Aujourd'hui : Vendredi, 25 avril 2014
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
PHDN
Adhérez au Collectif VAN
Le génocide arménien expliqué aux turcophones
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Comité international de soutien aux intellectuels de Turquie
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
De Zarakolu à Charlie Hebdo : la liberté d’expression menacée
Publié le : 02-11-2011

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rédaction de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo a été totalement détruite dans la nuit de mardi à mercredi par un cocktail Molotov jeté à l'intérieur de ses locaux. L’hebdomadaire devait publier mercredi un numéro intitulé "Charia Hebdo" avec en "Une" un portrait du prophète Mahomet s'exclamant: "100 coups de fouets si vous n'êtes pas morts de rire". Dans le même temps, le site internet de Charlie Hebdo a été piraté et affichait une photographie d'une mosquée et un verset du coran traduit en anglais. La France, patrie des droits de l’homme, doit être particulièrement vigilante envers les atteintes à la liberté d’expression et à la liberté de la presse. Au-delà des attaques diligentées sur le territoire de la République française, les autorités françaises doivent défendre la liberté d’opinion partout dans le monde où elle est mise en danger : il importe de dénoncer l’incarcération scandaleuse, ce week-end à Istanbul, de l’éditeur et journaliste turc, Ragip Zarakolu, éminent défenseur des droits de l’homme en Turquie, inculpé avec la sociologue Busra Ersanli d'«appartenance à un groupe terroriste armé». Attentat individuel ou attentat d'Etat : que ce soit en France ou en Turquie, ne laissons pas des menaces peser sur la liberté d’expression.

La rédaction de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo a été totalement détruite dans la nuit de mardi à mercredi par un cocktail Molotov jeté à l'intérieur de ses locaux.

L’hebdomadaire devait publier mercredi un numéro intitulé "Charia Hebdo" avec en "Une" un portrait du prophète Mahomet s'exclamant: "100 coups de fouets si vous n'êtes pas morts de rire". Dans le même temps, le site internet de Charlie Hebdo a été piraté et affichait une photographie d'une mosquée et un verset du coran traduit en anglais.

"Nous condamnons avec la plus grande fermeté cette attaque qui s'inscrit dans une mouvance qui voudrait rétablir, directement ou indirectement, le délit de blasphème", s’indigne la confédération des Juifs de France dans un communiqué. Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a souligné pour sa part "Nous condamnons avec la plus grande force ce qui n'est rien d'autre qu'un attentat contre un journal dans un pays qui doit incarner la liberté d'expression".

En effet, la France, patrie des droits de l’homme, doit être particulièrement vigilante envers les atteintes à la liberté d’expression et à la liberté de la presse. Au-delà des attaques diligentées sur le territoire de la République française, les autorités françaises doivent défendre la liberté d’opinion partout dans le monde où elle est mise en danger : il importe de dénoncer l’incarcération scandaleuse, ce week-end à Istanbul, de l’éditeur et journaliste turc, Ragip Zarakolu, éminent défenseur des droits de l’homme en Turquie, inculpé avec la sociologue Busra Ersanli d'«appartenance à un groupe terroriste armé». Attentat individuel ou attentat d'Etat : que ce soit en France ou en Turquie, ne laissons pas des menaces peser sur la liberté d’expression.

Ironie de l’actualité, la répression du gouvernement AKP de Recep Tayyip Erdoğan contre les intellectuels turcs et kurdes s’intensifie au moment où l’on salue la « démocratie turque » et où on la présente comme modèle pour le monde arabe. Pris en étau entre l’autoritarisme nationaliste et militaire des Kémalistes, dits laïcs, et celui du national-islamisme dit modéré - qui régente désormais toutes les strates de l’Etat -, les démocrates de Turquie, du fait des accusations fallacieuses de terrorisme à leur encontre, sont abandonnés à leur sort par la communauté internationale.

Le double langage cynique du gouvernement turc est tout entier résumé dans cette récente déclaration d’Erdoğan : « Plus de démocratie est l’antidote du terrorisme. La solution au terrorisme réside dans l’insistance sur les droits humains, la justice et les libertés ».

Faut-il en rire ou en pleurer ?

Une prochaine Une pour Charlie Hebdo ?

Collectif VAN - 2 novembre 2011 - 13:00 - www.collectifvan.org


Voir la vidéo:



Charlie Hebdo : Delanoë condamne l'acte de violence



Lire aussi:

Les locaux de l'hebdomadaire Charlie Hebdo incendiés

Turquie : Le journaliste et éditeur Ragip Zarakolu arrêté

Turquie : Zarakolu et Ersanli inculpés de terrorisme

La détention de l'écrivain turc provoque la colère des ONG

Stop aux arrestations en Turquie !

Turquie : vive le "modèle turc"!

Turquie : l’éditeur Ragip Zarakolu arrêté




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org