Aujourd'hui : Samedi, 28 mars 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Christiane Taubira, Harlem Désir et François Hollande avec le Collectif VAN
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Dressé dans le cadre du Concert pour l’Egalité de SOS Racisme à Paris, le stand du Collectif VAN a accueilli, jeudi 14 juillet 2011, Christiane Taubira, Harlem Désir et François Hollande qui sont venus témoigner de leur soutien à la lutte contre le négationnisme du génocide arménien.

Le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] était présent le jeudi 14 juillet 2011 au sein du Village associatif mis en place de 14h à 20h dans le cadre du "Concert pour l'Egalité" organisé par SOS Racisme sur la pelouse du Champ de Mars, avec le soutien de la Mairie de Paris.

Tout comme SOS Racisme, l'association Collectif VAN souhaitait afficher son refus de voir se construire une société de la haine de l'autre. L’association, indépendante de tout parti politique, lutte avec peu de moyens contre un négationnisme d'Etat : la Turquie mène en France et partout dans le monde une puissante campagne, financée par des millions de dollars, pour empêcher toute reconnaissance nationale et internationale ainsi que tout enseignement du génocide des Arméniens de 1915. Elle accuse les Arméniens de l’époque, nourrissons compris, d’avoir été « une cinquième colonne », et leurs descendants actuels, d’être un peuple si mauvais qu’il invente un génocide dans le seul but de nuire à la Turquie sur le plan international et de lui soutirer des compensations.

En Turquie, le mot « arménien » reste une injure. La dimension raciste propre au négationnisme (une « race » de « victimes imaginaires » calomnierait un Etat fier de son passé) explique l’engagement du Collectif VAN dans la lutte antiraciste. L’association, composée de bénévoles, milite contre tous les négationnismes : impliqué dans la dénonciation de l’antisémitisme, du négationnisme de la Shoah (avec l’UEFJ) et du génocide des Tutsi (auprès notamment de l’association Ibuka France), actif dans la sensibilisation au génocide en cours au Darfour (au sein du Collectif Urgence Darfour), le Collectif VAN étend naturellement son action à la défense des droits de l'homme.

Lors du très intéressant débat "Mémoires et Identités, France métissée" qui s'est tenu à 14h15 (avec Christiane Taubira, députée de Guyane, Benjamin Stora, historien, et Caroline Fourest, journaliste), les trois intervenants ont été interpellés par Jonathan Hayoun, nouveau Président de l'UEJF, sur la nécessaire extension de la Loi Gayssot à la pénalisation du négationnisme du génocide des Tutsi et des Arméniens.

La conversation s’est poursuivie sur le stand de l’association qui a reçu en fin d'après-midi, la visite de Christiane Taubira : l'occasion d'un long échange chaleureux de la députée de Guyane avec Séta Papazian, Présidente du Collectif VAN. Christiane Taubira s'est proposé de porter la loi de pénalisation du négationnisme du génocide arménien et estime que la loi de 2001 (par laquelle « La France reconnaît publiquement le génocide arménien de 1915 ») n’est pas anticonstitutionnelle car elle répond aux valeurs de la France.

La présidente du Collectif VAN a informé Christiane Taubira de la censure exercée par l’UNESCO sur une exposition de l’Art arménien des Khatchkars à son siège à Paris, sur pression des Etats turcs et azerbaïdjanais [1]. Elle a dénoncé l’enseignement violemment anti-arménien dispensé dès le primaire aux écoliers de Turquie [2]. Séta Papazian a aussi pointé la responsabilité de la France dans le parachèvement du génocide arménien de 1915. Elle a expliqué à Christiane Taubira comment l’Armée française a abandonné la Cilicie (la petite Arménie au nord de la Syrie, en Turquie)[3] : après avoir encouragé des dizaines de milliers de rescapés arméniens du génocide, réfugiés en Syrie et au Liban, à réintégrer leurs foyers en Cilicie (passée sous mandat français suite à la défaite de la Turquie lors de la Première Guerre mondiale), l’Armée française les a abandonnés à leur sort. L’histoire de ces soldats français, censés protéger les réfugiés, quittant de nuit la ville de Marach en février 1920, après avoir enveloppé les sabots de leurs chevaux dans des chiffons pour ne pas alerter la population arménienne de la ville, est transmise de génération en génération dans les familles arméniennes. Dès le lendemain, la ville de Marach a été le théâtre de massacres sanglants de la part des troupes de Mustafa Kemal.

Et que dire du double langage de Nicolas Sarkozy : candidat à la magistrature suprême, ce dernier affirmait en avril 2007 son soutien à la loi de pénalisation du négationnisme du génocide arménien ; pourtant, sitôt élu, le Président de la République a envoyé en mai 2007 son émissaire Jean-David Levitte à Ankara pour promettre au gouvernement turc que « Sarkozy s'assurera que le projet de loi du génocide arménien (pénalisant le négationnisme) meure au Sénat français », ce qui est effectivement advenu le 4 mai dernier [4].

Le Collectif VAN a également dénoncé le lobbying universitaire de l’Etat turc, qui consiste à enrôler des intellectuels et historiens occidentaux afin qu’ils diffusent des thèses négationnistes, et qu’ils puissent - grâce au soutien d’avocats appointés par les relais de l’Etat turc - attaquer en diffamation dès lors qu’ils font l’objet d’une accusation de « négationnisme ».

Visiblement émue par tout ce qu’elle apprenait ce 14 juillet 2011 auprès du Collectif VAN, la parlementaire Christiane Taubira a écrit une dédicace en ces termes : « En partage d’idéal ».

Le Collectif VAN a reçu la visite de Harlem Désir, nouveau Premier secrétaire du Parti Socialiste, et de François Hollande, conduit jusqu'au stand du Collectif VAN par Patrick Klugman, avocat, ancien Président de l'UEJF. Le candidat aux primaires socialistes pour les élections présidentielles de 2012 a réaffirmé son soutien à la lutte que mène le Collectif VAN contre le négationnisme du génocide arménien. Il a laissé pour dédicace : « A l’Association VAN, pour la justesse de son combat. En attendant 2012 ».

Auparavant, Maxime Verner, jeune franco-arménien engagé dans l’Association des Jeunes de France et qui compte faire entendre la voix de la jeunesse de France aux élections présidentielles de 2012 était venu saluer le Collectif VAN.

A tous les visiteurs, l’association a expliqué le sens de son combat et de ses actions de sensibilisation aux génocides et à leur négation qui se tiennent tous les mois d'avril sur le Parvis de Notre-Dame de Paris [5]. Le Collectif VAN y bénéficie du soutien de dizaines d’associations de défense des droits de l’homme, françaises et internationales : juive, tutsi, darfourie, assyro-chaldéenne-syriaque, chypriote, grecque, tamoule, allemande, israélienne, kurde et turque. Ce 14 juillet, Séta Papazian a d’ailleurs tenu à informer ses interlocuteurs, ainsi que la journaliste Caroline Fourest, des nouvelles menaces de mort qui pèsent sur l’intellectuel turc Baskin Oran, accusé d’avoir du « sang arménien », et, à ce titre, qualifié de « traître » par les TIT (Brigades turques de la vengeance).

En fin de journée, Dominique Sopo, Président de SOS Racisme, a souhaité associer à ce grand Concert pour l’Egalité, toutes les associations et leurs « militants de l’ombre ». Après les artistes venus chanter dès 17h (Yannick Noah, Bénabar, HK & les Saltimbanks, Nolwenn Leroy, Michel Delpech, Irma, Joyce Jonathan, Pascal Obispo, Kassav’, Sherifa Luna, Abd Al Malik, Soprano, etc.), ce sont donc soixante présidents d’association (dont Séta Papazian pour le Collectif VAN) qui ont été conviés à 20h00 sur la scène gigantesque dressée au pied de la Tour Eiffel.

Devant un public impressionnant de plus de 500 000 personnes, ils ont accompagné le chanteur Grégoire qui interprétait son tube Toi + Moi, avant d’entourer Dominique Sopo pour son discours contre les discriminations et le racisme.

Le concert, couronné par un fabuleux feu d’artifice, a été retransmis en direct sur Direct8 et des extraits en différé ont été diffusés sur France2 le soir même.

Un grand bravo à SOS Racisme et à tous les organisateurs et bénévoles, pour cette superbe initiative du Concert pour l'Egalité et du Village associatif. Un travail de Titan que l'équipe de SOS Racisme a mené à bien malgré les difficultés. Comme l’a souligné son président Dominique Sopo lors de son discours sur scène, ce concert n’est pas une fin en soi mais un commencement : il préfigure la nécessaire mobilisation pour faire progresser l’égalité dans notre pays à un an des présidentielles.

Le Collectif VAN était heureux d'être aux côtés de SOS Racisme pour cette journée symbolique, riche en contacts et en rencontres, que ce soit au sein du Village associatif ou au sein de l’espace VIP.


Texte et photos Copyright Collectif VAN. Reproduction autorisée avec mention des sources et le lien URL permanent.


[1] La langue de bois, art immatériel préservé par l’Unesco

[2] Génocide arménien : Les jeunes enfants turcs mêlés au contentieux entre les deux pays

Turquie : l’école, territoire de la propagande discriminatoire

[3] Marach, ou lÂ’abandon de la Cilicie par la France

[4]Paris lâche les Arméniens

Arméniens : les dindons de la France ?

[5] En Europe et en Turquie, des militants turcs commémorent le génocide arménien


Lire aussi:

Turquie : graves menaces contre les défenseurs des droits de l’homme


Voir les photothèques de la journée du 14 juillet 2011 :

Le Collectif VAN au Concert SOS Racisme - Photos (1ère partie)

Le Collectif VAN au Concert SOS Racisme - Photos (2ème partie)

Le Collectif VAN au Concert SOS Racisme - Photos (3ème partie)



Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org