Aujourd'hui : Vendredi, 19 avril 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du NĂ©gationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenętre !  Envoyer cette page ŕ votre ami-e !
 
Revue de presse N°2 - 24/01/12 - Collectif VAN
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] vous propose une revue de presse des informations parues dans la presse francophone, sur les thèmes concernant la Turquie, le génocide arménien, la Shoah, le génocide des Tutsi, le Darfour, le négationnisme, l'Union européenne, Chypre, etc... Nous vous suggérons également de prendre le temps de lire ou de relire les informations et traductions mises en ligne dans notre rubrique http://www.collectifvan.org/rubrique.php?r=0&page=1. Par ailleurs, certains articles en anglais, allemand, turc, etc, ne sont disponibles que dans la newsletter Word que nous générons chaque jour. Pour la recevoir, abonnez-vous à la Veille-Média : c'est gratuit ! Vous recevrez le document du lundi au vendredi dans votre boîte email. Bonne lecture.


Sénat : compte-rendu intégral des débats
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org – Le Sénat a adopté lundi un projet de loi pénalisant la négation des génocides, notamment celui des Arméniens en 1915 par les Turcs ottomans. Le Collectif VAN vous livre le compte rendu intégral de cette séance du lundi, 23 janvier 2012 publié sur le site du Sénat.

Génocide arménien : débat sur LCP
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org – "C’était la dernière ligne droite : le Sénat a adopté le projet de loi sur la pénalisation de tout génocide dont le génocide arménien de 1915. Officiellement, la France reconnaît deux génocides : celui des juifs pendant la Seconde guerre mondiale, et celui des Arméniens mais ne punissait jusqu’à présent que la négation du premier. Entre analyses, débats, reportages et témoignages de citoyens en direct, Arnaud Ardoin impose une autre façon de présenter et d’aborder l’actualité grâce à l’interactivité." Invités à s'exprimer sur La Chaîne Parlementaire, Catherine Tasca, sénatrice PS des Yvelines, Patrick Devedjian, député UMP des Hauts-de-Seine, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN « Vigilance Arménienne contre le Négationnisme » et le conseiller juridique du Consulat turc, Maître Selçuk Demir, avocat au Barreau de Rouen, qui représentait la Coordination des Associations Franco-Turques. L'émission sera diffusée à la télévision dès 18h45, mais elle est d'ores et déjà en ligne sur le site internet de LCP.

Collectif VAN : l'éphéméride du 24 janvier
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org – Info Collectif VAN - www.collectifvan.org – La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). "24 janvier 1943 -- France : la Rafle de Marseille s’est déroulée dans le Vieux-Port. Accompagnés de la police nationale, dirigée par René Bousquet, les Allemands organisent alors une rafle de 4 000 Juifs ainsi que l’expulsion globale d’un quartier, avant destruction. Le SS Karl Oberg, en charge de la police allemande en France, fait le voyage depuis Paris, et transmet à Bousquet les consignes venant de Himmler lui-même".

Loi française sur le génocide : des sanctions économiques turques à ne pas prendre à la légère
Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a menacé Paris de sanctions "étape par étape" après l'adoption par le Sénat français de la loi sur la négation des génocides. L'un des volets de ses représailles pourrait être économique.

Le PM turc dénonce la loi française sur le "génocide" arménien
Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré mardi que le texte de loi voté lundi soir par le Sénat français et pénalisant la négation du "génocide" arménien sous l'Empire ottoman, était complètement nul et non avenu pour la Turquie.

Génocide arménien : la Turquie calme le jeu
Dans un discours au Parlement turc mardi matin, le premier ministre Recep Tayyip Erdogan est resté évasif sur d'éventuelles sanctions. Beaucoup de menaces pour rien? Depuis décembre, le gouvernement turc promettait une seconde salve de représailles contre la France si le Sénat adoptait la loi qui pénalise la négation des génocides d'une peine d'un an de prison et de 45.000€ d'amende. Après le vote du Palais du Luxembourg lundi soir, de nouvelles sanctions d'Ankara étaient donc attendues.

Les Arméniens d'Alfortville savourent leur victoire
Les militants arméniens de cette ville de Seine-et-Marne estiment que l'adoption de la proposition de loi pénalisant la négation du génocide arménien «honore la France».

Génocide arménien: l'impartialité de la France remise en doute (Bakou)
L'Azerbaïdjan dénonce fermement l'adoption en France d'une loi pénalisant la négation du génocide des Arméniens en 1915 par les Turcs, lit-on mardi dans une déclaration du ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères dont RIA Novosti a obtenu copie.

Bertrand Delanoë/ Génocide arménien : "Le dialogue (avec les Turcs) est mal barré"
Au lendemain du vote par les Sénateurs de la loi qui pénalise la négation du génocide arménien, Bertrand Delanoë pointe sur France Info l’instrumentalisation de ce vote "à des fins électoralistes". Le maire de Paris défend également les premières lignes du programme de François Hollande, dévoilées dimanche au Bourget.

Le Parlement adopte le texte sur la négation des génocides
Le Parlement français a adopté définitivement lundi une proposition de loi pénalisant la négation des génocides, notamment celui des Arméniens en 1915 par les Turcs, un geste comparé à une "nouvelle Inquisition" par Ankara.

Génocide arménien: Le Premier ministre turc juge «discriminatoire» et «raciste» la loi votée par le Parlement
Le Premier ministre turc a vivement réagi ce mardi après l'adoption par le Parlement d'une proposition de loi pénalisant la négation des génocides, notamment celui des Arméniens en 1915 par les Turcs. Ce texte est «discriminatoire» et «raciste», selon Recep Tayyip Erdogan, qui a évoqué un «massacre de la liberté de pensée».

Erdogan promet des mesures de rétorsion contre Paris
Au lendemain de l'adoption au Sénat français du projet de loi sur la négation du génocide arménien qu'il juge "discriminatoire et raciste", le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a menacé Paris de représailles.

Que s’est-il passé en Arménie en 1915?
Avant le déclenchement du premier conflit mondial, l’Empire ottoman est en pleine désagrégation. Le sultan décide d’entrer en guerre aux côtés de l’Allemagne, contre les alliés et la Russie en novembre 1914.

Génocides : un texte de loi contesté mais finalement adopté
Le Parlement a définitivement adopté, lundi 23 janvier, la proposition de loi visant à réprimer la contestation des génocides reconnus par la loi, dont, en premier lieu, le génocide arménien de 1915.

Interview de Bernard-Henri LĂ©vy: Pourquoi un tel acharnement ?
Nouvelles d’Arménie Magazine : Quel a été votre premier sentiment à l’annonce de cette victoire ?
Bernard-Henri Lévy : Une très grande joie. Très grande. Car j’avais fini, ces derniers jours, et à force, par redouter le pire. Les Turcs ont mis tant de pression ! Et le petit groupe des historiens ! Et Badinter ! Lorsque les Senateurs m’ont auditionné, l’autre semaine, j’ai été frappé, chez certains, par le trouble que toute cette campagne avait fini par instiller en eux. Ils étaient convaincus, bien sûr. Mais troublés. Et je les ai quittés avec une crainte vague, une appréhension. Tout n’était pas joué. Et c’est, d’ailleurs, pourquoi il était si important de rester mobilisés jusqu’au bout.

Le Sénat français vote le texte sur la négation des génocides
Le parlement français a adopté lundi soir la proposition de loi pénalisant la négation des génocides, et notamment celui des Arméniens en 1915 par les Turcs. Cette décision risque d'approfondir la crise entre Paris et la Turquie, partenaire économique et stratégique majeur.

Le Sénat français adopte la loi condamnant la négation du génocide arménien
Après sept heures de débats houleux, le Sénat français a adopté la loi condamnant la négation du génocide arménien. Le texte adopté par 127 voix contre 86 avait déjà été approuvée par l’Assemblée nationale. Il prévoit un an d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende pour toute personne niant un génocide reconnu par la loi.

Le Parlement français adopte la proposition de loi pénalisant la négation du génocide arménien
Le Parlement français a adopté, lundi 23 janvier, dans la soirée, la proposition de loi pénalisant la négation du génocide arménien de 1915, après un ultime vote au Sénat. La chambre haute a ratifié, par 127 voix contre 86, ce texte déjà adopté par l'Assemblée nationale, le 22 décembre dernier.

Paris sÂ’attire les foudres dÂ’Ankara et la gratitude dÂ’Erevan
Erevan multiplie les signes de gratitude envers Paris après l’adoption de la loi controversée sur les génocides. A commencer par le chef de la diplomatie arménienne, Edouard Nalbandian : “Ce jour restera gravé en lettres d’or, non seulement dans l’histoire de l’amitié entre les peuples arménien et français, mais aussi dans les annales de l’histoire de la protection des droits de l’homme dans le monde. Cela confortera les mécanismes existants de prévention des crimes contre l’humanité”.

Génocide: les Arméniens d'Istanbul dubitatifs sur la loi
L'adoption par le Parlement français de la proposition de loi sur la négation du génocide arménien suscite la colère des Turcs, les Arméniens du pays préfèrent se taire. Confrontés à un déferlement négationniste dans les médias depuis que les députés français ont voté en première lecture, le 22 décembre, la loi sanctionnant la négation des génocides, les 60.000 Arméniens de Turquie adoptent un profil bas.

Les clés du marché turc en 2012
Située au point d'intersection de l'Europe, de l'Asie et de l'Afrique, la Turquie est une république parlementaire divisée en 81 provinces, dont la capitale est Ankara et le centre économique Istanbul. Le quart des 79 millions d'habitants a moins de 25 ans.

L'info vue par la TRT (2)
Le Collectif VAN vous propose cet article publié sur la TRT (Télévision & Radio de Turquie). Les articles de ce site ne sont pas commentés de notre part. Ils peuvent contenir des propos négationnistes envers le génocide arménien ou d'autres informations à prendre sous toute réserve. "Le ministère turc des Affaires étrangères a exposé sa réaction au vote français concernant les assertions arméniennes sur les incidents de 1915."

Crise diplomatique entre la France et la Turquie à propos de l'Arménie

L'Assemblée nationale française a voté, jeudi, dans un large consensus gauche-droite, la proposition de loi punissant la contestation des génocides reconnus par la France, dont celui des Arméniens. La Turquie a directement adopté des sanctions.

Nalbandian : Une journée écrite en lettres d’Or
A la suite de l’adoption de la loi proposée par la députée Valérie Boyer, à l’Assemblée nationale puis au Sénat, le 23 janvier 2012, visant à condamner la négation de tous les génocides, dont celui des Arméniens, les médias arméniens se gardent de tout triomphalisme.

Le porte-parole de l'ambassade turque sur France Info : "Si la loi est promulguée, la France va devoir jouer sans la Turquie"

Engin Solakoglu, porte-parole de l'ambassade de Turquie en France, attend la promulgation de la loi sur la contestation des génocides, votée hier au Sénat.

"Vive la France !" : le cri de joie des Franco-Arméniens
Plusieurs centaines de Français d'origine arménienne ont manifesté lundi 23 janvier devant le Sénat, à Paris. A l'annonce de l'adoption définitive du texte pénalisant la négation des génocides, notamment celui des Arméniens en 1915 par les Turcs, la foule a laissé éclater sa joie.

Haut-Karabakh: Erevan et Bakou prĂŞts Ă  rapprocher leurs positions
Lors d'une rencontre qui s'est tenue lundi à Sotchi avec la participation du président russe, les chefs d'Etat azerbaïdjanais et arménien Ilham Aliev et Serge Sargsian ont décidé de rapprocher leurs positions sur le règlement du conflit autour du Haut-Karabakh, a annoncé le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

La Turquie condamne le vote du Sénat français sur les génocides

La Turquie a vivement condamné lundi l'adoption par le Sénat français d'une proposition de loi pénalisant la négation des génocides, notamment celui des Arméniens en 1915 par les Turcs, brandissant la menace d'une "rupture totale" des relations diplomatiques.

Génocide arménien : Ankara dénonce un "manque total de respect" envers la Turquie
Les autorités turques ont vivement réagi au vote, lundi soir, de la loi pénalisant la négation en France du génocide arménien. Le vote lundi par le Sénat français d'une proposition de loi pénalisant la négation du génocide arménien est un "manque total de respect" et une "grande injustice" envers la Turquie, a affirmé le ministre turc de la Justice Sadullah Ergin, dont le pays a toujours nié ce génocide. Il a indiqué sur la chaîne d'information CNN Türk, immédiatement après l'adoption du texte, que pour la Turquie cette loi était "nulle et non avenue".

L'info vue par la TRT (1)
Le Collectif VAN vous propose cet article publiĂ© sur la TRT (TĂ©lĂ©vision & Radio de Turquie). Les articles de ce site ne sont pas commentĂ©s de notre part. Ils peuvent contenir des propos nĂ©gationnistes envers le gĂ©nocide armĂ©nien ou d'autres informations Ă  prendre sous toute rĂ©serve. "L'ambassadeur turc Ă  Paris Tahsin Burcuoğlu a montrĂ© sa rĂ©action au projet de loi votĂ© par le SĂ©nat français. " Les deux parties paieront la facture de ce vote " a-t-il dit."

Génocide arménien : l'Arménie salue un "vote historique"
Le Sénat a adopté la loi pénalisant la négation du génocide arménien, lundi soir. Ankara a immédiatement fait part de sa colère. Le vote du Sénat qui a adopté une loi condamnant la négation du génocide arménien est une "initiative historique qui contribuera à prévenir d'autres crimes contre l'humanité", a déclaré mardi Édouard Nalbandian, ministre arménien des Affaires étrangères.

Génocide arménien : le Sénat a voté, la Turquie prépare la riposte
Le parlement français a adopté lundi soir la proposition de loi pénalisant la négation du génocide arménien après un ultime vote du Sénat. L'ambassade turque à Paris menace la France de "conséquences permanentes" si la loi est promulguée.

Arménie-Azerbaïdjan: Moscou pourrait assurer une médiation
Les présidents arménien et azerbaïdjanais ont demandé à la Russie de jouer un rôle de médiateur dans l'établissement de relations entre les deux pays, a déclaré lundi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

Génocide arménien : une loi votée sous haute tension
Malgré les pressions et les intimidations, le Sénat a adopté hier soir, après sept heures de débats, la proposition de loi qui punit notamment la négation du génocide arménien en 1915. Les sénateurs ont adopté le texte par 127 voix contre 86. Seuls 237 élus sur 347 ont pris part au vote.

Vers la sanction du négationnisme
Sauf surprise, le Parlement devait adopter définitivement hier une proposition de loi pénalisant la négation des génocides. Majorité et opposition sont favorables au texte, adopté par l'Assemblée fin décembre, mais les débats s'éternisaient hier soir. Même s'il ne désigne pas de pays en particulier, il vise la Turquie pour le génocide – terme que conteste Ankara – d'un million et demi d'Arméniens en 1915.

Génocide arménien : le Parlement adopte définitivement la loi
Malgré les pressions de la Turquie, le Sénat a adopté lundi soir, après sept heures de débat, le texte sur la pénalisation de la négation du génocide arménien de 1915. L’UMP comme le PS se sont retrouvés divisés sur cette question. Retour sur des débats où droit et histoire se mêlent.

Génocide arménien. La Turquie vent debout
Le Sénat a adopté, définitivement, hier soir, le texte pénalisant la négation du génocide arménien de 1915, passant outre les menaces réitérées de représailles diplomatiques et économiques brandies par la Turquie.

Pénalisation du négationnisme : le triomphe de la justice
C’est fait. Lundi 23 janvier le Sénat a ratifié la loi votée le 22 décembre à l’Assemblée nationale. Comme pour l’extermination des six millions de Juifs tombés lors de la Shoah, on ne pourra plus nier en France le génocide arménien sans risquer une forte amende et une peine d’un an de prison. Après la Suisse, la France devient ainsi le deuxième Etat au monde à adopter une telle législation. Elle donne l’exemple à l’Europe et montre la voie pour élever le seuil de tolérance à l’égard du fléau négationniste.

L’éditorial d’ Olivier Picard - Génocide arménien : Un vote à 600 000 voix
La République n’en sort pas grandie. Ainsi les deux plus importants partis de notre démocratie ont sciemment instrumentalisé une tragédie historique pour en faire un levier électoral. Comment interpréter autrement le vote par le parlement, hier soir, de la loi pénalisant la négation du génocide arménien ?

Interview : En mémoire de Hrant Dink
En peu de mots, Rakel Dink exprime son espérance lucide, dans un contexte où justice est loin d'avoir été rendue après l'assassinat de Hrant Dink.

Des « pierres d'achoppement » rappellent les déportés de Rome
L’artiste allemand Gunter Demnig a posé à Rome, pour la troisième année consécutive, 72 « pierres d’achoppement » pour perpétuer la mémoire des juifs victimes de la Shoah. “Une personne est oubliée seulement lorsque son nom a été oublié”: Gunter Demnig donne ainsi la raison d’être de son œuvre « Stolpersteine », qui entend commémorer les juifs déportés par un signe visible, s’intégrant dans la vie quotidienne et dans le paysage urbain de Rome.

« Un sujet qui m'obsède »
L'album photos retrouvĂ© par une jeune fille dĂ©portĂ©e Ă  Auschwitz, contenant des clichĂ©s pris par des SS, trace le fil rouge du docu Album (s) d'Auschwitz rĂ©alisĂ© par William Karel et Blanche Finger, diffusĂ© Ă  22 h 45 sur France 2.

Le Sénat entérine la loi sur le génocide arménien
Les élus, bien que divisés sur la question, tant à gauche qu’à droite, ont définitivement adopté hier soir le texte déjà voté par les députés.

La loi réprimant la négation du génocide arménien définitivement adoptée
La proposition de loi destinée notamment à réprimer la négation du génocide arménien a été définitivement adoptée lundi soir par le Sénat. Le texte, déjà approuvé par l'Assemblée nationale le 22 décembre, a été voté dans les mêmes termes par le Sénat, par 127 voix pour et 86 contre.





Retour Ă  la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org