Aujourd'hui : Lundi, 20 août 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 13 juin
Publié le : 13-06-2018

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende photo : 13 juin 2005 -- Lettre de l'Association Internationale des Historiens des Génocides à Recep Tayyip Erdogan : «Monsieur le Premier Ministre Erdogan, Nous vous adressons cette lettre ouverte en réponse à votre appel pour "une étude impartiale par des historiens" au sujet du génocide des Arméniens dans l'Empire Ottoman pendant la Première Guerre mondiale. Nous représentons la majorité des historiens qui étudient les crimes de génocide en Amérique du Nord et en Europe. Nous sommes préoccupés par votre appel pour une étude impartiale du Génocide Arménien, qui montre que vous ne prenez pas en compte les très nombreuses études historiques déjà réalisées et les travaux des spécialistes de génocides, ni le fait que cet événement se conforme à la définition de la convention des Nations Unies sur le Génocide. Nous voulons souligner que ce ne sont pas seulement les Arméniens qui affirment qu'il y a eu génocide, mais c'est l'opinion générale des historiens qui étudient les génocides : des centaines d'historiens indépendants, qui n'ont aucune affiliation avec des gouvernements, et dont le travail de plusieurs décennies regroupe beaucoup de pays et de nationalités».

Ça s’est passé un 13 juin (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

13 juin 1878 -- Réunis en congrès à Berlin sous la présidence du prince de Bismarck, du 13 juin au 13 juillet 1878, les délégués des six grandes puissances (Allemagne, Autriche-Hongrie, France, Grande-Bretagne, Italie et Russie) sont, en principe, chargés de résoudre nombre de problèmes liés à la question d'Orient. Mais ils apparaissent plutôt préoccupés de faire aboutir les «visées égoïstes des Etats qu'ils représentent»1. Compromis équivoque s'il en fut, le traité de Berlin n'assure en définitive qu'une paix fragile, aucune des questions orientales n'ayant pu y être réglée d'une manière définitive, à défaut d'être rationnelle. Concernant les Arméniens, l'article XVI du traité préliminaire de paix de San Stefano, prévoyant comme garantie, jusqu'à la mise en oeuvre effective des réformes promises, la présence de troupes russes en Arménie turque, fut remplacé par l'article LXI du traité de Berlin, rédigé comme suit:
La Sublime Porte s'engage à réaliser, sans plus de retard, les améliorations et les réformes qu'exigent les besoins locaux dans les provinces habitées par les Arméniens, et à garantir leur sécurité contre les Circassiens et les Kurdes. Elle donnera connaissance périodiquement des mesures prises à cet effet aux puissances qui en surveilleront l'application»,
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : La communauté arménienne de Trébizonde et le mouvement national (1878-1896)

13 juin 1915 -- Empire ottoman/kaza de Kıghi (vilayet d’Erzerum) : le 11 juin 1915 le premier convoi de déportés, comprenant 1 200 personnes, quitte Kıghi, avec son primat, Mgr Kégham Tivékélian. Le 13 juin, les notables de ce groupe, dont l’évêque, sont extraits du convoi et fusillés près de Tepe, à Deli Mizi, sur la route de Palou. Les autres déportés sont décimés plus au sud, au niveau du pont de Palou, sur l’Euphrate, autre siteabattoir sélectionné par l’O.S.
*** (Kévorkian, 2006 :372-373).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

13 juin 1915 -- Empire ottoman/Kıghi : Un quatrième convoi (le dernier de la ville), composé de fonctionnaires et de commerçants, est expédié, sous le commandement du chef çete Karaman Ulaszâde Mustafa, directement vers Harput.
*** (Kévorkian, 2006 :373).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

13 juin 1915 -- Empire ottoman/sancak de Siirt : 8 000 hommes des « bataillons de bouchers » (kasab taburiler) du vali de Van, Cevdet bey, arrive à Siirt. Ils procèdent à l’interpellation des hommes restants, d’âge plus mûr, qui sont égorgés sur la place centrale au cours des jours suivants.
*** (Kévorkian, 2006 :415).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

13 juin 1915 -- Empire ottoman/sancak de Malatia : 214 soldats-ouvriers d’un bataillon de travail de Malatia sont exécutés à Tas Tepe, à la hache et au couteau et 74 autres à une demi-heure, à Kzıl Göl, par un escadron de çete basé à Taspinar.
** (Kévorkian, 2006 :504).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

13 juin 1915 -- Empire ottoman/sancak de Kayseri : L’arrestation des notables arméniens de Talas commence. Ils sont peu après fusillés à Gemerek.
** (Barton, 1998 :121-122; Kévorkian, 2006 :647).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

13 juin 1919 -- 4 juifs sont massacrés lors d’un pogrom auquel se livrent des unités de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura, dans la ville de Broussilov (province de Kiev).
Skynet : 13 juin, ce jour-là, n'oubliez pas

13 juin 1938 -- Des juifs sont blessés et des biens juifs saccagés à Przemysl (Pologne) lors d’émeutes antijuives. 


Skynet : 13 juin, ce jour-là, n'oubliez pas

13 juin 1941 -- Les autorités soviétiques déportent en Sibérie plusieurs centaines de juifs de Bielgorod-Dnestrovskiy/Weissenburg (Ukraine).
- Le gouvernement de Vichy annonce que plus de 12.000 Juifs ont été arrêtés et internés en camps de concentration à la suite du « complot juif » contre la coopération franco-allemande.
Skynet : 13 juin, ce jour-là, n'oubliez pas

13 juin 1942 -- Début de la déportation des juifs de Czernovitz (Bukovine). Soixante-dix patients de l’hôpital psychiatrique juif sont rassemblés et déportés vers le ghetto de Moghilev en Transnistrie (Ukraine). La plupart meurent en cours de route.


- 1 000 juifs quittent le ghetto de Przemysl : 45 d’entre eux sont fusillés par les SS, les autres sont déportés au camp de travail forcé de Janowsk près de Lwow.
Skynet : 13 juin, ce jour-là, n'oubliez pas

13 juin 1997 -- l'Association internationale des historiens des génocides adopte à l'unanimité une résolution de reconnaissance du génocide arménien.
Wikipédia : Reconnaissance politique du génocide arménien

13 juin 2005 -- Lettre de l'Association Internationale des Historiens des Génocides à Recep Tayyip Erdogan : « Monsieur le Premier Ministre Erdogan,
Nous vous adressons cette lettre ouverte en réponse à votre appel pour "une étude impartiale par des historiens" au sujet du génocide des Arméniens dans l'Empire Ottoman pendant la Première Guerre mondiale.
Nous représentons la majorité des historiens qui étudient les crimes de génocide en Amérique du Nord et en Europe. Nous sommes préoccupés par votre appel pour une étude impartiale du Génocide Arménien, qui montre que vous ne prenez pas en compte les très nombreuses études historiques déjà réalisées et les travaux des spécialistes de génocides, ni le fait que cet événement se conforme à la définition de la convention des Nations Unies sur le Génocide. Nous voulons souligner que ce ne sont pas seulement les Arméniens qui affirment qu'il y a eu génocide, mais c'est l'opinion générale des historiens qui étudient les génocides : des centaines d'historiens indépendants, qui n'ont aucune affiliation avec des gouvernements, et dont le travail de plusieurs décennies regroupe beaucoup de pays et de nationalités».
Imprescriptible : La lettre de l'Association Internationale des Historiens des Génocides à Recep Tayyip Erdogan


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org