Aujourd'hui : Lundi, 22 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 20 août
Publié le : 20-08-2018

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:

Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende photo : 20 août 1942 -- Un nouveau convoi de 1 000 juifs, hommes et femmes, quitte le ghetto de Theresienstadt en direction de l'est. Sa destination reste encore inconnue, car on ne signale aucun survivant. On pense que les déportés furent assassinés dans la région de Minsk (R.S.S. de Biélorussie) par les SS.

Ça s’est passé un 20 août (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :


20 août 1906 -- Pierre Quillard, poète, helléniste, anarchiste, humaniste. Témoins des massacres hamidiens. Membre actif du comité de rédaction de la revue Pro Armenia :
"Parmi eux [les Jeunes-Turcs], tout un parti se réclame des doctines positivistes et sous cette étiquette philosophique, soutient une politique étroitement nationaliste et rêve d'introduire dans un pays de races et de religions diverses comme la Tuquie, une centralisation et une unité administratives analogues à celle de la France napoléonienne. (...) En Turquie, il deviendrait aisément un intrument de tyrannie plus méthodique, mais aussi dangereux que le régime actuel".
Imprescriptible : Citations d'intellectuels et d'artistes

20 août 1909 -- Empire ottoman/Cilicie : la Chambre arménienne décida, le 20 août 1909, de mettre en place une Commission centrale chargée des orphelins de Cilicie. Celle-ci fonda très vite six établissements pour parer au plus pressé : un premier à Adana, dès le mois d’août 1909, abritant 233 enfants ; un second à Marach, en septembre 1909, avec 178 locataires ; un troisième, le même mois, à Hadjın, avec 350 garçons et filles; un quatrième à Ayntab, en octobre 1909, avec 185 enfants ; un cinquième à Hassan Beyli, également en octobre, abritant 207 orphelins et un sixième à Dört Yöl, lui aussi en octobre, occupé par 273 garçons et filles. Au milieu de l’automne 1909, la Commission nationale arménienne gérait donc six établissements abritant un total de 1426 orphelins.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : Les massacres de Cilicie d’avril 1909

19 et 20 août 1915 -- Empire ottoman/Urfa : Çerkez Ahmed et ses çete procèdent au massacre de plusieurs centaines
d’Arméniens qui ont investi Urfa.
*** (Kévorkian, 2006 :766).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

20 août 1915 -- Empire ottoman/Aksehir (vilayet de Konya) : Le premier convoi de déportés d’Aksehir est mis en route
vers le désert syrien. Au total 5 000 Arméniens de la ville sont déportés vers la même destination au
cours des semaines suivantes.
*** (Kévorkian, 2006 :713).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

20 août 1915 -- Grèce : Rapport provenant du Service des Renseignements anglais au Ministère de la Guerre :
Rapport de Constantinople
Information de l'agent n° 1 en date du 11 août
On ne parle pas sérieusement de la paix.
La situation des Arméniens est pire qu'elle ne l'a jamais été. Les Turcs les expulsent de toute l'Anatolie. Les bandes turques les attaquent sur les routes. Elles les dévalisent, les tuent et amènent les femmes et les enfants. Jusqu'à maintenant, il n'est encore intervenu aucune décision sur la façon dont les Arméniens devaient être traités dans la capitale. Les Turcs procèdent durement et méthodiquement pour exterminer toute la race arménienne.
Archives du ministère de la Guerre, 7 N 2096.
Imprescriptible : Archives française

20 août 1915 -- Empire ottoman : à 6 h. du soir, il fut notifié à Marasch, sur l'ordre du vali d'Adana, que jusqu'au samedi à midi, la population masculine au-dessus de quinze ans, soit 5.600 hommes, devaient se tenir en dehors de la ville, prêts à partir. Quiconque serait trouvé dans la ville, passé midi, serait sans autre formalité, abattu. Chacun savait ce que signifiait cet ordre de l'autorité, et nous vécûmes des heures d'une horrible panique. Au dernier moment, l'ordre du vali fut modifié grâce à l'intervention du très humain gouverneur de Marasch, en ce sens que les hommes purent partir avec leurs familles.
Imprescriptible : Notes de voyage d'un allemand mort en Turquie

20 août 1915 -- Empire ottoman : Journal d'un résident étranger de la ville de B. {Tarsus} sur une section de la ligne, édité par William Walter Rockwell Esq. Ph. D. et publié par le Comité Américain de Secours aux Arméniens et aux Syriens. (1916)
Le courant des arrivées continue à B. Les pauvres gens venant à pied tombent littéralement exténués et beaucoup d'entr'eux meurent de faim et de fatigue. Trois grands enfants sont morts hier dans la cour de l'Eglise Grégorienne, un autre est gravement malade de la petite vérole. Un homme d'âge moyen est en train d'y mourir. M. Hodja y est allé ce matin pour l'assister. Un grand nombre de malades furent emportés à l'hôpital turc hier... et sa famille venue de BV. sont encore ici, attendant le restant de leur famille, mères, frères. Les premiers d'entr'eux sont arrivés, et ils lui disent que ses parents ont perdu presque tout ce qu'ils avaient chez eux. Les pilleurs jetèrent tous leurs effets par les fenêtres, et leurs complices postés dans la rue, emportaient les tapis, la literie, etc., avec tout l'argent qu'ils possédaient. Ses frères avaient été jetés en prison.
Imprescriptible : Le chemin de fer d'Anatolie

20 août 1941 -- La Gestapo assassine 350 juifs de Koretz (province de Rovno, R.S.S. d'Ukraine).
Après l'entrée des nazis à Minsk (R.S.S. de Biélorussie), où vivent 60 000 juifs, un ghetto est créé autour de petites maisons en bois. La communauté juive de la ville remonte au XIVe siècle.
Après la déportation des 3 000 juifs du Banat à Tasmajdan, près de Belgrade, les nazis déclarent le Banat yougoslave, situé entre la rivière Tisa (Theiss), à l'ouest, et la frontière roumaine, à l'est, « purifié de ses juifs ».
Israelvivra.com

20 août 1942 -- Un convoi quitte Vienne (Autriche) avec 997 juifs à destination du camp de concentration de Theresienstadt.
Début de la déportation des juifs de Radzin (province de Lublin) au camp d'extermination de Treblinka. Au début de la guerre, environ 3 500 juifs vivaient à Radzin. La moitié sera déportée.
Des juifs ont vécu dans cette ville à partir du XVe siècle.
8 000 juifs de Falenica sont déportés en trois jours au camp d'extermination de Treblinka (Pologne).
2 000 juifs de Rembertov (province de Varsovie) sont déportés au camp d'extermination de Treblinka. Tous sont tués par les SS.
Au cours d'une Aktion de quatre jours, 21 000 juifs sont déportés du ghetto de Kielce (Pologne) au camp d'extermination de Treblinka. Le ghetto se trouve ainsi pratiquement liquidé. Les 2 000 juifs restants sont regroupés dans un camp de travail forcé.
Un nouveau convoi de 1 000 juifs, hommes et femmes, quitte le ghetto de Theresienstadt en direction de l'est. Sa destination reste encore inconnue, car on ne signale aucun survivant. On pense que les déportés furent assassinés dans la région de Minsk (R.S.S. de Biélorussie) par les SS.
Israelvivra.com

20 août 1943 -- 100 juifs sont assassinés par les SS à Koziany (R.S.S. de Biélorussie).
Le ghetto de Glebokie (R.S.S. de Biélorussie) devait être liquidé, mais des groupes juifs, constitués pour combattre les nazis, y existaient déjà. Afin de briser la résistance et de rendre toute fuite impossible, les nazis incendient le ghetto. En deux jours, 3 500 juifs sont tués par les SS et la police lituanienne. Quelques jeunes gens parviennent cependant à fuir et à se réfugier chez les partisans du groupe Kaganovitch. 60 juifs environ sur 6 000 survivront à l'occupation.
Israelvivra.com

20 août 2003 -- Argentine : Sénat, déclaration du 20 août 2003 :
"C'est avec une profonde tristesse que nous commémorons le 88ème anniversaire du génocide de 1,5 million d'Arméniens, perpétré par l'Etat turc entre 1915 et 1923. C'est aussi une manifestation d'empathie répudiant les crimes considérables contre l'humanité qui restent encore impunis".
Imprescriptible - Citations : institutions étatiques et supra-étatiques


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org