Aujourd'hui : Lundi, 23 avril 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 15 octobre
Publié le : 15-10-2015

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:



Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



15 octobre 2008 -- Suisse : le magazine suisse Weltwoche ne sera pas poursuivi suite à sa série d’articles publiés en 2006 sur le génocide des Arméniens a déclaré Hans Maurer procureur de Zurich. Dans sa série d’articles le magazine Weltwoche avait publié un article de l’historien anglais négationniste Norman Stone intitulé « Ce n’était pas un génocide ». Selon le Procureur les propos de Norman Stone n’étaient pas complètement négationnistes et on ne peut parler que de modération des faits.

Ça s’est passé un 15 octobre (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

Mi-octobre 1915 -- Empire ottoman/ sancak de Sinop : 800 hommes sont internés dans la mosquée de Sinop, puis exécutés. Plus de 4 000 Arméniens sont déportés par Çangırı et exécutés vers Yozgat ou expédié via Sıvas vers Malatia et la Syrie.
** (Kévorkian, 2006 :665).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

15 octobre 1915 -- Empire ottoman/Çorlu (vilayet d’Edirne) : Environ 1 500 Arméniens de Çorlu sont déportés, d’abord par bateau à Ismit, puis à pied ou en train via Konya, vers Bozanti et la Syrie.
** (Kévorkian, 2006 :685).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

15 au 31 octobre 1915 -- Empire ottoman/ Tekirdag (vilayet d’Edirne) : 10 000 Arméniens de la ville sont déportés vers le désert syrien en plusieurs convois par l’axe Istanbul-Konya-Bozanti-Alep.
** (Kévorkian, 2006 :684).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

15 octobre 1915 -- Empire ottoman: Dr. Niepage, professeur :
« En tant que professeurs enseignant dans une école allemande et ayant réussi à mettre sur pied un vaste programme d'activités, les soussignés considèrent qu'il est de leur devoir d'attirer l'attention du ministère des Affaires étrangères sur les difficultés auxquelles se heurte leur tâche pourtant si prometteuse, et sur les tristes répercussions que peuvent avoir les horreurs auxquelles la déportation des Arméniens nous fait assister quotidiennement.
Nous ne nous appesantirons pas sur les sanglantes atrocités qui accompagnent systématiquement le voyage des Arméniens chassés de leurs montagnes ; ni sur ces milliers d'hommes qui ont été abattus après avoir été arrachés à leurs familles, ou même, parfois, sous leurs yeux ; ni sur les innombrables enfants, femmes et jeunes filles, violés, mutilés par les gardiens de l'escorte et leurs acolytes, et dont les cadavres dénudés jonchent les routes que devront emprunter à leur tour les nouveaux convois qui ne cessent d'affluer ; ni sur les indescriptibles brutalités, sur la faim et la soif qui déciment les survivants, les veuves et les orphelins dont la plupart ont été dépouillés de tout leur avoir et qui arrivent ici, généralement réduits à l'état de squelettes, puis devront peut-être continuer leur calvaire — un sur six de ceux qui sont partis — et reprendre le chemin du désert sans aucun moyen de subsistance, afin que disparaisse jusqu'au nom même de l'Arménie ».
J. Lepsius, Archives du génocide des Arméniens, Fayard, 1986.
Imprescriptible : Le génocide arménien dans les Archives allemandes

15 octobre 1915 -- Empire ottoman : télégramme de Talaat Pacha : il est écrit ce qui suit : « les Protestants arméniens qui n'ont pas encore été déportés, ne doivent plus être déportés ». Comme on peut le remarquer dans ces deux télégrammes, les Arméniens catholiques et protestants avaient déjà été déportés à cette date. Quant aux télégrammes envoyés le 18 septembre 1915 de Kayséri, Eskishéhir, Diayarbékir et Nigde, les gouverneurs répondirent que tous les Arméniens de leurs régions respectives avaient été déportés et qu'il ne restait plus aucun Arménien.
Imprescriptible : 1915 et les fables turques

15 octobre 1915 -- USA : le 15 Octobre Le gouvernement des Etats-Unis a fait tout ce qu'il pouvait, officiellement, dans le but de soulager la condition des Arméniens de Turquie, selon les opinions officielles. Les officiels ont dit aujourd'hui au député du New Jersey John J. Eagan qu'en dehors de protestations officieuses auprès du Gouvernement turc par le biais de l'Ambassadeur Morgenthau, soulignant le mauvais effet sur l'opinion publique américaine du traitement des Arméniens, rien de plus ne pouvait être fait.
Imprescriptible : Bibliothèque d'Imprescriptible d'articles parus dans la presse américaine

15 octobre 1916 -- Empire ottoman/Manisa (vilayet d’Aydın) : 400 Arméniens de la ville sont déportés sur l’initiative du commandant de la gendarmerie, Fehmi bey.
* (Kévorkian, 2006 :709).
Mass violence : Chronologie de l’extermination des Arméniens de l’Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

15 octobre 1922 -- Les Hauts-Commissaires de France, de Grande-Bretagne, d’Italie et du Japon à Constantinople avaient invité le Dr Nansen, chargé par la Société des Nations d’une enquête sur le problème des réfugiés dans le Proche-Orient, à tâcher de provoquer, indépendamment des négociations de paix, un accord entre les gouvernements hellénique et turc au sujet de l’échange de populations.
Imprescriptible : La question des minorités et le problème arménien

15 octobre 1941 -- Au cours d'une Aktion, tous les juifs de Roslavly (district de Smolensk) sont fusillés par les nazis.
La troisième loi sur les restrictions aux déplacements interdit aux juifs du Gouvernement général de Pologne de quitter la résidence qui leur a été assignée.
Un convoi de 1 005 juifs quitte Vienne (Autriche) à destination de Lodz (Pologne).
Israelvivra.com

15 octobre 1942 -- Lors de la liquidation du ghetto de Brest-Litovsk (R.S.S. de Biélorussie), de nombreux juifs sont fusillés. La majorité des internés est déportée par les SS au camp d'extermination de Treblinka.
Des jeunes gens ont formé un groupe de résistance, dirigé par Hana Ginsberg, qui permet à un petit nombre de juifs de fuir vers les forêts avoisinantes où ils rejoignent les partisans. Sur les 30 000 juifs de la ville, 200 seulement survivront à la guerre.
Le même jour sont déportés à Treblinka : 3 000 juifs de Ciechanoviec, 1 000 juifs de Sienna (district de Kielce, Pologne) et les 1 000 juifs d'un convoi provenant du camp de concentration de Theresienstadt. Tous les déportés de ce convoi sont gazés à leur arrivée.
A La Haye, les nazis mettent hors la loi les juifs du pays.
Les SS assassinent 2 500 juifs du ghetto de Drohiczyn (Volhynie, R.S.S. d'Ukraine).
Création d'un ghetto à Sokal (province de Lvov, R.S.S. d'Ukraine) : parmi les 5 000 internés se trouvent des juifs des villages de Steniatyn, Radziechov, Lopatyn, Vitkov, Tartakov et Mosty Vielkie. Ils souffrent terriblement du manque d'eau, car on compte seulement 4 puits dans le ghetto.
3 000 juifs du ghetto d'Ostrog (province de Volhynie, R.S.S. d'Ukraine) sont rassemblés et fusillés par les SS dans les environs de la ville. 800 juifs réussissent à fuir dans les bois. Beaucoup d'entre eux sont pris par des paysans ukrainiens et livrés aux nazis. D'autres sont découverts par les partisans de Bandera, un nationaliste ukrainien, et tués. 60 juifs seulement, dont 30 rapatriés d'U.R.S.S., survivront à la guerre.
Les nazis commencent à liquider le « ghetto A », réservé aux artisans et ouvriers, de la ville de Bereza, près de Brest-Litovsk (R.S.S. de Biélorussie). Au cours de leur dernière réunion, plusieurs membres du Conseil juif se suicident. Les juifs incendient le ghetto. Les nazis ouvrent le feu et parviennent à arrêter 1 800 d'entre eux, qu'ils conduisent hors de la ville pour les assassiner. Bereza est « purifié de ses juifs ».
Au cours d'une Aktion, les SS assassinent 1 500 juifs d'Anapol (district de Lublin).
Les SS assassinent 2 300 juifs d'Antopol (district de Polésie).
2 600 juifs sont tués par les SS lors de leur dernière Aktion à Bereza Kartuska (Polésie).
Israelvivra.com

15 octobre 1943 -- Le camp de Risiera di San Sabba est créé à Trieste : plusieurs milliers de juifs et de résistants italiens y trouveront la mort. Tous les internés sont installés dans une vieille fabrique.
Israelvivra.com

15 octobre 1944 -- Le chef de l'État hongrois, Horthy, démissionne, et l'extrême droite prend le pouvoir. La violence antisémite se déchaîne dans la capitale, Budapest, et en province. Des bandes fascistes de Croix fléchées égorgent 160 ouvriers juifs à Pusztavem.
Israelvivra.com

15 octobre 2008 -- Suisse : le magazine suisse Weltwoche ne sera pas poursuivi suite à sa série d’articles publiés en 2006 sur le génocide des Arméniens a déclaré Hans Maurer procureur de Zurich. Dans sa série d’articles le magazine Weltwoche avait publié un article de l’historien anglais négationniste Norman Stone intitulé « Ce n’était pas un génocide ». Selon le Procureur les propos de Norman Stone n’étaient pas complètement négationnistes et on ne peut parler que de modération des faits.
Collectif VAN - Négationnisme en Suisse : Le magazine Weltwoche non poursuivi

15 octobre 2015 -- Strasbourg : Strasbourg - La Cour européenne des droits de l’homme a rendu un arrêt de Grande Chambre dans l’affaire Perinçek c. Suisse (requête no 27510/08) en audience publique le 15 octobre 2015 à 11.45 heures au Palais des droits de l’homme à Strasbourg. L’affaire a concerné la condamnation pénale d'un homme politique turc, le requérant Doğu Perinçek, qui avait publiquement exprimé en Suisse l'opinion que les déportations massives et massacres subis par les Arméniens au sein de l'Empire ottoman en 1915 et les années suivantes ne constituaient pas un génocide. En cette année 2015 si symbolique qui marque les 100 ans du génocide arménien perpétré en Turquie, la Grande Assemblée de la Cour Européenne des Droits de l'Homme a confirmé son verdict de première instance du 17 décembre 2013 dans l'affaire opposant le turc Dogu Perinçek à la Suisse. Ce faisant, la plus instance juridique européenne ouvre un boulevard au négationnisme turc ou pro-turc.
Négation du génocide arménien: les juges de Strasbourg tranchent en faveur de la liberté d'expression
Affaire Perinçek/Suisse : La CEDH ouvre un boulevard au négationnisme turc


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org