Aujourd'hui : Jeudi, 18 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 3 juillet
Publié le : 03-07-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende photo: 1er au 3 juillet 1915 -- Empire ottoman/Trébizonde : 15 000 Arméniens de la ville et des villages environnants ont été déportés en trois convois, d’abord à dix minutes de la ville, dans le lieu-dit Deyirmen Dere, d’où ils sont partis en direction de Gümüshane. Au total, ce sont 6 000 personnes qui quittent la ville du 1er au 3 juillet. Une partie des hommes ont été séparés de leur convoi vers Gümüshane et exécutés à une demi heure de distance, par une bande de çete commandés par Mirza effendi, l’autre à Fırıncilar, dans les gorges de Kanlı Dere, où officiaient les chefs kurdes Zeynel bey et Haci Bedri aga. C’est dans les environs du lac de Göljük, que la plupart des déportés de Trébizonde sont exécutés.

Photo: Les restes d'enfants arméniens, Trébizonde


Ça s’est passé un 3 juillet (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :


3 juillet 1824 -- Empire ottoman/Massacre perpétré par les Ottomans contre la population grecque de l'île de Psara: l'île de Psara hébergeait des armateurs et des marins qui faisaient partie de la guerre d'indépendance grecque. En juillet 1824, l'Empire ottoman décide d'attaquer l'île afin de pouvoir débarquer facilement dans le Péloponnèse. Le sultan fait envoyer 150 bateaux et des milliers d'hommes sur l'île de Psara qui ne fait que 40 kilomètres carré. Les Ottomans massacrent la population de l'île. Le bilan se monte à 17 000 victimes entre les morts et les prisonniers vendus en tant qu'esclaves.
L'Internaute

3 juillet 1896 -- Le sultan ottoman Abdul-Hamid II accepte l'autonomie de la Crète, mais les Grecs continuent de soutenir les insurgés.
Nouvel Obs

1er au 3 juillet 1915 -- Empire ottoman/Trébizonde : 15 000 Arméniens de la ville et des villages environnants ont été déportés en trois convois, d’abord à dix minutes de la ville, dans le lieu-dit Deyirmen Dere, d’où ils sont partis en direction de Gümüshane. Au total, ce sont 6 000 personnes qui quittent la ville du 1er au 3 juillet. Une partie des hommes ont été séparés de leur convoi vers Gümüshane et exécutés à une demi heure de distance, par une bande de çete commandés par Mirza effendi, l’autre à Fırıncilar, dans les gorges de Kanlı Dere, où officiaient les chefs kurdes Zeynel bey et Haci Bedri aga. C’est dans les environs du lac de Göljük, que la plupart des déportés de Trébizonde sont exécutés.
*** (Kévorkian, 2006 :598-600).
Mass Violence - par Raymond Kévorkian

3 juillet 1915 -- Empire ottoman/sancak de Mardin : 3 000 jacobites et catholiques de Güliye [Ksor] sont exécutés sur place par des escadrons de l’O.S.
*** (Ternon, 2002 :161-166).
Mass Violence - par Raymond Kévorkian

3 au 7 juillet 1915 -- Empire ottoman/Amasia (vilayet de Sıvas) : environ 12 000 personnes sont déportées en cinq convois. Après Kangal, les convois d’Amasia voient tous leurs mâles âgés de plus de huit ans exécutés à Sarkısla, autour du 15 juillet, par des villageois turcs et çerkez commandés par Halil bey, le commandant des escadrons çete du vilayet de Sıvas. Ils sont ensuite orientés vers Hasançelebi et Fırıncilar, où le premier convoi arrive le 7 septembre, puis Suruc, Arapbunar, Bab, Alep, Meskene et Der Zor, où quelques rescapés parviennent au cours de l’hiver.
Mass Violence - par Raymond Kévorkian

3 juillet 1919 -- 6 juifs sont massacrés et de nombreux autres blessés quand les troupes de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura se livrent à un pogrome dans la ville d'Imerinka (district de Podolie).

Le même jour, 9 juifs sont égorgés et de nombreux autres blessés quand des révoltés conduits par l'ataman Struk, un allié de l'Armée nationale ukrainienne, se livrent à un pogrome à Bobrik (province de Tchernigov, Russie).
Israelvivra.com

3 juillet 1936 -- Suisse: suicide en pleine séance de la SDN du journaliste juif allemand, Stephen Lux, afin de dénoncer le nazisme.
Seconde-guerre.com

3 juillet 1940 -- Adolf Eichmann prépare un projet détaillé pour le transfert de quatre millions de Juifs à Madagascar. Le projet entend y créer une immense réserve de Juifs qui seraient à la merci des Allemands et sous leur menace constante, otages de la puissance nazie. La France de Vichy donnera son accord au projet qui devra être financé par les biens juifs confisqués. L’option « Madagascar » sera rejetée à la conférence de Wannsee à la faveur de la " solution finale ".
ajpn

3 juillet 1941 -- Les troupes allemandes occupent Dzisna (R.S.S. de Biélorussie), incendiant la synagogue et tuant beaucoup de ses 6 000 juifs. Cette communauté avait été fondée dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.

Les troupes allemandes occupent Novogrudok (district de Grodno, R.S.S. de Biélorussie) et édictent aussitôt des mesures antijuives. Au début de la guerre, 6 000 juifs y vivaient, dont de nombreux réfugiés des provinces polonaises occupées par les Allemands.

Des juifs s'étaient installés dans la ville au milieu du XVIe siècle.

573 juifs sont fusillés dans une ferme près d'Ozmiana (R.S.S. de Biélorussie) au cours d'une Aktion de deux jours.

3 500 juifs sont massacrés lors d'un pogrome auquel se livrent des Ukrainiens, avec l'approbation des Allemands, deux jours après l'entrée des troupes allemandes à Zloczov (Zolochev, province de Galicie, R.S.S. d'Ukraine). Au début de la guerre, 14 000 juifs vivaient à Zloczov, dont de nombreux réfugiés de la Pologne occidentale.

Des juifs ont vécu dans cette ville dès la fin du XVIe siècle.

Lors d'un pogrome déclenché par les nazis, aidés par les Ukrainiens, 400 juifs sont massacrés à Drohobycz (R.S.S. d'Ukraine), où vivent 17 000 juifs.

Les juifs se sont installés dans la ville au XVe siècle.

Les troupes roumaines incendient les maisons juives de Zgurita (R.S.S. de Moldavie). Les juifs fuient dans la campagne, où ils sont encerclés par les soldats roumains, lesquels tortureront les femmes juives.

300 intellectuels juifs de Bialystok (Pologne) sont assassinés par les nazis dans un champ près de la ville, lors de sa seconde occupation, qui dure de juin 1941 à juillet 1944 (la première ayant eu lieu en septembre 1939), au cours de laquelle on déplora plusieurs massacres. Les parents des victimes seront appelés par la suite les « endeuillés du jeudi ».
Israelvivra.com

3 juillet 1944 -- Plusieurs centaines de juifs malades, internés dans un camp de concentration situé dans une forêt près de la ligne de front, entre les gares de Krynki et de Vidreja (district de Vitebsk, R.S.S. de Biélorussie), sont fusillés par les SS.

13 000 juifs sont déportés de Debrecen (Hongrie) au camp d'extermination d'Auschwitz au cours d'une Aktion qui s'étend sur cinq jours.

5 963 juifs de Pecs (Hongrie) et des environs, enfermés dans le ghetto de la ville, sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. Le nombre des survivants n'est pas connu.
Israelvivra.com

3 juillet 2001 -- Slobodan Milosevic est réputé avoir plaidé non coupable.
La Documentation Française

3 juillet 2004 -- Darfour: à l'issue d'une visite de Kofi Annan le régime de Khartoum se dit prêt à désarmer les milices, à faciliter l'action humanitaire et à oeuvrer à un règlement politique.
RFI/Soudan: crimes contre l'humanité au Darfour,Chronologie

3 juillet 2006 -- Inauguration à Phnom Penh du tribunal spécial pour juger les anciens dirigeants khmers rouges accusés de génocide, les Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC). Il réunit 30 magistrats, 17 Cambodgiens et 13 juges internationaux, qui prêtent serment le 3 juillet. Le début de l'instruction du procès des principaux responsables du génocide qui a fait près de 2 millions de morts entre 1975 et 1979 commence le 10 juillet et le procès est prévu mi-2007. L'ensemble du processus dont le coût est estimé à 56,3 millions de dollars (43 millions financés par l'ONU et 13,3 par le Cambodge) doit durer trois ans.
La Documentation Française

3 juillet 2008 -- Une conférence internationale à La Haye commémore le 10ème anniversaire de la création de la Cour pénale internationale (CPI) à Rome en 1998. Ce même jour, l'opposant congolais Jean-Pierre Bemba, interpellé pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité sur le territoire centrafricain en 2002 et 2003, est transféré au centre de détention de La Haye.
La Documentation Française


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org





Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org