Aujourd'hui : Samedi, 24 aoűt 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du NĂ©gationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenętre !  Envoyer cette page ŕ votre ami-e !
 
Revue de presse N°2 - 09/02/12 - Collectif VAN
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] vous propose une revue de presse des informations parues dans la presse francophone, sur les thèmes concernant la Turquie, le génocide arménien, la Shoah, le génocide des Tutsi, le Darfour, le négationnisme, l'Union européenne, Chypre, etc... Nous vous suggérons également de prendre le temps de lire ou de relire les informations et traductions mises en ligne dans notre rubrique http://www.collectifvan.org/rubrique.php?r=0&page=1. Par ailleurs, certains articles en anglais, allemand, turc, etc, ne sont disponibles que dans la newsletter Word que nous générons chaque jour. Pour la recevoir, abonnez-vous à la Veille-Média : c'est gratuit ! Vous recevrez le document du lundi au vendredi dans votre boîte email. Bonne lecture.


Nicolas Sarkozy et Richard Prasquier au dîner du CRIF
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org – Malgré les pressions de toute nature, le Président de la République continue à tenir le cap sur les principes qu'il défend, concernant la pénalisation de la contestation des génocides. Invité ce mercredi 8 février au dîner annuel du CRIF [Conseil Représentatif des Institutions juives de France], Nicolas Sarkozy a déclaré : "Enfin un dernier mot sur l'antisémitisme et sur ce que vous avez dit à propos des Arméniens. D'abord je veux vous dire ma conviction, que chaque fois qu'un Juif, sur le territoire de notre République, est injurié, insulté, frappé, c'est une tache sur le drapeau tricolore. L'agression d'un Juif n'est pas l'affaire des Juifs de France, c'est l'affaire de 65 millions de Français, qui ne peuvent pas tolérer cela. Ce n'est pas une affaire communautaire, c'est une affaire nationale. Et ce que vous avez dit sur les Arméniens, je vous en remercie, parce qu'on a entendu tant de choses excessives. La Turquie est un grand pays, une grande civilisation. Mais pour être tout à fait grand, chacun doit regarder son histoire. Et chacun doit voir son histoire les zones d'ombre et les zones de soleil, de lumière. La France l'a fait sur l'esclavage, sur Vichy, sur le Vel d'hiv. Il y a là mes amis KLARSFELD, il y a là Simone VEIL. Il y a des gens qui sont des témoins de toute cette histoire. La Turquie s'honorerait en revisitant son histoire. Nous le disons à un pays ami, mais nous le disons. " Richard Prasquier, le Président du CRIF, avait auparavant, dans son discours, déclaré : " Le CRIF travaille beaucoup au dialogue inter-culturel ou inter-religieux, là où se féconde l'altérité, avec (...) les Arméniens à qui je veux témoigner avec émotion notre fraternité de mémoire". Le Collectif VAN vous propose ces deux discours en ligne sur le site de l'Elysée et celui du CRIF.

Collectif VAN : l'éphéméride du 9 février
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). "9 février 1943 -- France : Le comité local de l'Union générale des israélites de France (U.G.I.F.) est liquidé sur l'ordre de Klaus Barbie, chef de la Gestapo de Lyon. 86 juifs sont arrêtés et aussitôt déportés à Auschwitz".

Arménie : J.-P. Bacquet et la négation du génocide
« J'ai évolué sur la question » Jean-Paul Bacquet, député (PS) du Puy-de-Dôme, compte parmi les signataires de la saisine du Conseil constitutionnel sur la loi pénalisant la négation du génocide arménien de 1915, adoptée par le Parlement, le 23 janvier dernier.

Affrontements meurtriers entre le PKK et l'armée turque
Un soldat turc et treize militants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ont été tués jeudi lors d'affrontements entre l'armée turque et des militants kurdes dans le sud-est de la Turquie près de la frontière avec l'Irak, a-t-on appris auprès de sources sécuritaires.

Génocide arménien: la lettre de pression d'Ankara
Pour empêcher l'adoption de la loi pénalisant la négation du génocide arménien, la diplomatie turque avait tout tenté. C'est ce que révèle la lettre envoyée aux présidents des deux assemblées et à celui de l'UMP.

Dépêche de l'APA [ 08 fév 2012 18:09 ] - Agence de Presse d'Azerbaïdjan
Le Collectif VAN vous propose un article de l'APA (Agence de presse azérie) daté du 8 février 2012. Les articles de ce site (écrits généralement dans un français rudimentaire) ne sont pas commentés de notre part. Ils peuvent contenir des propos négationnistes envers le génocide arménien ou d'autres informations à prendre sous toute réserve. "La diaspora azerbaïdjanaise et turque lance une nouvelle campagne liée à l’anniversaire du génocide de Khodjaly. Comme rapporte l’envoyée de l’APA, on envoie des lettres et photos sur le génocide de Khodjaly."

Loi pénalisant la négation du génocide arménien : le débat oppose (aussi) les juristes
Les excès du négationnisme doivent-ils être bannis par un interdit légal ? D'éminents avocats livrent leur point de vue sur la controverse. "Doit-on pénaliser la négation des génocides ?" À l'heure où le Conseil constitutionnel examine la loi réprimant la négation du génocide arménien, un débat organisé par l'Institut de droit pénal du barreau de Paris le 6 février 2012 s'est penché sur l'opportunité d'une telle loi qui, si elle est validée par les Sages, punira d'un an de prison et de 45 000 euros d'amende le fait de contester ou de minimiser de façon outrancière les crimes de génocide reconnus par la loi française et notamment celle votée en 2001 reconnaissant l'existence d'un génocide des Arméniens entre 1915 et 1917.

Un génocide, sans guillemets
Jean Daniel est l’un des éditorialistes les plus respectés du journalisme français. Fondateur du Nouvel Observateur, il offre depuis des décennies un regard humaniste et pondéré sur les événements et les évolutions du monde. Il est étonnant, dès lors, de voir la manière dont il s’est empêtré dans le débat sur le génocide arménien. Dans des articles parus en janvier, Jean Daniel ne s’est pas seulement opposé au vote de la loi pénalisant la négation des génocides, au nom de la « liberté pour l’histoire », mais il a également exprimé des doutes sur « l’intention d’extermination de tout un peuple », imputée aux massacres perpétrés sur l’ordre du gouvernement ottoman lors de la Première Guerre mondiale.

Turquie - Pas de diffamation contre Hrant Dink
La 4ème chambre de la Cour d’appel de turquie a annulé un verdict en faveur de la famille de Hrant Dink. La famille avait poursuivi en justice la chaine de télévision TRT pour avoir diffusé un documentaire intitulé « le Labyrinthe des Shahs » affirmant que le documentaire avait donné l’impression que Hrant Dink était responsable du massacre de Maras.

Bosnie: Criminels de guerre Ă  la Une
Un journal bosnien a révélé dans ses colonnes les adresses de 11 présumés criminels de guerre serbes. Dans la chasse aux criminels de guerre, le journal bosnien «Dnevni Avaz» a décidé d'opter pour la manière forte. Ce grand quotidien a publié dans ses colonnes les noms, les photographies et les adresses de 11 Serbes, accusés d'avoir participé à des massacres durant le conflit qui a duré de 1992 à 1995. Collectivement, ce groupe serait responsable de la mort d'environ 300 personnes. Les faits se sont déroulés en 1992, près de la ville de Bihac, dans le Nord-Ouest de la Bosnie.

«On peut continuer à minorer le génocide rwandais»
Pourquoi la récente loi sur la négation du génocide arménien a-t-elle été amputée d’un paragraphe, pourtant fondamental ? L’avocat Lef Forster qui déplore ce «coup de gomme» dans le texte initial, revient sur les vrais enjeux de cette loi, examinée en ce moment par le Conseil constitutionnel.

Le Parlement européen demande à la Turquie de reconnaître le génocide arménien
Le porte-parole du Parlement européen, Martin Schulz, a annoncé que la Turquie devrait être prête à enfin reconnaître le génocide arménien. Schulz a également déclaré mardi soir qu’il approuve la décision récente du Parlement français qui punit la négation du génocide arménien.

Le président soudanais appelle les déplacés à rentrer chez eux
Le président soudanais Omar el-Béchir, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale pour crimes contre l'humanité au Darfour, a appelé mercredi les quelque deux millions de déplacés de cette région en guerre à rentrer chez eux.

La Turquie réclame une conférence internationale sur la Syrie
Ahmet Davutoglu, ministre turc des Affaires étrangères, entend "organiser dans les plus brefs délais une conférence internationale avec les acteurs régionaux et internationaux sur la crise syrienne."

Un Traitement inégalitaire des victimes de Génocides
amenews : Avez-vous été satisfaite ou non de la couverture de l’événement du 23 janvier par les médias ?
Valérie Boyer : Je n’ai pas vu grand-chose. C’est vrai que globalement la presse manque d’intérêt pour le sujet. Le seul intérêt qu’elle a manifesté, c’est d’être contre.

La longue marche des kurdes malgré le froid glacial
Loin des yeux et des médias internationaux, loin des intérêts économiques et politiques des gouvernements européens, des centaines de kurdes, âgés de 18 à 70 ans, marchent depuis 1er février dans les villes européennes pour un statut politique au peuple kurde.

Loi sur la négation du génocide arménien : que peut faire le Conseil constitutionnel ?
J’ai signé avec soixante-quatre autres députés, un recours au Conseil constitutionnel pour qu’il se prononce sur la constitutionnalité de la loi sur la négation du génocide arménien. Il faut se réjouir que des députés et des sénateurs aient décidé, parfois contre l’avis de leur groupe, d’engager cette démarche, comme le permet la Constitution, qui prévoit que 60 députés ou 60 sénateurs peuvent saisir le Conseil constitutionnel. Il est probable que ce dernier l’aurait été, en tout état de cause, à la faveur d’une question prioritaire de constitutionnalité.



Retour Ă  la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org