Aujourd'hui : Vendredi, 19 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 18 août
Publié le : 18-08-2015

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


18 août 1943 -- Ukraine : A Babi Yar, les allemands utilisent des prisonniers Juifs pour déterrer les corps des 33 000 victimes tuées par balle et enterrées vivantes en 1941. Devant l’horreur de la tâche, les prisonniers tentent de s’échapper. 311 seront tués, seulement une dizaine s’échappera.
Photo : Monument aux victimes juives à Babi Yar


Ça s’est passé un 18 août (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

18 août 1915 -- Empire ottoman : kaza d’Everek (sancak de Kayseri). Après l’extermination des mâles,
13 000 Arméniens ont été déportés vers la Syrie sous la supervision du kaimakam Salih Zeki : environ 600 ont survécu à Alep et 400 à Damas.
*** (Kévorkian, 2006 :649).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

18 et 19 août 1915 -- Empire ottoman : Sivrihisar (vilayet d’Angora). 4 000 Arméniens de Sivrihisar sont déportés en deux convois, vers la gare d’Eskisehir, puis par train en Syrie, dans les camps de Rakka et Der Zor.
*** (Kévorkian, 2006 :625-626).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

18, 28 et 29 août 1915 -- Empire ottoman : Talas (sancak de Kayseri). Les Arméniens de Talas ont été déportés en trois convois vers la Syrie.
** (Barton, 1998 :122-123; Kévorkian, 2006 :647).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

18 août 1915 -- Empire ottoman : les 12.000 Arméniens qui formaient la moitié arménienne de la population de la ville de Turquie d'Asie avait été envoyée en exil ou mise à mort. Le sort des Arméniens de X... n'est qu'un exemple de ce qui arriva à ces malheureuses populations arméniennes dans toutes les autres villes de l'Asie Mineure et de l'Arménie.
Imprescriptible : Le livre bleu du gouvernement britannique concernant le traitement des Arméniens dans l'Empire ottoman

18 août 1915 -- Empire ottoman : le vali de Diarbékir télégraphie au ministère de l’Intérieur : « Il ne reste plus d’Arméniens à déporter dans la ville et ses environs. Ceux qui arrivent de l’extérieur étant directement expédiés sur les routes, les points de rassemblement débordent de convois d’Arméniens. Le nombre des déportés de ma province s’élève approximativement à 120 000 personnes».
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : Bilan approximatif des victimes du génocide dans le vilayet de Diarbékir

18 août 1915 -- Empire ottoman : Le journal de Hans Bauernfeind
Ce matin, départ de Chanly à 7h10. Toute la journée nous avons traversé à grande vitesse un haut plateau fertile [...] Des centaines d’Arméniens y font les travaux de récolte [...] à 12h20, arrêt à Sarkichlar, une localité grande et cultivée. Ici campent, dans un bel endroit ombragé, beaucoup d’Arméniens de Samsoun, Marzevan, etc. En outre, il y rode une foule d’hommes convertis à l’Islam, qui ont obtenu par ce moyen la permission d’y rester [...] Quelques jeunes gens, qui peuvent y rester en tant qu’artisans, nous ont adressé la parole. On aurait pris par la force, en leur présence, leurs sœurs pour les marier à des Turcs. L’opinion que les hommes sont tués en chemin est presque généralement répandue, pas seulement chez les Arméniens, mais aussi parmi la population turque. Cela fait toujours mal au cœur de voir des milliers de gens, complètement innocents et ignorants, obligés de supporter tant de misères inexprimables et inutiles à cause d’une horde de canailles infâmes. Cela était-il vraiment nécessaire par les temps qui courent? C’est une question de la plus haute importance.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : Le journal de Hans Bauernfeind

18 août 1917 -- 

Le quartier juif de Thessalonique (Grèce) brûle : des milliers de familles juives sont sinistrées et doivent vivre sous la tente. 


Skynet : 18 août, ce jour-là, n'oubliez pas

18 août 1919 -- Ukraine : 40 juifs sont massacrés et de nombreuses femmes violées lors d’un pogrom auquel se livrent, à Trisolie près de Kiev, des révoltés conduits par les alliés de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura.
Skynet : 18 août, ce jour-là, n'oubliez pas

18 août 1941 -- Pendant deux jours, 5000 juifs du ghetto de Dünaburg (Lettonie) sont fusillés à Zolotaya Gorka, près de la ville.


- La police ukrainienne fait sortir 2000 juifs du ghetto de Kolomiya, sur la rivière Prout (Ukraine) afin de les fusiller dans une forêt voisine. Le commandement hongrois empêche leur exécution. Elle a fait preuve d’une grande vitalité. Elle souffrit lors des massacres perpétrés par les cosaques de Chmielnicki.


- 3 000 juifs du ghetto de Kovno (Lituanie) sont désignés pour être envoyés au « fort n°9 », où ils sont massacrés.
Skynet : 18 août, ce jour-là, n'oubliez pas

18 août 1942 -- Les SS assassinent 1 200 juifs à Kurzanhradek (Polésie).
- Les SS assassinent 3 000 juifs à Luniniec (Polésie).


- Les nazis créent un ghetto à Srodula, dans la banlieue de Sosnoviec (province de Katowice, Pologne). 


- Un quatrième convoi de 999 juifs, dont 287 enfants, quitte le camp de regroupement de Malines (Belgique) pour le camp d’extermination d’Auschwitz, où tous seront assassinés.

- 1 500 juifs de Przystak (Pologne) et 1 100 juifs du village de Garbatka (Pologne) sont déportés par les nazis au camp d'extermination de Belzec. 200 juifs ont été assassinés sur place par les SS.
- 1 300 juifs sont déportés du camp de Tenje, près de la ville d'Osijek (Hongrie) au camp d'extermination de Jasenovac, où ils sont tués. 10 juifs seulement survivront dans le camp d'extermination.
Skynet : 18 août, ce jour-là, n'oubliez pas

18 août 1942 -- Allemagne : le Prince Otto von Bismarck présenta à Roberto Ducci, le haut-fonctionnaire italien responsable de la Croatie occupée, un télégramme signé Ribbentrop demandant au gouvernement italien de permettre la livraison en masse des Juifs de Croatie. Roberto Ducci rendit compte de son entrevue avec Bismarck dans une note dont l’original nous est parvenu. On y lit :
« Bismarck a déclaré qu’il s’agissait de plusieurs milliers de personnes et il me fit comprendre qu’une telle mesure [la livraison des Juifs de Croatie aux Allemands] mènerait en pratique à leur dispersion et à leur liquidation [terme qui remplace "annihilation", barré dans l’original]. »
PHDN : L’extermination au jour le jour dans les documents contemporains

18 août 1943 
-- La police tue une juive à Poreba (Pologne).
- 

Le dernier convoi de juifs du camp de regroupement Hirsch (camp d’internement de la police), dans le quartier de Hirsch à Thessalonique (Macédoine, Grèce), arrive au camp d’extermination d’Auschwitz.
- Au Ghetto de Bialystok, a déportation commence en ce jour et se poursuit durant 3 jours : 7.600 juifs sont transportés à Treblinka pour y être immédiatement gazés, des milliers d’autres sont envoyés à Majdanek, où ont lieu des sélections : les « sursitaires » sont envoyés à Poniatowa, Blizyn et Auschwitz.
- A Babi Yar, les allemands utilisent des prisonniers Juifs pour déterrer les corps des 33 000 victimes tuées par balle et enterrées vivantes en 1941. Devant l’horreur de la tâche, les prisonniers tentent de s’échapper. 311 seront tués, seulement une dizaine s’échappera.
Skynet : 18 août, ce jour-là, n'oubliez pas

18 août 1944 -- Adolf Eichmann fait arrêter 3 délégués du Conseil juif de Budapest.
- Le dernier convoi part de Clermont Ferrand pour les camps de concentration ou d’extermination.
Skynet : 18 août, ce jour-là, n'oubliez pas

18 août 2010 -- Un ancien maire rwandais vivant en Allemagne, Onesphore R., de l'ethnie majoritaire hutue, est inculpé de génocide, de meurtre et d'incitation à ces crimes pour la mort d'au moins 3.370 Tutsis lors du génocide de 1994. Le génocide a fait au moins 500.000 morts parmi les Tutsis et Hutus modérés.
Yahoo : L'éphéméride du jeudi 18 août 2011

18 août 2013 -- Égypte: le Président égyptien, Adly Mansour, par intérim déclare reconnaître le génocide des Arméniens.
Wikipedia

Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org