Aujourd'hui : Jeudi, 18 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 4 septembre
Publié le : 04-09-2018

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:

Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende photo : 4 septembre 1939 -- Dans l'histoire du martyre juif, ce jour devient le « lundi sanglant ». Le premier jour de l'occupation par les Allemands de la ville de Czesto-chowa, à 205 kilomètres au sud-ouest de Varsovie, ils déclenchent un pogrome au cours duquel plusieurs centaines de juifs périssent. Des juifs ont vécu à Czestochowa depuis le XVIIIe siècle. Au début de l'occupation allemande, la communauté atteint 30 000 membres.

Ça s’est passé un 4 septembre (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

4 septembre 1553 -- Lors de la grande fête juive de Rosh ha Shana (le Nouvel An), le Talmud [Talmud : commentaire de la Loi rédigé en Palestine et à Babylone au début de l'ère chrétienne (N.D.T.).] et tous les livres juifs sont confisqués et brûlés par l'Inquisition en Italie.
Israelvivra.com

4 septembre 1883 -- Au cours d'un pogrome qui éclate à Novomoskovsk (Russie), pratiquement toutes les maisons juives sont pillées et détruites.
Israelvivra.com

4 septembre 1909 -- Empire ottoman : concernant la question arménienne, les Jeunes Turcs, qui ont lutté côte à côte avec les militants arméniens contre le régime hamidien et qui connaissent l’état d’esprit de leurs anciens compagnons d’arme, savent fort bien, dès juillet 1908, que l’établissement d’un état de droit est la seule option possible pour les Arméniens et que ces derniers se contenteraient bien volontiers de cette solution. Dans la nouvelle donne politique, la Fédération Révolutionnaire Arménienne (FRA), qui a acquis une légitimité certaine au sein du millet du fait de son rôle dans la Révolution de 1908 et de son combat contre Abdul-Hamid, est très officiellement devenue l’allié privilégié du Comité Union et Progrès, avec lequel elle signe une Déclaration commune de coopération le 4 septembre 1909.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : LES MASSACRES DE CILICIE D'AVRIL 1909

4 septembre 1915 -- Empire ottoman : le représentant diplomatique de la légation danoise à Constantinople Wandell espérait que la politique xénophobe des Jeunes-Turcs, fondée sur le massacre et la conversion forcée, n’irait pas jusqu’à son terme dans la mesure où leur objectif consistant à chasser les étrangers et les chrétiens desservirait le pays tout entier en affaiblissant considérablement sa richesse intellectuelle et ses milieux d’affaires. Dans sa lettre du 4 septembre 1915, après avoir recueilli le maximum d’informations, Wandell fait part à son ministre de sa conviction que le terme « évacuation » n’est qu’un euphémisme pour dissimuler l’intention réelle des Jeunes-Turcs, à savoir l’extermination complète des Arméniens.
Petite encyclopédie du génocide arménien : Carl Ellis Wandel (1871-1940)

4 septembre 1915 -- Empire ottoman/Constantinople : Information publiée le 4 septembre 1915. Dans tous les quartiers de Constantinople, ils ont commencé à inscrire sur un registre les noms des Arméniens, en tenant des listes séparées pour ceux qui sont nés en Arménie et ceux qui sont nés à Constantinople. On croit qu'ils vont déporter les immigrants d'Arménie. On a empoisonné six élèves arméniens de l'école normale des professeurs ottomans à Constantinople, pendant un repas. L'un d'eux, — Khosrov, né à Van, — est mort; les cinq autres sont en traitement à l'hôpital. La presse turque à Constantinople commence à préparer l'opinion publique à la destruction des Arméniens. Le « Tanin » et le « Sabah », en particulier, ont consacré des articles à ce sujet, développant l'idée qu'il était préférable, dans L'intérêt des Turcs, d'avoir une population homogène ; ils concluent que les Arméniens doivent être éliminés comme des ennemis irréconciliables.
Imprescriptible : Les districts métropolitains : informations publiées dans le journal arménien « Gotchnag » de New-York

4 septembre 1915 -- Empire ottoman : pour la région de Trébizonde, le consul autrichien, le Dr Ernst Kwiatkowski, cite, dans une dépêche datée du 4 septembre 1915, un officier turc qui lui avoua que les soldats arméniens affectés dans les amele tabouri de la région avaient été exécutés près de Hamziköy. Les autres témoignages sont tous concordants, qu'il s'agisse des bataillons d'Erzeroum, dont le sort est décrit par le vice-consul allemand Scheubner-Richter, de ceux de la province de Van, dont Khalil se chargea, ce qu'atteste le Dr William Shedd, un missionnaire américain, et de bien d'autres.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : Recueil de témoignages sur l'extermination des amele tabouri ou bataillons de soldats-ouvriers arméniens de l'armée ottomane pendant la premiere guerre mondiale

4 septembre 1939 -- Sosnowiec est une ville du sud-ouest Pologne, au nord de Katowice. Au début de la guerre, sa population compte 130.000 habitants, dont 28.000 sont Juifs. Les Allemands entrent dans la ville le 4 septembre 1939; 13 Juifs sont tués dans les rues. Le 9, la synagogue est incendiée. Peu après, un Judenrat est formé ainsi qu’une police juive. En 1940, avec 45 autres communautés juives, Sosnowiec devient «membre» de la «Zentrale Judischen Altestenrate in Ostoberschlesien», une espèce de «super» Judenrat dirigé par Moshe Merin qui espère atténuer la dureté de la politique allemande par une obéissance totale...
BS Encyclopédie : Les petits ghettos polonais

4 septembre 1939 -- Dans l'histoire du martyre juif, ce jour devient le « lundi sanglant ». Le premier jour de l'occupation par les Allemands de la ville de Czesto-chowa, à 205 kilomètres au sud-ouest de Varsovie, ils déclenchent un pogrome au cours duquel plusieurs centaines de juifs périssent. Des juifs ont vécu à Czestochowa depuis le XVIIIe siècle. Au début de l'occupation allemande, la communauté atteint 30 000 membres.
Israelvivra.com

4 septembre 1941 -- 1 000 juifs de Zambrow, près de Bialystok, sont assassinés par les nazis au cours d'une Aktion dans la région de Rutki-Kosaki.
Israelvivra.com

4 septembre 1942 -- Le 3 septembre, la milice biélorusse encercle le ghetto de Lachva (R.S.S. de Biélorussie) et commence à préparer le massacre de ses 2 000 internés. Les juifs résistent farouchement et incendient leurs maisons. 600 parviennent à fuir, dont 500 trouveront la mort. Les 100 survivants se regroupent dans les bois, où ils deviennent des partisans. Les autres internés du ghetto périssent.
Un convoi de 1 013 juifs, hommes et femmes, quitte le camp de regroupement de Drancy (France) à destination du camp d'extermination d'Auschwitz. 959 déportés sont envoyés dans les chambres à gaz dès leur arrivée. 28 seulement survivront jusqu'à la libération du camp, en 1945.
100 vieillards juifs sont exécutés et 2 000 internés du ghetto de Sambor (province de Lvov, R.S.S. d'Ukraine) sont déportés par les SS au camp d'extermination de Belzec (Pologne).
2 000 juifs de Skole (province de Lvov), 2 000 juifs de Chodorov, 3 000 juifs de Lesko (R.S.S. d'Ukraine), 1 000 juifs de Rozdol (Pologne) et 500 juifs de Mikolajov (R.S.S. d'Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec. Les juifs de Chodorov, Rozdol et Mikolajov sont assassinés dès leur arrivée.
Israelvivra.com

4 septembre 1944 -- 2 087 internés juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp de concentration de Theresienstadt.
Israelvivra.com

4 septembre 1998 -- Le TPIR condamne à la prison à vie l'ex-Premier ministre rwandais Jean Kambanda pour génocide, la première condamnation du genre depuis 1948.
Nouvel Obs : L'éphéméride du mardi 4 septembre 2012


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org