Aujourd'hui : Vendredi, 19 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 22 novembre
Publié le : 22-11-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:



Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende photo: 22 novembre 1920 -- Suisse : à l’Assemblée de Genève, la question arménienne fut évoquée, dès la discussion du Rapport sur les travaux du Conseil. Une grande discussion s’engagea, le 22 novembre, sur ces propositions. Le délégué serbe, M. Spalaïkovitch, puisant dans les tristes souvenirs laissés dans le cœur de sa nation par la domination ottomane, flétrit cette méthode cynique et froide dans l’extermination des peuples « que les Turcs ont appliquée et appliquent encore aux peuples chrétiens ».


Le bandeau #FreeOsmanKavala, situé au-dessous du visuel, se veut un rappel permanent et quotidien par le Collectif VAN de l'appel à libérer Osman Kavala.



Ça s’est passé un 22 novembre (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

22 novembre 1348 -- Après l'anéantissement des communautés juives de la vallée du Rhin, les persécutions consécutives à l'épidémie de peste noire frappent les communautés des communautés des provinces de Bavière et de Souabe (Allemagne méridionale). La première à être détruite, en ce jour, est celle d'Augsbourg (Bavière).
Skynet : 22 novembre, ce jour-là, n’oubliez pas

22 novembre 1881 -- Empire ottoman : Ismaïl Enver est né le 22 novembre 1881 à Istanbul, dans une famille aisée. Ayant fait ses études militaires en Allemagne, il a rapidement gravi les échelons de l'armée ottomane à son retour, pour obtenir le titre de Pacha à l'âge de 32 ans.
Imprescriptible : Procès du Génocide

22 novembre 1895 -- Empire ottoman : le 16 novembre 1895, deux bataillons de troupes turques sous le commandement de Mazhar bey, colonel, investissent le village chrétien de Moudjouk-Déressi et le monastère qui se trouve aux environs. Durant l'assaut et le pillage, le père Salvatore, membre de l'ordre des Franciscains de Terre Sainte et prieur du couvent, est blessé à la jambe ; le 22 novembre, la troupe quitte le village en emmenant ses « prisonniers » et emprunte vers Marach une route qui permet d'éviter un passage étroit où des insurgés pourraient lui tendre un guet-apens. A un moment donné, on s'arrête, le père Salvatore est assassiné et son cadavre brûlé par les soldats.
© Jean-Marie Carzou, Arménie 1915, un génocide exemplaire
Imprescriptible : 1895 ou la répétition générale

22 novembre 1895 -- Journal de la femme d'un Consul de France en Arménie.
Le Consul américain sort de son engourdissement. Il dit à mon mari : « Si les Turcs n'avaient massacré les Arméniens, ceux-ci auraient peut-être brûlé nos missions pour se venger de ce que nous les avons imprudemment poussés a la révolte. » En disant cela, cet excellent homme paraît tout honteux.
En fait, la mission américaine n'a voulu recevoir personne. On prétend même, mais nous n'en avons pas la preuve, qu'ils auraient -rejeté dans la rue des malheureux qui avaient pénétré chez eux, et qui auraient été tués à quelques pas de la mission.
Carlier, émilie. Au milieu des massacres, Journal de la femme d'un Consul de France en Arménie. Paris, Félix Juven, 1903
Imprescriptible : Journal de la femme d'un Consul de France en Arménie

22 novembre 1915 -- Afioun Kara Hissar. Lettre envoyée de Massachusetts, le 22 nov. 1915 par un touriste américain : communiquée par le Comité Américain de Secours aux Arméniens et aux Syriens.
Mr. et Mrs A. Miss B. un étudiant grec de notre collège, qui désirait se rendre en Amérique pour ses études, mon mari et moi nous partîmes de BO., et après avoir voyagé toute la journée et la nuit, nous arrivâmes le matin suivant vers les 9 heures à Afioun Kara Hissar. Comme nous avions trois heures à attendre à Kara Hissar, nous prîmes une voiture à la gare, qui nous conduisit à la maison d'un docteur arménien, un jeune docteur instruit, que nous avions connu lors de notre précédente visite à Kara Hissar. Nous trouvâmes chez lui sa femme et deux petits enfants ; mais le docteur était parti depuis une année pour soigner les soldats turcs blessés.
La femme était au courant des événements et savait que l'on exilait tous les Arméniens des villes d'alentour, et elle se préparait en empaquetant quelques effets à prendre avec elle, lorsque l'heure de son tour viendrait. Cette heure vint pendant que nous étions chez elle. On avait donné l'ordre à tous les Arméniens de se trouver à la gare dans les 24 heures pour être envoyés,... où ? ils ne le savaient pas, mais ce qu'ils savaient, c'est qu'il fallait tout abandonner —, leurs petites maisons qu'ils avaient fini par posséder après bien des années de labeur, les petits objets qu'ils avaient acquis, — tout devait être livré au pillage des Turcs.
Imprescriptible : Le livre bleu du gouvernement britannique concernant le traitement des Arméniens dans l’Empire ottoman

22 novembre 1920 -- Suisse : à l’Assemblée de Genève, la question arménienne fut évoquée, dès la discussion du Rapport sur les travaux du Conseil.
Une grande discussion s’engagea, le 22 novembre, sur ces propositions. Le délégué serbe, M. Spalaïkovitch, puisant dans les tristes souvenirs laissés dans le cœur de sa nation par la domination ottomane, flétrit cette méthode cynique et froide dans l’extermination des peuples « que les Turcs ont appliquée et appliquent encore aux peuples chrétiens ». Cependant, si tous les orateurs étaient d’accord avec le délégué serbe sur la nécessité de secourir immédiatement l’Arménie, un certain découragement se manifestait dans les discours, provenant de l’absence de moyens d’action directe à la disposition de la Société des Nations. C’est pourquoi M. Spalaïkovitch lui-même, comme M. Branting (Suède), préconisèrent une pression sur les Puissances principales, tandis que M. Nansen (Norvège), en émettant l’idée d’une expédition militaire, y joignit l’espérance que l’Amérique ne refuserait pas son concours devant un appel adressé au monde par l’Assemblée de la Société des Nations. Le représentant de la Grande-Bretagne, M. Balfour, donna peut-être la note la plus pessimiste. Il constata que l’organisation de la Société des Nations, aux termes du Pacte, n’avait pas prévu une situation telle que celle en face de laquelle on se trouvait actuellement en Arménie : « Les auteurs du Pacte avaient en vue les conditions suivantes : des États bien organisés ayant des frontières nettement délimitées, où l’action de l’opinion publique du monde civilisé pourrait se faire sentir et où, en dernier ressort, pourrait s’exercer la menace d’une pression économique ».
Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible : Secours à l’Arménie

22 novembre 1920 -- USA : la décision du Président Wilson sur les frontières de l’Arménie (une question soumise à son arbitrage par le traité) fut annoncée le 22 novembre 1920. Par cette décision, qui ne fut jamais mise à exécution, l’Arménie obtenait un peu plus de la moitié des vilayets turcs d’Erzeroum, Trébizonde, Van et Bitlis. Le traité de Sèvres ne fut pas exécuté.
Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible : Annexes

22 novembre 1921 -- Empire ottoman : une réunion a eu lieu, à la station de Yenidjé, à laquelle ont pris part Son Excellence M. Franklin-Bouillon, ancien ministre ; Son Excellence Hamid Bey, sous-secrétaire d’État au ministère de l’intérieur du gouvernement d’Angora, et différents représentants de diverses populations chrétiennes d’Adana, Mersine et Tarsous. Cette réunion avait pour but de permettre :
1. — Au représentant de la France, en la personne de M. Franklin-Bouillon, d’apporter aux Chrétiens et aux minorités toutes les assurances et les garanties du gouvernement de la République française ;
2. — Au représentant du gouvernement d’Angora, en la personne de S.E. Hamid Bey, de confirmer officiellement toutes les déclarations qu’il avait faites au lieutenant-colonel Sarrou, dans leur entrevue du 19 novembre, en donnant aux Chrétiens et de vive voix les assurances et garanties nécessaires pour les tranquilliser ;
3. — Aux représentants des diverses populations chrétiennes de recevoir directement et officiellement ces assurances de la part des délégués qualifiés des deux gouvernements intéressés et d’exposer, le cas échéant, les desiderata de leurs coreligionnaires.
La conférence fut ouverte à quatre heures du soir par M. Franklin-Bouillon, qui expliqua comment la France, en évacuant la Cilicie, avait obtenu du gouvernement turc, en faveur des Chrétiens et des minorités, des garanties analogues à celles dont jouissent les diverses minorités d’Europe et qui leur ont été reconnues par différents traités qui ont suivi la grande guerre.
Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible : L’accord franco-turc d’Angora du 20 octobre 1921 et l’exode des Arméniens de la Cilicie

22 novembre 1942 -- 2 500 juifs du ghetto de Zolkiev (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec, où ils sont assassinés.
- Les SS fusillent 200 juifs à Serokomea (Pologne).
- Les SS assassinent 900 juifs à Dunilowicze, près de Vilna (Lituanie).
Skynet : 22 novembre, ce jour-là, n’oubliez pas

22 novembre 1943 -- 100 patients de l'hôpital psychiatrique juif de Berlin sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.
Skynet : 22 novembre, ce jour-là, n’oubliez pas

22 novembre 1943 -- France : les SS cernèrent le camp de Beauregard et arrêtèrent 64 juifs, sept autres qui n’étaient pas présents furent arrêtés ultérieurement. Tous, furent internés à Drancy et déportés à Auschwitz le 13 décembre 1943.
Ajpn : Camp de Beauregard durant la Seconde Guerre mondiale

22 novembre 1975 -- Lors du synode de Wurtzbourg, en Allemagne de l’Ouest, l’Église catholique reconnaît ses fautes : « Malgré la conduite exemplaire de quelques individus et groupes, nous avons été en général, à cette époque du national-socialisme, une communauté ecclésiale qui a vécu en tournant le dos au destin de ce peuple persécuté, une communauté obsédée par la crainte pour ses institutions menacées, une communauté qui a gardé le silence en face des crimes perpétrés contre les Juifs et le judaïsme. »
ARTE : Les Églises pendant la Deuxième Guerre mondiale

22 novembre 1988 -- Le Soviet suprême arménien adopte une loi sur la condamnation du génocide arménien de 1915 en Turquie ottomane.
American University of Armenia : This day in Armenian history

22 novembre 2001 -- Nouvel acte d'accusation de Slobodan Milosevic pour les crimes commis en Bosnie entre 1991 et 1995.
La Documentation française : Chronologie


22 novembre 2017 -- Ratko Mladic a été condamné par la Cour Pénale Internationale de La Haye à la prison à perpétuité après avoir été reconnu coupable de génocide et de crime contre l'humanité. Son jugement s'est terminé le 22 novembre 2017.
Wikipedia : Massacre de Srebrenica


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org