Aujourd'hui : Lundi, 22 avril 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 7 juillet
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende: 7 juillet 1915 -- Empire ottoman : Wangenheim à Son Excellence le Chancelier impérial Monsieur von Bethmann Hollweg. « Péra, le 7 juillet 1915, Jusqu'à il y a environ deux semaines, l'expulsion et la déportation de la population arménienne se cantonnaient aux provinces proches de la zone est des opérations et à quelques secteurs de la province d'Adana. Depuis lors, la Porte a décidé d'étendre cette mesure aux provinces de Trébizonde, Mamouret-ul-Aziz et Sivas, et en a commencé l'application bien que, pour l'instant, ces régions ne soient pas menacées par l'invasion ennemie. Cette décision, et les conditions dans lesquelles s'effectue la déportation, montrent bien que le gouvernement poursuit très réellement le but d'exterminer la race arménienne dans l'Empire ottoman. »
Photo: Déportation des Arméniens


Ça s’est passé un 7 juillet (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

7 juillet 1320 -- Les « pastoureaux », qui partent en croisade contre les musulmans du sud de l'Espagne, massacrent 400 juifs quand ils atteignent Jaca sur la côte basque.
Israelvivra.com

7 juillet 1893 -- Empire ottoman : dans un rapport du 7 juillet, le consul Francisci fournit au ministre des Affaires étrangères italien les premiers chiffres qu'il estime vraiment dignes de foi. Il écrit qu'ont déjà été formés quarante-sept régiments d'Hamidié, et que chacun doit atteindre une force réglementaire de cinq cents hommes (force que tous n'ont pas encore atteinte). Il ajoute aussi, sur la base de renseignements qu'il qualifie d'émanant d'une personne fiable, que le gouvernement a l'intention de porter le nombre des bataillons à cent et que la cavalerie kurde compte, en juillet 1893, environ 23 500 hommes. Chiffres qui reflètent très approximativement la situation exacte des forces hamidié à l'été 1893. Désormais le scepticisme des diplomates italiens a disparu. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : La formation des régiments de cavalerie kurde hamidié

7 juillet 1909 -- Empire ottoman/Repris dans Azadamard, n° 13, daté du 7 juillet 1909, p. 3 : reparti de Mersine le 4 juillet en compagnie des autres membres de la commission, à l’exception notable de Youssouf Kémal, Babikian confirme lui-même, dans des interviews donnés à deux journaux jeunes-turcs durant son escale à Smyrne, qu’il y a eu quelques malentendus entre lui et son collègue. à une question du journaliste du quotidien smyrniote Ittihad sur les résultats de son enquête et les raisons de ce massacre, il répond : « Compte tenu des éléments recueillis au cours de mon enquête, [on peut dire] que depuis la proclamation de la Constitution, les partisans de la tyrannie ont donné des signes de mécontentement et ont projeté de massacrer les chrétiens : cela est évident et prouvé par des documents judiciaires officiels ». à une autre question du même journaliste sur la participation aux massacres des autorités locales ou centrales, le député de Rodosto réplique : « Le pouvoir central n’y a pas participé, mais en a été la cause. Quant aux autorités locales, elles sont impliquées. Le vali Djévad bey, le commandant militaire Moustapha Remzi pacha, le mutessarif du Djébèl Bérékèt Assaf bey, Abdul-Kader Baghdadi Zadé, Salih effendi Bochnak et le propriétaire du journal Ittidal, Ihsan Fikri notamment y sont totalement impliqués ». Dans la même interview, Babikian fait aussi allusion au manque d’objectivité de la Cour martiale.
Imprescriptible.fr : La gestion politique des massacres de Cilicie par le pouvoir ottoman

7 juillet 1915 -- Empire ottoman /Journal, 7 juillet 1915 : Hans Bauernfeind vécut des situations semblables avec Moustapha agha. Le maire fut toujours le premier, et le seul, à aider les missionnaires allemands à prendre la mesure des événements, notamment au début des persécutions arméniennes, et à s’efforcer de les informer des faits survenus en ville. Mais il se heurta encore une fois à leur scepticisme. Mais, à la différence de Christoffel, et jusqu’à son départ en août 1915, Bauernfeind ne fut jamais en état de reconnaître combien les prétendues prophéties de Cassandre du maire touchaient au plus près la triste réalité. Pire encore, plus les informations et les appréciations du maire étaient conformes à la réalité — en pleine période de préparatifs des déportations et d’anéantissement général des Arméniens —, plus Bauernfeind qualifiait simplement le maire d’aliéné. Bauernfeind critiquait d’autre part l’attitude philarménienne du maire. Il était d’après lui « [...] complètement sous influence arménienne et avait pris leur parti » ( Journal, 9 juin 1915), tandis que « du fait de sa sympathie pour les chrétiens, il est haï comme un giaour [infidèle] et constamment en danger » ( Journal, 7 juillet 1915). Ce maire intègre, qui voyait clairement quelle catastrophe s’annonçait pour le peuple arménien, ne comprenait pas l’attitude passive des missionnaires allemands.
Imprescriptible.fr : Malatia 1915: carrefour des convois de déportés d’après le Journal du missionnaire allemand Hans Bauernfeind

3 au 7 juillet 1915 -- Empire ottoman/Amasia (vilayet de Sıvas) : environ 12 000 personnes sont déportées en cinq convois. Après Kangal, les convois dÂ’Amasia voient tous leurs mâles âgés de plus de huit ans exécutés à Sarkısla, autour du 15 juillet, par des villageois turcs et çerkez commandés par Halil bey, le commandant des escadrons çete du vilayet de Sıvas. Ils sont ensuite orientés vers Hasançelebi et Fırıncilar, où le premier convoi arrive le 7 septembre, puis Suruc, Arapbunar, Bab, Alep, Meskene et Der Zor, où quelques rescapés parviennent au cours de lÂ’hiver.
Mass Violence - par Raymond Kévorkian

7 juillet 1915 -- Empire ottoman : Wangenheim à Son Excellence le Chancelier impérial Monsieur von Bethmann Hollweg. « Péra, le 7 juillet 1915, Jusqu'à il y a environ deux semaines, l'expulsion et la déportation de la population arménienne se cantonnaient aux provinces proches de la zone est des opérations et à quelques secteurs de la province d'Adana. Depuis lors, la Porte a décidé d'étendre cette mesure aux provinces de Trébizonde, Mamouret-ul-Aziz et Sivas, et en a commencé l'application bien que, pour l'instant, ces régions ne soient pas menacées par l'invasion ennemie. Cette décision, et les conditions dans lesquelles s'effectue la déportation, montrent bien que le gouvernement poursuit très réellement le but d'exterminer la race arménienne dans l'Empire ottoman. » Source : J. Lepsius, Archives du génocide des Arméniens, Fayard, 1986.
Imprescriptible.fr : Le génocide arménien dans les Archives allemandes

7 juillet 1915 -- Empire ottoman : Oscar S. Heizer, consul américain, à Henry Morgenthau, ambassadeur Américain à Constantinople. « Monsieur, En référence à mes dépêches à l'Ambassade des 22 juin, 30 juin et 3 juillet concernant la déportation des Arméniens de Trébizonde à l'intérieur via Gumashhane, et ma dépêche du 3 juillet au Département, dont une copie a été adressée à l'Ambassade, au sujet du suicide de Cavass Ohannes, je désire aujourd'hui préciser que la population arménienne du vilayet de Trébizonde est estimée à 36 000 personnes. La population arménienne de la ville de Trébizonde et des villages environnants est estimée à 10 000 personnes. Parmi celles-ci, 5200 ont déjà été déportées. Il y a environ 3000 enfants retenus dans ces maisons que les Turcs appellent "orphelinats". »
Imprescriptible.fr : Rapport sur le traitement des enfants arméniens à Trébizonde, 20 juillet 1915

7 juillet 1915 -- Empire ottoman : Leslie A. Davis, consul à Kharpout à Henry Morgenthau, ambassadeur Américain à Constantinople. « Le mercredi 7 juillet, le sort de tous les autres a été clairement établi par les relations fiables concernant un fait du même genre. Le lundi, de nombreux hommes ont été arrêtés à Kharpout et à Mezreh et jetés en prison. Le mardi matin à l'aube, on les a mis en route et ils ont marché vers une région de montagne presque inhabitée. Ils étaient environ huit cents, attachés ensemble par groupes de quatorze. L'après-midi, ils sont arrivés dans un petit village kurde où on leur a fait passer la nuit dans la mosquée et dans d'autres bâtiments. Pendant tout ce temps, ils sont restés sans nourriture et sans eau. On leur a pris tout leur argent et la plupart de leurs vêtements. Le mercredi, on les a emmenés dans une vallée située à quelques heures de distance et on les a tous fait asseoir. Puis les gendarmes ont tiré jusqu'à ce qu'ils les aient presque tous tués. Certains de ceux qui n'avaient pas péri par les armes ont été achevés à coups de couteau et de baïonnette. Quelques-uns ont réussi à rompre la corde qui les attachait à leurs compagnons et à prendre la fuite, mais la plupart ont été suivis et tués. » Leslie A. Davis à Kharpout à Henry Morgenthau, ambassade américaine, Constantinople, 11 juillet 1915, inclus dans l'envoi de Morgenthau au Secrétaire d'Etat, 10 août 1915, N.A., D.S., R.G. 59, Dec. File No. 867.4016/122.
Imprescriptible.fr : Dépêches consulaires de 1915

7 juillet 1915 -- Empire ottoman: les hommes de 800 familles arméniennes dans la ville de Kharpout ont été tués.
ANI: Chronology of the Armenian Genocide -- 1915 (July-September)

7 juillet 1915 -- Empire ottoman/Sirye : L’IAMM étend les zones destinées à « accueillir » les déportés aux « parties sud et ouest du vilayet de Mosul », aux localités du sancak de Kirkuk « éloignées d’au moins 80 kilomètres de la frontière iranienne ; les parties sud et ouest du sancak de Zor se trouvant à au moins 25 kilomètres des limites du vilayet de Dyarbekir, y compris les villages des bassins de l’Euphrate et du Kabur ; tous les villages et les villes de la partie ouest du vilayet d’Alep, ainsi que des régions Sud et Est, à l’exception de sa zone Nord et du pays syrien ; les sancak du Hauran et de Kerek, à l’exception des territoires se trouvant à moins de 25 km de la ligne de chemin de fer. Voici donc les régions où les Arméniens doivent être dispersés et installés dans une proportion de 10 % de la population musulmane ».
** (T. C. Basbakanlik Arsivi, 22 Sh 1333, IAMM, circulaire d’Ali Münîf, Sf 54/ 315, doc. n° 63).
Mass Violence - par Raymond Kévorkian

7 juillet 1919 -- La communauté juive de Zamekho (Ukraine) est victime d'un pogrome déclenché par des troupes commandées par Alexander Udovichenko, qui font partie de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura.
Le même jour, 150 juifs sont tués et de nombreuses femmes violées à plusieurs reprises à Novgorod-Volynsk (Volhynie) au cours d'un pogrome de quatre jours, dû, lui aussi, à des unités commandées par Sokolov, Kolesnitchen et Pogorelov, liés à l'Armée nationale ukrainienne, qui se trouve sous le haut commandement de Simon Petlioura.
A la même date, 6 juifs sont massacrés, 3 grièvement blessés et de nombreuses juives violées lors d'un pogrome qui dure trois jours à Michalpol (Podolie), exécuté par le 3e régiment de Haïdamak de l'Armée nationale ukrainienne.
Israelvivra.com

7 juillet 1922 -- Empire ottoman : à un banquet, donné le 7 juillet 1922, à Angora, par l’ambassadeur bolchevik, le camarade Aralov, celui-ci insista, dans un discours, sur le front uni que tout l’Orient formait contre l’Occident. Et Moustapha Kémal Pacha, comme s’excusant de ses conversations avec les Alliés, déclara : « Les liens de la Turquie avec les peuples de l’Orient tels que la Russie, la Perse, l’Azerbeïdjan, l’Afghanistan, ne sont pas fondés seulement sur des sentiments, mais sur certains principe : plus réels, plus matériels, immuables. Par conséquent, il n’est pas juste de croire que nos ennemis peuvent s’introduire entre nous et, par des insinuations quelconques, relâcher ces liens solides. Nos amis peuvent être tout à fait sûrs que nous autres Turcs pouvons avoir des contacts aussi bien avec des ennemis sans que cela puisse ébranler nos liens sincères ». Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible.fr : La Question arménienne depuis la déclaration de Paris jusqu’à la Conférence de Lausanne

6 et 7 juillet 1920 -- France : en juin 1920, le Comité Central, à Genève, de la Fédération des Comités Suisses Amis des Arméniens, estimant absolument nécessaire un mouvement général de l'opinion publique en faveur de l'Arménie et d'accord avec les philarméniens français et Scandinaves, convoqua, à Paris, Hôtel Lutetia, pour les 6 et 7 juillet 1920, une Conférence Internationale des Amis des Arméniens. Celle-ci réunit des délégués de plusieurs nations d'Europe et d'Amérique, qui, entre autres décisions, prirent, à l'unanimité, celle de constituer une Ligue Internationale Philaiménienne dont le siège serait en Suisse, à Genève. L'Heure de l'Arménie par A. KRAFFT-BONNARD
Imprescriptible.fr : Ligue Internationale Philarménienne

7 juillet 1941 -- 1 200 juifs sont tués par des Ukrainiens dans une forêt près de la ville d'Otynia (district d'Ivano-Frankovsk, R.S.S. d'Ukraine).
En trois jours, 2 000 juifs sont assassinés par les SS à Rodzislav (district de Bialystok).
Plusieurs centaines de juifs sont arrêtés et fusillés par la milice ukrainienne au cours d'une Aktion qui se déroule à Zloczov (province de Galicie, R.S.S. d'Ukraine).
600 juifs sont tués par les Waffen SS, unités militaires constituées de SS, à Zborov (province de Galicie, R.S.S. d'Ukraine).
Des centaines de juifs sont tués lors de troubles fomentés par les soldats roumains, alliés des Allemands, qui envahissent Belzy (Roumanie), où vivent 32 000 juifs.
Les SS mettent la main sur 50 juifs, grâce à un registre de la population juive de Novogrudok (district de Grodno), et les fusillent hors de la ville.
Des maisons juives sont incendiées et des juifs assassinés quand des bandes de paysans attaquent la communauté de Balti (Bessarabie, R.S.S. d'Ukraine).
Les troupes allemandes et roumaines occupent Khotin (Hotin, Bessarabie) où vivent 15 000 juifs. Les SS passent de maison en maison et assassinent 2 000 juifs.
Israelvivra.com

7 juillet 1942 -- Au cours d'une Aktion de cinq jours, 8 000 juifs du ghetto de Rzeszov (Pologne), où se trouvent 14 000 personnes, sont déportés au camp d'extermination de Belzec. 238 juifs qui se défendent sont fusillés sur place. 1 000 autres juifs sont conduits dans la forêt de Rudna pour y être exécutés par les SS.
3 juifs sont fusillés par la police à Pyzdry (district de Wrzesnia, Pologne).
Israelvivra.com

7 juillet 1942 -- Himmler donne l’autorisation de procéder à des expériences de stérilisation à Auschwitz.
ajpn

7 juillet 2008 -- Turquie : depuis le 7 juillet 2008, le quotidien de tendance libérale Taraf craint une perquisition policière pour saisir un document publié le 25 juin dernier. Le procureur de l’Etat-major des armées, Zekeriya Duran, avait exigé que le journal remette un document confidentiel appartenant à l’armée avant le 7 juillet dernier.
Collectifvan.org


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org






Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org