Aujourd'hui : Mercredi, 18 juillet 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 7 août
Publié le : 07-08-2015

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende photo : 7 août 1943 -- Allemagne : le dernier transport de juifs quitte le camp de regroupement du quartier de Hirsch. Ce camp est le camp de détention de la police de Thessalonique (Macédoine, Grèce). Les derniers 1 200 juifs de la ville sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.


Ça s’est passé un 7 août (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

7 août 1391 -- Les 200 juifs de Barcelone (Espagne) réfugiés dans le Nouveau Château du quartier juif sont massacrés lors du siège du château par les pêcheurs et les ouvriers du port.
Skynet : 7 août, ce jour-là, n'oubliez pas

Mi-juillet au 7 août 1915 -- Empire ottoman/kaza de Bogazlian (sancak de Yozgat) : Les 48 villages arméniens du sancak, abritant 40 000 âmes, ont été vidés de leurs mâles, puis des femmes et des enfants, sous la supervision directe de Kemal bey, préfet intérimaire. Ce dernier a organisé un immense abattoir, dans les environs du village de Keller, où ces Arméniens ont été exterminés à l’arme blanche par des escadrons de çete de l’O.S. dirigés par le major Tevfik.
*** (Kévorkian, 2006 :628-629).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

2 au 7 août 1915 -- Empire ottoman/Sıvas : Les prisonniers de la medrese de Gök ont été extraits chaque nuit de la ville, par groupes de cent à deux cents, et emmenés à Karlık, dans la vallée de Çelebiler, à environ quatre heures au nord-ouest de Sıvas, où ils ont été abattus à la hache.
** (Kévorkian, 2006 :567-568).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

7 août 1915 -- MM. Robert du Gardier et Baudouy, Gardiens des Archives de l'Ambassade de France à Constantinople, à M. Delcassé, Ministre des Affaires étrangères
Péra, le 7 août 1915
(Reçu : Direction politique, 26 août).
« Il y a quelques jours, nous signalions l'arrivée d'Alep de M. A. Guys, consul en retraite. M. Guys, qui entretient des relations très étendues en Syrie et en Anatolie, nous parut remarquablement renseigné sur la situation actuelle des populations raya et arménienne dans ces régions. Nous l'avons engagé à écrire un rapport que nous sommes heureux de pouvoir joindre à ces notes (annexe n° 19). Ce travail très documenté intéressera certainement la direction politique. On remarquera qu'il y est question de M. Cassapian, drogman auxiliaire à Diarbékir ».
Imprescriptible : Archives française

7 août 1915 -- Lettre De Mr Moorfield Storey
EX-PRÉSIDENT DE L'ASSOCIATION DU BARREAU AMÉRICAIN
AU VICOMTE BRYCE
735, Exchange Building.
Boston U. S.
7 Août 1916.
Cher Monsieur,
J'ai examiné des parties considérables du volume qui contient les récits concernant le traitement infligé aux Arméniens par les Turcs, afin de déterminer la valeur de ces récits en tant que preuves.
Je ne doute pas, bien qu'il puisse y avoir des inexactitudes de détails, que ces relations mettent hors de question les faits essentiels. On doit avoir présent à l'esprit que dans des cas pareils, des dépositions de témoins oculaires ne sont pas faciles à obtenir ; les victimes, à peu d'exception près, sont mortes ; les coupables n'avouent pas ; on ne peut pas atteindre les témoins occasionnels, et d'ailleurs dans la plupart des cas, ils ont peur de parler, ou ils ont des sympathies pour ce qui a été fait. Il n'existe pas de tribunaux devant lesquels les témoins peuvent être appelés pour les obliger à faire leur déposition ; une censure rigide, exercée par les autorités responsables des crimes, empêche la vérité de se faire librement jour ; et aucune investigation par des personnes impartiales n'est permise.
Imprescriptible : Le livre bleu du gouvernement britannique concernant le traitement des Arméniens dans l'Empire ottoman

7 août 1941 -- 2 500 juifs d'Utena (Lituanie) sont arrêtés par les nazis et assassinés près de la ville.
- 1 200 juifs sont arrêtés, dont 1 000 seront fusillés, dans le ghetto de Slobodka près de Kaunas (Lituanie).
- 5 000 à 6 000 juifs du ghetto de Dünaburg (Lettonie) sont fusillés par les SS dans le village voisin de Pogulyanka.
- 551 juifs du ghetto de Kichinev (Moldavie) sont fusillés. L'armée allemande et ses alliés roumains ont occupé Kichinev en juillet 1941.
- Pétain demande la bénédiction du Pape sur les mesures anti-Juives prises par Vichy. Le Pape Pie XII la lui accorde en citant Thomas d’Aquin, selon lequel « les Juifs sont condamnés à l’esclavage perpétuel ». Ce faisant, les mesures antijuives sont justifiées.
Skynet : 7 août, ce jour-là, n'oubliez pas

7 août 1941 -- Allemagne : de par les conditions barbares que les nazis faisaient régner dans le ghetto de Varsovie, les épidémies étaient courantes. Apprenant que le typhus sévissait à Varsovie début août 1941, Goebbels note dans son journal, le 7 août :
« Les Juifs ont toujours été porteurs de maladies infectieuses. Il faudrait les entasser dans un ghetto et les y abandonner, ou les liquider. »
PHDN : L’extermination au jour le jour dans les documents contemporains

7 août 1941 -- Allemagne : un ancien vendeur de Brême qui faisait partie du 105e bataillon de la police de réserve affecté aux pays baltes, écrit à sa femme :
« Ici, tous les Juifs sont abattus. Partout de telles actions ont lieu. Hier, dans la nuit, 150 Juifs d’ici ont été exécutés, hommes, femmes, enfants, tous tués. Les Juifs sont en train d’être totalement exterminés. (Hier werden sämtliche Juden erschossen. Überall sind solche Aktionen in Gange, Gestern nacht sind aus diesem Ort 150 Juden erschossen, Männer, Frauen und Kinder, alles ungelegt. Die Juden werden gänzlich ausgerottet.) »
PHDN : L’extermination au jour le jour dans les documents contemporains

7 août 1942 -- Un convoi de déportés part de Pithiviers (france) pour le camp d’exterminations d’Auschwitz avec 1069 personnes dont 794 seront directement gazés, 8 personne survivra à ce convoi à la libération.
- Les SS assassinent 1 500 juifs à Lubcz (Biélorussie).
- Les SS assassinent 6 000 juifs à Novogrudok (Biélorussie). Les rares survivants sont envoyés à Peresieka travailler dans le bâtiment.
- 1 069 juifs sont déportés du camp de regroupement de Pithiviers (France) au camp d'extermination d'Auschwitz.794 sont gazés dès leur arrivée. 8 seulement survivront lors de la libération du camp par l'armée soviétique, en 1945.
- 987 juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.
Skynet : 7 août, ce jour-là, n'oubliez pas

7 août 1943 -- Allemagne : le dernier transport de juifs quitte le camp de regroupement du quartier de Hirsch.
Ce camp est le camp de détention de la police de Thessalonique (Macédoine, Grèce). Les derniers 1 200 juifs de la ville sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.
- A Hambourg, dans le « train de l’euthanasie », plus de 500 malades mentaux sont déportés vers la mort.
Skynet : 7 août, ce jour-là, n'oubliez pas

7 août 1944 -- Les 67 000 Juifs restants du ghetto de Lodz sont envoyés à Birkenau. 600 seulement survivront.
- Destruction d’un des derniers bunkers du ghetto de Varsovie, avec 150 Juifs combattants dedans.
Skynet : 7 août, ce jour-là, n'oubliez pas


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org