Aujourd'hui : Dimanche, 23 septembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : procès-fleuve pour 205 accusés, dont l’éditeur Zarakolu
Publié le : 01-10-2012

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Une nouvelle audience du procès intenté par l’Etat turc à l’encontre de Ragıp Zarakolu dans le cadre des « Procès KCK » s’ouvre ce lundi à Silivri (Turquie). Du 1er au 9 octobre 2012, l’éditeur turc comparaît parmi les 205 accusés de ce procès fleuve, dont 81 comparaissent libres. L’intellectuel et militant des droits de l'homme avait été arrêté à Istanbul le vendredi 28 octobre 2011, tout comme la sociologue Büşra Ersanlı. Les deux opposants ont été inculpés le mardi 1er novembre 2011 d'«appartenance à un groupe terroriste armé». Les seules « armes » que la police a saisies chez Ragıp Zarakolu sont ses manuscrits sur le génocide arménien. Tout comme l’universitaire Büşra Ersanlı, l’éditeur est également connu pour ses prises de position en faveur des droits des Kurdes. La législation antiterroriste est de plus en plus utilisée en Turquie pour étouffer la liberté d'expression comme l’a appris à ses dépens la jeune étudiante franco-turque Sevil Sevimli, dont le procès ubuesque dessine les contours d’un monde à la Kafka.

Ragıp Zarakolu est l’un des rares intellectuels turcs à briser le tabou du génocide arménien et à prendre des positions courageuses. En janvier 2012, du fond de sa prison de haute sécurité, il avait abordé le sujet de l’hystérie turque entourant la proposition de loi du Parlement français de sanctionner la négation du génocide arménien et avait pris fait et cause en faveur de cette loi : « des actes tels que la négation d’un génocide ne sont pas uniquement des questions d’opinion, mais ils comprennent une dimension “d’action.” » Le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] rappelle que Ragıp Zarakolu, via l’IHD [Association turque des Droits de l’Homme] dont il est l’un des fondateurs, fait partie des partenaires turcs des Journées annuelles de sensibilisation aux génocides et à leur négation, organisées par l’association chaque mois d’avril sur le Parvis de Notre-Dame de Paris.

En février 2012, suite à une campagne internationale de soutien et sur proposition de plusieurs députés suédois, Ragıp Zarakolu a été nominé pour le Prix Nobel de la Paix. L’éditeur turc a ensuite bénéficié le mardi 10 avril 2012 d'une libération conditionnelle jusqu’à son procès dont la première audience a eu lieu le 2 juillet 2012 à Silivri (Turquie). Büşra Ersanlı a, quant à elle, été libérée le vendredi 13 juillet 2012 à l’issue des 12 jours de procès. Tout comme lui, elle comparait donc libre à l’audience qui commence ce lundi dans le tribunal du pénitencier de Silivri.

Adnan Çimen, Procureur public d’Istanbul, a requis respectivement 15 à 22,5 ans d’emprisonnement contre Büşra Ersanlı pour son rôle comme « responsable d’une organisation illégale » et 7,5 à 15 ans de prison contre Ragıp Zarakolu. Le chroniqueur du quotidien en langue kurde Azadiya Welat (Pays libre) Hasan Özgünes a été maintenu en détention, tout comme la traductrice Ayse Berktay, cadre du parti pro-kurde BDP, et Deniz Zarakolu, le fils de Ragıp Zarakolu qui travaille avec ce dernier aux Editions Belge.

Dans son communiqué, RSF indiquait le 16 juillet 2012 : « Malgré les dispositions de la Loi n°6235, la cour n’a guère fourni d’éléments concrets pour justifier cette décision. Elle s’est contentée d’affirmer qu’il existait selon elle de forts soupçons quant à ses connections avec la rébellion kurde, que l’enquête était encore en cours pour rassembler des pièces à conviction, et qu’une mesure de contrôle judiciaire risquerait de ne pas être efficace.»
RSF a mis en ligne en mars 2012 un rapport consultable ICI.

Selon l'Institut international de la presse (IPI ), la Turquie détient le record du nombre de journalistes emprisonnés, devant la Chine et l’Iran. « Aucun pour leurs écrits, tous pour des dossiers de terrorisme », se justifie Egemen Bagis, le ministre turc des affaires européennes…

Dans les années 1980, les opposants turcs étaient incarcérés pour "communisme". Désormais, c'est l'épouvantail du "terrorisme" qui est dressé pour justifier les arrestations arbitraires et le harcèlement judiciaire auquel font face les médias turcs et les opposants.

Selon la Fondation des droits de l'homme en Turquie (TIHV) qui a publié son rapport annuel pour l'année 2011, quelques 724 prisonniers en Turquie ont été soumis à la torture et aux mauvais traitements au cours de la période mentionnée, tandis que 617 prisonniers ont été privés de soins médicaux et du droit à la santé. 44 détenus ont perdu la vie dans les prisons turques en 2011.

L’hypocrisie des instances internationales qui persistent à présenter la Turquie comme un modèle pour le monde arabe, fait écho à la folie de ceux qui président au destin de la Turquie.

Séta Papazian
Présidente du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]

BP 20083 - 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 (0)1 77 62 70 77
Email: contact@collectifvan.org
www.collectifvan.org


Infos pratiques :

Lieu du procès : Campus de Silivri – Silivri - Turquie
Date : du lundi 1er octobre 2012 à 9h du matin au mardi 9 octobre 2012 (prévoir de venir la veille du procès : Silivri se situe à 67 kilomètres à l'ouest d’Istanbul).

Dossier complet :

Liberté pour Ragip Zarakolu : Dossier complet

Turquie : un futur Prix Nobel en prison ?

Génocide arménien : l’analyse de l’éditeur turc Ragip Zarakolu




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org