Aujourd'hui : Dimanche, 21 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 17 septembre
Publié le : 17-09-2015

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende photo : 17 septembre 1944 -- Les 3 600 juifs contraints au travail forcé dans les mines de cuivre de Bor, à 200 kilomètres au sud-est de Belgrade, sont conduits à Mohacs, escortés par 100 gardes hongrois. Quelques-uns seulement sont sauvés par des partisans yougoslaves. La plus grande partie est déportée dans les camps de concentration allemands de Flossenbürg, Sachsenhausen et Oranienburg. Très peu survivront.

Ça s’est passé un 17 septembre (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

17 septembre 1394 -- Le jour de Kippour (ou du Grand Pardon, le plus respecté du calendrier juif), le roi de France Charles VI ordonne l'expulsion des juifs de tous ses territoires.
Israelvivra.com

17 septembre 1915 -- Empire ottoman : lac de Göljük (vilayet de Mamuret ul-Aziz) : Un convoi de 3 000 déportés est détruit par des bandes kurdes sur les rives du lac de Göljük.
*** (Kévorkian, 2006 :491-492).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

17 septembre 1915 -- La fuite au Caucase. Dépêche du correspondant spécial du journal arménien l’ « Arew » de Bakou.
La caravane immense, succombant d'angoisse et de fatigue, se fait pousser de force et s'avance sans cesse. La tête de file, depuis longtemps déjà, s'est arrêtée à Igdir et, complètement désespérée, s'agite ça et là dans un état indécis. Cette malheureuse caravane, qu'a-t-elle supporté et qu'a-t-elle vécu sur la longue route ? Quelle plume pourrait le décrire? Quelle langue serait capable de raconter sa détresse ? Au moindre récit, le cœur humain défaille et les larmes les plus amères coulent sans fin. En ce moment même la plume tremble sans fin dans ma main et c'est avec des larmes que j'écris ces lignes.
(Traduction transmise à Genève à la date du 17 Septembre 1915.)
Imprescriptible : Le livre bleu du gouvernement britannique concernant le traitement des Arméniens dans l'Empire ottoman

17 septembre 1915 -- THE NEW YORK TIMES - nyt 19150917
Rapport du Conseil de la Mission sur les horreurs turques
Les correspondants confirment les rapports de l’élimination des Arméniens disséminés dans l’Empire. Les villes chrétiennes ont cessé d’exister en tant que telles, et les habitants sont conduits loin de chez eux. Sous le titre "Dans la Turquie la plus sombre" le Comité américain des envoyés pour les missions étrangères dit qu’il a en mains des "preuves abondantes et indéniables" confirmant les rapports des journaux sur la persécution des sujets chrétiens de l’Empire Ottoman.
Imprescriptible : Rapport du Conseil de la Mission sur les horreurs turques

15 au 17 septembre 1918 -- Empire ottoman : 15 à 20 000 Arméniens de Bakou sont massacrés par la population tatare de la ville sous la supervision du Dr Bahaeddin Sakir, président de l’O.S. Les forces ottomanes, commandées par Halil pacha, son neveu Nuri pacha et le général Mürsel, n’entrent en ville que le 16 septembre.
** (Hovannisian, 1967 :220-227; Kévorkian, 2006 :872-873).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

17 septembre 1920 -- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne, commandées par Khmara, se livrent à un pogrome dans la ville de Vinograd (district de Kiev). Le nombre des victimes n'est pas connu.
Israelvivra.com

17 septembre 1939 -- Les Allemands occupent Zychlin (province de Lodz, Pologne), dont les 3 500 habitants juifs constituent la moitié de la population.
Les Allemands occupent Tarnobrzeg (province de Rzeszow, Pologne), où ils suscitent aussitôt des pogromes contre les 3 800 juifs de la ville.
Des juifs s'y sont installés au début du XVIIe siècle. Selon des chroniques anciennes, toute la communauté fut massacrée en 1655.
Israelvivra.com

17 septembre 1939 -- Kolomyja (Polonais : Kolomyja, allemand : Kolomea) est une ville du sud-ouest de l’Ukraine où les Juifs vivent depuis le XVIème siècle. Entre 1772 et 1918 la région fait partie de l'empire des Habsbourg, puis devient une région de la Pologne jusqu'au déclanchement de la seconde guerre mondiale.
Environ 15.000 juifs habitent Kolomyja quand le 17 septembre 1939, les troupes soviétiques entrent dans la ville, qui est intégrée à l’empire de Staline en vertu du pacte germano-soviétique. De nombreux juifs arrivent entre 1939 et 1941 dans la ville et sa région dont la population juive grimpe à 60.000 personnes. Les Soviétiques tiennent la ville jusqu'en juin 1941.
BS Encyclopédie : Le ghetto de Kolomyja

17 septembre 1941 -- Les troupes allemandes ont occupé Lomza après le déclenchement de la guerre germano-soviétique. Deux mois plus tard, ils enferment les 11 000 juifs de la ville dans un ghetto. Puis les troupes allemandes déclenchent une Aktion sur une grande échelle, tuant 3 000 juifs.
Début de la déportation générale des juifs d'Allemagne.
Israelvivra.com

17 septembre 1942 -- Le ghetto de Kalusz (R.S.S. d'Ukraine) est liquidé : les juifs sont tués ou déportés. Un petit nombre parvient à fuir à Stanislavov mais par la suite ils y sont arrêtés et tués. Kalusz est « purifié de ses juifs ».
Les juifs de Sokal (district de Lvov, R.S.S. d'Ukraine) ont été déportés dans un centre de travail forcé où ils souffrent des restrictions alors que leurs vies sont constamment en danger. Le 17 septembre a lieu une Aktion sur une grande échelle, au cours de laquelle 2 000 juifs sont déportés au camp d'extermination de Belzec.
Un premier transport d'une série de quatre quitte Mährisch-Ostrau (province de Moravie, Tchécoslovaquie) avec 200 juifs. 8 000 juifs au total seront déportés de Mährisch-Ostrau et de sa région.
Israelvivra.com

17 septembre 1943 -- Lejzor Stolicki, chef de la police du ghetto, qui a toujours aidé les partisans juifs dans les bois, est tué au cours de la dernière Aktion déclenchée contre le ghetto de Lida (R.S.S. de Biélorussie). Les juifs restés dans le ghetto sont assassinés. 300 juifs qui se joignent aux partisans soviétiques luttant contre les Allemands survivront à l'occupation nazie.
Israelvivra.com

17 septembre 1944 -- Les 3 600 juifs contraints au travail forcé dans les mines de cuivre de Bor, à 200 kilomètres au sud-est de Belgrade, sont conduits à Mohacs, escortés par 100 gardes hongrois. Quelques-uns seulement sont sauvés par des partisans yougoslaves. La plus grande partie est déportée dans les camps de concentration allemands de Flossenbürg, Sachsenhausen et Oranienburg. Très peu survivront.
Israelvivra.com


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org