Aujourd'hui : Samedi, 23 juin 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 1er janvier
Publié le : 30-12-2011

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée).





Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)

Légende photo : 1er janvier 1916 -- Les déportés arméniens concentrés dans Suruj district, près d'Urfa, sont envoyés vers Der-el-Zor (Deir el-Zor) dans des conditions hivernales très grave, complètement manquant de nourriture, des abris et des vêtements appropriés.

Armin T. Wegner � Wallstein Verlag, Allemgne.



Ça s’est passé un 1er janvier (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

1er janvier 1886 -- Naissance de Garegin Njdeh (éminent personnage public et membre de la Fédération Révolutionnaire Arménienne) dans Kznoot (Nakhitjevan). Il est décédé en 1955.
American University of Armenia : This day in Armenian history

1er janvier 1895 -- Empire ottoman : grâce à l'insistance des ambassadeurs des puissances alliées, la Commission d'inspection du gouvernement turc arrive à Sassoon pour enquêter sur les massacres d'Arméniens qui ont eu lieu là-bas.
American University of Armenia : This day in Armenian history

1er janvier 1915 -- Empire ottoman : Les Mémoires de l'Ambassadeur Morgenthau.
Un fait significatif dépeindra l'état d'esprit des milieux officiels; le gouvernement turc avait dès le 1 er janvier pris des mesures pour la formation de deux trains ; l'un qui devait emmener le Sultan et sa suite en Asie Mineure, l'autre destiné à Wangenheim, Pallavicini et les autres membres du corps diplomatique. Le lendemain, je rencontrai Pallavicini qui me renseigna davantage sur la situation. Il me montra un sauf-conduit que lui avait remis Bedri, le Préfet de Police, l'autorisant à prendre, lui, ses secrétaires et ses domestiques l'un de ces trains de secours. Il ajouta qu'on lui avait réservé des places pour lui et ses collaborateurs, que les trains n'auraient que trois voitures pour les rendre plus rapides et qu'on l'avait prié de se tenir prêt à partir à la première alerte. Wangenheim, de son côté, n'essayait guère de dissimuler ses craintes. Il avait pris ses dispositions pour envoyer sa femme à Berlin et invita même Mrs. Morgenthau à l'accompagner, pour l'éloigner ainsi de la zone dangereuse. Il craignait, comme d'ailleurs tout le monde, qu'un bombardement continu ne mît fatalement Constantinople et le reste de la Turquie à feu et à sang. Si, dit-il, la flotte alliée passe les Dardanelles, pas un Anglais n'aura la vie sauve, on les massacrera tous. Et comme on ne les distingue que très difficilement des Américains, il me suggéra l'idée de distribuer à mes compatriotes une marque distinctive, destinée à les protéger contre la violence des Turcs.
Imprescriptible : LES TURCS ENVISAGENT L'ÉVACUATION DE CONSTANTINOPLE ET LE TRANSPORT DE LA CAPITALE EN ASIE MINEURE. LES ALLIÉS BOMBARDENT LES DARDANELLES

1er janvier 1915 -- Empire ottoman : jusqu' au 1er janvier 1915, l'Empire Ottoman n'avait encore rien fait pour justifier son entrée dans la guerre ; au contraire, il n'avait subi que des revers. Djemal, comme je l'ai déjà dit, avait quitté Constantinople à la tête d'une expédition qui devait « conquérir l'Egypte » - entreprise qui n'aboutit qu'à un échec sanglant et humiliant - d'autre part, les tentatives d'Enver, pour délivrer le Caucase du joug russe, l'avaient conduit à une défaite encore plus désastreuse. Les Allemands lui avaient conseillé de laisser les Russes s'avancer jusqu'à Sivas, où il devait établir sa résistance ; mais n'en faisant qu'à sa tête il s'était lancé à la conquête de territoire russe dans le Caucase. L'armée y avait été complètement battue et n'était point au bout de ses souffrances, car le service sanitaire était dans un état lamentable, le typhus et la dysenterie étaient signalés dans tous les camps et les décès atteignaient 100.000 individus; des histoires effrayantes circulaient sur les maux endurés en particulier par cette armée.
Imprescriptible : LES TURCS ENVISAGENT L'ÉVACUATION DE CONSTANTINOPLE ET LE TRANSPORT DE LA CAPITALE EN ASIE MINEURE. LES ALLIÉS BOMBARDENT LES DARDANELLES

1er janvier 1915 -- Empire ottoman : meurtre du vicaire d’Erzincan, Sahag Odabachian sur la grande route allant de Sıvas à Erzincan, au lieu-dit Kanlıdere du kaza de Susehir, par des membres de l’O.S.
** (APC/PAJ, Bureau d’information du Patriarcat, dossier n° 23).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

1er janvier 1916 -- Les déportés arméniens concentrés dans Suruj district, près d'Urfa, sont envoyés vers Der-el-Zor (Deir el-Zor) dans des conditions hivernales très grave, complètement manquant de nourriture, des abris et des vêtements appropriés.
Chronology of the Armenian Genocide -- 1916 (January-June)

1er janvier 1917 -- Turquie annule les traités de Paris (1856) et Berlin (1878), qui font allusion à des frontières de la Turquie.
American University of Armenia : This day in Armenian history

1er janvier 1919 -- Empire ottoman: Dans la nuit du 29 au 30 décembre, l’ex- kaïmakam de Deurt-Yöl présida à Ojakli une réunion clandestine pour armer les Jeunes Turcs des environs de Deurt-Yöl, et constituer ainsi une gendarmerie qui pourrait s’opposer à l’occupation militaire française et tenir en échec la population arménienne de Deurt-Yöl. Il était, en outre, prévu de demander des armes aux autorités ottomanes, comme cela avait été fait pour Osmanié, où des armes envoyées d’Adana avaient été distribuées à la population. Le plan d’action turc entra en application dès le 1er janvier 1919. Sans aucune provocation de leur part, quatre légionnaires désarmés furent assaillis et blessés par des civils turcs. Avertis, quinze légionnaires se rendirent à Kara Kissé, située dans les environs de Deurt-Yöl, pour venger leurs camarades et tuèrent sept autochtones. Le même jour, une sentinelle abattit, après les sommations d’usage, un des deux témoins turcs de la riposte arménienne. Suite à ces événements, les Arméniens de Deurt-Yöl et de sa région furent soumis à un véritable siège du 2 au 12 janvier.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : La Légion d’Orient et le mandat français en Cilicie (1916-1921)

1er janvier 1940 -- Les juifs de Lodz (Pologne) sont concentrés dans la vieille ville et le quartier de Baluty.
Israelvivra.com

1er janvier 1941 -- 400 juifs de l'hôpital et de la maison de retraite de Kalisz (Pologne) sont gazés dans des camions spécialement équipés.
Israelvivra.com

1er janvier 1942 -- Les nazis commencent le massacre des juifs d'Eupatoria (Crimée, R.S.S. [R.S.S. : République socialiste soviétique]) mais leurs amis non juifs les abritent fraternellement. Il faudra deux semaines aux SS pour tuer 1 300 juifs.
A Turka (district de Lwow, Lemberg, Galicie, aujourd'hui Lvov en R.S.S. d'Ukraine), première Aktion [Aktion : action dirigée contre les juifs, rafle, déportation, etc. (N.D.T.)] d'envergure contre la communauté : 500 juifs sont fusillés sur place.
Un transport de 1 000 juifs environ du ghetto de Lodz arrive au camp d'extermination de Chelmno. Les déportés sont immédiatement gazés.
Les organisations juives du ghetto de Vilna (Lituanie) fondent un mouvement de résistance dirigé par Itzhak Wittenberg, Joseph Glazman et Abba Kovner. Il commence à être actif à l'intérieur du ghetto puis étend son action aux alentours.
Un ghetto est créé à Kamionka, un faubourg de Bedzin (Silésie). Les juifs sont internés en attendant leur déportation vers les camps d'extermination. Jusqu'à l'été 1943, on signale de nombreuses déportations partielles à destination d'Auschwitz.
3 000 juifs d'Iwje (district de Novogrudok, R.S.S. de Biélorussie) sont déportés à Borissov où ils périssent tous.
Les 200 derniers juifs de Kozlov (province de Kielce) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.
Israelvivra.com

1er janvier 1943 -- Le département d’Etat reçoit des informations faisant état que 6 000 Juifs par jour sont tués dans une localité de Pologne.
Ajpn : Repères chronologiques 1905 à 1945

1er janvier 1943 -- Le journal " J’accuse " publie des informations sur le fait qu’un million de Juifs ont été assassinés par les nazis en 1942.
Ajpn : Repères chronologiques 1905 à 1945

1er janvier 1945 -- Hongrie : à Budapest, au cours d'une Aktion qui dure deux jours, les SS chassent plus de 200 juifs hors de leurs maisons et les fusillent.
Israelvivra.com

en janvier 2010 -- En janvier 2010, les parlements d'Écosse (37 voix contre 13) et d'Irlande du Nord (votée à l'unanimité des présents) votent une motion générale reconnaissant le génocide arménien. Cette motion stipule : « Notre Assemblée... condamne sans réserves la négation ou le dénigrement de la mémoire de la Shoah, tout autant que le génocide des Arméniens et des Assyriens de 1915 en Turquie, et la politique de haine et de division qui a conduit à ces deux événements. »
Wikipedia


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org