Aujourd'hui : Dimanche, 20 octobre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Ataturk était-il Arménien ?
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous propose une traduction de Gilbert Béguian d'un article en anglais mise en ligne sur le site de NAM (Nouvelles d'Arménie Magazine) le 29 août 2012.



NAM

par Orhan Kemal Cengiz

Le quotidien Radikal a commencé une discussion tout à fait intéressante sur les origines de la famille de Mustafa Kemal Ataturk, le fondateur de la République turque. Selon Radikal, citant le livre dont l’édition est attendue, “ De Mustafa à Kemal : le Grand Secret d’Ataturk “ par Fatih Bayhan, les origines de la famille d’Ataturk ne sont pas à Thessalonique, comme on le croit communément, mais plutôt dans la province de l’est de Malatya. Bayhan prétend que la famille d’Ataturk s’est installée à Thessalonique venant de Malatya.

Selon cette nouvelle version de sa vie, le père et la mère biologiques d’Ataturk étaient des gens vivant à Malatya et la mère adoptive d’Ataturk, Zubeyde Hanim, était en réalité sa tante. L’auteur prétend qu’Ataturk fut envoyé à Thessalonique lorsque son vrai père mourut et fut adopté par Zubeyde Hanim lorsque sa mère mourut. Le livre se dit fondé sur des enregistrements et des documents officiels qui sont prêts à être rendus publics pour la première fois.

Je ne veux pas vous ennuyer avec tous ces détails plus que cela. Cette allégation reste évidemment à prouver. Cependant, je ne serais pas étonné qu’elle soit confirmée. En grande partie, l’histoire de la Turquie est fondée sur beaucoup de mensonges et de légendes, tous créés dans le but de nier quelques faits fondamentaux de notre passé. Les “ auteurs “ de l’histoire officielle turque n’ont jamais hésité à déformer l’histoire en fonction des besoins de notre idéologie officielle et les soi-disant “ intérêts supérieurs “ de l’état.

Malatya était l’une des provinces densément peuplées d’Arméniens par le passé. Si cette nouvelle version des origines d’Ataturk est vraie, la première question qui se pose concerne les raisons pour lesquelles les auteurs de l’histoire ont fabriqué la version bien connue de sa vie. Ont-ils écrit la version officielle pour dissocier Ataturk des Arméniens d’Anatolie ? Si cette nouvelle histoire est vraie, il doit y avoir une raison.

Les faits de l’histoire turque sont encore entourés de nombreux tabous, dont quelques uns ont causé des morts d’homme. Vous savez comment les événements tragiques qui ont conduit à l’assassinat de Hrant Dink ont commencé. Il a simplement osé dire que la fille adoptive d’Ataturk Sabihah Goksen était selon toute évidence une orpheline arménienne. Et cette révélation a été suivie d’une campagne de lynchage après laquelle il a été abattu.

De nos jours, les murs autour des tabous de notre histoire tendent à s’affaiblir. Ayhan Aktar ne cesse d’écrire sur les tabous de notre histoire. L’une des histoires qu’il raconte concerne les batailles des Dardanelles. Selon Aktar, l’un des héros de cette bataille fut le capitaine Sarkis Torosyan, un citoyen de l’Empire Ottoman d’origine arménienne. L’histoire de Torosyan fait partie de celles qui brisent le cœur. Torosyan était un artilleur très décoré, blessé en défendant les Dardanelles. Il fut plus tard transféré dans le secteur où sa famille avait été déportée, en Palestine actuelle. Là, il retrouva sa sœur vêtue de loques et apprît que sa fiancée était en train de mourir de la tuberculose. Il apprît que ses parents avaient été abattus sur la route. Tandis qu’il se battait pour son pays jusqu’à la mort, sa famille et ses bien-aimés avaient été brutalement évincés de chez eux.

Cette histoire n’est évidemment pas écrite dans les manuels d’histoire, elle n’est pas connue de beaucoup de gens en Turquie. Certains peuvent penser que cette histoire n’est qu’un minuscule détail dans l’histoire turque, mais elle est importante et à mon avis pleine de signification. L’histoire vraie d’un capitaine arménien qui s’est battu dans une guerre des Dardanelles héroïque pèse lourd dans la conscience turque. C’est le résultat d’un simple événement, capable de nous rappeler la perte de nos voisins de longue date et notre passé.

Comme je l’ai répété dans ces colonnes auparavant, les peuples font face à leur passé en ouvrant leur cœur aux histoires des autres, en éprouvant la peine et la douleur dont ils ont souffert - un processus qui a déjà commencé en Turquie et qui sera très long.

Traduction Gilbert Béguian pour Armenews

mercredi 29 août 2012,
Jean Eckian ©armenews.com


Article en anglais :

Was Atatürk an Armenian?




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org