Aujourd'hui : Mardi, 16 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 12 août
Publié le : 12-08-2015

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique "Ephéméride" du Collectif VAN a été lancée le 6 décembre 2010. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:

Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


12 août 1915 -- Empire ottoman : le massacre systématique de la population arménienne déportée avait pris de telles proportions au cours des dernières semaines qu'il m'a semblé impératif d'élever une nouvelle protestation contre ces actes ignominieux que le gouvernement a non seulement tolérés, mais encore encouragés ouvertement — d'autant plus que, cette fois, des chrétiens appartenant à d'autres races et à d'autres confessions ont parfois partagé le même sort. Outre cela, les autorités avaient commencé, à peu près au même moment, à expulser les habitants arméniens de différentes localités des environs d'Izmit (Nicomédie) — donc à proximité immédiate de la capitale —, soi-disant parce qu'ils avaient l'intention de prêter main-forte aux Russes pour débarquer sur l'embouchure du Sakaria. Cet incident a suscité une très vive inquiétude dans la population arménienne de Constantinople et le bruit a couru que, lorsque les fêtes du baïram, qui commencent aujourd'hui, seraient terminées, tous les Arméniens de la capitale seraient eux aussi expulsés. étant donné le nombre d'Arméniens qui résident ici (80 000 au bas mot), une telle mesure non seulement aurait causé de graves perturbations dans l'activité économique et commerciale, mais aurait mis sérieusement en danger la vie et les biens de la population non musulmane, étrangers compris.

Ça s’est passé un 12 août (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

12 août 1391 -- 78 juifs sont massacrés au cours d'émeutes antijuives qui éclatent à Burgos (Espagne).
Skynet : 12 août, ce jour-là, n’oubliez pas

12 août 1909 -- Empire ottoman : le ministre de la Justice, Naïl bey a déclaré publiquement : « Les Arméniens n’ont aucune responsabilité dans les causes de ces événements ». Phrase qui clôt cette campagne de réhabilitation.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : La gestion politique des massacres de Cilicie par le pouvoir ottoman

12 août 1915 -- Empire ottoman : dans les jardins de Zennar, derrière la forteresse de Mardin, 50 soldats arméniens sont massacrés ; leurs corps sont jetés dans un puits.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : Liquidation des Arméniens de Mardin

12 août 1915 -- Empire ottoman : le massacre systématique de la population arménienne déportée avait pris de telles proportions au cours des dernières semaines qu'il m'a semblé impératif d'élever une nouvelle protestation contre ces actes ignominieux que le gouvernement a non seulement tolérés, mais encore encouragés ouvertement — d'autant plus que, cette fois, des chrétiens appartenant à d'autres races et à d'autres confessions ont parfois partagé le même sort. Outre cela, les autorités avaient commencé, à peu près au même moment, à expulser les habitants arméniens de différentes localités des environs d'Izmit (Nicomédie) — donc à proximité immédiate de la capitale —, soi-disant parce qu'ils avaient l'intention de prêter main-forte aux Russes pour débarquer sur l'embouchure du Sakaria. Cet incident a suscité une très vive inquiétude dans la population arménienne de Constantinople et le bruit a couru que, lorsque les fêtes du baïram, qui commencent aujourd'hui, seraient terminées, tous les Arméniens de la capitale seraient eux aussi expulsés. étant donné le nombre d'Arméniens qui résident ici (80 000 au bas mot), une telle mesure non seulement aurait causé de graves perturbations dans l'activité économique et commerciale, mais aurait mis sérieusement en danger la vie et les biens de la population non musulmane, étrangers compris.
Ambassade impériale d'Allemagne
Source : J. Lepsius, Archives du génocide des Arméniens, Fayard, 1986.
Imprescriptible : Le génocide arménien dans les Archives allemandes

12 août 1915 -- Empire ottoman : lettre de William Peter à H. Morgenthau, Samsoun le 12 août 1915
«Concerne Hôpital-Collège Merzifoun»
Excellence, Lors du séjour en cette ville d'un client de l'intérieur, j'ai appris que le caïmakam de Merzifoun faisait toutes les difficultés possibles aux Américains et qu'on voulait même enlever les infirmières arméniennes de l'hôpital. Comme là-dessus, je n'apprenais rien du Dr White du Dr Marden, j'ai demandé par fil au Dr Marden s'il en était ainsi, sur quoi il m'a répondu de vouloir bien me rendre immédiatement à Merzifoun. Il m'avait d'ailleurs adressé 3-4 lettres, dont aucune ne m'est parvenue. J'ai donc demandé à Trébizonde qu'on vous aura transmise, car sur votre dépêche du 27 juillet qui ne m'est parvenue que le 29 du même mois, je fis de suite mes préparatifs et je partis le 30 pour Merzifoun, où je suis arrivé le lendemain contre 4h pm.
J'ai rencontré en route de nombreux groupes d'Arméniens, la plupart seulement des femmes et enfants qui devaient presque tous faire le trajet à pieds, pour camper la nuit en plein air, vu qu'on ne laisse pas entrer dans les hans. A Kavsa, on avait retenu tous les petits enfants des premiers transports et on les avait répartis dans des familles turques, mais un ordre est arrivé plus tard qu'aussi les enfants devaient être expédiés et j'ai vu sur des charrettes de transport des 10 à 12 enfants serrés les uns à l'autre [sic] et qu'on envoyait ainsi, sans qu'on se soit occupé de nourriture, etc. C'est réellement incroyable de voir des choses pareilles.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible: Documents consulaires américains sur la déportation des Arméniens de Samsoun durant la Première Guerre mondiale

12 août 1915 -- Empire ottoman : quelques Témoignage de diplomates
Ernst Wilhelm Friedrich,ambassadeur d'Allemagne par intérim à Constantinople
« Le massacre systématique de la population arménienne déportée avait pris de telles proportions au cours des dernières semaines qu'il m'a semblé impératif d'élever une nouvelle protestation contre ces actes ignominieux que le gouvernement a non seulement tolérés, mais encore encouragés ouvertement » (12 août 1915).
Imprescriptible : Quelques Témoignage de diplomates

12 août 1915 -- Empire ottoman : Greg Young, agent consulaire américain, témoignera de l’arrivée, depuis le 12 août 1915, de deux à trois convois par semaines. Les déportés se concentraient dans les environs de Damas, à Kahdem. Selon Young, qui ne fut pas autorisé à pénétrer dans le camp, ne s’y trouvaient que quelques tentes et des gens en haillons. Après s’être informé, il évaluera à 22 000 le nombre de personnes se trouvant dans le camp.
Petite encyclopédie du génocide arménien : La deuxième phase du génocide en Syrie-Mésopotamie »

12 août 1916 -- Empire ottoman : le gouvernement turc refuse à nouveau l'aide aux déportés arméniens par une commission neutre.
Chronology of the Armenian Genocide -- 1916 (July-December)

12 août 1940 -- Pologne : 300 juifs de Szczebrzeszyn, près de Lublin, sont arrêtés par les nazis et enfermés dans un camp de travail forcé. 

Skynet : 12 août, ce jour-là, n’oubliez pas

12 août 1941 -- Les nazis créent un ghetto dans la ville de Lomza (Pologne du Nord-Est). Au début de la guerre, 11 000 juifs vivaient à Lomza.
Les nazis raflent les Juifs étrangers du XIè arrondissement de Paris. 

Skynet : 12 août, ce jour-là, n’oubliez pas



12 août 1942 -- Les SS assassinent 27 juifs à Praszka (Pologne).


- Les SS assassinent 800 juifs à Korczyn (Pologne).


- Un convoi de 1 007 juifs, hommes et femmes, quitte le camp de regroupement de Drancy (France) pour le camp d'extermination d'Auschwitz. 705 déportés sont envoyés dans les chambres à gaz dès leur arrivée. 10 seulement survivront jusqu'à la libération du camp par l'armée soviétique, en 1945. 


- Les SS assassinent 250 juifs à Polanka, près de Novogrudok (Biélorussie). 


- 50 juifs de Dabrowa-Gornicza (Pologne) sont gazés dès leur arrivée au camp d'extermination d'Auschwitz. 


- Les SS assassinent 450 juifs à Jodlova (Pologne). 


- 2 500 juifs d'Oliki (U.R.S.S.) sont assassinés en trois jours par les SS et la police ukrainienne.


- Durant six jours, 8 000 juifs sont déportés de Sosnoviec (Pologne) au camp d'extermination d'Auschwitz.
- 120 juifs de Sarajevo (capitale de la Bosnie-Herzégovine, Yougoslavie centrale), qui avaient été considérés comme utiles, sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. 4 seulement, sur les 9 000 juifs de la ville déportés dans des camps de concentration, survivront.
- 1 250 juifs déportés par les SS de Bobrka (Ukraine) au camp d'extermination de Belzec sont tués en quelques heures. 200 sont fusillés immédiatement.
Skynet : 12 août, ce jour-là, n’oubliez pas


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org