Aujourd'hui : Lundi, 22 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 7 novembre
Publié le : 07-11-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende photo : 7 novembre 1938 -- France : Ernst vom Rath, conseiller de l'ambassade d'Allemagne à Paris, est assassiné par un jeune Juif polonais qui voulait protester contre le sort fait aux Juifs allemands. Le soir du 9 novembre, Goebbels jette les militants nazis dans les rues pour venger la mort de vom Rath. Les SA, les SS et les Jeunesses hitlériennes pillent les synagogues et les locaux des organisations juives allemandes, les magasins et les biens des Juifs.

Photo : Ernst vom Rath



Ça s’est passé un 7 novembre (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

7 novembre 1876 -- La Russie se prépare à une guerre avec l'empire ottoman.
Nouvel Obs : L'éphéméride du lundi 7 novembre 2011

7 novembre 1915 -- Empire ottoman : l’ambassadeur d’Autriche en Turquie, lors de la Première Guerre Mondiale, Pallavicini, dans deux rapports à Vienne, relate des extraits des échanges avec le Grand Vizir Ottoman, confirmant les déclarations d’après-guerre de ce dernier, cités ci-dessus. Le 7 novembre 1915 (l’anniversaire du début officiel de la guerre avec la Russie) dans un télégramme chiffré marqué « très confidentiel » (streng vertraulich), Pallavicini déclarait que Said Halim n’était pas d’accord avec la politique de Talat envers les Arméniens, et qu’il n’excusait pas « le penchant pour créer un état national (homogène) en détruisant les éléments étrangers » (die Tendenz einen nationalen Stat durch Vernichtung der Fremden Elemente w schaffen).
Imprescriptible : Aveux des ex-Officiels civils et militaires

7 novembre 1916 -- France : lettre du 7 novembre 1916 de M. Aristide Briand, Président du Conseil, Ministre des Affaires étrangère, à M. Louis Martin, sénateur du Var.
Ainsi que vous le déclarez dans la lettre que vous avez bien voulu m'adresser au sujet de la situation des Arméniens, la France, oubliant ses propres épreuves, a partagé l'émotion douloureuse des nations civilisées devant l'horreur des atrocités commises contre les Arméniens. Elle a détourné un moment ses pensées des crimes perpétrés sur son territoire contre la population civile pour adresser l'hommage de sa pitié à ces autres martyrs du droit et de la justice. Le Gouvernement de la République a tenu dans les circonstances solennelles à flétrir les crimes des Jeunes-Turcs et à livrer au jugement de la conscience humaine leur monstrueux projet d'extermination de toute une race, coupable à leurs yeux d'avoir aimé le progrès et la civilisation. Les représentants de la France auprès des Puissances neutres ont été mis en possession de tous les documents qui devaient leur permettre de faire connaître autour d'eux les événements survenus. Pour l'honneur de l'humanité, nous devons conserver l'espoir que les protestations indignées que certaines de ces Puissances ont déjà fait entendre à Constantinople contribueront à soustraire la Nation Arménienne à de nouveaux attentats.
Reproduit d'après : Basmadjian K.J., Histoire Morderne des Arméniens, Paris, J. Gamber, 1922 (p. 220-221)
Imprescriptible : Lettre à Louis Martin

7 novembre 1917 -- Pendant la guerre mondiale, une grande partie de l'Arménie turque avait été libérée par l'armée russe dans les rangs de laquelle combattaient de nombreux Arméniens de Russie. Après la révolution bolchéviste du 7 novembre 1917, l'armistice russo-turc conclu le 18 décembre à Erzinghian et la retraite des troupes russes désorganisées par la propagande communiste, les troupes arméniennes, aidées de volontaires russes, reformèrent le front oriental.
Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible : L'Arménie russe pendant la Grande Guerre et après l'armistice de Lemnos

7 novembre 1918 -- Empire ottoman : la destruction systématique de documents semble être une partie significative de notre culture. Le quotidien Sabah, dans son édition du 7 novembre 1918, précisait que les documents officiels relatifs au Génocide arménien cherchés ensuite par le gouvernement, n'avaient pas pu être trouvés. Il déclare en outre que Talaat Pacha et son entourage, avant de quitter le gouvernement, avaient probablement détruit la totalité des ordres relatifs à l'ensemble du Génocide arménien.
Par Taner Akcam. Journal Radikal du 26 décembre 2004.
Imprescriptible : Le nettoyage des archives ottomanes

7 novembre 1921 -- Turquie : Talaat est condamné à mort par un tribunal turc pour son rôle dans le génocide arménien.
American University of Armenia : This day in Armenian history

7 novembre 1938 -- France : Ernst vom Rath, conseiller de l'ambassade d'Allemagne à Paris, est assassiné par un jeune Juif polonais qui voulait protester contre le sort fait aux Juifs allemands. Le soir du 9 novembre, Goebbels jette les militants nazis dans les rues pour venger la mort de vom Rath. Les SA, les SS et les Jeunesses hitlériennes pillent les synagogues et les locaux des organisations juives allemandes, les magasins et les biens des Juifs.
Wikipédia : Juifs d'Allemagne sous le Troisième Reich

7 novembre 1939 -- Plus de 2 000 juifs sont déportés de Poznan (Posen) vers le Gouvernement général (Pologne) après l'annexion du Wartheland au Reich allemand.
Skynet : 7 novembre, ce jour-là, n’oubliez pas

7 novembre 1940 -- Alexander Palfinger, adjoint au responsable des affaires du Ghetto de Lodz, Hans Biebow, rédige un rapport dont voici un passage :
« La mort rapide des Juifs nous est complètement indifférente, sinon souhaitable, pour peu que ses effets concommitants n’affectent pas les intérêts du peuple allemand. Dans la mesure, cependant, où ces gens doivent être mis au service de l’Etat, selon les instructions du Reichsführer-SS [Himmler], les conditions les plus primitives doivent être créées à cette fin. »
PHDN : L’extermination au jour le jour dans les documents contemporains

7 novembre 1941 -- 3 000 juifs de Kalwarya (Minsk, R.S.S. de Biélorussie) sont conduits hors de la ville pour être fusillés par les SS.
- 

Pendant plusieurs jours, les SS assassinent 20 000 juifs de la ville de Bobruisk (R.S.S. de Biélorussie).
- 12 000 juifs du ghetto de Minsk (capitale de la R.S.S. de Biélorussie) sont déportés à Tuchinka, où ils sont fusillés par les SS.
- Durant trois jours, 8 000 juifs, environ du ghetto de Dünaburg (Dvinsk, R.S.S. de Lettonie), en majorité des femmes et des enfants, sont conduits dans la zone de Pogulyanka, près de la ville, et fusillés par les SS et des volontaires lettons.
- Les juifs de Darabani, Dorohoi, Targu-Jiu et Turnu-Severin (Roumanie) sont conduits à pied en Transnitrie, où la plupart d'entre eux périront.
- 350 juifs de Hermanovice sont conduits par les SS à Szarkovczyzna (Pologne) pour y être soumis au travail forcé.
Skynet : 7 novembre, ce jour-là, n’oubliez pas

7 novembre 1942 -- En deux jours, 1 300 juifs du ghetto de Jaworow (province de Lvov, R.S. d'Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec. 200 juifs sont fusillés sur place, mais 200 autres fuient dans les bois, où ils forment des unités de partisans. Tous seront tués au combat.
- 18 juifs vivent encore à Kuty (province de Stanislavov, R.S.S. d'Ukraine). En ce jour, 16 d'entre eux sont tués, 2 parviennent à fuir.
Skynet : 7 novembre, ce jour-là, n’oubliez pas

7 novembre 1944 -- Exécution de Hannah Szenes, originaire de Budapest, poétesse et combattante de la Haganah : elle avait été envoyée par celle-ci de Palestine, avec un groupe de parachutistes, afin d'organiser la résistance juive en Hongrie. Ayant franchi la frontière le 7 juin, elle fut arrêtée par la police hongroise. En dépit de tortures cruelles, elle ne parla pas.
Skynet : 7 novembre, ce jour-là, n’oubliez pas

7 novembre 2000 -- Le Sénat reconnaît le génocide arménien : 7 novembre 2000
Le Sénat a adopté en première lecture la proposition de loi (déposée par MM. Jacques Pelletier, Robert Bret, Jean-Claude Gaudin, Bernard Piras, Michel Mercier, Jacques Oudin, le 28 octobre 2000) dont la teneur suit :
Article unique : La France reconnait publiquement le génocide arménien de 1915.
Patrick Dévedjian : La France reconnaît publiquement le génocide arménien de 1915

7 novembre 2008 -- Le plus célèbre éditorialiste de Turquie, Mehmet Ali Birand, a signé le 7 novembre 2008 un article où il appelle la Turquie à se préparer au choc arménien qui va résulter de l’élection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis. Selon Birand, l’élection d’Obama représente un tremblement de terre pour la Turquie : le nouveau président américain compte en effet, faire adopter par le Congrès US, la reconnaissance officielle du génocide arménien de 1915. Au-delà de l’analyse cynique faite par Birand, notons le vocabulaire choquant du plus grand journaliste turc qui affirme : « l’Amérique a fait un pas important vers une réconciliation avec son passé », mais « Il nous faut attendre la réaction d’une partie de la population qui est génétiquement hostile aux nègres ». La presse turque, si prompte à mettre le terme génocide arménien entre guillemets, ignore visiblement la portée injurieuse du terme « nègre » qu’elle ne juge pas utile d’accompagner de guillemets.
Collectif VAN - Turquie : se préparer au choc arménien avec Obama


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org