Aujourd'hui : Mercredi, 18 juillet 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 1er septembre
Publié le : 01-09-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique "Ephéméride" du Collectif VAN a été lancée le 6 décembre 2010. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:

Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



1er septembre 1939 -- L'Allemagne envahit la Pologne. Le Sicherheitsdienst (service secret) se met à l'œuvre. Les nazis occupent Wolbrom (province de Cracovie), où vivent 3 000 juifs. Ceux-ci doivent marcher durant trois jours jusqu'à Zawierce, en étant battus et torturés sur la route. 

Au début de la guerre, des notables juifs de Prague sont pris en otages et déportés au camp de concentration de Buchenwald (Allemagne).

Ça s’est passé un 1er septembre (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

1er septembre 1592 -- Les juifs sont cruellement persécutés quand l'archevêque Salikowski ordonne la construction d'une église à Lwow (Pologne). 


Skynet : 1 septembre, ce jour-là, n’oubliez pas

1er septembre 1739 -- Au cours d'un autodafé tenu à Lisbonne (Portugal), 47 personnes descendant de juifs convertis de force plusieurs siècles auparavant sont accusées de " judaïser ", donc de pratiquer toujours la religion juive. 4 hommes et 8 femmes sont brûlés vifs pour n'avoir pas voulu adérer à la rreligion catholique, et les 35 autres accusés sont condamnés à l'emprisonnement à perpétuité. 


Skynet : 1 septembre, ce jour-là, n’oubliez pas

1er septembre 1896 -- France : publication du N°397 du périodique « Le Petit Parisien ». Au sommaire : «Les massacres de Costantinople».
Archives Imprescriptible

1er septembre 1903 -- 50 juifs sont massacrés, de nombreux autres blessés et beaucoup de maisons juives détruites quand un pogrom éclate à Homel (Ukraine). des ouvriers y participent, soutenus par les soldats de la garnison locale.
Skynet : 1 septembre, ce jour-là, n’oubliez pas

1er septembre 1915 -- Empire ottoman : Cezire (sancak de Mardin). Les femmes et les enfants de Cezire sont déportés, par kelek (radeaux locaux), vers Mosul. La plupart sont noyés en cours de route.
*** (Ternon, 2002 :180-182).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

1er septembre 1919 -- Empire ottoman : un Congrès fut réuni à Sivas par Moustapha Kémal à la fin d’août 1919. Il fut encore plus intransigeant que celui d’Erzeroum. Dans un télégramme qu’il adressa le 1er septembre 1919 au Sultan, il manifesta solennellement l’intention de ne céder à l Arménie ou à quelque autre État aucune partie des vilayets anatoliens :
Art. 3 du télégramme. — Il est impossible qu’un seul pouce de terrain de nos vilayets soit attribué à l’Arménie ou à quelque autre État. Nous nous sommes engagés par serment et nous sommes fermement résolus à ne point mettre bas les armes, tant que durera l’occupation ou l’administration étrangère d’une région, — fût-ce la plus reculée du territoire de nos ancêtres — située au Nord de la ligne idéale qui rejoindrait la partie méridionale de Mossoul au golfe d’Alexandrette.
Art. 4 du télégramme. — Si les Puissances européennes ont réellement les sentiments humanitaires dont elles font profession, et si elles se refusent à tolérer une effusion de sang injuste, et inutile, elles doivent donner l’assurance que nos revendications exposées ci-dessus seront admises en principe, et, pour confirmer effectivement cette assurance, elles doivent immédiatement retirer leurs contingents des territoires qui nous appartiennent comme Adana, Smyrne, etc.
Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible : Le réveil du nationalisme turc

1er septembre 1938 -- L’Italie interdit l’installation sur son territoire de Juifs et ordonne l’expulsion des Juifs arrivés après 1918. D’autres lois anti-juives vont suivre.
Skynet : 1 septembre, ce jour-là, n’oubliez pas

1er septembre 1939 -- L'Allemagne envahit la Pologne. Le Sicherheitsdienst (service secret) se met à l'œuvre. Les nazis occupent Wolbrom (province de Cracovie), où vivent 3 000 juifs. Ceux-ci doivent marcher durant trois jours jusqu'à Zawierce, en étant battus et torturés sur la route. 

Au début de la guerre, des notables juifs de Prague sont pris en otages et déportés au camp de concentration de Buchenwald (Allemagne).

- L'invasion de la Pologne place des millions de juifs sous la menace directe des nazis. Pour que les victimes ne puissent pas échapper à leurs bourreaux, Berlin instaure le port de l'étoile jaune dans toutes les régions envahies. En Pologne, les juifs sont parqués dans des ghettos sans nourriture, sans médicaments, sans hygiène. Partout les mesures sont appliquées par les nazis et leurs collaborateurs avec une brutalité inhumaine. Les victimes juives se compteront bientôt par centaines de milliers. Dans toutes les régions occupées sont adoptées des lois anti-juives. 
Sous la direction d'Himmler, Chef suprême des SS et de la police, a été crée l'Office central de la sécurité du Reich (RSHA), dirigé par Heydrich. La RSHA comprend entre autres la Gestapo qui inclut un service spécial anti-juif, le IVB4, dirigé par Eichmann, qui sera la maître d'oeuvre de la "solution finale" de la question juive.
- Couvre-feu permanent pour les juifs qui ne peuvent sortir après 21 heures en été en 20 heures en hiver.
Skynet : 1 septembre, ce jour-là, n’oubliez pas

1er septembre 1941 -- Port obligatoire de l’étoile jaune en Allemagne: les juifs ne peuvent
déménager sans autorisation de la police.
- Tout le quartier Juif de Vilna fut encerclé et plusieurs milliers d’habitants furent tirés de leurs appartements et directement conduits à Ponary…Pendant des jours, nous entendîmes les rafales des mitrailleuses venant de cette direction. Avant la rafale, en général il y avait un coup de feu.
- 
A Kamenetz-Podolski, les Allemands massacrent les Juifs expulsés par les Hongrois.
- Les nazis déportent 5 000 juifs du ghetto de Wloszczowa (Pologne) au camp d'extermination de Treblinka,où tous sont tués immédiatement.


- Un convoi de 1 000 hommes, femmes et enfants juifs quitte le ghetto de Theresienstadt pour Rassika (Estonie). Dès son arrivée, 120 hommes et 75 femmes sont envoyés au camp de concentration de Jagala, où les hommes périront. Les 75 femmes seront envoyées dans une usine de munitions près de Hambourg, où 45 d'entre elles survivront. Les 805 juifs restants du convoi sont déportés à Kalevi-Liva, où ils sont fusillés par des SS et enterrés dans des fosses communes.
- Jakov Kaplan, membre du Conseil juif de Wlodzmierz (Vladimir-Volynsikiy, R.S.S. d'Ukraine) se suicide avec sa femme et son fils quand les nazis lui demandent de dresser une liste de 7 000 juifs à déporter.
- Dans le ghetto de Vladimir-Volynskiy : 18 000 juifs sont assassinés en deux semaines. 4 000 seulement restent internés dans le ghetto. 


- Le Dr Henryk Landsberg, président du Conseil juif de Lwow (Ukraine) et 11 membres du Conseil sont pendus en représailles du meurtre d'un SS. En outre, 175 juifs sont fusillés.


- En deux jours, les SS et la police ukrainienne assassinent 3 500 juifs d'Uscilug (Ukraine). 


- Un septième convoi de 1 000 juifs, dont 344 enfants, quitte le camp de regroupement de Malines (Belgique) pour le camp d'extermination d'Auschwitz (Pologne). 15 déportés seulement survivront lors de la libération du camp en 1945.
- 11 000 Juifs sont assassinés en Hongrie par des Einsatzkommandos.
Skynet : 1 septembre, ce jour-là, n’oubliez pas

1er septembre 1942 -- A cette date, les autorités de Vichy ont livré aux allemands plus de 5000 juifs de la zone libre et en ont arrêté 7.100 qu'ils ont internés. 18.000 juifs ont été déportés de la zone occupée et 9.000 de la zone libre.
- 800 juifs de Mikolasov (Ukraine), plusieurs centaines de juifs de Zbarazh et 3 000 juifs de Stryj (district de Lvov) sont déportés au camp d'extermination de Belzec. Les juifs de Zbarazh sont assassinés dès leur arrivée.
- Les SS assassinent 1 700 juifs de Poryck (Ukraine).
Skynet : 1 septembre, ce jour-là, n’oubliez pas

1er septembre 1943 -- Pendant quatre jours, 8 000 juifs du ghetto de Vilna (Lituanie) sont déportés dans un camp de travail forcé. Environ 200 résistants parviennent à fuir dans les bois, où ils rejoignent les partisans.
Skynet : 1 septembre, ce jour-là, n’oubliez pas

1er septembre 1943 -- Pologne : la liquidation finale du ghetto Bochnia a lieu le 1er septembre 1943. Tôt le matin, vers 5 heures, le ghetto est cerné par les forces SS. La police juive convoque tout le monde à se réunir sur la place d'appel. Tous les résidents du ghetto sont rassemblés rue Kowalska où ils attendent la nuit. Une centaine de SS de l'Einsatzgruppe participent à cette « Aktion », sous les ordres du SS-Hauptsturmfuhrer Hasse. Hasse, pédiatre de profession, rassure les Juifs quant à leur sort sur un ton très calme qui fait baisser la tension sur la place et endort la vigilance des Juifs. Le lendemain matin, Hasse procède à une sélection : à droite, les « aptes au travail », à gauche, les « inaptes » : enfants (une centaine), malades, vieillards. Ces « inaptes » sont environs 4.000 : les enfants cachés du Ghetto « A », les personnes âgées du ghetto « A » et la majeure partie des habitants du ghetto « B ». Emmenés à la gare sans ménagement, ils sont expédiés à Auschwitz-Birkenau. Les autres, soit environ 1.000 personnes entre 13 et 35 ans passent encore une nuit sur l’Appelplatz et le lendemain sont transférés par chemin de fer dans le camp de concentration de Szebnie. Bochnia est alors « Judenrein ».
BS Encyclopédie : Le ghetto de Bochnia

1er septembre 1944 -- 120 juifs italiens, internés dans le camp de concentration de Risiera di San Sabba, près de Trieste, le seul de ce genre en Italie sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

Skynet : 1 septembre, ce jour-là, n’oubliez pas


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org