Aujourd'hui : Mardi, 7 juillet 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Dersim : « excuses » turques et néo-négationnisme
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a présenté, au nom de la République de Turquie, ses excuses pour les dizaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants massacrés par les troupes turques de Mustafa Kemal (CHP) lors de l’extermination des Kurdes et des Zazas de Dersim (aujourd’hui Tunceli) en 1937-38. Les montagnes de Dersim abritaient à l’époque de nombreux rescapés du génocide arménien, recueillis par les Kurdes et les Alévis. Les « excuses » d’Erdogan sont en fait un moyen pour le gouvernement AKP d’attaquer le parti kémaliste (CHP), au pouvoir lors de ces massacres et - dans le même temps - de se dédouaner du parachèvement des massacres, avec la construction actuelle de plus de 10 barrages destinés à inonder la région de Dersim et à déplacer les populations. Les dirigeants du CHP ont contre-attaqué en accusant l’AKP de préparer des excuses aux Arméniens pour [le génocide de] 1915. Erdogan leur a répondu : « Vous me mettez dans le même panier que la diaspora arménienne. Honte à vous ! Comment osez-vous me mettre dans le même panier que la diaspora arménienne ! » Panier à linge sale ou panier à ballons ? Apparemment la « diplomatie du Basketball » est plus cash que la « diplomatie du Football »… Le Collectif VAN vous livre la traduction de cet article en anglais, paru sur le site Armenian Weekly le 23 novembre 2011.

Armenian Weekly

Les ‘excuses’ d’Erdogan pour les massacres de Dersim, sont une insulte à la diaspora

De: équipe du Weekly

ISTANBUL, Turquie (A.W.) - Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan s’est excusé aujourd’hui pour le Massacre de Dersim (aujourd’hui Tunceli) survenu entre 1936 et1939.

Les excuses au nom de la République de Turquie ont suivi la parution de documents indiquant que les opérations militaires avaient fait des milliers de morts dans la région de Dersim à la fin des années 30. Lors de son discours, Erdogan a montré les documents impliquant le leadership turc dans les massacres.

Selon l’agence Anatolia News, Erdogan s’est référé au massacre de Dersim en ces termes : « Le plus tragique incident de notre histoire récente. »

Erdogan a fait reposer la responsabilité entièrement sur le Parti républicain du peuple (CHP), qui était le seul parti au pouvoir en Turquie jusqu’au milieu du 20e siècle. Erdogan a également appelé la direction du CHP, actuellement le principal parti d’opposition en Turquie, à s’excuser aussi pour les massacres.

« Est-ce à moi de faire des excuses ou à vous [le chef du CHP, Kemal Kilicdaroglu] ? S’il est nécessaire de s’excuser au nom de l’État et s’il y a lieu de le faire, je m’excuserai et je m’excuse. Mais si quelqu’un doit s’excuser au nom du CHP, c’est vous, car vous êtes de Dersim. Vous avez dit être honoré d’être de Dersim. À présent, sauvez votre honneur », a dit Erdogan.

« Dersim est l’un des plus tragiques événements de notre histoire moderne. C’est un désastre dont il faut discuter avec courage. Le parti qui devrait se confronter à cet incident n’est pas le parti au pouvoir, le Parti de la justice et du développement [AKP]. C’est le CHP, qui est derrière ce désastre sanglant et qui devrait regarder en face cet incident à Tunceli, ainsi que son chef », a ajouté Erdogan, faisant référence à Kilicdaroglu.

‘Ne me comparez pas à la diaspora’

En réponse à une accusation du CHP, indiquant que ceci était un prélude à des excuses aux Arméniens pour 1915, Erdogan a dit : « Vous me mettez dans le même panier que la diaspora arménienne. Honte à vous ! Comment osez-vous me mettre dans le même panier que la diaspora arménienne ! »

‘Hypocrite et non sincère’

« Le discours actuel est très hypocrite et non sincère. En ce moment-même, plus de 10 barrages sont en train d’être construits à Dersim. Construire des barrages afin d’inonder la région et déplacer les populations sont des éléments qui faisaient partie des rapports dans les années 30, à propos du ‘problème de Dersim’ » a déclaré Dr. Bilgin Ayata, lors d’une interview accordée à l’éditeur du Armenian Weekly, Khatchig Mouradian.

Elle a ajouté : « Alors que sous le gouvernement AKP, la phase finale de la destruction depuis 1938 a été mise en œuvre et exécutée aujourd’hui, toute référence du Premier ministre Erdogan au ‘Massacre de Dersim’ sert avant tout à formuler et à décrire l’intervention de l’État à Dersim comme un événement passé, alors qu’en fait, elle est en train de s’achever en ce moment même. »

Ayata, de l’Université Libre de Berlin, a remarqué que de nombreux sites importants sacrés et religieux des Alévis et des Arméniens à Dersim, ont été immergés depuis l’an dernier, à cause des barrages. « Les habitants de Dersim voient cela comme la phase finale de la destruction de la culture de Dersim. En soulevant la question de Dersim, Erdogan ne part pas seulement à la chasse aux votes alévis ou n’utilise pas cette question uniquement dans le but de discréditer son opposant politique Kilicdaroglu, en réalité il fait d’une pierre deux coups, en détournant le problème de la construction de barrages à Dersim du fait que son gouvernement en est le responsable. Je ne pense pas non plus qu’il ‘ouvre’ la discussion. En fait, il impose des limites aux faits de Dersim 1938 en les qualifiant de ‘massacre.’ Le terme ‘Massacre de Dersim’ représente une amélioration du discours uniquement si votre point de départ est l’idéologie turque officielle. »

“Si votre point de référence est la Convention internationale du Génocide de 1948, ce n’est simplement qu’une continuation sophistiquée d’une politique négationniste, car ce cas de violence extrême survenue entre 1936-38 correspond parfaitement aux critères établis par la Convention définissant ce qui constitue un génocide », a conclu Ayata.

Contexte

Des dizaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants ont été massacrés par les troupes turques lors de l’extermination des Kurdes et des Zazas de Dersim (aujourd’hui Tunceli) en 1937-38. Pendant des décennies, ce génocide a été nié et qualifié de “suppression d’une rébellion” par l’État turc. En novembre 2009, le président adjoint du Parti républicain du people, Onur Oymen, a déclaré que l’extermination des Kurdes de Dersim était un exemple de la lutte contre le terrorisme, et s’en est suivi un débat public brûlant. Des éditeurs et des politiciens ont sévèrement critiqué cette déclaration d’Oymen, et même des officiels de haut rang ont qualifié les événements de Dersim de “massacre.” Certains ont pensé que la Turquie avait enfin accepté l’un des chapitres les plus horribles de son histoire.

Pour voir la vidéo du discours d’Erdogan, cliquer ici. Pour un article sur Dersim et le discours turc, cliquer ici.

©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 25 novembre 2011 – 07:03 –www.collectifvan.org

Lire aussi :

Turquie : un aéroport portant le nom des auteurs du massacre de Dersim?




Retour à la rubrique


Source/Lien : Armenian Weekly



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org