Aujourd'hui : Lundi, 1 juin 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Les chercheurs se mobilisent pour Zarakolu
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - "Les mesures de répression gouvernementale et les attaques portées contre la recherche et à lÂ’enseignement universitaire en Turquie se sont intensifiées depuis 2009. Elles ont atteint un niveau alarmant avec lÂ’arrestation, en octobre 2011, de la professeure et politiste Büşra Ersanlı de lÂ’université de Marmara, du directeur des prestigieuses éditions Belge Ragıp Zarakolu, du doctorant en science politique, éditeur et traducteur Deniz Zarakolu, ou de l’étudiante en science politique de 21 ans Büşra Beste Önder. Ils sont détenus dans le cadre des « opérations [anti] KCK », accusés dÂ’appartenir à ce « Rassemblement social du Kurdistan » que dirigerait la rébellion armée kurde du PKK. Ces accusations ont pour seul objectif de faire taire les intellectuels indépendants et de menacer les chercheurs, les universitaires, les étudiants. La justice en Turquie collabore à ce processus de persécution en généralisant la détention préventive des gardés-à-vues, en ordonnant pour certains dÂ’entre eux (Ragıp et Deniz Zarakolu) leur incarcération dans des prisons de haute sécurité, en réduisant les droits de la défense, en sÂ’acharnant sur les prévenus – comme la sociologue Pinar Selek plusieurs fois acquittée ou les journalistes dÂ’investigation Ahmet Șık et Nedim Șener eux aussi accusés de « terrorisme » dans le cadre des procès « Ergenekon » et maintenus en préventive -, en organisant des procès dÂ’Etat." La répression en Turquie et les atteintes insupportables à la liberté d'expression ont suscité la mobilisation des universitaires en France : ils annoncent la naissance du Groupe international de travail "Liberté de recherche et d'enseignement en Turquie" : cette initiative internationale sans hiérarchie nationale veut exprimer une communauté de principes, d'expériences et de solidarités partagés, en ces heures sombres pour la Turquie démocratique. Les universitaires dénoncent que "le simple fait d’étudier ou de débattre de concepts tels que « démocratie » ou « droits de lÂ’homme », le simple fait de publier des ouvrages sur la diversité culturelle de la société turque, sur les structures de lÂ’Etat, sur lÂ’histoire des minorités (incluant le génocide des Arméniens) peuvent désormais être retenus contre leurs auteurs et les conduire en prison dans lÂ’attente interminable dÂ’un procès." Hamit Bozarslan, Cengiz Cagla, Yves Deloye, Vincent Duclert, Diana Gonzalez et Ferhat Taylan appellent à faire connaître GIT Initiativ et sa branche nationale GIT France.


GIT France

Samedi 26 novembre 2011

Lettre n°1, GIT Initiative, 26 novembre 2011

(traduction en turc ci-dessous et en anglais à venir très rapidement)

La déclaration inaugurale de l’initiative GIT [Groupe international de travail « Liberté de recherche et d’enseignement en Turquie »] du 21 novembre 2011 (voir plus bas) continue de beaucoup circuler et nous recevons de nombreux messages de collègues du monde entier. Nous constatons une forte attente en matière d’information mais aussi d’engagement des uns et des autres à titre individuel, preuve qu’il était urgent d’agir.

Des questions nous sont posées sur cette initiative qui associe des pratiques de pétitions intellectuelles à des pratiques collectives de travail scientifique et qui articule des échelles nationales ou régionales à une dimension internationale et mondiale.

Voici quelques précisions utiles :

Signer la déclaration inaugurale

La déclaration inaugurale de l’initiative GIT peut être signée par tous ceux, dans le monde, qui, universitaires, chercheurs, traducteurs, éditeurs, souhaitent y attacher leur nom. Nous rendrons public un nouvel ensemble de signatures de tous les pays. Nous attirons l’attention de jeunes doctorants ou jeunes chercheurs menant des recherches en Turquie sur les risques qu’ils peuvent prendre en s’exposant publiquement : l’accès a leur terrain peut être gravement compromis. Ils peuvent cependant participer aux activités d’une antenne du GIT et en être membres (cette appartenance restera confidentielle, seulement connue des autres membres). Mais ils peuvent aussi choisir de signer la déclaration. Ce choix leur appartient pleinement.

Créer une antenne du GIT dans un pays

La déclaration inaugurale de l’initiative GIT a aussi pour but comme vous le savez d’appeler à la création d’antennes (ou de branches) dans tous les pays où des chercheurs, universitaires, éditeurs, traducteurs seraient engagés pour le faire. Déjà, des collègues ont fait savoir qu’ils étaient prêts à s’en charger dans tel ou tel pays. Nous allons nous efforcer de mettre ces personnes en contact les unes avec les autres. Une fois une nouvelle antenne créée, elle s’organise selon son propre rythme, ses choix d’organisation, ses moyens (site Internet, liste de diffusion,..), mais en se donnant de préférence des thématiques de travail communes aux autres antennes ou branches (voir plus bas).

Constituer lÂ’internationale des chercheurs

Il serait profitable que ces équipes présentes et à venir de collègues installées dans différents pays réfléchissent à des questions communes, dont celles, centrales au problème posé par l’arrestation de nos collègues de Turquie : « Etre chercheur en Turquie … et ailleurs. Etudes sur les conditions de la recherche », et « La recherche assignée au tribunal. Sur la justice et ses principes ». Le site international (www.gitinitiative.com) permettra d’accéder à toutes les antennes (ou branches) et d’avoir une vue d’ensemble des activités (et du pouvoir) du GIT. Une liste de diffusion unique sera en plus créée pour tous ceux qui travaillent dans le cadre de l’initiative GIT ou qui souhaitent être informés.

Agir dans lÂ’antenne de France

La première antenne du GIT a été donc installée en France (son adresse est : info.gitfrance@gmail.com) . Elle accueille particulièrement tous les chercheurs, universitaires, doctorants, … qui veulent travailler dans ce cadre d’un laboratoire de recherche sur la recherche en milieu hostile et la fabrique des instruments de coercition. Nous envisageons d’ouvrir un séminaire, pour le moment à Paris (mais sans exclusive parisienne). Le calendrier des séances sera donne le plus rapidement possible. Le site de l’antenne française (www.gitfrance.fr) constituera lui aussi un outil de travail et d’information publique et scientifique. Précisons qu’il est possible à des collègues ne travaillant pas en France d’adhérer à l’antenne française, de contribuer par des études, et de recevoir l’information. On peut aussi appartenir à deux antennes ou même plus si on le souhaite.

En Turquie Â…. et ailleurs

L’action qui est menée aujourd’hui l’est pour la défense de la liberté de recherche et d’enseignement en Turquie. Nous savons que les libertés intellectuelles sont menacées dans bien d’autres pays, selon des processus comparables ou différents. Il appartiendra à d’autres chercheurs de se mobiliser éventuellement pour des collègues persécutes en Iran, en Syrie, en Russie, en Chine, … GIT initiative a cette vocation d’élargir les terrains de son enquête et de son action. Par la mise en réseau des savoirs, GIT initiative mettra sous surveillance les pouvoirs qui privent de liberté nos collègues et gouvernent par la peur.

Hamit Bozarslan, Cengiz Cağla, Yves Deloye, Vincent Duclert, Diana Gonzalez, Ferhat Taylan

hamit.bozarslan@ehess.fr, ccagla2002@yahoo.com, yvesdeloye@hotmail.com, duclert@ehess.fr, diana.gonzalez2@wanadoo.fr, ferhattaylan@gmail.com


www.gitinitiative.com

www.gitfrance.fr

info.gitfrance@gmail.com

GITÂ’in 21 Kasim 2011 tarihli kurulus metni dolasmaya devam ediyor ve dunyanin dort bir yanindaki meslektaslarimizdan mesajlar aliyoruz. Bilgi icin oldugu kadar, birlikte bir seyler yapmak yonunde de ciddi bir talep oldugunu goruyoruz. Baslattigimiz girisim, yalnizca bir imza kampanyasi olarak degil, bilimsel ve kollektif, uluslararasi bir calisma olarak varolmayi hedefliyor.

Bir kac pratik nokta :

Kurulus metnini imzalamak : GITÂ’in kurulus metni, bu girisime dahil olmak isteyen tum akademisyenler, arastirmacilar, cevirmenler, editorler tarafindan imzalanabilir. Tum ulkelerden imzacilarin dahil oldugu versiyonlar duzenli olarak guncellenecek. Imzacilar bu adrese "gitinitiative@gmail.com" yazabilirler.

GIT’in bir ayagini olusturmak : GIT’in kurulus metni, arastirmacilarin, akademisyenlerin, cevirmen ve yayincilarin, bunu yapmak istedikleri her ulkede bir araya gelerek bir calisma grubu olusturmalarina cagri yapiyordu. Bu cabaya dahil olmak isteyen meslektaslari birbirleriyle irtibata gecirmeye calisiyoruz. GIT’in her ayagi, olustuktan sonra istedigi ritm, orgutlenme bicimi ve araclarini bulacaktir (web sitesi, e-mail gruplari, vb). Calisma konularinin diger ulkelerdeki gruplarla ortaklastirilmasinin ve ortak bir bilgi uretilebilmesinin faydali olacagina inaniyoruz. Fransa’daki calisma grubu, Turkiye’deki meslektaslarimizin tutuklanmasi sorununa temel olusturdugunu dusundugu « Turkiye’de ve ortadogu’da arastirmaci olmak : arastirma kosullarinin incelenmesi » ve « Mahkemeye hapsolmus arastirma : adalet ve ilkeleri uzerine » basliklari altinda calismayi secti.

www.gitinitiative.com

sitesinin, tum ulkelerdeki calisma gruplarina ulasmayi saglamasini ve GITÂ’in etkinliklerinin tamami hakkinda bilgi vermesini hedefliyoruz. Ayrica, Turkiye'de olup bitenlerle ilgili (tutuklu ogrenciler, akademisyenler, gazeteciler...) bilgi paylasimi saglayabilecek bir portal gorevi gormesini arzuluyoruz. Bu internet sitesinin nasil isleyecegini, GIT'le ilgili butun diger konular gibi, birlikte dusunebiliriz.




Retour à la rubrique


Source/Lien : GIT France



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org