Aujourd'hui : Mardi, 23 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 4 août
Publié le : 04-08-2015

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique "Ephéméride" du Collectif VAN a été lancée le 6 décembre 2010. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:

Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende : 4 août 1922 -- Condamné par contumace à la fin de la guerre par un tribunal de Constantinople, Enver se réfugie à Neubalsberg, en Allemagne, où il rencontre Karl Radek et les communistes allemands. À Moscou, il propose ses services au nouveau régime soviétique dans le but d’obtenir son soutien contre Mustapha Kemal. Au Turkestan (Tadjikistan actuel) où il est envoyé pour mater la révolte des Basmadjis, à peine arrivé à Boukhara, il se rallie aux rebelles musulmans afin d’organiser leur lutte contre les communistes. Il sera tué le 4 août 1922, près de Baldzuhan lors d’une bataille contre un escadron arménien de l’armée rouge commandé par Hagop Malkoumian, alias Melkoumov. Rapatriée en Turquie le 4 août 1996, la dépouille mortelle d’Enver sera enterrée sur la Colline de la Liberté comme un héros national au côté d'autres "héros nationaux", comme Talât Paşa, autre responsable du génocide arménien.

Ça s’est passé un 4 août (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

4 août 1904 -- Pologne : 22 juifs sont blessés, 1 adulte et 1 enfant de deux ans massacrés, des boutiques juives sont saccagées à Ostrowiec au cours d'une émeute antisémite déclenchée par les ouvriers de l'usine locale.
Skynet : 4 août, ce jour-là, n'oubliez pas

4 août 1914 -- Ainsi, dès août 1914, toutes les familles ottomanes ont un ou plusieurs membres enrôlés dans l’armée ottomane. A Mardin, presque chaque jour, un convoi de conscrits quitte la ville. Le premier convoi part le 4 août – 300 personnes, puis trois autres convois de 100 du 5 au 7. Les conscrits ont reçu l’ordre de se procurer de la nourriture pour cinq jours et marchent souvent pieds nus.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : Mardin dans la Guerre mondiale

4 août 1915 -- Empire ottoman :Mezreh (vilayet de Mamuret ul-Aziz). Les détenus arméniens de la prison centrale de Mezreh, formant l’élite politique de la région, refusent de se laisser déporter et s’immolent par le feu.
*** (Jacobsen, 2001 :84; Piranian, 1937 :296-300).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

4 août 1915 -- Empire ottoman : kaza de bazarköy (vilayet de Bursa). 2 000 soldats et gendarmes assiègent le bourg de Çengiler, sous la supervision de Haci Alaeddin, délégué du CUP, et d’Abdülhamid bey, commandant militaire à Bursa. Ils déportent le jour même 1 200 familles vers la Syrie. Les hommes ont été séparés du convoi à une demi-heure du bourg et exécutés au bord d’une rivière, au lieu-dit Barzudag. Les Arméniens d’Ortaköy, Keramet, Sılız et Benli, soit environ 10 000 âmes, sont déportés les jours suivants.
*** (Kévorkian, 2006 :698).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

4 août 1915 -- Empire ottoman : selon une affabulation les Catholiques et les Protestants n'auraient pas été déportés, et il est vrai qu'à ce sujet un certain nombre de télégrammes envoyés aux responsables locaux déconseillent ces déportations.
Mais le premier message envoyé est daté du 4 août 1915, soit trois mois après les déportations. Le premier document au sujet des Arméniens catholiques a été envoyé par Talaat Pacha. Il est dit dans le télégramme que la déportation des Arméniens catholiques ne doit pas avoir lieu. Un télégramme similaire a été envoyé le 15 octobre au sujet des Arméniens protestants. Là aussi, il est écrit ce qui suit : « les Protestants arméniens qui n'ont pas encore été déportés, ne doivent plus être déportés ». Comme on peut le remarquer dans ces deux télégrammes, les Arméniens catholiques et protestants avaient déjà été déportés à cette date.
Article de Taner Akcam professeur à l'Université de Minnesota.
Imprescriptible : 1915 et les fables turques

4 août 1919 -- 200 juifs sont égorgés lors d'un pogrom auquel se livrent à Golovanevsk (Podolie) des unités liées à l'Armée nationale ukrainienne et commandées par Sokolovski.
Skynet : 4 août, ce jour-là, n'oubliez pas

4 août 1922 -- Condamné par contumace à la fin de la guerre par un tribunal de Constantinople, Enver se réfugie à Neubalsberg, en Allemagne, où il rencontre Karl Radek et les communistes allemands. À Moscou, il propose ses services au nouveau régime soviétique dans le but d’obtenir son soutien contre Mustapha Kemal. Au Turkestan (Tadjikistan actuel) où il est envoyé pour mater la révolte des Basmadjis, à peine arrivé à Boukhara, il se rallie aux rebelles musulmans afin d’organiser leur lutte contre les communistes. Il sera tué le 4 août 1922, près de Baldzuhan lors d’une bataille contre un escadron arménien de l’armée rouge commandé par Hagop Malkoumian, alias Melkoumov. Rapatriée en Turquie le 4 août 1996, la dépouille mortelle d’Enver sera enterrée sur la Colline de la Liberté comme un héros national au côté d'autres "héros nationaux", comme Talât Paşa, autre responsable du génocide arménien.
Petite encyclopédie du génocide arménien : Ismaïl Enver (1881-1922)

4 août 1933 -- Allemagne : Nuremberg devient la première grande ville en Allemagne à interdire aux Juifs l’accès aux bains publics…
BS Encyclopédie : La lutte contre les Juifs

4 août 1941 -- 3 000 juifs de la ville d'Ostrog (Ukraine) sont arrêtés et fusillés dans la forêt voisine.
- Un mois après l'occupation par les Allemands de Pinsk (Biélorussie), où résident 20 000 juifs, 8 000 d'entre eux sont conduits devant des fosses creusées à l'avance et assassinés. Certaines victimes, qui vivent encore, parviennent à se dégager des piles de cadavres et à fuir.
Skynet : 4 août, ce jour-là, n'oubliez pas

4 août 1942 -- 1 000 hommes, femmes et enfants juifs quittent le ghetto de Theresienstadt en direction de l'est. Peu après la gare de Minsk, leur train s'arrête, les wagons sont ouverts par des SS en armes et 40 déportés doivent descendre les bagages. 960 juifs montent dans des camions qui attendent, où ils sont asphyxiés par les gaz d'échappement. Leurs cadavres sont enterrés dans des fosses communes creusées dans les bois. 25 déportés sur 40 sont fusillés après avoir déchargé les bagages et 16 juifs sont envoyés au camp de travail de Maly Trostinets. 2 seulement survivront.
- 750 juifs de Pruchnik (Ukraine) sont assassinés par les SS et la police ukrainienne dans la forêt voisine.
- Un premier convoi de 998 juifs, dont 140 enfants de moins de seize ans, quitte le camp de regroupement de Malines (Belgique) pour le camp d'extermination d'Auschwitz. Seuls 7 déportés de ce convoi survivront jusqu'à la libération du camp, en 1945.
- Les SS assassinent 2 750 juifs de Lancut (Pologne) dans la forêt de Falkinia.
- 4 000 juifs sont rassemblés et déportés au camp d'extermination de Belzec lors de la première Action dans le ghetto de Sambor (Ukraine).
Skynet : 4 août, ce jour-là, n'oubliez pas

4 août 1943 -- Déportation des juifs de Sosnovitz-Bendzin (Pologne) au camp d'extermination d'Auschwitz.
Skynet : 4 août, ce jour-là, n'oubliez pas

4 août 1944 -- Après avoir déblayé les ruines de Varsovie, 3 000 juifs venus au camp d'Auschwitz sont envoyés à une marche vers la mort, de Zychlin au camp de concentration de Dachau (Allemagne). Près d'un millier périssent en route.
- Anne Frank, jeune fille juive de quinze ans, est arrêtée avec ses parents et sa sœur. Ils se cachaient dans un grenier sur le Prinsengracht, à Amsterdam.
Le 2 septembre, ils sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. En décembre, Anne Frank est transférée au camp de concentration de Bergen-Belsen, où elle meurt en mars 1945.
Son journal est devenu le symbole de la tragédie des millions d'enfants victimes de la terreur nazie.
Skynet : 4 août, ce jour-là, n'oubliez pas

4 août 1946 -- Allemagne : Bonzans, Jean (inspecteur de police, chef de la Section d'Enquête et de Contrôle du Commissariat Général aux Questions Juives) : interné à la Libération, jugé dans le cadre du procès de la SEC, condamné le 4 août 1946 à 20 ans de travaux forcés.
Mémoire juive et éducation : Le sort de 1.386 criminels nazis, complices et collaborateurs

4 août 1994 -- Rwanda : le bilan du génocide est estimé entre 500'000 et un million de morts - essentiellement des Tutsi. Le fichage ethnique est officiellement aboli.
Aidh:Le génocide des Tutsi


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org