Salih afia, boucher de son état, Çerkez Mirza bey, Çerkez Osman bey, Çerkez Mahmud bey, Çerkez Elmaylızâde Haci effendi.
** (Kévorkian, 2006 :556).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

Fin juin 1915 -- Empire ottoman : kaza de Niksar (vilayet de Sıvas). L’exécution des hommes et la déportation de la population restante, soit 3 500 âmes, y ont lieu à la fin du mois de juin sous la direction du kaïmakam, Rahmi bey.
** (Kévorkian, 2006 :556-557).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

Fin juin 1915 -- Empire ottoman : kaza d’Erbaa (vilayet de Sıvas). Près de 7 000 Arméniens du kaza sont exécutés sur place (pour les hommes) ou déportés (pour les femmes et les enfants) sur l’axe Sıvas-Kangal- Hasançelebi-Fırıncilar.
** (Kévorkian, 2006 :557).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

Fin juin 1915 -- Empire ottoman : kaza de Zile (vilayet de Sıvas). Les violences y touchent plus de 4 000 Arméniens. Les hommes sont arrêtés et escortés vers les marais de Gaz göl, et exécutés. Les femmes et les enfants déportés par l’axe Sıvas-Kangal-Hasançelebi-Fırıncilar.
** (Kévorkian, 2006 :557).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

30 juin 1915 -- Empire ottoman : des crieurs publics annoncèrent aux Arméniens qu’ils avaient cinq jours pour se préparer dans le but de rejoindre les maris à Deir es-Zor, où ils auraient de la terre et des maisons. Les Arméniens vendirent leurs biens à vil prix sans avoir la garantie d’être payés. Nadim Bey divisa les quartiers arméniens en trois parties pour constituer trois convois. Les gendarmes vidaient par la force les maisons de leurs habitants, et, sans tenir compte de leurs pleurs ni de leurs cris, les réunissaient pour les pousser hors de la ville.
Petite encyclopédie du génocide arménien : Les massacres et les souffrances des Arméniens de Malatia

30 juin 1916 -- Empire ottoman : La lettre de Metternich au Chancelier impérial, Monsieur von Bethmann Hollweg.
J'ai discuté avec Talaat Bey et Halil Bey de la déportation des Arméniens travaillant dans le secteur de l'Amanus. Je leur ai fait remarquer qu'en prenant cette mesure qui porte préjudice à la conduite des opérations militaires, le gouvernement turc donne l'impression de faire lui-même tout ce qu'il peut pour perdre la guerre.
Ce comportement est instructif à bien des égards. Des gens comme Talaat et Enver savent fort bien qu'en perturbant la construction et l'exploitation de la ligne de chemin de fer dans la région de l'Amanus, le gouvernement compromet du même coup l'issue de la guerre. Mais personne ici n'est plus en mesure de mater l'hydre du Comité ni de juguler le chauvinisme et le fanatisme.
Source : J. Lepsius, Archives du génocide des Arméniens, Fayard, 1986.
Imprescriptible : Le génocide arménien dans les Archives allemandes

30 juin 1940 -- Le 16e régiment d'infanterie roumaine, commandé par le major Valeriu Carp, connu pour sa haine des juifs, arrive à Czudyn (Bukovine) où il torture et massacre de nombreux habitants juifs.
Israelvivra.com

30 juin 1941 -- La police ukrainienne fusille 200 juifs de Sokal (district de Lvov, R.S.S. d'Ukraine) près d'une briqueterie hors de la ville.
2 000 juifs de Lutsk (province de Volhynie, R.S.S. d'Ukraine) sont déportés et fusillés.
Quand les troupes allemandes entrent dans la petite ville de Dobromil (province de Lvov, R.S.S. d'Ukraine), en guise de bienvenue les fascistes ukrainiens du lieu rassemblent 132 juifs que les nazis fusillent dans une mine de sel. Leurs cris sont entendus durant toute la nuit.
Tous les juifs de Virbalis (Wirballen, Lituanie), où vivaient 1 500 juifs, sont tués huit jours après l'arrivée des Allemands. Quelques jours plus tard, les femmes et les enfants juifs sont tués à leur tour.
Israelvivra.com

30 juin 1944 -- Le dernier transport de déportés politiques et de juifs internés par le Reichssicherheitshauptamt (Office central de la sécurité d'État) au camp de regroupement de Fossoli, près de Modène (Italie), arrive au camp d'extermination d'Auschwitz.
1 100 internés juifs sont déportés du camp de Drancy (France) au camp d'extermination d'Auschwitz. 479 sont gazés dès leur arrivée. 167 hommes et 100 femmes survivent jusqu'à la libération du camp par l'armée soviétique, en 1945.
Israelvivra.com

30 juin 1994 -- Rwanda : la Commission des droits de l'homme des Nations unies dénonce un "génocide programmé et systématique".
Aidh : Le génocide des Tutsi

Le 30 juin 2007 -- Suisse, Winterthur/ Trois turcs déclarent que le génocide arménien « est un mensonge international »
.
NAM : Une liste non exhaustive de ce négationnisme idéologique sur le sol français, « stade suprême du génocide » (BHL).

30 juin 2007 -- France : la cérémonie d’inauguration de l’Ecole Hrant Dink à Arnouville-les-Gonesse.
Collectif VAN - France : Inauguration d'une école Hrant Dink

30 juin 2007 -- Le politicien turc, Dogü Perinçek, reconnu coupable de racisme pour avoir nié le génocide des Arméniens, s'est vu refuser un visa d'entrée en Suisse.
Collectif VAN - Génocide arménien : pas de visa pour le négationniste Perinçek


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org