Aujourd'hui : Mardi, 16 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 4 juin
Publié le : 04-06-2015

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende photo: 4 juin 1918 -- Signature du traité de Batoum entre la République démocratique d'Arménie et l'Empire ottoman, l'Arménie voit son territoire drastiquement réduit. Il fut le premier traité de l'Arménie. Il se composait de 14 articles. Le général Andranik, représentant l'Arménie, refusera un tel accord. Souhaitant l'indépendance de l'Arménie, il campera sur ses positions et il tiendra tête aux Ottomans depuis son refuge dans les montagnes du Karabakh et du Zankézour d'où il harcèle les Turcs jusqu'à l'armistice de Moudros.

Photo: 1918; Zoravar Antranik ou Antranig (Զորավար Անդրանիկ, « Général Antranik »), militaire et héros national arménien


Ça s’est passé un 4 juin (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

4 juin 1878 -- Empire ottoman: la convention, du 4 juin 1878, par laquelle l'Angleterre recevait Chypre, afin de « se mettre en mesure d'assurer les moyens nécessaires pour l'exécution de son engagement », à savoir, veiller aux réformes, fut néfaste. « Elle explique comment l'Arménie, pour son malheur, devint entre les mains des Anglais un bastion avancé, destiné à arrêter l'expansion russe. Influence russe et influence anglaise se battirent sur le dos des Arméniens, et le Sultan en profita pour les massacrer. Les événements de 1884-1896 trouvent leur explication première dans la convention du 4 juin 1878 (René Pinon, Revue des Deux-Mondes, 1913, IV, p. 894, 895). Extrait du livre d'Emile Doumergue, L'Arménie, Les massacres et la Question d'Orient, 1916, ch.IV
Imprescriptible.fr : 1. Traité de San Stéfano. - 2. Traité de Berlin. - 3. Les Réformes.

4 juin 1911 -- Empire ottoman/Remplacement de l'article 45 du Code pénal: l'acte d'accusation lu le 2 avril 1919 devant la Cour martiale de Constantinople traita presque exclusivement d'une « Organisation spéciale » (O.S. ou Techkilat-i Mahsoussé). Il inculpa pour leur participation aux massacres Behaeddine Chakir, Nazim, Atif, Riza, Djevad, Aziz, Enver, Djemal et Talaat en leur appliquant le paragraphe 1 de l'article 45 du Code pénal. Selon l'ancien article 45 : « Dans le cas où il n'existe pas de disposition de loi particulière, les membres d'une association de criminels seront jugés comme ayant commis le même crime. » Cet article avait été remplacé le 4 juin 1911 par un long article de loi dont la première partie est ainsi exposée: « Si des individus différents se réunissent pour commettre un délit ou un crime, ou bien si un délit ou un crime fait partie de divers actes, chacun des malfaiteurs en ayant commis un ou plusieurs, avec l'intention de commettre ce crime, ces personnes constituent une association de malfaiteurs et chacun sera condamné comme un criminel à part entière. » La Cour martiale avait également décidé de leur appliquer l'article 170 du même Code pénal: « Tout individu qui commet un meurtre avec préméditation, ou qui tue un de ses proches volontairement, même sans préméditation, sera condamné à mort. » Ternon, Yves. Enquête sur la négation d'un génocide, Marseille, Parenthèses, 1989
Imprescriptible.fr

4 juin 1915 -- Empire ottoman: le premier communiqué turc. Agence Télég. Wolff. Constantinople, le 4 juin 1915, « L'Agence Havas avait publié, le 24 mai, la déclaration suivante, après une entente préalable entre les Gouvernements de France, de Grande-Bretagne et de Russie : « Depuis environ un mois, les populations turque et kurde de l'Arménie commettent, avec la tolérance et souvent avec l'appui des autorités ottomanes, des massacres parmi les Arméniens. De tels massacres ont eu lieu vers le milieu d'avril à Erzeroum, Terdjan, Eghine, Bitlis, Mouch, Sassoun, Zeïtoun et dans toute la Cilicie. Les habitants d'environ cent villages des environs de Van ont été tous tués et le quartier arménien de Van a été assiégé par les Kurdes. En même temps le Gouvernement ottoman a sévi contre la population arménienne sans défense de Constantinople. En face de ce nouveau crime de la Turquie contre l'humanité et la civilisation, les Gouvernements alliés portent publiquement à la connaissance de la Sublime Porte qu'ils en tiendront personnellement responsables tous les membres du Gouvernement turc, ainsi que ceux des fonctionnaires qui auront participé à ces massacres. » La réponse du Gouvernement Impérial turc (Agence télég. Wolff, Constantinople 4 juin) offre le seul exposé de quelque étendue que nous ayons sur la situation du peuple arménien depuis le début de la guerre. Elle est dirigée non pas contre le peuple arménien mais contre les Puissances de l'Entente. On y déclare expressément que les mesures prises par le Gouvernement turc « ne constituent nullement un mouvement dirigé contre les Arméniens », On y rend même aux Arméniens d'Erzeroum, Terdjan, Eghine, Sassoun, Bitlis, Mouch et Cilicie le témoignage « qu'ils n'ont commis aucun acte qui puisse troubler l'ordre et la tranquillité publique ». On y affirme que : « ces Arméniens (au contraire des assertions des Gouvernements de l'Entente) n'ont été l'objet d'aucune mesure générale ». Ce dernier point n'avait pas été affirmé par la note de l'Agence Havas ; elle avait dit seulement que la population turque et kurde avait commis, vers le milieu d'avril, avec la tolérance et souvent avec l'appui des autorités ottomanes, des massacres, qui se vérifièrent en effet, dans certaines régions des vilayets de Van et d'Erzeroum. »
Imprescriptible.fr: L'explication turque

4 juin 1915 -- Empire ottoman: La première caravane de déportés quitte Bayburt (vilayet d’Erzerum), suivie d’une deuxième le 8 juin et d’une troisième le 14 juin 1915, soit environ 3 000 personnes. À deux heures de la ville, les hommes ont été séparés et éliminés. 2 833 enfants du kaza de Bayburt ont été noyés dans l’Euphrate au niveau des gorges de Kemah. Le reste des déportés a emprunté la route Erzincan-pont de Kemah-Arapkir, jusqu’à Gümusmaden, ou des çete kurdes ont procédé à un massacre systématique des survivants.
** (Kévorkian, 2006 :369).
Mass Violence - par Raymond Kévorkian

4 juin 1915 -- Empire ottoman/Göljük (sancak d’Argana) : 130 « soldats miliciens », venus de Harpout commandés par le müdir Begzâde Ali, ont procédé à l’arrestation de tous les mâles âgés de plus de seize ans, qui ont été enfermés dans une étable, systématiquement torturés, puis expédiés « vers une destination inconnue ».
** (Kévorkian, 2006 :450).
Mass Violence - par Raymond Kévorkian

4 juin 1915 -- Empire ottoman: une Allemande patriote écrivait de Marache, le 4 juin, au journal « Sonnenaufgang », organe du Deutscher Hülfshund für christliches Liebeswerk im Orient : « Oh ! si nous pouvions écrire tout ce que nous voyons ! ». Les missionnaires allemands d’Asie Mineure n’ont pas été moins remplis d’horreur, de sympathie et d’indignation que les missionnaires des autres nations. Et je n’en doute pas un instant : des millions d’Allemands feraient librement entendre aujourd’hui leurs protestations au Gouvernement de Berlin contre l’extermination de la nation arménienne, s’ils pouvaient connaître la vérité ; ils lui demanderaient au nom de Dieu, de faire tout au monde pour empêcher que l’Allemagne ne soit stigmatisée dans l’Histoire comme complice des crimes épouvantables qui se commettent dans l’Empire turc. » Les Derniers Massacres d'Arménie « La page la plus noire de l'Histoire moderne » par Herbert Adams Gibbons Paris, Nancy, Berger-Levraut, 1916
Imprescriptible.fr : Les Derniers Massacres d'Arménie

4 juin 1915 -- Empire ottoman: Koutali,île de la Mer de Marmara, fut évacuée à son tour le 4 juin. Ses habitants, dont le nombre atteint 1.300, furent dirigés dans l'intérieur de l'Anatolie. Les vieillards et les enfants durent résider en plein air, dans le village turc Sousouglou, par une insupportable humidité qui attaquait leur santé déjà vacillante. D'autres encore, privés de tout, s'installèrent à Mihalitsi (province de Nicée). Leurs fortunes tombèrent entre les mains des Turcs de la commune d'Arapi, qui occupèrent également leurs maisons. Les persécution antihelléniques en Turquie depuis le début de la guerre européenne. D'après les rapports officiels des agents diplomatiques et consulaires.
PARIS, LIBRAIRIE BERNARD GRASSET, 1918

Imprescriptible.fr: Gallipoli, Dardanelles Mer de Marmara, Kirkilissé

4 juin 1915 -- Empire ottoman: le Gouvernement turc fait encore, le 4 juin 1915, la déclaration suivante : « Il est complètement faux qu'en Turquie, des assassinats des massacres aient été commis sur les Arméniens(ce qu'avaient affirmé les Gouvernements de l'Entente dans la note de l'Agence Havas du 24 mai). Les Arméniens d'Erzéroum, Terdjan, Eghine, Sassoun, Bitlis, Mouch et de Cilicie, n'ont absolument rien fait qui ait pu troubler l'ordre et la tranquillité publiques, ou qui ait nécessité des mesures de la part du Gouvernement. »
Imprescriptible.fr : La situation au début de la guerre et durant les premiers mois

4 juin 1918 -- Signature des traités de paix de l'Empire Ottoman: durant la Première Guerre mondiale, l'empire ottoman rejoint l'alliance germanique. Cette dernière, lors de sa défaite, entraîne dans sa chute le pouvoir ottoman. En perte d'influence, l'empire signe à Batoum des traités de paix avec l'Arménie, la Géorgie et l'Azerbaïdjan. Par le traité de Batoum, signé le 4 juin 1918 à Batoum entre la République démocratique d'Arménie et l'Empire ottoman, l'Arménie voit son territoire drastiquement réduit. Il fut le premier traité de l'Arménie. Il se composait de 14 articles. Le général Andranik, représentant l'Arménie, refusera un tel accord. Souhaitant l'indépendance de l'Arménie, il campera sur ses positions et il tiendra tête aux Ottomans depuis son refuge dans les montagnes du Karabakh et du Zankézour d'où il harcèle les Turcs jusqu'à l'armistice de Moudros.
L'Internaute
Wikipedia
Wikipedia: Traité de Batoum

4 juin 1919 -- 100 juifs sont égorgés lors d'un pogrome qui dure six jours, victimes des soldats de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura et de la population locale, à Kamenets Podolskiy (province de Podolie).
Israelvivra.com

4 juin 1919 -- Empire ottoman: lors de la dernière session l’ex-Ministre de la Poste Huseyin Haçim, admit avoir ordonné que « tous les télégrammes militaires soient brûlés selon les ordres du bureau de la Guerre ». Dans son témoignage à la barre des témoins, il déclara que « Le Ministre de l’Intérieur est responsable des crimes ». [les comptes-rendus de la presse d’Istanbul sont dans Le Bosphore, Moniteur Oriental du 4 juin 1919]
Imprescriptible.fr : Les problèmes de déviation, d’absence et de disparition de documents

4 juin 1940 -- 29 personnes, des juifs pour la plupart, sont fusillés par la police allemande dans le village de Celiny (district de Bedzin, Pologne).
Israelvivra.com

4 juin 1940 -- Ouverture du camp de concentration de Neuengamme.
Jewishgen.org

4 juin 1942 -- La déportation des juifs du ghetto de Cracovie s'étend sur deux jours. Arthur Rosenzweig, président du Conseil juif, est fusillé avec sa famille : les nazis lui reprochent de se montrer peu coopératif.
Israelvivra.com

4 juin 1942 -- Mort d' Heydrich, chef du R.S.H.A (exécuté à Prague par des résistants tchèques).
Shoah-solutionfinale.fr

4 juin 1943 -- 400 juifs sont massacrés par les SS et la police ukrainienne dans le village de Kozova (province de Galicie orientale, R.S.S. d'Ukraine).
Israelvivra.com

4 juin 1944 -- 16 juifs sont déportés de Florence au camp d'extermination d'Auschwitz.
Israelvivra.com

4 juin 1946 -- France/La mort de Hmayag Khosrovian: Né en septembre 1873 à Bayburt et mort le 4 juin 1946 à Paris. Diplômé en 1893 de l'Ecole de Sciences Politique, Mülkiye, puis en 1900 de l'Ecole de Droit de la capitale ottomane. Après la révolution (juillet 1908) il devient avocat de Ière classe et enseigne le droit international à Mülkiye et à l'Ecole de Droit. Très proche du parti Hentchak, il est leur candidat aux élections de décembre 1908, mais n'est pas élu. Avec un Turc, en 1909, il publie en collaboration avec un Turc, un hebdomadaire en turc Inkilâf (Révolution), qui n'aurait eu que 20 numéros. Il obtint la condamnation à mort de Mehmet Kemâl Bey au procès de 1919. Il défendit Missak Torlakian, justicier de l'Opération Némésis.
Imprescriptible.fr: Hmayag Khosrovian

4 juin 2007 -- Ouverture du procès de Charles Taylor, ex-président libérien. Délocalisé de Freetown à La Haye au siège de la Cour pénale internationale, le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) ouvre le procès de l'ancien Président qui doit répondre de 11 chefs d'inculpation de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité. Arrêté en mars 2006, il est accusé d'être l'un des instigateurs des guerres civiles qui ont fait environ 400 000 morts en Sierra Leone et au Liberia entre 1989 et 2003. Il refuse de comparaitre aux premières audiences, dénonçant un procès inéquitable et se présente pour la première fois au procès, le 3 juillet, en plaidant non coupable. Le 20 juillet, ses avocats réclamant un délai supplémentaire pour se préparer, les juges du Tribunal reportent le procès à janvier 2008.
La documentation française


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org





Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org