Aujourd'hui : Samedi, 21 avril 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 31 octobre
Publié le : 31-10-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende photo: 31 octobre 2008 -- Turquie: le devoir d’un étudiant d’une université qui rejette les revendications arméniennes concernant le génocide de 1915 a gagné une compétition intitulée « la Psychologie, la Sociologie et les aspects légaux de la question arménienne : Réflexions sur les sociétés et les mesures à prendre » organisé par Université Gazi. La cérémonie de récompense a eu lieu mercredi 31 octobre à l’Université.

Photo: L'Université Gazi


Ça s’est passé un 31 octobre (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :


31 octobre 1895 -- Empire ottoman : télégramme de M. Meyrier, vice-consul de France à Diarbekir, à M. P. Cambon, ambassadeur de la République française à Constantinople. « Diarbekir, 31 octobre 1895, 9 heures du matin. Les Musulmans ont adressé au Sultan un télégramme de protestation contre les réformes dont copie a été remise au vali, et ils ont décidé, dit-on, si la réponse n'est pas satisfaite, de mettre immédiatement, c'est-à-dire demain vendredi, leurs projets de vengeance à exécution. Les Chrétiens sont dans une crainte extrême, ils ont fermé le marché hier de meilleure heure ; ils appréhendent de l'ouvrir aujourd'hui. Ils sont convaincus qu'une action énergique et immédiate de la part du Gouvernement peut seule les sauver. Malgré cela le vali m'a assuré hier soir qu'il ne craignait rien du côté des Musulmans, et que si les Chrétiens restaient tranquilles, il peut répondre de l'ordre dans tout le vilayet. La situation est très grave. Meyrier » © Jean-Marie Carzou, Arménie 1915, un génocide exemplaire Calmann-Lévy (2006), Flammarion (1975) Marabout (édition de poche, 1978)
Imprescriptible.fr : 1895 : Correspondances diplomatiques françaises relatives aux événements de Diarbekir

31 octobre 1895 -- Empire ottoman : la population turque se préparait cependant au grand jour en vue d'un massacre. La participation ouverte des officiers et des soldats au massacre et au pillage a été constatée par les Consuls. Les troubles n'ont été arrêtés qu'une fois les boutiques complètement saccagées et leurs habitants massacrés ; les meurtres et le pillage ont continué toute la nuit du 30 au 31 octobre et la nuit suivante dans les quartiers isolés. Ce n'est qu'après ces faits que les autorités se sont occupées du soin des blessés et des gens sans ressources et de la recherche des objets volés. Dans la suite, 200 Turcs et Lazes pillards ont été arrêtés, et l'autorité affirme en avoir fait fusiller plus de 100.
Imprescriptible.fr : 1895 ou la répétition générale

31 octobre 1896 -- France : publication du N°2801 du périodique «L'illustration». Au sommaire : « Les insurgés arménien »
Archives Imprescriptible

31 octobre 1914 -- Empire ottoman : la guerre, dans laquelle l'empire s'engage aux côtés de l'Allemagne le 31 octobre 1914, lui coûtera son démantèlement définitif.
L'Empire ottoman au XIXe siècle

31 octobre 1915 -- Empire ottoman : Journal d'un jeune déporté arménien . « Samedi 31 octobre, les expulsions ont repris. Il n'y avait pas de voiture à cheval, il n'y avait que des charrettes à boeufs. Elles coûtaient cher, mais mon père en a loué une. On y a rangé la tente et toutes nos affaires. Il ne restait plus assez de place pour nous asseoir tous. Nous descendions donc tous à tour de rôle pour céder la place à ceux qui allaient à pied. Mon grand-père avait acheté à Osmanié des leblebi (poichiches grillés) et des oranges qu'il avait mis dans un sac suspendu à son épaule, et qu'il nous distribuait de temps en temps. »
Imprescriptible.fr : La Journal d'un jeune déporté arménien

15 au 31 octobre 1915 -- Empire ottoman/Tekirdag (vilayet d’Edirne) : 10 000 Arméniens de la ville sont déportés vers le désert syrien en plusieurs convois par l’axe Istanbul-Konya-Bozanti-Alep.
** (Kévorkian, 2006 :684).
Mass Violence - par Raymond Kévorkian

31 octobre 1918 -- Empire ottoman : Écrasés par les Britanniques en Palestine, les Turcs demandent l'armistice.
Wikipedia.org

31 octobre 1918 -- Armistice de Moudros (Certaines sources notent le 30 octobre) : Cet armistice mit fin à la guerre entre l'Empire ottoman et les alliés pendant la Première Guerre mondiale. Les Ottomans durent renoncer à leur Empire (excepté une petite partie de l'Anatolie). Dans le Caucase, l'Empire ottoman a pu retrouver ses frontières d'avant-guerre. Après l’armistice de Moudros du 31 octobre 1918 et la libération de la Syrie et de la Cilicie, les quarante mille survivants retrouvés dans la région d’Alep et les trente mille autour de Damas obligeront l’Union au lancement d’actions humanitaires sans précédents, pour les soins médicaux, le regroupement des orphelins et l’assistance aux femmes et aux enfants enlevés ou abandonnés. L’état guerre interdisant toute aide immédiate aux réfugiés, ceux-ci n’auront d’autre souci que de rentrer chez eux, pour la plupart en Cilicie, et pour les autres dans des villes d’Asie mineure.
Denis Donikian.blog
Wikipedia

31 octobre 1918 -- Russie : la Ligue pour La libération de l’Orient se constitua à Moscou. Cette Ligue, d’après son programme, avait pour but d’unifier toutes les tendances particulières de l’Orient, réveillé pour une nouvelle vie, afin de créer de cette manière un front unique de l’anti-Impérialisme dans l’Asie même, berceau de l’Impérialisme. Et sa tactique devait consister à s’appuyer sur les prolétaires exploités de l’Orient, qu’elle organiserait afin de détruire les régimes despotiques et de créer une Internationale de l’Orient. Elle devait, en même temps, pour éviter l’éclosion d’un Impérialisme asiatique, favoriser la fondation d’États-Unis de l’Asie sur la base de la souveraineté des peuples. L’émancipation nationale devait être accompagnée de l’émancipation sociale, qui paraissait possible malgré l’état économique arriéré de l’Orient. Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible.fr : La politique orientale des Soviets et ses relations avec le Kémalisme

31 octobre 1918 -- Empire ottoman : dès l’arrivée de la Légion d’Orient à Beyrouth, les demandes d’engagement affluèrent. A la fin du mois d’octobre, il restait encore 800 Arméniens au dépôt de Chypre sans compter 750 volontaires arméniens, anciens soldats de l’armée turque, recrutés à Damas, depuis le 12 octobre. Le 31 octobre, ils arrivèrent à Beyrouth dans le plus complet dénuement pour constituer le 10 novembre seulement, la 10e compagnie. L’encadrement, prélevé des autres bataillons, ne comptait qu’un officier et quatre sergents-chefs de sections comprenant 200 hommes chacune. Le 2 décembre, 86 nouveaux volontaires, recrutés dans des conditions analogues, incorporèrent cette unité, qui ne fut pourvue d’effets que trois semaines plus tard, faute de ressources. Face à cet afflux de candidats, le général Hamelin projeta de former un quatrième puis un cinquième bataillon arménien, mais dut y renoncer en raison des difficultés de ravitailler Beyrouth. Ce fut pour la même raison qu’il suspendit, fin octobre, le transfert, alors prévu, à Beyrouth, du dépôt de Chypre. Le 4e bataillon arménien ne vit le jour qu’à la fin décembre, par l’incorporation du dépôt de Chypre enfin transféré à Beyrouth et par l’adjonction de la 10e compagnie.
Imprescriptible.fr : La Légion d’Orient et le mandat français en Cilicie (1916-1921)

31 octobre 1939 -- Des émeutes antijuives éclatent à Vilna (Pologne), qui se calment seulement avec l'arrivée de troupes polonaises. 50 juifs sont blessés, 1 policier lituanien, qui a pris sans doute le parti des juifs, est tué. Tous les magasins juifs sont pillés et saccagés.
Par la suite, 1 nationaliste polonais sera condamné à mort, 1 autre à quinze ans de prison.
Israelvivra.com

31 octobre 1940 -- Dahir portant application au Maroc du statut des Juifs. Sa mise en application doit commencer le 1er janvier 1941.
Wikipedia

31 octobre 1940 -- Seconde ordonnance allemande imposant le recensement des “ entreprises juives ” en ZO.
Mémorial de la Shoah

31 octobre 1941 -- A Kleck (Klezk, R.S.S. de Biélorussie), 4 000 juifs sont assassinés par des commandos d'extermination.
Début du massacre des juifs déportés de Kichinev (capitale de la Bessarabie) sur les rives du fleuve Dniestr. Les tueurs sont des membres de la gendarmerie roumaine et des soldats allemands. 53 000 personnes sont assassinées.
Plusieurs centaines d'hommes, de femmes et d'enfants juifs sont déportés de Prague au camp de concentration de Lodz (Pologne).
Israelvivra.com

31 octobre 1942 -- Les nazis déclenchent une Aktion contre les juifs du ghetto de Konskie (province de Kielce, Pologne). Le ghetto existe depuis décembre 1941. Il renferme également les juifs des localités avoisinantes. 9 000 juifs sont déportés au camp d'extermination de Treblinka, où ils sont tués.
La communauté de la ville a été fondée au XVIe siècle, grâce à une lettre de tolérance du roi de Pologne Sigismond III Vasa.
Le même jour sont déportés à Treblinka : 200 juifs de Koprzywnica (district de Kielce), tous les juifs de Przytyk (province de Radom) et 7 000 juifs du ghetto de Tomaszov Rawski (district de Lodz).
195 juifs sont fusillés dans le ghetto de Riga (R.S.S. de Lettonie), 45 d'entre eux pour complicité d'évasion et 150 autres parce que devenus incapables de travailler.
42 policiers juifs du ghetto de Riga sont fusillés par les SS.
108 juifs du ghetto de Riga sont fusillés par les SS dans la prison centrale.
2 transports, avec un total de 1 937 juifs, dont 137 enfants, quittent le camp de regroupement de Malines (Belgique) à destination du camp d'extermination d'Auschwitz. 85 déportés seulement survivront jusqu'à la libération du camp, en 1945.
Israelvivra.com

31 octobre 1942 -- Malgré la planification de la déportation des juifs de Belgique vers Auschwitz, les Nazis ne parviennent pas à rassembler les effectifs prévus. Ils décident donc de les compléter par les travailleurs des camps de la côte française. La solution finale a la priorité sur les objectifs militaires. Quatre convois au moins partiront : les convois XIV et XV du 24 octobre 1942 et XVI et XVII du 31 octobre 1942. Les 1833 juifs retirés des camps de travail ont toutes les raisons de redouter le pire de cette nouvelle " mise au travail " ,vers laquelle on les déporte. En grand nombre, ils sautent des trains en marche.
Dannes-Camiers

31 octobre 1944 -- Les chambres à gaz de Birkenau ont cessé leur activité.
ajpn

31 octobre 1997 -- Le pape Jean-Paul II reconnaît que les préjugés antijuifs avaient étouffé la « résistance spirituelle » de nombreux chrétiens face aux persécutions des juifs par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale.
Wikipedia

31 octobre 2008 -- Turquie: le devoir d’un étudiant d’une université qui rejette les revendications arméniennes concernant le génocide de 1915 a gagné une compétition intitulée « la Psychologie, la Sociologie et les aspects légaux de la question arménienne : Réflexions sur les sociétés et les mesures à prendre » organisé par Université Gazi. La cérémonie de récompense a eu lieu mercredi 31 octobre à l’Université. La cérémonie était organisée par le Centre de recherches sur l’histoire des Réformes et des Principes d’Atatürk de l’Université. Parmi les invités à la cérémonie étaient présents Meral Aksener, la député MHP ancienne ministre de l’intérieur qui avait insultait les Arméniens en qualifiant le leader du PKK Öcalan de « sperme arménien », Onur Oymen député du CHP, le recteur de l’Université de Gazi, le Professeur Kadri Yamaç et le Professeur Have Sivgin du centre. Le jury de huit universitaires a choisi Mustafa Arikan comme vainqueur. Etudiant de troisième cycle en histoire son devoir est intitulé « une petite note en marge de la question arménienne » et dans lequel il déclare que la relocalisation obligatoire des arméniens en 1915 était une nécessité pour l’Empire d’Ottoman : « parce que, dans la coopération avec l’ennemi, les Arméniens ont tué des musulmans derrière le front. Le repeuplement obligatoire, dans ce sens, était une sorte « d’autodéfense » » a-t-il dit. « La quantité des Arméniens qui ont été soumis au repeuplement ou la question du nombre de morts ne sont pas un sujet de questionnement. Parce que, les gouverneurs de la période qui ont été jugés à Malte juste après la Première guerre mondiale sur cette question du repeuplement obligatoire des Arméniens ont été acquittés ».
Collectifvan.org

31 octobre 2008 -- USA : le jeudi 31 octobre, sous le titre « Les Turcs soutiennent un candidat anti-génocide », le Turkish Daily News annonçait fièrement que Charles Hahn, candidat à la Chambre des Représentants, avait reçu pour sa campagne des « milliers de dollars » d’Américains d’origine turque pour soutenir des positions négationnistes et pour voter contre la Résolution portant sur le Génocide. Et de citer les donateurs et leurs mirobolants bakchichs : 5 700 USD de la part de M. Ergün Kirlikovali et 2 300 USD du Comité d’Action Politique de la Coalition Nationale Turque des USA. Au total donc, 8 000 US$, soit 6 288 €, c’est-à-dire le montant d’une Twingo d’occasion (prix Argus). Telle est aujourd’hui la valeur sur le marché d’un « representative » américain. Si, pour faire voter la reconnaissance du Génocide par les 435 élus de la Chambre des Représentants tout entière, nos amis et frères américains devraient débourser la modique somme de 2 735 280 €, soit environ deux Phonéthons français au profit de l’Arménie. Deux campagnes
de collecte pour s’acheter la Haute Assemblée américaine, bonne affaire ! Surtout qu’ils ne manqueraient pas en retour de se rembourser rapidement sur les fonds parlementaires.
Imprescriptible.fr : ACHKHAAR N°457 • 8 NOVEMBRE 2008

31 octobre 2010 -- Des chrétiens d'Irak sont devenus victimes d'une recrudescence des attentats depuis le 31 octobre 2010. Le 3 novembre, le groupe de la mouvance Al-Qaïda qui a frappé l’Eglise Syriaque Catholique Al-Najat de Bagdad le 31 octobre dernier, a annoncé que tous les centres, organisations, institutions, dirigeants et fidèles chrétiens étaient désormais des « cibles légitimes » à ses yeux? 5000 personnes se sont rassemblées dimanche 14 novembre 2010 à Paris pour demander la protection des chrétiens d'Irak. Plusieurs associations soutenaient cette manifestation, le Collectif VAN était aussi aux cotés des chrétiens d'Orient.
Collectifvan.org


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org






Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org