Aujourd'hui : Samedi, 20 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 2 avril
Publié le : 02-04-2015

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende photo : 2 avril 1897 -- Empire ottoman : Soghomon Tehlirian (en arménien Սողոմոն Թեհլերյան) est né le 2 avril 1897 près de la ville d'Erzincan dans l'Empire ottoman et mort le 23 mai 1960 à San Francisco, (Californie, aux États-Unis) est un survivant du génocide arménien. Le 15 mars 1921, il tue Talaat Pacha d'une balle de révolver, à Berlin, en plein jour et en présence de nombreux témoins. Cet assassinat est une vengeance contre Talaat Pacha, le principal organisateur du génocide arménien à qui est attribué l'ordre de « tuer tous les hommes, femmes et enfants arméniens sans exception ».


Ça s’est passé un 2 avril (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

2 avril 1265 -- Un pogrome éclate à Coblence, sur le Rhin (Allemagne). 20 juifs, dont des enfants, sont massacrés.
Israelvivra.com

2 avril 1279 -- Les juifs de Rothampton (Angleterre) sont accusés d'avoir crucifié un enfant chrétien, ce qui provoque la mort cruelle de nombreux juifs à Londres, où leurs cadavres restent pendus dans les rues.
Israelvivra.com

2 avril 1642 -- Au cours d'un autodafé tenu à Lisbonne, 86 personnes sont accusées de faire partie des judaïsants, soit de descendre de juifs baptisés de force plusieurs siècles auparavant et qui pratiqueraient toujours la religion juive en secret. 2 d'entre eux sont brûlés vifs, 4 sont garrottés avant d'être brûlés, 80 autres sont condamnés aux galères.
Israelvivra.com

2 avril 1897 -- Empire ottoman : Soghomon Tehlirian (en arménien Սողոմոն Թեհլերյան) est né le 2 avril 1897 près de la ville d'Erzincan dans l'Empire ottoman et mort le 23 mai 1960 à San Francisco, (Californie, aux États-Unis) est un survivant du génocide arménien. Le 15 mars 1921, il tue Talaat Pacha d'une balle de révolver, à Berlin, en plein jour et en présence de nombreux témoins. Cet assassinat est une vengeance contre Talaat Pacha, le principal organisateur du génocide arménien à qui est attribué l'ordre de « tuer tous les hommes, femmes et enfants arméniens sans exception ».
Wikipédia : Soghomon Tehlirian

2 avril 1909 -- Empire ottoman : l'émergence d'un Etat constitutionnel représentait pour la nation arménienne le seul gage d'espoir en l'avenir. La nouvelle des massacres de Cilicie, parvenue à Constantinople le 2 avril 1909, jette donc la consternation dans les foyers arméniens de la capitale. Deux positions se dégagent alors au sein des institutions arméniennes. Les uns imputent les massacres à la réaction et à son chef, Abdul-Hamid, tandis que les autres dénoncent la connivence entre le CUP et les milieux religieux. La FRA est également partagée. Ses réformateurs appellent les Arméniens à la raison et privilégient l'ordre constitutionnel, alors que les «militaires» exigent la rupture avec le CUP, en mettant l'accent sur le laxisme dont les autorités ont fait preuve en la circonstance, lequel s'apparente à un acte officiel de complicité dans les massacres.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : Les relations entre le Comité Union et Progrès et la Fédération Révolutionnaire Arménienne à la veille de la Premiere Guerre mondiale d'après les sources arméniennes

2 avril 1915 -- Empire ottoman/vilayet de Sıvas : Un bataillon de çete de l’O.S. créé à l’initiative du vali Muammer, commandé par Kütükofilu Hüseyin et Zaralı Mahir, procède, dans les villages arméniens de la vallée du Kızılirmak, à l’arrestation des curés, instituteurs et notables épargnés par la conscription. Une partie de ces prisonniers sont exécutés dans les gorges de Seyfe, l’autre internée à Sıvas.
** (Kévorkian, 2006 :540).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

2 avril 1915 -- Empire ottoman : LE JOURNAL DE HANS BAUERNFEIND
[...] Tout à l’heure un prêtre arménien nous a rendu visite (le remplaçant du vartabed ). Nous avons naturellement parlé de la guerre, de la mobilisation, etc. Des sept cents Arméniens de Malatia incorporés dans l’armée, plus de cent cinquante sont déja morts et le plus souvent à cause des maladies — cela veut dire à cause du manque de soins, des conditions de vie catastrophiques [...]
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : LE JOURNAL DE HANS BAUERNFEIND

2 avril 1915 -- Empire ottoman : « On annonce des vilayets d'Erzeroum et de Bitlis, que l'inquiétude augmente par suite des pillages dans les villages et de l'insécurité générale. La situation économique des Arméniens est effroyable : ils sont partout réduits à la mendicité. On n'a pas pu ensemencer les champs ni au printemps, ni à l'automne. » La crainte d'un massacre général est suspendue sur nos têtes. Les Turcs nous disent : « Vous autres, Arméniens, vous êtes responsables du malheur de cette guerre ; nous vous exterminerons. » Il est plus que temps d'attirer l'attention sur la situation en Arménie ; autrement, au lieu d'une Arménie, nous aurons bientôt un amas de ruines. »
Imprescriptible : Les Daschnakzagans

2 avril 1919 -- Empire ottoman : le ministre de l'Intérieur du gouvernement turc, Djemal bey, fait parvenir en mains propres et « sous enveloppe spéciale », le 2 avril 1919 au procureur général de la Cour martiale, quarante-deux télégrammes codés envoyés du ministère de l'Intérieur aux différents vilayet du 1er mai 1915 à avril 1917 et remis par la préfecture d'Angora ainsi que d'autres documents provenant du vilayet de Konia concernant la déportation et les massacres d'Arméniens. Il inclut dans cet envoi les codes disponibles et promet d'envoyer au fur et à mesure de leur arrivée les documents venant des provinces. Talaat avait en effet exigé des vali et de leurs subordonnés que les originaux et copies des documents officiels du ministère de l'Intérieur télégrammes, lettres, notes d'information, recensement des victimes, traitant des massacres arméniens lui fussent envoyés à Constantinople. Certains vali, on l'a vu, n'avaient pas répondu à cette requête et avaient préféré conserver les preuves de leur obéissance à des ordres supérieurs.
Ternon, Yves. Enquête sur la négation d'un génocide, Marseille, Parenthèses, 1989
Imprescriptible : La commission Mazhar

2 avril 1919 -- Empire ottoman : rapport du lieutenant Aubagne,président du Contrôle militaire postal, à Port Saïd, adressé au général commandant l’Armée française du Levant, le 2 avril 1919
« J’ai l’honneur de vous adresser ci-cinclus la traduction succinte d’un long rapport adressée à mademoiselle Rose Kalfayan pour être remis à Adom Takvorian, à Port Saïd.
« Résumé des événements d’Alexandrette. — Un soir, dans un théâtre où se trouvaient des tirailleurs algériens et des légionnaires arméniens, les tirailleurs exigèrent de la danseuse qui se trouvait alors en scène et qui chantait des chansons et dansais des danses turques et arabes de continuer jusqu’à la fin de la représentation. L’heure de l’appel approchant, les Arméniens s’y opposèrent, demandant des danses arméniennes. Les danseuses finalement contentèrent les Arméniens, ce que voyant les tirailleurs en siffant sortirent de la salle. Quelques instants après, ils revenaient avec des fusils chargés et sans motif se mettaient à tirer dans le théâtre. Les nôtres aussitôt coururent à la caserne chercher leurs armes afin de se venger de leurs adversaires. Mais les Algériens ayant tué un de nos soldats et pensant que l’affaire deviendrait grave s’en étaient retournés, suivis de quelques Turcs avec lesquels ils avaient des rapports. »
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : La légion d'Orient et le mandat français en Cilicie

2 avril 1919 -- Empire ottoman : l'acte d'accusation lu le 2 avril 1919 devant la Cour martiale de Constantinople traita presque exclusivement d'une « Organisation spéciale » (O.S. ou Techkilat-i Mahsoussé). Il inculpa pour leur participation aux massacres Behaeddine Chakir, Nazim, Atif, Riza, Djevad, Aziz, Enver, Djemal et Talaat en leur appliquant le paragraphe 1 de l'article 45 du Code pénal. Selon l'ancien article 45 : « Dans le cas où il n'existe pas de disposition de loi particulière, les membres d'une association de criminels seront jugés comme ayant commis le même crime. » Cet article avait été remplacé le 4 juin 1911 par un long article de loi dont la première partie est ainsi exposée: « Si des individus différents se réunissent pour commettre un délit ou un crime, ou bien si un délit ou un crime fait partie de divers actes, chacun des malfaiteurs en ayant commis un ou plusieurs, avec l'intention de commettre ce crime, ces personnes constituent une association de malfaiteurs et chacun sera condamné comme un criminel à part entière. » La Cour martiale avait également décidé de leur appliquer l'article 170 du même Code pénal: « Tout individu qui commet un meurtre avec préméditation, ou qui tue un de ses proches volontairement, même sans préméditation, sera condamné à mort. »
Ternon, Yves. Enquête sur la négation d'un génocide, Marseille, Parenthèses, 1989
Imprescriptible : L'Organisation Spéciale

2 avril 1921 -- La population arménienne, entraînée par le parti dachnak passé à l’opposition, se soulève contre le pouvoir bolchevik mais celui-ci prend sa revanche dès le mois d’avril suivant. L’Armée rouge s’empare en effet d’Erevan le 2 avril.
Clio.fr

2 avril 1940 -- Lors d'une Aktion qui se termine le 4 avril, plusieurs centaines de personnes sont massacrées par la Gestapo dans une forêt près de Rosseszyca (district de Sieradz, Pologne). 179 juifs figurent parmi les victimes.
Israelvivra.com

2 avril 1942 -- 64 juifs sont assassinés par les SS dans la ville de Feodossiya (Crimée, R.S.S. d'Ukraine).
1 000 juifs du ghetto de Kolomyya (R.S.S. d'Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec (Pologne).
Israelvivra.com

2 avril 1943 -- Liquidation du ghetto de Zloczov (Galicie orientale, R.S.S. d'Ukraine). Tous les internés sont fusillés à Jelechowice ou déportés au camp d'extermination de Belzec.
Israelvivra.com

2 avril 1944 -- 1 500 juifs d'Athènes sont déportés du camp de Haidon au camp d'extermination d'Auschwitz. Les wagons renfermant des juifs espagnols, italiens et portugais sont détachés du convoi pour être déviés vers le camp de concentration de Bergen-Belsen (Allemagne). Les juifs qui survivent au voyage, soit 155 personnes, sont finalement envoyés à Magdeburg où ils seront sauvés par l'armée américaine au moment où les SS s'apprêtaient à les fusiller.
Israelvivra.com

2 avril 1947 -- Condamnation à mort de Rudolf Höss, ancien commandant du camp de concentration d'Auschwitz: le 2 avril 1947 marque la condamnation à mort de Rudolf Höss, haut dignitaire du parti nazi tristement célèbre pour avoir été l'un des responsables du génocide des juifs en Europe. Il fut, en effet, le commandant du camp de concentration d'Auschwitz entre 1940 et 1943, puis de mai à septembre 1944, périodes où l'extermination des juifs fut à son paroxysme. Rudolf Höss est exécuté le 16 avril 1947.
L'Internaute.com

2 avril 2000 -- Richard Williamson, évêque intégriste appartenant à la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, écrit :
« Les Juifs ne sont plus le peuple d’une Alliance valide ; en fait, n’importe quelle pratique religieuse issue de leur alliance morte, parce qu’elle espère en un Messie à venir, est au moins objectivement un pêché mortel, puisque le Messie est venu. Deuxièmement, depuis 2000 ans, les Juifs ont de façon répétée cherché à détruire l’Eglise Catholique et à enlever le Christ à la Chrétienté […] En priant pour que l’Eglise se prête à une “fraternité authentique” avec ces gens, est-ce que le Pape [Jean-Paul II] prend en compte les leçons de ces deux millénaires ? »
PHDN : Richard Williamson, un fanatique sans limite

2 avril 2004 -- ONU/Darfour: Un haut responsable de l'Onu qualifie de «nettoyage ethnique» la campagne de violences dans le Darfour.
Autour de la Liberté

2 avril 2010 -- Turquie : A la suite des votes de la Chambre des Représentants des Etats Unis et du parlement suédois à propos du Génocide des Arméniens, le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, avait menacé, à la BBC, d’"évacuer", pour ne pas dire déporter, des dizaines de milliers d’immigrants arméniens sans papiers, mais tolérés.
Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2010 - Part II


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org