Aujourd'hui : Lundi, 15 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 16 octobre
Publié le : 16-10-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:



Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende photo : 16 octobre 2008 -- En Turquie, une réunion d'information d'un genre très particulier a été organisée pour les étudiants devant partir à l'étranger dans le cadre des échanges Erasmus (ouverts aux étudiants turcs depuis 2005). L'ancien directeur de l'Institut Turc d'Histoire, le très controversé Prof. Yusuf Halaçoglu, a donné aux étudiants Erasmus, une conférence obligatoire, étalée sur quatre jours : elle avait pour but de les former au négationnisme de l'Etat turc afin, qu'une fois à l'étranger, « ils puissent donner la version de l'Etat sur les sujets tels que la question arménienne, la question kurde et les Grecs Pontiques ».

Photo: Prof. Yusuf Halaçoglu


Ça s’est passé un 16 octobre (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

16 octobre 1746 -- Un autodafé se tient à Lisbonne : y figurent 6 habitants accusés d’être des «judaïsants», c’est-à-dire des descendants de Juifs contraints au baptême des siècles plus tôt, qui pratiquent toujours la religion juive en secret. 3 d’entre eux sont brûlés sur le bucher, 3 autres en effigie.
Skynet : 16 octobre, ce jour-là, n'oubliez pas

16 octobre 1915 -- Empire ottoman/Ourfa : le 16 octobre, emprisonnement des Arméniens pour la plupart hors de cause, notamment des femmes et des enfants ; les hommes qui s'étaient rendus furent abattus, quelques-uns furent pendus. Peu à peu, les femmes et les enfants sont envoyés vers le Sud. La chasse des Arméniens qui ne s'étaient pas rendus et qui s'étaient cachés dans des puits et des abris dura encore très longtemps, jusqu'à la mi-novembre. Au début, on laissa en vie les boulangers qui n'avaient pas pris part à la révolte et ils purent travailler tranquillement dans leurs boutiques. Mais le 20 novembre, on les éloigna aussi et, une fois sur la route, ils furent égorgés. »
Imprescriptible - 1915 : la solution finale

16 octobre 1915 -- Empire ottoman : télégramme adressé par Talaat à la préfecture d'Alep le 16 octobre 1915 et portant le numéro 544.
Le but d'avoir désigné le sandjak de Zor comme lieu d'exil a été expliqué par le télégramme chiffré n° 1843 en date du 2 septembre 1915 [15 septembre, n.s.]. Pour les excès commis en cours de route par la population sur les personnes connues, servant à la réalisation du but poursuivi par le gouvernement, il n'y aura pas de poursuite judiciaire. On en a avisé également les administrations de Zor et d'Ourla.
Ternon, Yves. Enquête sur la négation d'un génocide, Marseille, Parenthèses, 1989
Imprescriptible : Les documents Naïm-Andonian

16 octobre 1915 -- Empire ottoman : dans un rapport daté du 16 octobre 1915, intitulé «Armenian Exodus from Harpoot», le consul américain Jesse B. Jackson décrit avec précision, jour après jour, le périple d’un convoi de déportés de 3 000 personnes mises en route le 1er juin 1915 de Kharpert et qui, au quinzième jour de route, furent intégrées à une caravane beaucoup plus importante de 18 000 âmes — ne comprenant que 300 hommes — venant de Sivas, Egin et Tokat. Au soixante-cinquième jour de route, après avoir été systématiquement harcelés par les çete kurdes de l’Organisation spéciale, les déportés arrivèrent à Ras ul-Aïn où on mit dans le train pour Alep les derniers survivants. Parvenus à Alep le soixante-dixième jour, la caravane ne comprenait plus que trente-cinq femmes et enfants du convoi de 3 000 personnes parti de Kharpert et 150 femmes et enfants rescapés du groupe de 18 000, soit une pourcentage de moins d’un pour cent.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : le nombre des populations déplacées et les principaux axes de déportation

16 octobre 1940 -- Constitution définitive du Ghetto de Varsovie : décret ordonnant aux Juifs de la capital d’habiter dans le quartier sous quarantaine et aux chrétiens d’en déménager. Le Ghetto compte 445.000habitants
Skynet : 16 octobre, ce jour-là, n'oubliez pas

16 octobre 1941 -- Après le déclenchement de la guerre germano-soviétique en juin, l’armée allemande entre dans la ville d’Odessa (R.S.S., d’Ukraine). Le premier jour de l’occupation, 2 commandos de troupes spéciales tuent 8.000 Juifs.
- 2.200 Juifs de Kossov (R.S.S. d’Ukraine) soit la moitié de la population Juive, sont conduits dans les collines derrière le pond sur la Moskalovka et assassinés.
- Les nazis commencent à déporter 5 convois; 5.000 hommes, femmes et enfants Juifs de Prague au camp de concentration de Lodz (Pologne).
- Les troupes Roumaines massacrent plus de 45.000 Juifs à Odessa et ses environ ( ferme de Dalnik)
- Les premiers convois de déportés Juifs du Reich arrivent dans le Ghetto de Lodz. Ils seront 20.000 le 4 novembre ( 5.000 de Vienne, 4.200 de Berlin, 1.100 de Francfort. 1.000 de Hambourg, 1.000 de Düsseldorf, 500 du Luxembourg). 5.000 Tziganes du Reich les y rejoignent. Le Ghetto passe de 144.000 à 169.000personnes ( 49.560 habitants par km2
- Les Juifs de Prague sont déportés à Lodz.
Skynet : 16 octobre, ce jour-là, n'oubliez pas

16 octobre 1942 -- 3.500 Juifs du Ghetto de Bereza Kartuska (Pologne) sont tués.
- 1.800 Juifs sont déportés de Zolkievka (district de Lublin, Pologne) au camp d’extermination d’Auschwitz.
- 675 Juifs du camp de Malines (Belgique) sont déportés à Auschwitz.
- 1.710 Juifs du camp de regroupement de Westerbork sont déportés à Auschwitz.
- 12.000 Juifs de Zamosc (district de Lublin) sont rassemblé à nouveau sur la place du marché. Ils doivent se rendre à pied à Izbica, à 25 kilomètre de là. Beaucoup sont fusillés en route par les S, les autres sont déportés au camp d’extermination de Belzec, où ils périssent tous.
Skynet : 16 octobre, ce jour-là, n'oubliez pas

16 octobre 1943 -- Sur l’ordre de l’officier SS Dannecker, déjà tristement célèbre pour ses rafles de Juifs français, le quartier Juif de Rome est encerclé par des soldats allemands.
- Ce jour, le premier transport pour Auschwitz part de Rome le 16 octobre 1943
Skynet : 16 octobre, ce jour-là, n'oubliez pas

16 octobre 1943 -- L'Eglise évangélique de Vieille-Prusse condamne implicitement la solution finale en condamnant « le meurtre des vieux, des malades et des races prétendument inférieures. »
Ajpn : Repères chronologiques 1905 à 1945

16 octobre 1943 -- Rome. 477 Juifs trouvent refuge au Vatican, 4 000 dans d’autres monastères romains. Seulement 16 survivront à la guerre. Plus de 7 000 Juifs seront pris au nord de l’Italie.
Ajpn : Repères chronologiques 1905 à 1945

16 octobre 2008 -- En Turquie, une réunion d'information d'un genre très particulier a été organisée pour les étudiants devant partir à l'étranger dans le cadre des échanges Erasmus (ouverts aux étudiants turcs depuis 2005). L'ancien directeur de l'Institut Turc d'Histoire, le très controversé Prof. Yusuf Halaçoglu, a donné aux étudiants Erasmus, une conférence obligatoire, étalée sur quatre jours : elle avait pour but de les former au négationnisme de l'Etat turc afin, qu'une fois à l'étranger, « ils puissent donner la version de l'Etat sur les sujets tels que la question arménienne, la question kurde et les Grecs Pontiques ».
Collectif VAN - Erasmus : instrument de négationnisme de la Turquie



Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org