Aujourd'hui : Lundi, 23 juillet 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : aide financière pour les journaux des minorités
Publié le : 30-08-2011

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - « Le gouvernement turc a pris une mesure certes petite, mais significative, qui m'a rempli d'espoir pour l'avenir des non-musulmans en Turquie. La Press Advertising Association (PAA), une agence gouvernementale, a décidé d'allouer 250°000 lires turques (environ 98°000 euros) à six journaux des minorités. Outre le quotidien grec Apoyevmatini, un autre journal grec Iho, les journaux arméniens Jamanak, Marmara et Agos ainsi que le journal juif Salom, bénéficieront de cette aide financière gouvernementale annuelle. Le Collectif VAN vous livre la traduction de cet article en anglais paru sur le site du quotidien turc Today's Zaman le 23 août 2011.

Today's Zaman

Les journaux des minorités survivront-ils ?

23 août 2011

ORHAN KEMAL CENGİZ
o.cengiz@todayszaman.com

Selon le Minority Rights Group basé à Londres*, environ 23°000 Juifs, 3 000 Grecs, 60°000 Arméniens et 15°000 Assyriens vivent en Turquie aujourd’hui, soit un total d’environ 100°000 personnes.

Comment en sommes-nous arrivés là, alors qu’il fut un temps où 25% de la population totale de la Turquie étaient des non-musulmans ? C’est bien sûr une très longue histoire. Certains ont péri dans des massacres. Certains ont été déportés lors d’échanges de population. Certains ont quitté le pays volontairement. Mais le résultat final est très dramatique. Leur nombre est tombé à moins de 1% aujourd’hui. La dernière vague de migration est survenue après l’assassinat de Hrant Dink en 2007 ; beaucoup de jeunes membres des groupes minoritaires ont quitté la Turquie, dans l’espoir d’une vie meilleure dans d'autres pays.

Comme j'ai déjà essayé de l'expliquer deux ou trois fois dans mes articles, la République turque a appliqué une stratégie rigoureuse de fait accompli à l’encontre des non-musulmans en acculant ces groupes vulnérables dans un coin, par tous les moyens possibles. Les non-musulmans ont été soumis à des pogroms et de lourds impôts, leurs propriétés ont été confisquées et on a refusé à leurs institutions une personnalité légale et une protection ; tout cela dans le but de se débarrasser de ceux qui, parmi ces groupes, étaient restés dans ce pays.

Lorsque le Parti pour la justice et le développement (AKP) est arrivé au pouvoir en 2002, cette stratégie du fait accompli a cessé, mais “la période des droits” a débuté. Le gouvernement a octroyé quelques droits aux non-musulmans, mais tous ces droits ont des limitations. Par exemple, le gouvernement a permis aux non-musulmans d'utiliser leurs églises historiques dans diverses régions du pays ; cependant, cette permission n’est valable qu’un jour par an. Le gouvernement a restauré quelques églises, mais il ne les a pas restituées à leurs propriétaires historiques ; en lieu et place, il en a fait "des musées" ou autre. Le gouvernement a changé la loi des Fondations afin de permettre aux communautés non-musulmanes d’acquérir de nouvelles propriétés, mais il n’a pas pu pas résoudre le problème de la restitution des anciennes propriétés qui leur avaient été confisquées. L'École théologique Halki est toujours fermée. Le gouvernement intervient encore dans l'élection des leaders religieux des groupes non-musulmans : le dernier exemple en date est son intervention dans le processus de l’élection du patriarche arménien.

En bref, ce gouvernement a amélioré la situation des non-musulmans, mais il ne leur a pas donné les droits qui changeraient les situations de ces groupes vulnérables de façon irréversible et radicale. Par exemple, l’ouverture de l'École Halki serait une mesure qui ferait revivre le Patriarcat œcuménique, qui est au bord de l'extinction totale.

Cependant, ce mardi, le gouvernement a pris une mesure certes petite, mais significative, qui m'a empli d'espoir pour l'avenir des non-musulmans en Turquie. La Press Advertising Association (PAA), une agence gouvernementale, a décidé d'allouer 250°000 lires turques (environ 98°000 euros) à six journaux des minorités, appartenant à une poignée de communautés arméniennes, juives et grecques en Turquie.

Les difficultés financières de journaux des minorités étaient à l'ordre du jour de la PAA depuis que la nouvelle s’était répandue que le journal grec Apoyevmatini (86 ans) allait fermer. La PAA a décidé d’allouer annuellement cette aide financière à ces journaux et l'argent proviendra du ‘Fund for Various Tasks’ de cette agence.

Outre le quotidien grec Apoyevmatini, un autre journal grec Iho, les journaux arméniens Jamanak, Marmara et Agos ainsi que le journal juif Salom, bénéficieront de cette aide financière gouvernementale annuelle.

Ceci est une petite évolution, mais elle est significative, car il n’existe aucun exemple d’institutions d'état ayant directement soutenu des non-musulmans dans notre histoire. Elle est tout à fait significative, car elle tend à soutenir la base même de ces groupes non-musulmans en soutenant leur vie culturelle. J'espère que cette aide permettra d’atténuer les difficultés financières de ces journaux, dont le nombre d’acheteurs décline de façon régulière, le nombre de non-musulmans diminuant sans cesse. J'espère également que cette étape symbolique sera suivie d’autres étapes qui rendront la vie plus facile à ces minorités. Voyons ce que l'avenir réservera aux non-musulmans de Turquie.

*“A Quest for Equality: Minorities in Turkey”

©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN 30 août 2011 - 07:20 - www.collectifvan.org




Retour à la rubrique


Source/Lien : Today's Zaman



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org