Aujourd'hui : Mardi, 19 novembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du NĂ©gationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenętre !  Envoyer cette page ŕ votre ami-e !
 
Ce négationnisme qui ne concerne pas la France - II
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Depuis 2006, le Collectif VAN alimente un Observatoire du Négationnisme qui liste les événements concernant la négation du génocide arménien. Un travail visiblement plébiscité par le CCAF puisqu'il l'a repris dans les pages 13 à 16 de son Dossier de presse préparé en décembre 2011 pour les médias et les parlementaires français.

La rubrique "Annexe 1 : Les actes négationnistes commis sur le territoire français" est en effet presqu'exclusivement composée des éléments mis à disposition par le Collectif VAN dans son Observatoire du Négationnisme , même si, et c'est sans doute un simple oubli, la mention "Collectif VAN - Observatoire du Négationnisme" manque à l'appel sur le document du CCAF, diffusé à grande échelle sur internet et les réseaux sociaux.

La sélection de ce dossier de presse se concentre - à juste titre au regard de l'actualité du vote de la proposition de loi de Valérie Boyer à l'Assemblée nationale, puis au Sénat - sur les événements qui se sont produits en France. Dans le cadre de l'échéance des délibérations du Conseil Constitutionnel, le Collectif VAN a mis à jour et complété à la mi-février ce récapitulatif, afin de faire prendre conscience de ce négationnisme "qui ne concerne pas la France"... Nous vous invitons à en prendre connaissance.


Reproduction autorisée en citant la source : Collectif VAN - Observatoire du Négationnisme


Cela se passe en France ou cela vise des Français

Depuis une dizaine d’années, sur la thématique du génocide arménien, se met en place en France une négation perverse et provocatrice sur tous les forums internet, sur tous les médias on-line et les réseaux sociaux, sur YouTube et sur des dizaines de sites internet dédiés aux « allégations arméniennes ». Ces sites racistes font de la falsification historique et de la stigmatisation des Arméniens, leur fonds de commerce (voir listing de ces sites à la fin de ce dossier). Les victimes arméniennes et leurs descendants sont présentés comme des terroristes ou au moins des ultra-nationalistes. A l’inverse, les négationnistes y sont systématiquement désignés comme cibles de la « turcophobie » et de « l’islamophobie ». Cette accusation infondée, tout comme celle qui vise à faire de la diaspora arménienne un danger pour la « liberté d’expression », vise à manipuler l’opinion publique. Alors que la Turquie use et abuse de pressions économiques, diplomatiques, universitaires, juridiques et politiques autrement plus inquiétantes pour l’indépendance de la France, qu’elle finance à travers le monde des chaires et des instituts turcs d’histoire « officielle », que ses think tank ouvrent leurs portes aux jeunes Français, doctorants en histoire, qui réfutent sur internet les «allégations arméniennes», qu’elle pratique une désinformation grossière auprès de ses touristes, qu’elle éduque ses millions d’élèves et d’étudiants – futurs citoyens européens ? – dans la haine des Arméniens, qu’elle exporte un négationnisme terriblement offensif y compris dans le cadre des programmes Erasmus et au sein des communautés turques de l’étranger, qu’elle réprime la liberté d’expression – en se réservant le droit de poursuivre au titre de l’Article 301 du Code Pénal tout citoyen turc qui affirmerait la réalité du génocide arménien -, bref qu’elle aligne des moyens médiatiques, financiers et logistiques contre lesquels il est impossible de lutter avec des moyens purement académiques, ces sites négationnistes - forts de l’appui moral d’un quarteron d’intellectuels français - soutiennent que ce sont « le dangereux lobby arménien » et les lois françaises dites mémorielles qui menacent la démocratie.

Les médias relayent trop souvent sans aucune analyse ce positionnement « politiquement correct ».



4 mai 2010, à Clermont-Ferrand : Un protocole d’amitié est signé entre la ville socialiste de Clermont-Ferrand et la ville de Sivas (Turquie), qui se trouve pourtant aux mains du « Parti de la Grande Union » (Büyük Berlik Partisi, BBP), parti d'extrême-droite se réclamant de l'ultranationalisme et de l'islamisme. A noter : les militants du BBP protestent violemment chaque 24 avril contre les commémorations du génocide arménien organisées courageusement par des intellectuels turcs à Istanbul. Ces relations « contre-nature » entre la gauche française et l’extrême-droite turque est symptomatique d’une réalité qui pose problème : des personnalités connues comme étant proches de l’extrême-droite turque adhèrent à des partis français, belges, allemands - essentiellement les partis de gauche, le Parti Socialiste et les partis écologiques, traditionnellement plus ouverts que les partis conservateurs - pour y faire obstacle aux reconnaissances du génocide arménien. Les pétitions, tracts et affiches négationnistes qu’elles diffusent en turc lors des campagnes électorales ne reflètent en rien les positions humanistes des partis auxquels elles ont adhéré. Elles s’efforcent d’y avoir une influence déterminante et y arrivent, malheureusement, au PS belge notamment, mais également en France.
Protocole d'amitié entre l’extrême-droite turque et le PS
Génocide arménien: pour ne pas blesser, on signe des pétitions sans trop savoir

5 Juin 2010 à Avignon : Profanation du Mémorial arménien. Quatre individus jettent un pavé ou une pierre contre la plaque commémorative située à l'arrière de la stèle de Jean Althen qui est brisée en deux.
Rocher des Doms: La plaque de commémoration du génocide arménien brisée

31 octobre 2010 : Mail envoyé au Collectif VAN par orhan.polycom@hotmail.fr - Nom: purement - Prénom: raçiste Email: orhan.polycom@hotmail.fr - Sender's IP and Host: ip-62-241-75-166.evc.net -
Message : vous avez envahi la france, les tv, la politique, les industries, vous etes des voleur, capable de boir le sang des pauvres, de tirer sur des genrs pas armés vous les israeliens!!! derriere tous ces écrans, cette presse du monde entier, redige pour l'interet d'israel et de son peuple sioniste. il faut dire stop a ce pays de 10millions d'habitant dans le monde, et ca va venir.

25 novembre 2010 : Mail reçu par le Collectif VAN de Nom : « Fière d'être TURC » « Prénom: Pour l'islam, la nation et le peuple » - Email: la.nation@d'abord.tr - Sender's IP and Host: 131.105.29-93.rev.gaoland.net -
Message : Nous continurons ce que nos ancêtres ont commencé. La renaissance de l'empire ottoman est en bonne voie.
Occupe toi de la misère qui frappe ton peuple. Continue à cutiver la haine envers les turcs et tu en récolteras les fruits.
Et toi, as-tu oubliés le GENOCIDE que tu as commis ?


30 novembre 2010 : Le Français Bruno Chaouat est poursuivi - en tant que directeur du Centre d'études sur la Shoah et les génocides à l'Université du Minnesota, Etats-Unis -, par la Turkish Coalition of America pour prétendue diffamation. La cause ? Etait postée, sur le site du Centre d’études, une liste de liens qui nient, relativisent ou minimisent le génocide arménien, dont le site de la Turkish Coalition of America, sous la rubrique "sites de recherche peu fiables". La TCA [Turkish Coalition of America] et Sinan Cingilli, étudiant en première année, ont intenté un procès à l'université du Minnesota, au Président Bob Bruininks et à Bruno Chaouat, Directeur du Centre d’études de l'holocauste et du génocide de l’Université. Le chercheur français dénonce « le national-narcissisme turc » qui « recourt à la chicane, au truchement d'associations ou de lobbies soi-disant indépendants du gouvernement turc » pour exercer « une censure qui ne se limite pas au territoire de la Turquie mais affecte les chercheurs du monde entier, contraints de se demander, avant de publier un article ou un livre, s'ils auront les moyens de s'offrir les services d'un avocat, dans le meilleur des cas, et d'un garde du corps, dans le pire. » Le 30 mars 2011, la Cour fédérale du District a rejeté la plainte de la Turkish Coalition of America. Mark Rotenberg, le responsable du service juridique de l’Université, a déclaré: « Cette affaire a été suivie de près par les chercheurs du monde entier en raison de ses importantes implications pour la liberté académique.»
USA : l’enseignement des génocides menacé ?
Lois mémorielles : l'indignation sélective de Pierre Nora
USA : la Turkish Coalition of America déboutée

25 Janvier 2011, à Strasbourg au Conseil de l'Europe : Le président turc Abdullah Gül nie le génocide des Arméniens.
Abdullah Gül reconnaîtrait-il le génocide arménien ?

Mars 2011 : L’État turc édite en 11 langues, dont le français, un ouvrage promotionnel consacré à la Turquie dans lequel un chapitre affirme la négation du génocide arménien.
Turquie : livre promotionnel négationniste en 11 langues

18-21 Mars 2011 à Paris : Salon du Livre, Porte de Versailles. Distribution gratuite d’un livret intitulé « 2000 ans d’Histoire de la Turquie », dans lequel est nié le génocide arménien.
RĂ©action Ă  la Provocation NĂ©gationniste Turque

6 Avril 2011 à Paris : Au Sénat, le Secrétaire d’État turc Egemen Bagis déclare « Il n’y a jamais eu de génocide arménien en Turquie ».

Du 15 au 24 juin 2011, à Paris : Une exposition de photographies de Khatchkars [croix de pierre arméniennes ciselées, datant, pour certaines, des tous premiers siècles après J.C.], est co-organisée par l’UNESCO et l’Ambassade d’Arménie au siège de l’UNESCO. Les instances de l’UNESCO exigent, juste avant l’inauguration, que soient retirées les légendes présentes sous chaque photo et qui mentionnent les lieux où se trouvent ces Khatchkars (à savoir, en plus de l'Arménie actuelle, les territoires historiques de peuplement arménien : la Turquie et l'Azerbaïdjan). En censurant de simples informations historiques et géographiques considérées comme élémentaires dans toute manifestation culturelle de ce type, l’UNESCO fait - bien qu’elle s’en défende - un choix politique clair et pas franchement glorieux, destiné à occulter une présence arménienne précédant de plusieurs siècles l’arrivée des Turcs Seldjoukides en Anatolie. L’UNESCO est-elle contrainte à cette politique ou pratique-t-elle l'autocensure ? Même si l’UNESCO est un organisme international, ce sont bien des citoyens français qui, pour certains d’entre eux, voient leur mémoire bafouée, et pour d’autres (les visiteurs n’ayant pas de connaissances spécifiques sur le sujet) se voient soumis à une désinformation patente.
Que se passe-t-il Ă  lÂ’UNESCO ?
La langue de bois, art immatériel préservé par l’Unesco

Dernier trimestre 2011/Premier trimestre 2012 : A l’occasion du vote de la loi Boyer pénalisant la négation du génocide arménien, une arménophobie « des beaux quartiers » s’affirme en France. Elle distille dans tous les médias un négationnisme insidieux - d’autant plus dangereux qu’il émane de cercles intellectuels supposés « irréprochables » - et dont on se demande s’il n’est pas lié à des intérêts personnels ou du moins purement politiques : il en est ainsi des articles et interventions concernant le génocide arménien et signés d’éminents « non-spécialistes » de cette question historique. Leurs propos dépassent le cadre d’une simple opposition intellectuelle à la loi, pour entrer dans le champ d’une désinformation visant à mettre en doute l’intention d’extermination dans le cas du « génocide » arménien, terme qu’ils mettent par ailleurs entre guillemets. Citons la désormais célèbre phrase « Si vous écrasez trois mouches, on peut aussi vous parler d’un génocide » (Pierre Nora, historien, invité sur France-Inter le mercredi 12 octobre 2011, qui a réfuté en ces termes le qualificatif de « génocide » pour le génocide arménien), ou l’affirmation de Jean Daniel : « il y a génocide non pas simplement lorsqu’il y un crime plus ou moins collectif mais lorsqu’il y a intention d’extermination. Le cas n’est nullement prouvé en ce qui concerne les massacres des Arméniens par les Turcs. »
Pierre Nora : retranscription de ses propos
Loi sur le génocide arménien : l'impasse
Les nuées de 2012
France Culture - MĂ©moire et histoire dans RĂ©pliques par Alain Finkielkraut


Notons que « la version turque de l’histoire » continue à s’imposer au sein des agences de presse françaises et internationales, l'AFP, l'AP et Reuters : elles ont une fâcheuse tendance à reprendre à leur compte, sans discernement, la propagande d'Ankara et opposent systématiquement le nombre des victimes « selon les Arméniens » (alors qu’il s’agit de l’estimation des historiens) à celui des victimes décomptées « selon les Turcs », tout comme elles exposent les « deux thèses en présence ». Jusqu’à très récemment, l’AFP mettait encore presque systématiquement le terme «génocide» entre guillemets (comme le fait encore sciemment Jean Daniel, du Nouvel Observateur). Les journalistes suivent souvent un parcours fléché lorsqu’il s’agit d’aborder les relations arméno-turques. Et par le jeu des reprises de dépêches, le négationnisme anti-arménien fait son nid en France, en Europe et aux Etats-Unis.
AFP Négationniste ? Les Arméniens affirment que jusqu'à 1,5 million des leurs ont péri dans un «génocide »
95 ans... et l’AFP continue à mettre des guillemets sur le mot génocide

La Turquie a menacé de quitter Euronews si le Sénat français adoptait la proposition de loi sur le génocide arménien. La radio et télévision nationale turque TRT est entrée en 2009 dans Euronews, devenant actionnaire à 15,5%. Cela explique sans doute la présentation mensongère des événements historiques de 1915 sur Euronews : « Le parti dit des “Jeunes Turcs” au pouvoir tente de rallier les Arméniens, mais les Russes les retournent en leur faveur. C’est alors que débute ce sombre épisode qualifié par les uns de génocide, et par la Turquie comme d’une mesure destinée à défendre l’empire».
Génocide arménien: Euronews pourrait perdre gros
Que s’est-il passé en Arménie en 1915?
Les relations arméno-turques, la diaspora et la presse


Voir également le dossier « Les relations arméno-turques, la diaspora et la presse », préparé par le Collectif VAN le 13-10-2009.

La proposition de loi de Valérie Boyer, débattue à l’Assemblée et au Sénat, donne l’occasion d’assister à un lobbying acharné via de grands groupes industriels et financiers français et américains, commerçant avec la Turquie ou implantés sur place. Ils sont instrumentalisés pour stopper les reconnaissances du génocide arménien et faire pression sur les hommes politiques.

22 décembre 2011, à Paris : Alors que les Députés Français débattent de la proposition de loi réprimant la contestation des génocides reconnus par la France, des milliers de manifestants négationnistes turcs se rassemblent dès 5h du matin devant le Palais Bourbon, brandissant des drapeaux turcs et des panneaux négationnistes. Un homme crie « Mort aux Arméniens » avant de se voir intimer l’ordre de se taire par le service d’ordre.
Pénalisation du négationnisme : les photos des manifestants turcs (III)

25 décembre 2011 : Le site de Valérie Boyer, députée UMP à l'origine de la proposition de loi réprimant la négation des génocides dont celui des Arméniens, est victime, dimanche 25 décembre, d'un piratage émanant de hackers nationalistes turcs. La députée des Bouches-du-Rhône a également reçu des "menaces de mort, de viol, de destruction et des injures et des insultes". Valérie Boyer a précisé que ses parents et ses enfants ont aussi été visés. "Il n'est pas possible de se laisser insulter en tant que personne mais aussi par rapport à ses fonctions (de parlementaire), donc je me dois de déposer plaine, ce que je ferai", a-t-elle ajouté. Le Collectif VAN, qui reçoit régulièrement des menaces provenant de négationnistes, exprime son indignation devant de tels agissements et présente son soutien non-partisan à une élue de la République française, menacée pour ses engagements. Il exprime son inquiétude de voir la violence et la haine anti-arméniennes (dont Mme Boyer fait indirectement les frais) attisées, en France, par la virulence des attaques du chef du gouvernement turc.
Valérie Boyer reçoit des menaces de mort et de viol

18 janvier 2012 : La sénatrice Ecologie/les Verts du Val-de-Marne, Esther Benbassa, fait les frais de l’approche « intéressée » de la Radio MIT (Made In Turkey) : les animateurs de cette radio internet de Villeurbanne pensent – à tort - pouvoir compter sur elle pour réfuter la « thèse » d’un génocide, la parlementaire s’étant exprimée dans Libération contre la loi de pénalisation du négationnisme. Esther Benbassa comprend très vite l’état d’esprit de ses interlocuteurs et avec son franc-parler habituel, elle leur signifie qu’elle ne parle pas « avec des négationnistes ». Détail plaisant : la radio MIT (Made In Turkey), qui conforte la jeunesse franco-turque dans son déni du génocide arménien, reprend l’acronyme des services secrets turcs…
Esther Benbassa contre les "propos négationnistes"

20 janvier 2012 : Le Proviseur d’un Lycée de Saint-Dié (Vosges) annule une conférence sur le génocide arménien au motif que le contexte n’est pas propice pour aborder sereinement ce sujet et que l’établissement doit rester neutre…

21 janvier 2012, à Paris : De 15 à 30 000 manifestants négationnistes défilent de Denfert Rochereau au Sénat. Parmi eux les militants ultra-nationalistes du Comité Talaat Pacha (l’équivalent d’un Comité Adolf Hitler). Selon la presse azérie, et plus particulièrement du site canaz.tv, la manifestation négationniste a été préparée sous l’égide de l’Ambassade de Turquie en France. Des ressortissants turcs sont venus de toute l'Europe, acheminés par 120 cars. Au cours de la manifestation, des slogans négationnistes ont été ostentatoirement lancés et des banderoles niant le génocide arménien ont été déployées dans les rues de Paris.
Loi Contre la Négation du Génocide arménien : manifestation turque à Paris


*********************************************

Reproduction autorisée en citant la source :
Collectif VAN - Observatoire du NĂ©gationnisme


*********************************************

Sites francophones diffusant des thèses négationnistes et racistes anti-arméniennes, anti-grecques et anti-kurdes

A noter : depuis le vote au Sénat de la loi pénalisant la négation des génocides, le 23 janvier 2012, certains de ces sites ont été temporairement – ou sont encore – désactivés*. Leurs animateurs (anonymes) prétendent avoir été hackés par « des nationalistes arméniens ». Il est probable que cette « coupure » leur donne plutôt l’opportunité de faire le ménage…

www.turquie-news.fr
Les articles du site négationniste Turquie News sont repris sur de nombreux sites. Ce site sert de tribune à beaucoup d’associations franco-turques, déclarées en bonne et due forme.

http://turquienews.20minutes-blogs.fr/
Présent sur Facebook également

www.info-turc.org
(reprise des articles de Turquie News)

www.tetedeturc.com
Tête de Turc « Le site des amis de la Turquie »

www.armeniens.net
Collectif des Démocrates Arméniens d'Europe [CDAE]
A noter : ce site n’a d’arménien que le nom. Il usurpe une identité arménienne et diffuse avec virulence des thèses négationnistes et injurieuses.

www.collectifcivic.org
Collectif dÂ’Information et de Vigilance Citoyenne
Association déclarée au J.O. Reprend plus ou moins le nom et l’objet de l’association anti-négationniste Collectif VAN mais diffuse des articles du site négationniste Turquie News!

http://armenologie.blogspot.com/
Arménologie, « Le peuple arménien, son histoire, ses mœurs, ses mentalités »
Blog négationniste tenu par « SibiryaKurdu » qui se décrit angéliquement en ces termes : « Apolitique mais au fond plutôt de gauche, je me définirais volontiers comme quelqu'un de tolérant et modéré, voyageur romantique, bibliophile invétéré, ouvert sur le monde qui m'entoure, j'observe attentivement l'Autre et cherche à le comprendre. »

http://jeunes-turcs.blogspot.com/
Jeunes-Turcs « Le blog francophone des nostalgiques du Comité Union et Progrès et de la Révolution de 1908 ». Tout est résumé dans le titre…

http://peuple-kurde.blogspot.com/
Kurdologie « Blog en l'honneur de ce peuple indo-européen méconnu ».
En fait, il s’agit d’un blog dédié à la critique haineuse des Kurdes.

http://mensongesdelhistoire.blogspot.com/
Mensonges de l’Histoire « Déformée, amplifiée, utilisée à des fins politiques, il est souvent difficile de retrouver
"la vérité", ou du moins le non-faux dans les iconographies tant de l'histoire officielle que des alternatives. »
Comme par hasard, la « Vérité » est l’historiographie négationniste turque.

http://chretiensdorient.blogspot.com/
Chrétiens d'Orient « Qui sont-ils ? Comment vivent-ils ? »

http://hellenologie.blogspot.com/
Les Grecs, c'est la démocratie et la philosophie, dit-on. Mais encore ?

www.imprescriptible.us
Ce site négationniste usurpe le nom de sites arméniens. Et il détourne un slogan du Collectif VAN (« Génocide oublié, Europe bousillée ») qui devient ici « Les Azéris oubliés? L'Europe bousillée! ».

www.yvesbenard.fr
‘Auteur’ de « Génocide arménien, et si on vous avait menti ? »

www.turquieeuropeenne.org
TurcicaVox (reprise des articles négationnistes de Turquie News et usurpe le nom du site Turquie Européenne.eu).

http://collectifvan.free.fr/
Utilise notre nom et l’un de nos visuels détourné pour dénoncer un « génocide » des Azéris.

http://www.bleublancturc.com/Turcophilie/portrait_reynald.htm


Site de la revue trimestrielle ARMÉNICHANTAGE
revurevi.net/armechant aaargh (http://aaargh.codoh.info/)
http://aaargh.codoh.info/fran/genoplusgros/armen/chantage/armechant1.pdf
http://aaargh.codoh.info/fran/genoplusgros/armen/chantage/armechant2.pdf
http://aaargh.codoh.info/fran/genoplusgros/armen/chantage/armechant3.pdf
http://aaargh.codoh.info/fran/genoplusgros/armen/chantage/armechant4.pdf
http://aaargh.codoh.info/fran/genoplusgros/armen/chantage/armechant5.pdf
http://revurevi.net/armechant/armechant6.pdf


* Pour les sites « en travaux », il suffit de taper dans le moteur de recherche Google leur adresse url suivie du mot « arménien » : de nombreuses pages apparaissent dans le cache de Google…

Nota CVAN : En cherchant sur Google « armenian allegations » ou « so-called genocide », on déniche de nombreux sites négationnistes en anglais. Les sites négationnistes francophones proposent aussi une liste de liens à l’international. Quelques noms de sites en anglais : “Armenian Allegations Concerning the 1915 Events”, “Armenian Genocide Debate”, “Armenian Genocide Resource Center”, “History of Truth”, “Karabakh in Documents”, “Tall Armenian Tale”, “The Ottoman Armenian Tragedy”, “Turkish Mortality and Migration”.

Le très officiel site du Ministère turc de la “Culture” et du Tourisme diffuse en 8 langues sa propagande anti-arménienne :

http://www.kultur.gov.tr/FR/belge/4-60/assertions-armeniennes-et-vrites---cd.html

http://www.kultur.gov.tr/FR/belge/4-888/articles.html


*********************************************

Reproduction autorisée en citant la source :
Collectif VAN - Observatoire du NĂ©gationnisme



Lire la suite

Ce négationnisme qui ne concerne pas la France - I


Téléchargez le pdf - Récapitulatif ci-dessous:




Retour Ă  la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 RĂ©capitulatif




   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org