Aujourd'hui : Vendredi, 19 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Le meurtrier de Hrant Dink, peut-être 15 ans de prison ?
Publié le : 28-07-2011

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous invite à lire une traduction de Gilbert Béguian d'un article en anglais mise en ligne sur le site de NAM (Nouvelles d'Arménie Magazine) le 26 juillet 2011.
















NAM

La justice turque semble avoir prononcé une peine logique pour celui qui tenait l’arme qui a tué Hrant Dink. Le journal Hurriyet consacre tout de même un long développement aux réductions de peine dont pourrait bénéficier Samast. Avec la famille de Hrant Dink, avec ses amis et avec ses avocats parmi lesquels Fetiye Cetin qui font preuve d’un courage admirable, on attend les décisions dans les procès des Gendarmes de Trébizonde. Reste tout de même que faute d’avoir démasqué les commanditaires, la justice turque montre ses limites. Le Conseil de l’Europe et l’Union Européenne apprécieront : un tel crime peut-il rester impuni dans un pays qui dit avoir sa place pleine et entière dans ces organisations ?

Commentaires de Gilbert Béguian pour Nouvelles d'Arménie


Hurriyet : L’Assassin de Hrant Dink Condamné à 22 Ans de Prison

Mardi 25 juillet 2011

Le meurtrier du journaliste arménien Hrant Dink, Ogun Samast, a été condamné à plus de 22 ans de prison par le Tribunal des mineurs d’Istanbul. Les amis de Dink disent cependant que le temps est venu de punir les vrais assassins derrière le meurtre. Ogun Samast, qui a passé quatre ans et demi en prison, s’est défendu en disant qu’il ne connaissait pas Dink et qu’il avait été influencé par les journaux et les journalistes politiques.

Un tribunal pour enfants d’Istanbul a prononcé la condamnation à une peine de prison de près de 23 ans à l’encontre de celui qui a avoué être l’auteur du meurtre du célèbre journaliste d’origine arménienne Hrant Dink, abattu avec une arme de poing, en plein jour en 2007.

Le Tribunal des mineurs avait initialement condamné Ogun Samast à vie, mais a ramené la sentence à 21 ans et demi du fait qu’il était mineur au moment du meurtre, avant de prononcer une peine additionnelle de 16 mois pour possession illégale d’arme à feu. Samast encourait une peine de prison de 18 à 24 ans, étant accusé d’avoir tué Hâtant Dink, un journaliste turc d’origine arménienne et rédacteur en chef de l’hebdomadaire Agos, qui avait été abattu devant les bureaux de son journal à Istanbul, le 19 janvier 2007.

Dans le procès lundi, Samast s’est défendu en disant qu’il n’avait reçu qu’une éducation limitée et commis le meurtre influencé par d’autres. "J’étais influencé par les journaux et par quelques journalistes politiques. Sinon comment aurais-je pu connaître Hrant Dink, comment aurais-je pu connaître Agos ?" a dit Samast. Un avocat de la famille Dink a relevé que Samast était également suspect dans une autre affaire dans laquelle il est accusé d’être membre d’une organisation terroriste. "La décision du tribunal est proche de la limite supérieure", a dit Fethiye Cetin à la chaîne privée NTV. "Cela n’est cependant qu’une partie de l’affaire. Dans le procès d’aujourd’hui, Samast a été convaincu de meurtre, mais il est encore jugé pour faire partie d’une organisation terroriste."

Samast est également exposé à une peine de 18 ans de prison étant accusé d’être lié au terrorisme. Il est poursuivi conjointement avec Erhan Tuncel et Yasin Hayal, accusés eux-aussi d’ "appartenance à une organisation terroriste et à sa direction" et "assistance à une organisation terroriste." Cetin a dit qu’ils espéraient qu’une autre peine de 11 ans d’emprisonnement pour Samast dans ce procès. Selon le code pénal turc, Samast n’effectuera pas sa peine de 22 ans et 10 mois à laquelle il a été condamné. Les experts judiciaires disent qu’il pourrait être libéré au bout de 10 ou 12 ans.

" Selon Ersin Gur, ancien président de l’Association des Avocats Contemporains, CHD, sa peine sera allégée s’il se conduit convenablement en prison". "Dans ce cas il devra rester en prison pour les trois quarts de la sentence pour meurtre, ce qui fait à peu près 16,5 années. Considérant qu’il est déjà en prison depuis quatre ans et demi, il pourrait être libéré en 2023." A dit Gur au Hurriyet Daily News au téléphone. Le procureur à la retraite Mete Gogturk a dit, cependant, que la sentence de Samast pourrait être réduite de un tiers dans la mesure où il a été jugé par un tribunal de mineurs.

"Il pourrait être dispensé de presque sept ans" de la sentence "ce qui voudrait dire 15 ans," a déclaré Gokturk à la chaîne de télévision Haberturk. Dans ce cas, Samast sortirait de prison vers 2021.

Indépendamment de la durée de la peine qu’il devra effectuer, la condamnation de Samast sera insuffisante pour ceux qui croient qu’il y a d’autres personnes derrière l’assassinat, selon des personnes qui ont suivi le procès de près. "Il nous a fallu attendre cette décision pendant quatre ans et demi, et aujourd’hui, elle a été rendue. Mais les vrais criminels n’ont toujours pas été jugés," dit Garo Paylan, membre du groupe connu sous le nom d’ "Amis de Hrant".

Il y a plusieurs fonctionnaires de l’état derrière ce meurtre. Nous voulons que chacun soit condamné", a dit Cetin.

Parmi les huit suspects qui sont sous le coup d’accusations de négligence dans la protection de Hrant Dink, il y a le Colonel Commandant de la Gendarmerie de Trébizonde Ali Oz et le Capitaine Directeur de l’Unité du Renseignement de la Gendarmerie Metin Yildiz.

La prochaine audience de jugement de l’affaire se tiendra vendredi. Paylan a dit que le temps est maintenu venu de punir les autres personnes impliquées. "Le tribunal a aujourd’hui puni l’enfant, et nous attendons les grands frères", a-t-il dit.

mardi 26 juillet 2011,
Jean Eckian@armenews.com


Traduction Gilbert Béguian pour Armenews





Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org