Aujourd'hui : Mardi, 25 juin 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
"Génocide" arménien: gel de la coopération militaire franco-turque
Publié le :

L'AFP se distingue de nouveau par son aptitude à semer le doute sur la réalité du génocide arménien. La dépêche fort honorable, écrite par Christophe de ROQUEFEUIL, est bizarrement défigurée par un titre sans aucun rapport avec le contenu : "Génocide" arménien : gel de la coopération militaire franco-turque.
D'où sortent ces guillemets ? Pas du texte en tous cas. Le Collectif VAN a écrit pour protester.



Mesdames, Messieurs,

Concernant la dépêche AFP reprise sur :

"Génocide" arménien: gel de la coopération militaire franco-turque

En date du jeudi 16 novembre 2006, 15h28

Et intitulée :

"Génocide" arménien: gel de la coopération militaire franco-turque
Par Christophe de ROQUEFEUIL

Nous désirerions savoir à quelle citation correspondent les guillemets mis dans le titre.

En effet, rien dans la dépêche de Christophe de ROQUEFEUIL ne justifie l'emploi dans le titre, du terme de génocide entre guillemets. Rien si ce n’est une volonté délibérée de nuire à la mémoire des 1 500 000 victimes arméniennes et de leurs descendants.

L'AFP, représente la voix de la France. Jacques Chirac a rappelé en Arménie que la loi de 2001, par laquelle la France reconnaissait le génocide arménien de 1915, se suffisait à elle-même et qu’il appartenait à chacun de l’appliquer. Puisque c’est la loi.

A ce titre, nous vous demandons de cesser votre politique négationniste envers le génocide arménien, récurrente depuis des années.

Salutations,

Séta Papazian
Présidente du Collectif VAN

"Génocide" arménien: gel de la coopération militaire franco-turque

Par Christophe de ROQUEFEUIL

PARIS (AFP) - Le gel de la coopération militaire de la Turquie avec la France, annoncé par l'armée à Ankara, traduit la dégradation du climat entre les deux pays mais ne devrait avoir, selon Paris, que des effets limités.

Cette suspension, première mesure de rétorsion après le vote par l'Assemblée nationale en octobre d'une proposition de loi réprimant la négation du génocide des Arméniens en 1915, survient dans le contexte déjà tendu des difficiles négociations d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne. Le porte-parole du ministère de la Défense a assuré jeudi que l'annonce faite la veille par le chef de l'armée de terre turque n'était pas "le signe d'une crise ou d'une difficulté majeure" avec Ankara.

Sur le plan pratique, Paris envisage des effets limités sur la coopération militaire bilatérale, sans conséquence pour les opérations multinationales où les deux pays sont présents (Afghanistan, Bosnie, Kosovo, Liban, République démocratique du Congo). Paris a également cherché à minimiser la portée des déclarations du général Basbug, soulignant qu'il s'était exprimé de manière "informelle" lors d'une réception.

"A ma connaissance, nous n'avons pas eu de communication officielle à ce sujet de la part des autorités turques", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères. Les menaces contre les achats de matériel militaire, que le général Basbug n'a pas mentionnées, existent mais ne sont pas nouvelles, fait-on valoir à Paris.

La France tente depuis longtemps d'éviter des représailles en soulignant que nombre de fournisseurs "français" sont en fait largement européens, comme la société franco-germano-espagnole Eurocopter, filiale du groupe EADS, en lice pour une marché de 52 appareils civils et militaires. Mais quelles que soient ses conséquences pratiques, la mauvaise humeur des militaires turcs s'inscrit sur fond de malaise croissant et de polémiques à répétition entre les deux pays.

Le contexte politique dans les deux pays, où des élections sont prévues en 2007, n'aide pas à calmer le jeu. L'entrée de la Turquie dans l'UE est devenu un thème récurrent du débat français, tandis que le désenchantement vis-à-vis de l'Europe et le mécontentement à l'égard de la France progressent en Turquie.

"La France est en train de devenir un bouc émissaire pour les Turcs dans un contexte de surenchère nationaliste, tout comme la Turquie est devenue un bouc émissaire en France sur l'élargissement de l'UE", relève Dorothée Schmid, spécialiste de la Turquie à l'Institut français des relations internationales (Ifri). Le président Jacques Chirac avait provoqué la colère d'Ankara lors d'une visite en Arménie fin septembre, où il a estimé que la Turquie devrait reconnaître le génocide arménien si elle voulait entrer dans l'UE.

La polémique s'était aggravée avec le vote quelques jours plus tard par l'Assemblée d'une loi punissant toute négation de ce génocide. Le texte doit toutefois encore être approuvé par le Sénat pour entrer en vigueur. Une large majorité de Français (58%) se disent opposés à un élargissement de l'UE à la Turquie, contre 28% qui y seraient favorables, selon un sondage publié en octobre. Le principal candidat de la droite à la présidentielle, Nicolas Sarkozy, est résolument hostile à l'adhésion d'Ankara, avec qui il propose de négocier un simple "partenariat privilégié".

La favorite des sondages à gauche, Ségolène Royal, n'a pas fermé la porte à une entrée de la Turquie, mais prôné une "pause" pour tout nouvel élargissement de l'UE. Par ailleurs, le gel annoncé par l'armée turque de la coopération militaire avec la France devrait se limiter aux relations bilatérales et ne pas affecter le fonctionnement de l'Alliance atlantique, dont les deux pays sont membres, estimait-on jeudi au siège de l'Otan à Bruxelles.

"Cela ne concerne pas l'Otan, c'est une question bilatérale. On ne s'attend pas à des difficultés dans le cadre de l'Otan. Ca n'aura pas d'impact sur le fonctionnement de l'Alliance", a indiqué à l'AFP un diplomate ayant requis l'anonymat.



Retour à la rubrique



Source/Lien : Yahoo!Actualités



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org