Aujourd'hui : Lundi, 22 avril 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 27 mars
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:

Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende photo: Un convoi de 1 112 déportés du camp de transit de Compiègne (France) part pour le camp d'extermination d'Auschwitz. Les juifs français étant encore protégés, le convoi comprend surtout des juifs de nationalité étrangère. 19 d'entre eux seulement survivent jusqu'à la libération d'Auschwitz, en 1945.


Ça s'est passé un 27 mars (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

27 mars 1247 -- Une petite chrétienne est trouvée morte à Valréas (province du Dauphiné). Selon la rumeur, les juifs ont tué l'enfant afin d'accomplir un meurtre rituel. 3 juifs de Valréas sont immédiatement arrêtés, torturés et brûlés sur le bûcher. Par la suite, d'autres juifs de la région sont eux aussi arrêtés, torturés puis brûlés.
Israelvivra.com

27 mars 1605 -- Un autodafé se déroule dans la ville d'Evora (Portugal). Un juif clandestin, qualifié de « judaïsant », est livré au bras séculier par l'Inquisition afin d'être brûlé vif.
Israelvivra.com

27 mars 1854 -- Début de la guerre de Crimée: la France et l'Angleterre déclarent la guerre à la Russie pour soutenir l'Empire ottoman. Cette décision entraîne le déclenchement de la guerre de Crimée. Les forces franco-britanniques l'emporteront sur la Russie après le terrible siège de Sébastopol de septembre 1854 à septembre 1855. La paix sera signée à Paris le 30 mars 1856.
La Citoyenneté
L'Internaute

27 mars 1913 -- Empire ottoman: début du mandat de Tahsin [Uzer] en tant que préfet de Van(fin du mandat le 30 septembre 1914). Né dans la ville de Salonique dont il fut le kaymakam (gouverneur) du district central en 1908. Ce fut un membre actif du Comité Union et Progrès.
Pendant la première guerre mondiale:
*préfet de Van du 27 mars 1913 au 30 septembre 1914
*préfet d'Erzeroum du 30 septembre 1914 au 10 août 1916
*participe à la réunion de février 1915 à Erzeroum autour du Dr. Bahattin Şakir de préparation du génocide des Arméniens.
*préfet de Şam (Damas) du 10 août 1916 au 20 juin 1918
*préfet de Smyrne du 30 octobre 1918 - 22 novembre 1918
*député de Smyrne du dernier parlement ottoman déposa aux procès de Trébizonde et de Kharput. A la deuxième séance de ce dernier procès, il identifia Dr. Bahattin Şakir comme le chef opérationnel de l'Organisation spéciale et précisa qu'il utilisait des « codes spéciaux » pour communiquer avec les ministres de la Guerre et de l'Intérieur.
*arrêté par les Britanniques et exilé à Malte en 1920 pour sa participation aux massacres des Arméniens
*Pendant la période kémaliste:
*député de Smyrne et d'Erzeroum (1927 et 1935) dans les parlements 1,2,3,4 et 5
Imprescriptible.fr : Tahsin [Uzer]

27 mars 1919 -- Empire ottoman: arrestation de Cevad bey, commandant militaire de Constantinople, Yusuf Ziya bey, membre du Comité central jeune-turc, et de Necati bey.
*** (La Renaissance, n° 100, 28 mars 1919; Kévorkian, 2006 :882).
Mass Violence - par Raymond Kévorkian

27 mars 1919 -- Empire ottoman/quinzième audience de la série des procès de Yozgat : l'un des secrétaires privés de Talat, avant la guerre, a révélé dans ses mémoires que Talat avait l'habitude de se livrer à de telles pratiques, que l'auteur Falih Rıfkı (Atay) décriait comme « trompeuses » et « menteuses » (yalan, aldatıcı). En outre, lors de la quatrième audience de la série des procès de Yozgat (11 février 1919), le député de cette province, Şakir, témoigna personnellement que, parallèlement aux ordres de déportation, Talat donnait des ordres « secrets » d'extermination (imha). Lors de la quinzième audience de la même série de procès (27 mars 1919), un commissaire de province (mutasarrıf) attesta du recours à la même méthode. Des câbles secrets furent produits comme preuves à la neuvième audience (22 février 1919) et à la douzième audience (6 mars 1919) de la même série de procès pour soutenir l'accusation qu'une intention secrète de massacre sous-tendait l'ensemble du système de déportations. L'un était expédié par le chef de la gendarmerie de Boğazlıyan, l'autre venait du Chef du Bureau de Recrutement du même lieu. Genocide: A Critical Bibliographic Review, Vol. 2 (Israel W. Charny, ed.)London: Mansell Publishing; New York: Facts On File, 1991 © 1991 by Institute on the Holocaust and Genocide
Imprescriptible.fr: Les faibles espoirs de combler les lacunes bibliographiques

27 mars 1920 -- Empire ottoman/Opération Némésis: Vahe Ihsan, traître arménien, abattu par Archavir Chiragian le 27 mars 1920 à Constantinople. De 1920 à 1922 a lieu sur trois continents, une traque des responsables du génocide des Arméniens. L'Opération Némésis a été décidée en Arménie alors indépendante par le parti Dachnaktsoutioun au Congrès d'Erevan de 1919. Organisée à partir de Boston et Constantinople, répercutée à Genève, exécutée à Berlin, Rome et Tiflis.
Imprescriptible.fr: Opération Némésis

27 mars 1920 -- Conférence de la Paix : M. Briand a, le 27 mars 1920, fort bien expliqué à la Chambre des députés française que si la France avait réclamé sa part d'influence et d'intérêts en Asie Mineure, elle n'y était cependant allée qu'appelée par les peuples de ce pays, sollicitée par eux, dans leur intérêt autant que dans son intérêt propre. Voici un extrait des explications de M. Aristide Briand sur le caractère économique et moral des accords de 1916 qu'il avait conclus en qualité de Président du Conseil français : « Or, par quoi les accords de 1916 ont-ils été inspirés ? D'abord par le souci de sauvegarder les grands intérêts traditionnels et séculaires de la France, par la préoccupation légitime de lui garder dans la Méditerranée la large part d'influence qu'elle a le droit d'y avoir, mais aussi parce que les délégués les plus autorisés de ces populations de l'Orient - et c'était à l'honneur de mon pays qu'il en fût ainsi - venaient supplier celui qui avait alors la responsabilité de diriger le gouvernement de la France de ne pas les abandonner, de jouer en Asie Mineure le rôle séculaire de protectrice et de libératrice qui a mérité à notre patrie, dans ces pays, la grande autorité et la confiance absolue dont elle y jouit. » Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devantle problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible.fr : Les accords secrets interalliés sur la Turquie et leur modification pendant la Conférence de la Paix

27 mars 1940 -- Auschwitz : Himmler ordonne la construction d'un camp de concentration. Heinrich Luitpold Himmler (7 octobre 1900, Munich - 23 mai 1945, Lüneburg) fut l'un des plus hauts dignitaires du Troisième Reich. Il était le maître absolu de la SS (Reichsführer-SS), chef de la police allemande (Chef der Deutschen Polizei), dont la Gestapo et, à partir de 1943, ministre de l'Intérieur du Reich, commandant en chef de l'armée de réserve de la Wehrmacht, (Befehlshaber des Ersatzheeres der Deutschen Wehrmacht). Il est également considéré comme le Jahrhundertmörder (« meurtrier du siècle ») par certains auteurs allemands. Il s'est suicidé le 23 mai 1945 pour échapper à tout jugement ultérieur.
Wikipedia
Wikipedia: Heinrich Himmler

27 mars 1942 -- Les notables et intellectuels juifs, arrêtés par les nazis le 12 décembre 1941 lors d'une rafle à Paris, sont déportés vers les camps d'extermination de l'Est.
Israelvivra.com

27 mars 1942 -- 1942, année de sinistre mémoire marquée par le début de la déportation des juifs de France, qui en trois ans allait coûter la vie à plusieurs dizaines de milliers d'entre eux. Le 27 mars de cette année-là, le premier train de déportés juifs quittait la France pour l'Allemagne. Plus exactement pour le camp d'Auschwitz-Birkenau, dans la Pologne occupée par Hitler. 1 112 hommes en tout. 19 seulement en reviendront, dont Simon Gutman (88 ans) et Jacques Smaer (90 ans). Les deux derniers témoins en vie de ce convoi de la barbarie nazie, les deux derniers rescapés encore en vie, témoignent: "Le premier train de juifs de France est parti de la gare du Bourget, avec une halte à Compiègne. Constitué de wagons de troisième classe (les wagons à bestiaux apparaîtront avec le deuxième convoi), il transportait 550 internés de Drancy et 550 « notables » enfermés à Royallieu. « Il concrétisait la mise en route de la solution finale en France. Les fils et filles des déportés juifs de France ». Le sadisme y était déjà à l'oeuvre : entassés les uns sur les autres, les déportés étaient privés d'eau et de nourriture et ne pouvaient pas se déplacer, y compris pour satisfaire un besoin naturel. Les plus âgés s’évanouissaient. « Le voyage a duré trois jours et trois nuits, nous étions angoissés », précise Jacques Smaer. « Il nous avait été dit au départ que nous allions dans les Ardennes pour travailler, se souvient Simon Gutman, et nous réclamions en vain à boire quand le train s’arrêtait. Même les personnes vêtues de la tenue de la Croix-Rouge faisaient la sourde oreille. » « La mort a tout de suite frappé notre convoi à Auschwitz, racontent d’une même voix Jacques Smaer et Simon Gutman. À notre arrivée, nous avons été violemment poussés par les SS et les chiens vers un local où, après avoir bu un breuvage infâme, nous avons été délestés de nos affaires personnelles, déshabillés et rasés, avant de recevoir une tenue de bagnard et un numéro de matricule tatoué dans le creux d'un bras. Il fallait retenir ce chiffre, sinon on était roués de coups ou tués. Dotés de chaussures de bois trop grandes, nous avons ensuite été dirigés vers le camp de Birkenau, qui se trouvait en construction à trois kilomètres. Le chemin était boueux en ce début avril 1942. Ceux qui tombaient le payaient de leur vie. Les humiliations ont été extrêmes et nombreuses durant ces années de camp.
Israelvivra.com
La Croix

27 mars 1944 -- Un convoi de 1 000 hommes et femmes quitte Drancy pour le camp d'extermination d'Auschwitz. A leur arrivée, 480 d'entre eux sont aussitôt envoyés dans les chambres à gaz. Seuls 185 de ces déportés, dont 60 femmes, survivent jusqu'à la libération du camp par les Russes, en 1945.

Les policiers juifs du ghetto de Riga (R.S.S. de Lettonie), commandés par Levine, aident le mieux possible la résistance clandestine du ghetto. La Gestapo découvre leurs activités et convoque les 140 policiers à la Kommandantur [Kommandantur : siège de l'autorité allemande d'occupation (N.D.T).]. Ils y sont torturés et 40 d'entre eux, les plus élevés dans la hiérarchie, sont fusillés. Les autres sont renvoyés dans le ghetto.

Au cours d'une Aktion qui s'étend sur deux jours, 2 000 juifs sont assassinés à Kaunas (Kovno, R.S.S. de Lituanie). Les victimes sont, pour la plupart, des enfants et des vieillards.
Israelvivra.com

27 mars 2000 -- Au Burundi, Pierre Buyoya, dirigeant Tutsi, accepte de négocier un cessez-le-feu pour mettre un terme à une guerre civile vieille de sept ans avec les rebelles hutus.
Wikipedia

27 mars 2001 -- USA: Arkansas reconnait le génocide arménien.
Imprescriptible.fr

27 mars 2003 -- Irak : un millier de paras US sont largués au-dessus du Kurdistan pour ouvrir un front nord.
Wikipedia

27 mars 2010 -- Peu de temps avant le départ de la chancelière Angela Merkel à Ankara le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a refusé une fois de plus de reconnaître que les dirigeants de l'Empire ottoman avaient commis un génocide contre les Arméniens. "On ne peut pas parler d'un génocide contre les Arméniens" a déclaré Erdogan dans une interview publiée samedi par le magazine de nouvelles "Der Spiegel".
Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2010 - Part I


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org






Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org