Aujourd'hui : Mercredi, 17 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 8 août
Publié le : 08-08-2014

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique "Ephéméride" du Collectif VAN a été lancée le 6 décembre 2010. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:

Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende photo : 8 août 1915 -- Empire ottoman : l'ordre de déportation générale est rendu public le 8 août 1915 à Kayseri comme à Talas. Les déportations commencent cinq jours plus tard par les quartiers péri¬phériques et s'achèvent par Taldon et le centre ville. Les propriétés arméniennes sont confisquées et le monastère Saint-Garabèd transformé en orphelinat pour y « islamiser les enfants arméniens » ; certaines églises sont converties en mosquées (Saint-Grégoire) ou en dépôts militaires. Catholiques et protestants ont certes été épargnés, mais dépouillés de leurs biens et relégués à la périphérie de la ville. Environ vingt mille personnes sont déportées de Kayseri et de Talas. Les convois empruntent la route Incesu, Develi, Nidge, Bor, Ulukiçla, sous la supervision personnelle de Yakub Cemil bey, le délégué du CUP.

Ça s’est passé un 8 août (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

8 août 1655 -- Les cosaques et les troupes moscovites occupent la ville de Vilna (Lituanie) et massacrent les habitants juifs qui n'ont pas fui, ainsi que de nombreux chrétiens. Le quartier juif est incendié mais le feu se propage et détruit l'ensemble de la ville.
Skynet : 8 août, ce jour-là, n'oubliez pas

8 août 1820 -- Empire ottoman : démonstration des roturiers arménienne de Constantinople. Elle est supprimée par le gouvernement turc.
American University of Armenia : This day in Armenian history

8 août 1894 -- Empire ottoman : le déclenchement de l’affaire du Sassoun, le 8 août 1894, entre les Kurdes de Valkan et les Arméniens de Chénik, provoque une répression sanglante ordonnée par le sultan et organisée par son beau-frère Zéki-Pacha, et pousse aussitôt les puissances à exiger des réformes. L’inefficacité du résultat conduira à la tragique présentation au grand vizir d’un mémorandum rédigé par les Hentchakistes et à une autre vague de massacres suivie de vaines promesses. André Barre rapporte en détail les atrocités commises durant cette période, qualifiant la Turquie d’ « asile de déments » et déplorant chez les Arméniens « cette naïve confiance dans la pitié de l’Europe ».
Petite encyclopédie du génocide arménien : L’esclavage blanc. (Arménie et Macédoine)

8 août 1915 -- Empire ottoman : l'ordre de déportation générale est rendu public le 8 août 1915 à Kayseri comme à Talas. Les déportations commencent cinq jours plus tard par les quartiers péri¬phériques et s'achèvent par Taldon et le centre ville. Les propriétés arméniennes sont confisquées et le monastère Saint-Garabèd transformé en orphelinat pour y « islamiser les enfants arméniens » ; certaines églises sont converties en mosquées (Saint-Grégoire) ou en dépôts militaires. Catholiques et protestants ont certes été épargnés, mais dépouillés de leurs biens et relégués à la périphérie de la ville. Environ vingt mille personnes sont déportées de Kayseri et de Talas. Les convois empruntent la route Incesu, Develi, Nidge, Bor, Ulukiçla, sous la supervision personnelle de Yakub Cemil bey, le délégué du CUP.
Le génocide des Arméniens, Raymond Kévorkian,éd. Odile Jacob, 2006
Skynet : Génocide arménien : un génocide chrétien

8 août 1915 -- Empire ottoman : le commandant de la IIIe armée, Mahmud Kâmil, reçoit l’ordre de ne plus s’occuper des déportations, mais uniquement de coopérer avec l’administration. Cette mesure a été prise à la suite d’une conférence qui s’est tenue à Erzincan autour du 31 juillet 1915, réunissant les vali d’Erzerum, Trébizonde, Harpout, Sıvas et de nombreux mutesarif et kaïmakam, comme celui de Bayburt, sous la présidence du Dr Bahaeddin Sakir, chef de l’O.S.
** (Kévorkian, 2006 :382).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

8 août 1915 -- Empire ottoman : kaza de Cezire (sancak de Mardin). L’extermination des habitants des zones rurales de la Cezire commence le 8 août et se prolonge durant une semaine.
** (Simon, s.d. :88).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

8 août 1915 -- Empire ottoman : kaza de Yozgat (vilayet d’Angora). 471 notables arméniens de Yozgat sont arrêtés et déportés. Peu après un deuxième groupe, formé de 300 hommes, a été envoyé à quatre heures de la ville, à Dere Mumlu et liquidé.
** (Kévorkian, 2006 :634-635).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

8 au 12 août 1915 -- Empire ottoman : Sıvas. Les détenus de la medrese de Sifahdiye ont été emmenés, par groupe de deux cents à trois cents, dans une ferme située à trois heures de Sıvas, près de l’école d’apprentissage. Ils y ont été exécutés sous les ordres du secrétaire-responsable de l’Ittihad, Gani bey.
** (Kévorkian, 2006 :568).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

8 août 1915 -- Empire ottoman : trois semaines avant les massacres de Djezireh, le 8 août, plusieurs villages jacobites et quinze villages chaldéens sont anéantis. Parmi les victimes, le père Rhétoré mentionne trois prêtres chaldéens : les abbés Augustin Murdjâni et Thomas Chérin, élèves du séminaire Saint-Jean de Mossoul, et l’abbé Petros de Takian. On raconte, ajoute le père Rhétoré, que l’abbé Augustin, desservant du village de Mansourieh, est convoqué par le mudir qui lui transmet la volonté du sultan : il faut tuer tous les chrétiens à moins qu’ils ne se convertissent. L’abbé rend grâce au sultan et demande la faveur d’aller communiquer cette offre à ses paroissiens. Le mudir accepte. L’abbé réunit ses ouailles et leur annonce que le gouvernement a décidé de les tuer. Il les exhorte à demeurer fidèles à leur foi et leur promet la vie éternelle. Les chrétiens de Mansourieh sont prêts à mourir lorsque les Kurdes arrivent pour les tuer. Les tortionnaires s’acharnent particulièrement sur l’abbé Murdjâni : il est lardé de coups de poignards, puis étranglé par une corde que deux hommes placés de chaque côté tirent lentement pour faire durer le supplice.
Thomas Chérin est tué dans le village de Péchabour dont il est le prêtre. C’est un gros bourg de 1 300 habitants, très prospère, situé sur la rive gauche du Tigre, en aval de Djezireh, à une journée de marche. Le village est attaqué le 8 août par Mohamed agha, chef des nomades Artsuyi.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : Caza de Djezireh et de Nisibe

8 août 1915 -- Empire ottoman : les Turcs conquirent le passage de Mergemer, qui leur ouvrit la plaine d'Alaschkert. Mais les Russes les repoussèrent de nouveau et, après différents combats, maintinrent la ligne de Gob à Akhlat.
Imprescriptible : Les opérations des Russes

8 août 1916 -- Empire ottoman : 15000 déportés arméniens sont retirés d'Alep dans le désert.
Chronology of the Armenian Genocide -- 1916 (July-December)

8 août 1938 -- Etablissement du premier camp de concentration en terre d’Autriche, Mauthausen. On estime qu’environ 335 000 personnes sont mortes à Mauthausen.
Skynet : 8 août, ce jour-là, n'oubliez pas

8 août 1940 -- Allemagne : la persécution prend une dimension raciste : les Juifs convertis au christianisme sont considérés comme juifs au même titre que les personnes de religion juive.
Skynet : 8 août, ce jour-là, n'oubliez pas

8 août 1941 -- 330 juifs sont tués dans la cour de la prison de Chortkov (Ukraine).
- La gendarmerie roumaine réquisitionne 500 juifs et 25 juives dans le ghetto de Kichinev (Bessarabie) pour les soumettre au travail forcé.
- Les nazis exigent 6 kilos d'or et 12 kilos d'argent des juifs de Kobryn (Ukraine) et commencent à préparer la création d'un ghetto.
- Les SS fusillent environ 2 000 juifs dans la prison de Dünaburg ( Lettonie).
- 112 jeunes juifs de Korzec (Ukraine) sont arrêtés puis assassinés par les SS près de la ville.
Skynet : 8 août, ce jour-là, n'oubliez pas

8 août 1942 -- Après le recensement des intellectuels juifs de Krzemieniec (Ukraine), tous sont fusillés par la Gestapo et la police ukrainienne.
- Plusieurs centaines de juifs de Szczebrzeszyn (Pologne) sont déportés au camp d'extermination de Belzec et tués par les SS.
- 1 000 femmes et enfants juifs sont amenés du ghetto de Rzeszow (Pologne) au camp de Falkinia, où les SS les assassinent.
Skynet : 8 août, ce jour-là, n'oubliez pas

8 août 1944 -- Ukraine : la ville de Stryj est libérée le 8 août 1944. Plusieurs dizaines de Juifs surgissent de la ville «aryenne» et de la forêt. D’autres reviennent plus tard des camps allemands ou d’Union Soviétique. Mais la plupart d’entre eux quittent la villes pour d’autres horizons: l’occident ou la Palestine et le nouvel état d’Israel.
BS Encyclopédie : Les petits ghettos polonais

8 août 1945 -- L'article 6 c) de la Charte du Tribunal militaire international dite Statut de Nuremberg, annexé à l'Accord de Londres du 8 août 1945, énumère les crimes contre l'humanité sans utiliser le terme de génocide : "l'assassinat, l'extermination, la réduction en esclavage, la déportation et tout autre acte inhumain commis contre toutes populations civiles avant ou pendant la guerre, ou bien les persécutions pour des motifs politiques, raciaux ou religieux". La qualification de ces crimes marque un progrès dans le droit pénal international.
CDCA - Le génocide : un crime contre l'humanité


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org